Chalmé recadre la presse

Modififié
0 7
Après avoir été tricard, puis obtenu un CAP coiffure, Matthieu Chalmé revient en grâce dans le collectif bordelais. Pas souvent utilisé jusque-là par Francis Gillot, celui à qui l’on prête parfois des actes de rébellion dans le vestiaire coupe court aux rumeurs. Et met un taquet à la presse.

« C’est hallucinant ! Certainement que vous, les médias, vous ne voyez pas un coach ayant le sourire tous les jours à l’entraînement, donc ça vous gêne, mais nous, ça ne nous gêne pas particulièrement, indiquait vendredi matin le latéral droit. On bosse bien avec lui, on est contents, et dans le vestiaire il y a vraiment une bonne ambiance. Sauf que vous voyez des résultats en dents de scie ; alors forcément, vous cherchez des problèmes où il n’y en a pas, poursuivait-il, lancé comme à la belle époque dans son couloir. Vous vous appuyez sur des problèmes de vestiaire, d’entraîneur(s), mais ça fait treize ans que j’entends ça. Et c’était pareil quand Laurent Blanc était là… »

Pas sourd, mais lucide, l’ancien Dogue. « Il y a simplement quelque chose qui ne va pas : mettez-vous en tête qu’aujourd’hui, nous les joueurs, on n’est pas assez performants pour accrocher plus haut que ça, malgré un effectif de qualité pour obtenir la quatrième place, ajoutait-il. Il faut juste être réaliste et ne pas inventer de problème… »

Soit on s’est vraiment trompé, soit c’est de la pure lèche… LB, à Bordeaux.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 2
Les médias se sont vraiment trompés. Ils évoluent au niveau où ils sont au classement. Ni plus ni moins.
Les news concernant Bordeaux sont aussi soporifiques que le fond de jeu de l'équipe.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 7