Chamakh vs Van Persie

Depuis un mois, Van Persie a repris sa place dans la hiérarchie de l'attaque d'Arsenal alors que les premiers mois de Chamakh avaient semblé le condamner. Petit jeu des comparaisons entre les deux strikers londoniens aux profils si différents.

0 17
Le père Noël n'a pas fait de cadeau à Marouane Chamakh cette année. Jusque-là, le Marocain faisait florès sur le front de l'attaque d'Arsenal pour sa première saison en Angleterre, allant jusqu'à assoir un certain Robin Van Persie sur le banc londonien. Et puis vint le Boxing Day et la remise en selle du Néerlandais dans le onze de départ. Depuis, le finaliste de la dernière Coupe du Monde squatte l'équipe-type et l'ancien Bordelais regarde le plus souvent son concurrent du banc (une seule titularisation depuis un mois en Premier League). Une tendance est donc en train de se dessiner entre ces deux dont il ne pourra rester qu'un seul, vu le 4-3-3 concocté par Wenger. Et avouons-le, le triplé inscrit ce week-end par le Batave risque de marquer les esprits. Petit jeu des comparaisons.

Efficacité

Franchement, dans un cas comme dans l'autre, Arsenal manque d'un buteur majuscule. Car un bref coup d'œil aux stats rappelle que ni Van Persie ni Chamakh ne sont des finisseurs cliniques façon Rooney, Drogba ou même Bent dont tout le monde raille le montant du transfert à Aston Villa (près de 25 patates quand même) mais qui facture 83 pions en 160 matches de Premier League, soit plus d'un but tous les deux matches, un ratio supérieur aux deux Arsènaux. C'est simple, sur les trois dernières saisons, les plus prolifiques de Chamakh, l'ex-Girondin est à 0,33 réalisation par match. Et Van Persie, sur les cinq dernières saisons, depuis le départ de Thierry Henry, fait un peu mieux que le Lion de l'Atlas mais moins bien que le néo-Villan avec une moyenne de “seulement” 0,47. Loin, très loin quand même des cadors de Premier League. N'empêche, avantage Van Persie.

Leur profil

On ne peut guère faire plus dissemblable. Marouane Chamakh est un véritable joueur de surface, même s'il n'en est pas un renard. Lui est là pour se friter, pour aller au contact, faire mal aux défenseurs adverses, leur rendre la vie compliquée et même très pénible et surtout faire parler son jeu de corps ainsi que son jeu de tête qui n'ont que peu d'équivalent chez les attaquants. Généreux dans l'effort, capable d'aller au pressing, Chamakh joue avec une maxime qu'il a édictée lui-même : « Je prends des coups jusqu'à ce que je donne le dernier » . Autant dire un truc en mandarin pour Van Persie. Le joueur formé à Feyenoord donne plutôt dans le classieux, dans l'esquive, dans la prise de balle soyeuse –dribble félin-frappe pure–, en n'hésitant pas à s'extraire de la surface adverse pour exister. « Il y a bien plus de talent chez Van Persie » , explique régulièrement Paul Le Guen au mic en compagnie de Stéphane Guy.

Leur impact sur le style d'Arsenal

On ne joue pas pareil avec Chamakh qu'avec Van Persie. La présence du Marocain apporte une nouvelle option pour les Gunners : faire des centres avec une chance qu'ils soient convertis en but (soit directement, soit au rebond), chose qui était impensable ou presque auparavant. Le problème, c'est quand Chamakh croise la route d'un Vidic qui lui fait sa fête. Car là, le talent assez relatif du natif de Tonnens ne lui permet pas de trouver un plan B. Avec Van Persie, Arsenal se prive d'un référent dans la boîte car le Batave ne sait pas rester en posture d'attente, pas suffisamment patient pour ça. En revanche, l'immense qualité technique individuelle et collective de RVP permet réellement à Arsenal de mieux jouer, de davantage varier aussi (ses frappes de loin, uniques chez les Arsènaux), même si parfois, son “dézonage” prive aussi les Londoniens d'une présence athlétique dans les derniers mètres doublée d'un chien enragé capable d'exploiter un ballon cafouillé. Mais entre l'attaquant racé et l'avant-centre chiffon, Wenger semble avoir choisi...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Ahhhaaaahhh !! Mais LOOOOL !!! RVP est juste 100 fois au dessus de Chamakh. Si RVP ne se blesse pas (LOL), Chamakh ne joueras plus.
Et pourquoi pas les 2 sur le terrain ?
C'est déjà une énorme insulte à RVP et au football que de les comparer.
Chamakh est 3eme attaquant d'Arsenal, il est derrière Bendtner, commencez déjà à la comparer au danois et puis on verra dans 3 ou 4 ans avec RVP
Mais pourquoi ne pas sacrifier un Denilson ou Wilshere pour placer un 4-2-3-1. Enfin je m'en fous, je ne veux pas qu'Arsenal devienne plus saignant. Mais bon, une colonne vertébrale Vermaelen, Song, Fabregas, Van Persie, Bendtner ou Chamakh ferait mal.
parce qu'a chaque fois que wilshere est sortit de l'équipe (roulement , suspension) arsenal s'est cassé la gueule.. c'est simple le milieux gunners n'a d'équlibre que quand le gamin est présent..

