Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Charité : Candela va remplir l'Olimpico

Modififié
Ce mardi soir, le stadio Olimpico de Rome sera rempli pour l’une des toutes premières fois de la saison. Un 29 décembre. Le tout en plein milieu de la trêve hivernale.

L’homme à l’origine de ce frisson est Vincent Candela. L’ancien international français est une idole à Rome, où il a joué de 1997 à 2005, et remporté le Scudetto de 2001. Pour son association, qui mène des œuvres de bienfaisance, Candela a décidé d’organiser un match réunissant les gloires de l’AS Roma. Toutes les plus belles fleurs de la ville éternelle seront de la partie, à commencer par Daniele De Rossi et Francesco Totti. Les anciens héros ne manqueront pas non plus. Capitaine historique de la Louve, Giacomo Losi, surnommé « cœur de Rome » , et défenseur romain de 1955 à 1969, a confirmé sa présence. À ses côtés, Giuseppe Giannini, le « prince » de 81 à 96, mais encore Ciccio Graziani et Bruno Conti, champions d’Italie en 1983 avec la Roma, fouleront le pré du terrain de leurs exploits passés. Le nom de la soirée résumé le programme : « Vous êtes des légendes » . Une phrase qui s’adresse également aux supporters giallorossi.

Pour l’occasion, les ultras de la Roma, en conflit ouvert avec leur direction et le préfet de la ville depuis l’été dernier, feront leur grand retour au stade. Il faut dire que depuis que le préfet de Rome a décidé de diviser les deux virages de l’Olimpico en installant une grande barrière de séparation en plein milieu des deux curve, les ultras de la Roma – comme ceux de la Lazio - ont décidé de ne plus se rendre au stade pour protester contre ce qu’ils considèrent comme une privation de leur liberté. Résultat : l’ambiance, à l’Olimpico, est d’une tristesse sans fin depuis le début de la saison. La Roma, engagée en Ligue des champions, n’a jamais pu compter sur le véritable soutien de ses supporters. En août dernier, lors de la réception de la Juventus, les ultras avaient assisté au match, passant l’essentiel du temps à lancer des chants hostiles aux institutions. Depuis, rien.

D’un simple communiqué, les ultras romanistes ont annoncé qu’ils seraient bel et bien là, prêts à « agiter les drapeaux et faire entendre (leurs) voix devant ceux qui ont porté avec honneur et fierté (leur) maillot » . Plus de 50 000 personnes ont déjà réservé un billet. L’intégralité de la somme sera reversée à l’association de Candela. Cette petite folie n’est pas sans rappeler le 12 mai 2014. Ce soir-là, le stadio Olimpico s’était transformé en chaudron plein à craquer lors d’une soirée appelée « De père en fils » , qui visait à commémorer les quarante ans du premier Scudetto de la Lazio, remporté en 1974. Plus de 60 000 personnes s’étaient réunies pour voir jouer des types de plus de 50 ans, alors que l’équipe pro avait passé l’essentiel de sa saison devant un public largement clairsemé. Comme si Rome n'avait plus que son passé pour continuer à rêver encore.


« Je souhaitais remercier les tifosi de la Roma pour ce qu’ils m’ont fait vivre et ressentir » , a simplement déclaré Vincent Candela, qui considère le retour de la Curva Sud comme « le meilleur cadeau de Noël » . Interpellé sur sa page Facebook par un fan qui lui demandait si le match serait diffusé à la télé, il a répondu : « Remplissons d’abord le stade, on pensera à la télé ensuite. » LDC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier