1. //
  2. // Demi-finale
  3. // Borussia Dortmund/Real Madrid

Chapuisat: « Quand on revient de nulle part comme Dortmund, on peut aller au bout »

270 matchs, 117 buts et 56 passes dé entre 1991 et 1999 sous le maillot noir et jaune. Deux titres de champion, une Ligue des champions et une Coupe intercontinentale gagnés avec le club de la Ruhr. Autant dire que Stéphane Chapuisat est une idole du côté du Borussia Dortmund. Il semblait donc logique d' « atteindre » le Suisse par téléphone pour lui demander son avis sur la demi-finale opposant son ancien club face au Real Madrid. Et de raviver quelques souvenirs...

Modififié
17 23
La dernière fois que le Borussia Dortmund s'est retrouvé en demi-finales de Ligue des champions, c'était face au Real Madrid, en 1998. Vous étiez sur la pelouse...
On est arrivés au Bernabéu en qualité de champions en titre. C'était un match très spécial. Avant la rencontre, les supporters madrilènes ont tiré tellement fort sur le grillage que le poteau s'est cassé (les buts sont tombés une minute avant le coup d'envoi prévu à 20h45, ndlr). Comme il n'y avait pas de but de remplacement, on a dû attendre une heure avant de commencer le match. Concernant la rencontre, le Real avait été meilleur que nous, on a perdu 2-0 (Morientes, Karembeu, ndlr). Deux buts un peu bêtes, d'ailleurs.

Youtube
Quel était votre état d'esprit avant le retour au Westfalenstadion ?
Malgré l'avantage pris par le Real, on y croyait quand même. Quelque part, on avait moins de pression ; tout le monde pensait que c'était Madrid qui allait passer, donc bon... On a joué de manière relâchée, on avait fait un assez bon match, mais on n'a pas marqué. Madrid passe, et heureusement pour nous, ce sont eux qui gagnent la finale derrière (1-0 face à la Juventus, Mijatović, ndlr). On était anxieux lors du premier match, ils ont géré le retour. Ils ont été meilleurs que nous.

Cette saison, le Borussia Dortmund s'est qualifié de manière miraculeuse pour les demies. Vous pensez que les joueurs sont un peu plus relâchés, quelque part ?
Quand on atteint les demi-finales, on veut bien évidemment aller au bout, hein. Ces deux équipes se sont affrontées en poule, Dortmund s'est imposé une fois. Les joueurs savent qu'ils ont déjà battu le Real, ils savent que c'est possible. Et puis, quand on se qualifie en marquant deux buts dans les arrêts de jeu, ça donne beaucoup de force pour la suite.

C'est surtout le fait d'arriver en demi-finales après avoir connu plein de galères lors des années 2000. En face, le Real a – comme l'année dernière - pour objectif de remporter une 10e Ligue des champions, du coup, la pression est dans le camp madrilène, non ?
Bien sûr. Surtout que Dortmund revient de nulle part. Quand on arrive à retourner des matchs comme ça, c'est qu'on est capable d'aller au bout. Il y a vraiment un groupe soudé, et ils vont jouer leur chance.

Après, ce n'est pas le Real Madrid du début d'année... C'est une équipe qui monte en puissance, qui a la meilleure attaque, le meilleur buteur de la compétition...
C'est clair, mais Dortmund en est capable. Ils ont des individualités très intéressantes, et puis ce n'est jamais facile de jouer au Westfalenstadion, devant ce public. Le premier match sera très important.

Sur le plan personnel, vous avez pris votre retraite en 2006, et vous avez integré le staff des Young Boys Berne en 2008, c'est bien ça ?
Oui. Je m'occupe du scouting et j'entraîne les joueurs offensifs. On a de bons jeunes, c'est intéressant. On a une phase un peu plus difficile en ce moment avec les Young Boys (la dernière victoire remonte à début mars ; depuis, 3 nuls et 2 défaites en championnat, ndlr). On va essayer d'être d'attaque l'année prochaine. Quand on voit les résultats de Bâle, il y a peut-être moyen d'attraper la Ligue des champions directement (la Suisse étant 14e du coefficient UEFA, ça va être un peu compliqué pour le moment, ndlr).