On l'a vu quand wenger a essayé de relancer diaby, (pas longtemps) arsenal a prit l'eau.
Mais j'vous comprend ca doit etre dur de se dire que l'un de ses club favoris ne tient que lorsque qu'un vulgaire briton de 18 piges est la..looool

ha et au fait pour diaby, je crains que lui aussi est abandonné sa place de titulaire. j'pense que wilshere s'est installé pour longtemps..
On peut plutôt voir les choses comme ça. C'est vraiment encourageant d'avoir un milieu de 18 piges qui est déjà un monstre au milieu de terrain.
Si Wilshere est the One, Fabregas part cet été.
Bendtner n'a été bon que quand il a joué à l'aile. Dans l'axe, pour bouger du défenseur, Chamakh est certainement meilleur.
C'est malheureusement ce qui risque de se passer. Entre l'explosion de Wilshere et la confirmation de Nasri, Wenger va choisir entre Arshavin et Fabregas pour récupérer de l'argent à mon avis. Après, un titre peut faire changer les choses, notamment concernant les envies d'ailleurs de Fabregas.
Pourquoi Fabregas devrait-il partir ?

Les bons matchs d'arsenal on eu lieu quand:

-Wilshere était associé a Song (Juste monstrueux cette année) à la récupération et à la relance au milieu de terrain

-Cesc sans réel poste fixe un numéro 8 qui vient proposer une solution à son coéquipier lorsqu'il est seul.

-Nasri et Walcott sur les ailes

-Et Finalement Van Pers en pointe et qui descend régulièrement chercher le ballon afin d'apporter le surnombre pendant la construction.

Chaque match d'arsenal que j'ai regardé quand ces 6 joueurs étaient associés était un pur régal !

Quant à la différence de niveau entre chamakh et van persie, on voit clairement que c'est la première saison de chamakh à arsenal, il lui manque encore un peu de technique et de vitesse dans la transmission de balle, alors que Van Persie connait très bien cette façon de jouer, il sait donc exactement comment ses partenaires jouent.

Donnez quelques saisons à chamakh, il vient tout juste de bordeaux, il y'a quand même un gouffre entre ces deux équipes...
Wenger a refusé de mettre de l'argent pour recruter Chamakh, il aurait pu le prendre pour une bouchée de pain au mercato d'hiver passé mais il n'a pas voulu, il sait ce qu'il vaut, pas grand chose.
Que ce soit sa premère saison ou pas à Arsenal, ila les pieds carrés, pas précis..etc
Wenger doit le vendre ou recruter un bon n°9 capable de remplacer RVP, Chamakh ne mérite même pas d'être le remplacant de RVP, c('est une insulte au talent du néerlandais que d'en faire son remplaçant.
Ce n'est pas .
que Van Persie connaisse la façon de jouer d'Arsenal mais plutôt le fait qu'il est le jeu d'Arsenal avec Fabregas.
Votre débat n'a même pas lieu d'être, vous pensez vraiment que Chamackh est venu pour être titulaire? Il est venu pour être remplaçant et offrir la possibilité a Wenger de changer la tactique si nécessaire.
Et en tant que remplaçant, il est loin d'être dégueux ou inutile. Son nombre de but et penalty provoqué est plutôt satisfaisant et il se fond petit à petit dans le collectif.
Même Wenger aurait du mal à trouver un meilleur attaquant (abordable) que RVP en état de marche...
Je trouve cet article complètement absurde.
Chamakh n'a jamais pris la place de Van Persie dans le onze titulaire, il a juste profité de ses blessures. Appadoo nous fait clairement comprendre qu'à un moment donné, Chamakh est passé devant VP, alors que ce dernier ne jouait pas à cause de son manque flagrant de rythme (y a qu'à voir son entrée en jeu face à Man U par exemple).

