Chamakh, l’appel masqué

Modififié
0 0

Tandis que le renouveau bordelais commence à se faire sentir, et que le mercato approche, on entend des rumeurs de transferts du côté du Haillan. Ainsi, si les noms des Cohade (Valenciennes), Mendy (Bernard, O.B. Odense) ou Sivok (Besiktas, République Tchèque) ont été cités, celui de Marouane Chamakh revient avec insistance ces derniers jours. Pourtant, il n’en est rien.

Après plusieurs messages sans retour laissés par Jean-Louis Triaud sur les répondeurs vocaux du Marocain et d’Arsène Wenger, c’est Francis Gillot qui a mis fin au débat. Un coach même surpris par la situation. « Mais c’est de l’histoire ancienne, ça ! C’était il y a un mois, quand le président l’a appelé, mais je ne vois pas pourquoi ça ressort aujourd’hui, a-t-il indiqué, avant le déplacement à Dijon. C’est une histoire revenue comme ça… Et comme il n’a pas répondu (Chamakh, ndlr), on a laissé tomber. J’étais étonné de voir ça, parce que ce n’est pas d’actualité.  »

Mais pourquoi, alors, l’ancien girondin n’a pas décroché ? «  Peut être que l’appel était en masqué… Souvent, on ne prend pas. (Sic) Moi, je suis en masqué, et on ne me prend pas…  »

Bordeaux est donc toujours aux abonnés absents, cette saison.

LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0