Vous avez vu la qualification du FC Bâle pour les demi-finales de la Ligue Europa ?
C'est magnifique. C'est une bonne chose pour le football suisse. Faire jeu égal à deux reprises face à une équipe comme Tottenham, c'est un exploit pour un club suisse.

Depuis quelques années, on sent qu'il y a un renouveau du football suisse, non ?
Oui, on a de bons jeunes joueurs, on fait du bon travail avec eux. Les fruits de la formation vont bientôt être récoltés. Il faut encore un peu de patience, et bientôt nous serons récompensés de notre travail.

Vous trouvez que c'est une bonne chose de la part de l'Association suisse de football d'avoir laissé du temps au sélectionneur Ottmar Hitzfeld – qui est par ailleurs votre ancien entraîneur du temps de Dortmund – pour développer son projet avec de jeunes joueurs ?
C'était la seule chose à faire. Pour n'importe quelle nation, c'est toujours difficile quand on est en fin de cycle. Le renouvellement de générations, c'est dur à gérer. La preuve, on a loupé l'Euro l'année passée. Mais bon, c'est peut-être aussi parce qu'on a mis des jeunes joueurs sur le terrain qui n'avaient pas l'expérience suffisante pour gérer ce genre de matchs. Aujourd'hui, ils en ont acquis, de l'expérience, et on est sur la bonne voie pour se qualifier pour le Brésil.

Youtube


Propos recueillis par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est vrai que l'année de leur victoire en champion's league, personne ne leur donnait la moindre chance, surtout pas contre la Juve de Zizou, au final, sur le match, il n'y a pas eu photo.
julián basañez Niveau : DHR
le pied gauche de chapuisat et le pied droit de ruud ca envoierait du lourd...
...Ou pas, je n'ai pas vu le match aller, mais ce que Dortmund a montrer sur le retour n'etait pas forcement transcendant surtout en defense et dans la tenue du ballon.

Apres ils sont capables de beaux mouvements offensifs, mais sera-ce t'il suffisant contre le Real?

Il y a certainement du talent dans l'equipe mais j'ai l'impression qu'ils sont encore un peu trop jeunes et inexperimentes pour ce niveau de competition.
Ils sont surtout la car les espagnols se sont vraiment fait dessus en defense dans les 5 dernieres minutes ou alors qu'ils ont crus avoir plie le match trop tot.
Quel buteur formidable celui là, alors...
A la coupe du monde 94, il m'avait bien fait kiffer.
Peter North Niveau : DHR
Me souvient que je suis devenu supporter du Borussia juste parce que tout mes potes étaient pour la Juve :-)
depuis, j ai plus jamais lâché le foot allemand, et je suis récompensé cette année :-)
Concernant la demi contre le real, effectivement l'experience va beaucoup jouer, mais c est du 50/50...

Le borussia est tout a fait capable d en mettre 3 au Barnabeu..
Sur le match aller, ça peut se finir à 5-0 contre Malaga. Mais c'est justement un des points faibles de Dortmund, ils se créent beaucoup d'occasions, mais certains matchs ils vendangent énormément, et en demi, les occasions, il va falloir les mettre. Maintenant, le fait qu'il se soient sortis de l'enfer au retour est peut être un signe, lorsque j'ai vu tout ce qu'ils avaient vendangé (aller comme retour), je pensais vraiment qu'ils allaient se faire sortir comme des débutants.
Message posté par Brad
C'est vrai que l'année de leur victoire en champion's league, personne ne leur donnait la moindre chance, surtout pas contre la Juve de Zizou, au final, sur le match, il n'y a pas eu photo.


Ce jour la Zizou frappe sur le poteau et Lars Ricken fait le match de sa vie, Mathias Sammer aussi, mais lui il en a fait d'autres au moins.
Message posté par Brad
Sur le match aller, ça peut se finir à 5-0 contre Malaga. Mais c'est justement un des points faibles de Dortmund, ils se créent beaucoup d'occasions, mais certains matchs ils vendangent énormément, et en demi, les occasions, il va falloir les mettre. Maintenant, le fait qu'il se soient sortis de l'enfer au retour est peut être un signe, lorsque j'ai vu tout ce qu'ils avaient vendangé (aller comme retour), je pensais vraiment qu'ils allaient se faire sortir comme des débutants.


