1. //
  2. //
  3. // RC Lens-Paris FC

Charles-Kader Gooré, nouveau canular pour le RC Lens ?

Il y a quelques semaines, l'homme d'affaires ivoirien Charles-Kader Gooré était annoncé comme le futur repreneur du RC Lens. Avec partenaires du Moyen-Orient pour l'appuyer. À 24 heures de l'échéance de son offre de rachat, l'opacité de son projet a de quoi inquiéter les amoureux des Sang et Or.

Modififié
429 10
Ce vendredi 29 avril à minuit expire la procédure de conciliation pour le rachat du Racing Club de Lens ouverte par Gervais Martel. Dès le lendemain, le candidat à l'acquisition des Sang et Or, l'homme d'affaires Charles-Kader Gooré, attend une décision définitive du conciliateur du tribunal de commerce de Paris, la holding qui détient le club lensois étant domiciliée dans le 75. Tout pourrait sembler limpide dans le meilleur des mondes : lâché financièrement par un actionnaire ultra majoritaire, Hafiz Mammadov, qui a la tête sous l'eau en Azerbaïdjan, le RCL va être racheté par un entrepreneur ambitieux capable d'apporter sponsors et fonds du Sultanat d'Oman. Avec, si l'on en croit l'intéressé, la valeur symbolique d'investissements africains en Europe. Dans les faits, le rachat qui était annoncé quasiment bouclé en début de mois apparaît aujourd'hui compromis, entre les rumeurs d'un veto de Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins), l'invisibilité parfaite de Mammadov et les dénégations de ceux qui étaient jusqu'alors présentés comme ses partenaires financiers.

« Attention aux voies de recours d'Hafiz Mammadov »


Une opacité qui avait poussé Maître Didier Poulmaire, premier avocat contacté par Charles-Kader Gooré pour préparer le projet de reprise, à se retirer de la transaction. « Un contact du milieu de la finance m'a présenté monsieur Gooré il y a environ un mois. Mais je me suis retiré, car nous n'avions pas la même manière de voir les choses. » Pour l'ancien représentant de Yoann Gourcuff, l'idée est de soumettre un schéma « transparent » , et surtout, qui puisse satisfaire toutes les parties prenantes. « C'est un dossier complexe, il y a monsieur Martel, les pouvoirs publics, monsieur Mammadov. Il faut trouver des solutions respectueuses de tout le monde. » Or selon l'avocat, l'homme d'affaires ivoirien ne « se montre pas trop respectueux » ni enclin à communiquer les détails de son projet. Un premier écueil vis-à-vis de l'actuel actionnaire majoritaire : « Je vois un homme qui a mis 20 millions d'euros dans le club et qui peut vivre une vente sans son accord. Là forcément, je dis "Attention aux voies de recours d'Hafiz Mammadov", car c'est évident qu'il va déposer des recours. Et dans la situation actuelle, le club ne s'en relèverait pas forcément. » Or dans ce dossier, Maître Poulmaire a le sentiment que la précipitation est de mise, qu'il y a « le feu au lac à cause de l'échéance DNCG » , alors que dans ce type de transaction, « il faut prendre le temps de faire les choses correctement » . Avec une énigme à résoudre : « Pourquoi un homme d'affaires ivoirien et un fonds souverain d'Oman veulent investir dans un club de Ligue 2 français ? On ne m'a pas donné tous les détails. »

Charles-Kader Gooré lâché par ses partenaires omanais ?