Mais bon faut bien avouer que Chamakh a plutôt bien dépanné, mais sans plus.
marouane, si tu veux reviens aux girondins
nous on te fera jouer à n'importe quel poste même entraineur si tu veux!!!
Ca me fais bien rire tout ces commentaire sur Arsenal. Sans être particulièrement supporter des Gunners, mais pour en fréquenter quelques un et avoir vu quelques matchs à l'Emirates cette saison, je suis loin de l'avis de certain forumers sur le cas Chamakh/VP.

Comme l'ont bien souligné quelques-uns, Chamakh a surtout profité de l'absence du Hollandais pour jouer ce début de saison, mais faut-être honnête, en France je trouvais ce joueur sous-côté (sa saison ou Bordeaux était champion, Hoarau était nommé à sa place dans l'équipe type de la L1...WTF??), mais en Angleterre, médias et surtout supporteurs juge son apport sur le terrain bien plus intéressant. Il offre comme 'la souligné M.Appadoo une nouvel alternative, bien que personnellement je ne trouve pas qu'ils soient très limité techniquement. C'est sur c'est pas un crack balle au pied, mais j'lai toujours trouvé assez technique, dans le sens ou il conserve bien le ballon et est quelque fois capable de réaliser de jolis gestes en état de forme. Cette dernière justement, un joueur qui pour sa première saison, dans un championnat comme la PL, ayant joué toute sa carrière en France, normal qu'a la mi-saison ils soit complètement rincé...fallait pas s'attendre à mieux et Wenger le sait. Mais bon, 10 buts, 7 passes décisives, 6 penalty provoqué et une implication sur le jeu et les buts londonniens, pour un joueur qui était parti pour être simple remplaçant, je trouve que c'est intéressant, je sais pas vous...Bon après, ok, il prend jamais sa chance, fais souvent des passes "sûrs" au lieu de se porter de l'avant, ces ses grands défauts, et il a intérêt a changer ça.

VP, c'est la classe, un attaquant racé comme l'a bien souligné l'auteur, y a rien à dire de plus, tout le monde connait son apport...quand ce dernier n'est pas blessé, y a qu'a voir en ce moment.
Bendtner... faudrait qu'on m'explique comment on peu le faire passer devant Chamakh selon l'avis de certain.

Pour une fois, depuis assez lgtmps, les GUnners ont deux pointes performantes. Je vois pas en quoi les supporter devraient choisir entre l'un et l'autre et descendre l'un des deux. Wenger doit savoir (sait!) ce qu'il fait. Mais bon, sans jouer les moralistes, chose qui n'est carrément pas mon intention, je pense que certains devraient voir les matchs avant de juger...

Que pensez vous de l'association des deux sinon ? (style un Chamakh en 9, et VP sur la droite qui rentrerait sur son pieds gauche ?)
Désolé mais cet article comme ce faux-débat est inutile et absurde.

C'est vraiment sous-estimer Wenger que de croire qu'il y'a un choix à faire entre les deux attaquants.

Ces deux joueurs sont fragiles.

Et lorsque Wenger fait joué Chamakh, il économise Van Persie qui est fragile un peu comme Robben par exemple. (l'inverse est vrai aussi) Ce type de joueur ne doivent pas jouer tout les matchs et doivent avoir un entrainement réduit de moiter de même que leur temps de jeux.

Ensuite il ne faut pas oublier qu'en Van Persie et Wenger il y'a beaucoup d'estime, on pourrait presque parler d'amour paternel.

Wenger s'est rapidement pris pour ce joueur qui cumulait les conneries, et qui a beaucoup changé dans sa vie pour réaliser son rêve de footballeur. Il est très appliquer et prend beaucoup sur son tempérament colérique, et il a une classe de gaucher comme peut de joueur l'ont. Voilà pourquoi Wenger fera tout pour garder RVP.


Arsène Wenger est un entraineur humain. Parfois dure, mais pour le bien du football. Aussi il doit trouver des solutions en attaque et il réutilisera Chamakh, Bendtner ou un autre au moment venu.

Il y'a pas à comparer ces deux joueurs. Ils font tout deux parties d'une stratégie.

C'est pourquoi le facteur le plus important et qui éclipse ce faux débat.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
A Torres et à travers
0 17