Si Gotze était plus réaliste il serait déjà parmi les meilleurs du monde, mais sa finition est ridicule, pire que celle de Lavezzi c'est dire...
Jme dis que rien n'est perdu pour lui, CR7 ratait tout à l'époque et c'est pour ça que la Grèce a été championne d'Europe.
Sa finition ridicule, je trouve que tu exagère beaucoup.
Et pour moi Götze est le futur crack du foot mondial, il y a certains gestes que personne, à par Messi, ne sait faire comme lui Et il n'a que 20 ans, et moins d'expérience du haut niveau que Messi à son âge car Dortmund revient tout juste sur le devant de la scène.
Message posté par Aswad


Ce jour la Zizou frappe sur le poteau et Lars Ricken fait le match de sa vie, Mathias Sammer aussi, mais lui il en a fait d'autres au moins.


Zizou frappe le poteau, mais si ma mémoire est bonne il y avait déjà 2-0 et le match semblait plié.
Peter North Niveau : DHR
Message posté par Brad
Sur le match aller, ça peut se finir à 5-0 contre Malaga. Mais c'est justement un des points faibles de Dortmund, ils se créent beaucoup d'occasions, mais certains matchs ils vendangent énormément, et en demi, les occasions, il va falloir les mettre. Maintenant, le fait qu'il se soient sortis de l'enfer au retour est peut être un signe, lorsque j'ai vu tout ce qu'ils avaient vendangé (aller comme retour), je pensais vraiment qu'ils allaient se faire sortir comme des débutants.


Si le Borussia rate beaucoup d’occasion, c est parce que leur jeu se base sur une rapidité d’exécution offensive juste hallucinante, c est pas par manque de qualité de finition. Quand tu arrive a 200 a l heure devant la cage, tu as pas le temps de réfléchir ou tu va la mettre, t'essaye juste de cadré.
Mais je crois qu'en demi, le retour de HUMMELS va changer beaucoup de chose...
Certes, mais au match aller, Götze rate 2 occasions immanquables, il s'en est d'ailleurs voulu, de même que Lewandowski. Mais il est vrai que ça va souvent très vite, comme leur 1er but contre Malaga, hallucinant de vitesse et de technique.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Terrible buteur Chapuisat (il ressemble un peu à Balavoine sur la photo, non?).
Avec les Sammer, Ricken, Riedl, Reuter,... quelle équipe!
el santino Niveau : DHR
aaaaaaah nostalgie...
les années 90 et leurs jolis maillots
Note : 1
Message posté par valeureux liégeois 74
Terrible buteur Chapuisat (il ressemble un peu à Balavoine sur la photo, non?).
Avec les Sammer, Ricken, Riedl, Reuter,... quelle équipe!


Lars Ricken + Panini = nostalgie
Chriswillow Niveau : Loisir
Monsieur Chapuisat, un grand bonhomme.
Brian möZer Niveau : District
Message posté par valeureux liégeois 74
Terrible buteur Chapuisat (il ressemble un peu à Balavoine sur la photo, non?).
Avec les Sammer, Ricken, Riedl, Reuter,... quelle équipe!


T'oublies le meilleur → http://www.youtube.com/watch?v=4wkbPX6u1qQ
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Argh oui! Honte à moi! Le mec qui ne souriait jamais! Quelle bête c'était quoi!

@ MetekoO: clairement, les années Panini. Mtn, avec ce mercato hivernal, ça ne ressemble + à rien ces albums. :-(
Cela fait plaisir de lire un interview de Stéphane Chapuisat et de louer la progression du football suisse, mais je tique sur le ndlr comme quoi "ça va être un peu compliqué" que les Young Boys accèdent en 2014 directement à la Champion's league. En effet, il parle bien d'être d'attaque l'année prochaine et la Suisse, étant actuellement 13ème et inrejoignable au classement UEFA (et non 14ème !), si les Young Boys sont champions, ils seront directement qualifiés en 2014 (comme Bâle l'année dernière, suite à la 13ème place du classement UEFA de 2010).
Je veux encore préciser que la treizième place du classement UEFA est directement qualificative pour le champion du pays, si le vainqueur de la Champions League est déjà qualifié pour son classement dans son championnat.

http://kassiesa.home.xs4all.nl/bert/uef … s2012.html
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
17 23