Le partenaire financier annoncé n'en est plus un si l'on en croit les informations de France 3 Nord-Pas-de-Calais, mentionnant un e-mail d'un membre du bureau du président de l'Autorité publique pour la promotion des investissements et le développement des exportations (Paiped), qui dépend de l'OIF (Oman Investments Fund) : « Charles-Kader Gooré est bien notre représentant en Côte d'Ivoire, mais nous sommes actuellement en train d'envoyer des lettres à tous nos représentants pour les informer que nos accords seront annulés d'ici deux mois en raison de procédures internes. » Concernant un potentiel engagement dans le projet de reprise du RCL, comme cela a été évoqué dans plusieurs médias, le message est clair : « Ce que Charles-Kader Gooré souhaite faire avec le club n'a rien à voir avec notre activité de base. (…) Paiped ne fait pas partie de ce projet et ne le soutient pas. » Une révélation qui n'a pas de quoi surprendre Didier Poulmaire, car lorsqu'il a demandé à rencontrer ces partenaires omanais, il n'a obtenu qu'une fin de non-recevoir. « On était à l'hôtel, on m'a indiqué qu'ils étaient dans leur chambre, mais ils n'en sont pas sortis pour me rencontrer. » En clair, il ne faut pas s'attendre à voir un projet QSI-bis au stade Bollaert-Delelis, l'homme d'affaires polyvalent - ses activités vont de la production d'engrais au négoce de café en passant par la gestion immobilière - arrivant pour le moment seul. « Dans mes habitudes de business model, nous investissons directement et nous faisons appel ensuite à d'autres investisseurs » , a-t-il récemment expliqué à L'Équipe. Une manière de dire que les gros poissons suivront, et que dans un premier temps, il a les reins suffisamment solides, preuve en est l'implication du cabinet d'expert comptable francilien Wingate, qui s'il « ne croit pas en mon projet, ne va pas me suivre » . Didier Poulmaire est plus sceptique, même s'il « s'interdit d'être critique à ce stade » . La raison ? Il n'a pas eu de retour concret quand il a demandé des garanties sur les fonds promis. « On a vu beaucoup de situations où les gens arrivent avec plein de belles paroles, moi je demandais à ce que l'on puisse vérifier que les fonds étaient disponibles sur des comptes français. » Or, le projet de Charles-Kader Gooré prévoit un investissement de 50 millions d'euros sur cinq ans avec le dépôt d'une caution de 30 millions pour couvrir les trois premières années, avec en prime, une enveloppe n'excédant pas 2,5 millions d'euros, selon le JDD, proposée à l'avocat d'Hafiz Mammadov pour qu'il passe la main. On est loin de l'investissement de Roman Abramovitch à Chelsea, mais les montants n'en sont pas moins conséquents.

RC Lens, monument en péril


Reste à confirmer que les sommes sont bien disponibles dans la trésorerie de l'Ivoirien. Libération évoquait récemment un veto de Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins), hypothèse non confirmée par les autorités françaises, le ministre des Sports Patrick Kanner invitant à « être prudent sur ces informations » . Au niveau politique, le bruit court que Charles-Kader Gooré, proche de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, ne serait pas le bienvenu sur le sol français comme propriétaire d'un club de football de haut niveau, avec les avantages en matière de visibilité que cela implique. Alors que le projet de rachat du Racing pouvait apparaître de prime abord comme une sortie du tunnel pour le club artésien, ses supporters risquent de continuer à vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête encore un certain temps. Que ce soit à la mairie de Lens, au cabinet Clifford Chance - qui assiste Gervais Martel - ou encore du côté de maître Pardo, le représentant d'Hafiz Mammadov, personne ne souhaite s'exprimer à cette étape du processus. Par peur d'un nouveau contre-pied ? Le Racing est clairement aujourd'hui un monument du football français en péril, mais personne ne veut assumer la responsabilité de sonner l'alarme.

Par Nicolas Jucha Propos de Didier Poulmaire recueillis par NJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

 //  08:39  //  Passionné de l'Ukraine
C'est quand même fou qu'au 21ème siècle on émette encore des doutes sur des hommes d'affaires qui transpirent l'honnêteté et sont prêts à tout pour sauver ce monument du foot français qu'est le RC Lens...

Plus sérieusement c'est pas passé de Charybde en Scylla si ça se fait cette opération.
"L'amour" de Martel pour le RCL, c'est transformé en une passion destructrice...
Cafu crème Niveau : DHR
Quand on voit la précipitation de tous les escrocs du monde se précipiter pour racheter des clubs, je me dis que ça doit être pas mal le foot pour blanchir du fric...

Sachant que Tracfin a déjà mis son nez dans le dossier j ai du mal à voir comment ça pourrait se faire.

Dépôt de bilan, retour en cfa, actionnariat populaire pour relancer la machine. Le club a une identité, un encrage local très important, Lens serait capable de remplir le stade en cfa et faire des benefices rapidement pour redevenir petit à petit un club pro.

Et ça en sera fini de la mascarade Martel, Mamadov etc
Naturezza Niveau : DHR
Message posté par Cafu crème
Quand on voit la précipitation de tous les escrocs du monde se précipiter pour racheter des clubs, je me dis que ça doit être pas mal le foot pour blanchir du fric...

Sachant que Tracfin a déjà mis son nez dans le dossier j ai du mal à voir comment ça pourrait se faire.

Dépôt de bilan, retour en cfa, actionnariat populaire pour relancer la machine. Le club a une identité, un encrage local très important, Lens serait capable de remplir le stade en cfa et faire des benefices rapidement pour redevenir petit à petit un club pro.

Et ça en sera fini de la mascarade Martel, Mamadov etc


Impossible à l'heure actuelle de faire des bénéfices pour ce club sans se séparer au moins de son centre de formation et peut être du stade et d'une partie des employés.

