1. // Les restes du monde – Europe – Bilan 2013/2014

Championnats mineurs européens : Bilans de la saison 3/3

Troisième et dernière partie des bilans consacrée aux championnats de Russie, Ukraine, Pologne et République tchèque. Parce qu'il n'y a pas que la Liga, la Premier League, la Bundesliga ou la Serie A, dans la vie.

Modififié
1 5
Russie – Premier-Liga

La course au titre – Il y a eu du suspense jusque la dernière journée cette saison en Russie, avec la victoire finale du CSKA Moscou, qui a parfaitement su revenir dans les dernières journées pour doubler les deux prétendants Lokomotiv et Zénith Saint-Pétersbourg ! Le premier a manqué un peu d'expérience pour conclure sa prometteuse saison (avec Lass Diarra dans ses rangs, rappelons-le), terminant l'exercice sur un nul et deux défaites (dont la dernière sur la pelouse du CSKA). Le second, qui tournait à plein régime depuis l'arrivée du nouvel entraîneur André Villas-Boas, a manqué le match qu'il ne fallait pas perdre, lors de l'avant-dernière journée, à domicile face au Dynamo Moscou. Une défaite 1-4 transformée par les instances en un 0-3, suite à l'envahissement du terrain par des supporters en colère et l'interruption de la rencontre avant son terme. Le CSKA, qui a gagné ses dix derniers matchs de la saison, l'emporte avec 1 point d'avance sur le Zénith et 5 sur le Loko. Rappelons pourtant qu'entre septembre et octobre, ce même CSKA avait subi une terrible série de 4 défaites et 1 nul en 5 matchs. Un passage à vide finalement sans conséquence.

La banane – Le Rubin Kazan de Yann M'Vila et Chris Mavinga termine dans le ventre mou, à une triste neuvième place. La déception est grande pour ce club, qui avait fini par s'habituer à jouer les premiers rôles ces dernières saisons, empochant notamment deux titres en 2008 et 2009.

La stat – 3, comme le nombre de victoires de l'Anji Makhatchkala cette saison. Fin des rêves en grand pour l'ancien club de Samuel Eto'o, avec une dernière place cette saison et une relégation logique en D2.

Ils vont animer le mercato – Le passé a prouvé que les joueurs russes étaient assez mal exportables mais il faudrait tout de même s'intéresser à deux d'entre eux : les attaquants Aleksander Kokorine (Dynamo) et Artyom Dzyuba (Rostov). Le premier a été retenu pour disputer la Coupe du monde, le second est suppléant.

Youtube

Ukraine – Premier-Liga

La course au titre – Comme d'habitude, le Shakhtar Donetsk a fini champion d'Ukraine, au cours de cette saison si particulière au pays. C'est le cinquième titre de suite de la bande à Mircea Lucescu, certainement pas le plus beau (5 défaites cette saison tout de même). Il a juste fallu mettre le coup d'accélérateur qui va bien au printemps pour prendre la mesure de l'accrocheuse équipe de Dniepr Dnipropetrovsk, qui termine finalement 2e avec 6 points de retard. Le Metalist Kharkiv complète le podium.

La banane – Comme d'habitude aussi ces derniers temps, le Dynamo Kiev s'est planté, terminant l'exercice 2013-2014 à une décevante quatrième place. L'effectif a pourtant de sacrés belles individualités : Balhanda, Mbokani, Lens, Yarmolenko, Miguel Veloso, Dragović… L'entraîneur Oleg Blokhine a fini par faire ses valises et a été remplacé par Serguei Rebrov, qui a été confirmé à son poste pour la saison prochaine. Il a tout de même sauvé la saison du club en remportant la Coupe nationale, dominant le Shakhtar en finale.

Le chiffre – 1, il doit logiquement rester un club de Crimée en élite à compter de la saison prochaine, le FC Sébastopol (Simféropol est relégué). Mais étant donné la situation particulière du territoire, c'est le flou concernant son avenir…

Ils vont animer le mercato – Avec la situation de conflit qui perdure au pays, les joueurs étrangers vont-ils être aussi enclins à rester qu'avant ? Pas si sûr… D'autant que parmi la colonie brésilienne du Shakhtar, un joueur est particulièrement convoité : Luiz Adriano, 20 buts cette saison, que la rumeur annonce du côté de l'AS Rome.

Youtube

Pologne – Ekstraklasa

La course au titre – En tête depuis le début de saison, le Legia Varsovie a tenu bon et décroche un dixième titre, le deuxième de suite. La formation dirigée par l'entraîneur norvégien Henning Berg termine avec une confortable avance au classement de l'Ekstraklasa devant le Lech Poznań et Ruch Chorzow.

