1. //
  2. // Auxerre/Lille

Chedjou : « Sow m'appelle Piqué »

Dimanche, le leader de L1 se rend chez l'AJA. Auxerre un vieux et mauvais souvenir pour Aurélien Chedjou. Entretien avec le défenseur du Barça français... ou pas.

0 1
Comment expliques-tu cette victoire à l'arrache contre le FC Nantes, en Coupe de France ?

C'était un match difficile contre une équipe nantaise accrocheuse. Ils ont joué avec leurs atouts. Physiquement, ils nous ont posés beaucoup de problèmes. A la mi-temps, on s'est fait taper dessus par le coach. On n'était pas assez agressifs, on les a trop laissés jouer. Personnellement, je pense que c'était justifié. Djordjevic m'a pris deux, trois fois le ballon.



Lille a galéré contre Wasquehal, Lens et Nantes. Les Dogues commencent-ils à tirer la langue ?

On vient d'enchainer des matches sur une pelouse lourde. C'est la même pour les deux équipes mais ça ne facilite pas notre jeu : aller vers l'avant. Là, on va voir une coupure de dix jours qui, espérons-le, nous fera du bien.



Le LOSC compte quatre points d'avance en L1 sur le PSG. Quand on vous parle de titre, vous bottez systématiquement en touche mais franchement vous y pensez, non ?

Quatre points d'avance à ce stade de la compétition, c'est rien. La saison dernière, Bordeaux comptait bien sept d'avance et qui a été champion ? Mieux vaut avancer masqué, sans se prendre la tête. On sait que ça va être de plus en plus tendu pour nous mais le titre n'a jamais été un objectif. Si à la 36ème journée, on en est toujours là on pourra tenir un autre discours. Le contraire ne serait pas professionnel.



Un récent sondage du Parisien réalisé auprès des joueurs de L1 vous donne champion. Tu en penses quoi ?

C'est flatteur mais on sait aussi que c'est une façon pour les autres équipes de nous mettre la pression et aux favoris de s'en enlever. Dernièrement, Mbia a dit qu'il voyait Lille champion. C'est gentil de sa part mais il sait qu'en disant ça il nous met encore plus de pression.



Et toi, tu mets la pression sur qui alors ?

Lyon sera champion. J'ai connu Claude Puel à Lille et il n'est jamais aussi fort que lorsque les événements sont contre lui. Il se sert de ça pour ressortir encore plus fort.



Adil Rami va quitter le club en fin de saison pour Valence. Comment vis-tu ce départ ?

On perd un élément essentiel en défense et dans l'effectif, même. Mais on sait qu'on est amenés à perdre des éléments majeurs. Un club comme Lille ne peut pas rivaliser financièrement avec les grandes écuries européennes. Nous sommes un club formateur qui grandit. Une qualification en Ligue des champions pourrait déjà changer beaucoup de choses.



Que penses-tu des comparaisons entre le jeu de Lille et celui du Barça ?

Nous, on a le jeu à la lilloise. Le Barça a les meilleurs joueurs du monde. Ils ont tout gagné. Nous, on n'a rien gagné du tout. Mais c'est toujours plus agréable de jouer avec le ballon que sans.



Donc t'es pas plus Puyol que Piqué...

(rires) Moussa Sow et Yohan Cabaye m'appellent Piqué. Mais c'est entre nous. Piqué, lui, il est au Barça, il est champion du monde et il a quelques zéros en plus sur sa fiche de paye ! (rires) Ils me surnomment comme ça parce que, comme je suis un milieu de terrain de formation, j'essaie de ressortir le ballon.



Dimanche soir, tu vas à Auxerre, un club dans lequel tu es passé dans ta jeunesse et dont tu ne gardes pas un bon souvenir...

Pas bon du tout, non... Sans prétention, à l'époque, j'avais le niveau pour signer pro. Mais je ne garde aucune amertume. Peut être qu'en signant là-bas, je n'aurais pas connu ce que je connais aujourd'hui. Je souhaite même à Auxerre de se maintenir. Ne serait-ce que pour son entraîneur, Jean Fernandez qui est un amoureux du beau jeu.

Propos recueillis par Nicolas Vilas

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Lyon champion ? quel esprit de gagnant ! on voit pas bien que ce qui intéresse certains joueurs c'est juste d'avoir un salaire énorme ...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'épineux derby amical
0 1