Le RC Lens, dont la masse salariale est très encadrée par la DNCG, perd environ 10M€ chaque saison et ne doit sa survie ces dernières année uniquement qu'à la vente de ses jeunes joueurs.
C'est là qu'on voit que le projet Gooré ne serait pas si ambitieux à moins de procéder à des coupes budgétaires un peu partout.
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Charles-kader c'est plutôt original.

https://youtu.be/fE8jZW4i3cs
Message posté par Cafu crème
Quand on voit la précipitation de tous les escrocs du monde se précipiter pour racheter des clubs, je me dis que ça doit être pas mal le foot pour blanchir du fric...

Sachant que Tracfin a déjà mis son nez dans le dossier j ai du mal à voir comment ça pourrait se faire.

Dépôt de bilan, retour en cfa, actionnariat populaire pour relancer la machine. Le club a une identité, un encrage local très important, Lens serait capable de remplir le stade en cfa et faire des benefices rapidement pour redevenir petit à petit un club pro.

Et ça en sera fini de la mascarade Martel, Mamadov etc


+1 je pense que la politique de la terre brulé n'ets pas completmeent idiote, ce club est capable d'attendre et de s'organiser seul, sans ces guignols de repreneur douteux...

ce serait beau en tout cas
 //  11:58  //  Amoureux de la Bolivie
Note : 1
Qu'il dégage une bonne fois pour toute Gervais ! malgré les titres apporté sous sa présidence, il a coulé le club ! depuis 10 ans il fait n'importe quoi et ça empire d'année en année il s'enfonce avec le club.

Depuis la saison 2007-2008 et la nomination- démission de Guy Roux, le club fait l'ascenseur entre L1 et L2 depuis.

Et la gestion de Gervais durant cette période est catastrophique ! Entre la vente de ses parts à la banque Crédit Agricole pour équilibrer les comptes suivi de son faux-départ, puis son retour avec le fantôme Mammadov qui nous met de la poudre aux yeux, et chaque été c'est le feuilleton DNCG. Mais c'est seulement grâce à l'influence de Martel à la Ligue que le Racing n'a pas été rétrogradé !

Les comptes sont plus que dans le rouge et quelques transactions sont assez louches pour que la justice a mis son nez là-dedans (Martel a été condamné il y a quelques mois concernant l'entreprise de BTP qui a renové Bollaert en vue de l'Euro et c'est pas la seule "affaire"...)

Bref, la possible arrivée de ce clown de Gooré (ah parce qu'il faut voir ces différentes déclas des derniers jours), ce sera la meme chose voir pire. Et pourtant le club a un stade, un public, des installations impeccables et un centre de formation performant mais aucun projet sportif car à sa tête il ya le Gervais le fossoyueur qui s'accroche au club comme une sangsue depuis des années et qui rameute des guignols aux quatres coins du monde pour racheter le club.
Message posté par Cafu crème
Quand on voit la précipitation de tous les escrocs du monde se précipiter pour racheter des clubs, je me dis que ça doit être pas mal le foot pour blanchir du fric...

Sachant que Tracfin a déjà mis son nez dans le dossier j ai du mal à voir comment ça pourrait se faire.

Dépôt de bilan, retour en cfa, actionnariat populaire pour relancer la machine. Le club a une identité, un encrage local très important, Lens serait capable de remplir le stade en cfa et faire des benefices rapidement pour redevenir petit à petit un club pro.

Et ça en sera fini de la mascarade Martel, Mamadov etc


+1 avec Cafu. Plutôt que de flipper tous les ans, autant déposer le bilan une bonne fois pour toutes et repartir sereinement en CFA. Lens peut s'appuyer sur des jeunes du centre et même faire monter des U19 ou U17 en équipe première (ce qui les formerait pour la suite).
Le truc que je ne comprends pas, c'est comment ça peut être autant bordélique de racheter un club aussi populaire que le RC Lens? Y a-t-il un pilote dans l'avion?
Martel-Labrune même combat!
RobertoBaggio Niveau : DHR
Malheureusement, comme précisé par Naturezza, si le club dépose le bilan, fini le centre de formation, les jeunes qui permettraient miraculeusement de repartir de CFA etc.

En plus les offres d'emploi dans le bassin minier ne courent pas les rues, alors le dépôt de bilan du RCL (même s'il perd énormément d'argent ces dernières années) serait une quasi catastrophe économique pour une région qui n'a vraiment pas besoin de ça...
Charles-Kader, Souleymane-Marcel, Michel-Ahmed, Jacques-Grover...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Moulin Rouge
429 10