La banane – En bonne position il y a quelques semaines, le Wisła Cracovie s'est écroulé lors des dernières journées et termine au quatrième rang, le premier non-qualificatif pour une compétition européenne.

Le nombre – 8000, l'affluence moyenne dans les stades en Pologne. Certains stades construits pour l'Euro 2012 sonnent creux, notamment celui de Wrocław, avec 10 000 spectateurs de moyenne dans une enceinte pouvant en contenir plus de quatre fois plus…

Il va animer le mercato – Devenu international il y a quelques mois, le solide attaquant du Lech Poznań Lukasz Teodorczik attire la lumière et attise l'intérêt de quelques clubs étrangers, dont le Torino.

République tchèque – Gambrinus Liga

La course au titre – Il n'y a eu aucun suspense en République tchèque cette saison, le Sparta Prague a vite pris la tête et ne l'a plus lâchée, terminant devant un podium qui s'est rapidement dessiné lui aussi. Le Sparta termine avec 73 points, Viktoria Plzeň 64 points, Mlada Boleslav 50 points.

La banane – Le Slavia Prague n'en finit plus de décevoir et termine la saison à la treizième place, avec seulement 3 points d'avance sur le premier relégué.

La stat – 1 seule défaite concédée cette saison par le Sparta en Gambrinus Liga, lors de l'avant-dernière journée. C'est ballot.

Il va animer le mercato – Belle saison du milieu du Sparta Josef Husbauer, qui termine l'exercice 2013-2014 avec 17 buts et 9 passes. Il serait pas mal qu'un club d'Europe de l'Ouest le teste un jour ou l'autre…

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

volontaire82 Niveau : Loisir
La Russie, ce 'championnat mineur' qui va nous passer devant d'ici 2 ans..

Sinon je ne comprends pas trop le manque d'intérêt de la Pologne pour le football, c'est vraiment un des seuls pays ou c'est aussi net je trouve..
Gregory Vignal-Qaïda Niveau : CFA2
8000 spectateurs de moyenne en Pologne ?
ça a toujours été aussi faible ou c'est une chute ?
au-delà de Wroclaw, Varsovie, Poznan ou Gdansk ont aussi des sacrés stades, chez eux aussi ça sonne vide ?

à une époque ça semblait faire un peu coupe-gorge les stades polonais, mais de mémoire les autorités avaient agi fermement en vue de l'euro
ça n'a pas eu d'effet ?
ou il y a un boycott d'une fédé considérée comme corrompue ?
volontaire82 Niveau : Loisir
Un article la dessus pourrait être le bienvenu en effet !
Et pourtant les Polonais adorent le foot, mais quand j'en rencontre et que l'on aborde le sujet, ils sont généralement fan d'un club Allemand ou Anglais. Et que se soit des Polonais vivant en France ou en Pologne. Je pense que le manque de grosses perf des clubs en Coupe d'Europe ou même de la sélection, font que le championnat local les intéressent peu. Même quand j'ai été à Varsovie, à part quelques tag dans la rue, tu croises personnes avec un maillot du Legia ou de la sélection ...

Par contre bien content pour le Sparta Prague. C'est vrai qu'ils ont une bien belle équipe, pour avoir été au match contre Teplice en novembre, j'avais vu quelques petit taquineur de ballon et qui plus est jeune. Le tout dans une bonne ambiance en plus, et où tu croises de tout, cela va du bon skin avec ses lacets blancs sur ses rangers et son bombers en guise de blouson et qui une fois dans le stade enfile une chasuble de stadier ( j'avais juste halluciné qu'un mec pareil soit stadier au passage ), des couples de vieux qui s'en branlaient de rater Plus belle la vie sur TV5 à priori, des gamins d'à peine 6 ans, tout droit sortie de l'école, avec encore le cartable sur le dos qui se posent sur les panneaux publicitaires en bord de terrain, le père de famille divorcé accompagné de sa fille de 10 ans, à qui il file une pinte de bière sans problème, des groupes de jeunes, les cadres en costume qui sortent du taf, un Ecossais avec son maillot des Rangers qui prend plein de photo et qui chante en Anglais ...
Bref j'avais adoré ! Cela va être sympa de les revoir en C1.
Sauf que le championnat tchèque n'est pas fini, donc pour le bilan il faudra repasser. Le Slavia peut encore descendre, il n'y a pas si longtemps ils jouaient la C1, quelle chute !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 5