Éliminatoires CM 2014 - Groupe B - Italie/Danemark

Eric Maggiori

Ces Danois d’Italie

Ce soir, l’Italie reçoit le Danemark pour son quatrième match de qualification à la Coupe du monde 2014. Or, les Danois ont toujours eu bonne presse en Italie, où ils ont toujours privilégié la qualité à la quantité.

Note
2 votes
2 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Bendtner, à la Juve aussi
Bendtner, à la Juve aussi
Les vieux : John Hansen et Harald Nielsen

Juste après la Seconde Guerre mondiale, les premiers Danois débarquent en Italie. Deux d’entre eux vont littéralement marquer l’histoire de la Serie A. Le premier, c’est John Hansen. Robuste attaquant, il débarque à la Juve en 1948 et va planter un nombre de buts hallucinant : 126 en six saisons. Il termine meilleur buteur du championnat d’Italie en 1952, devenant le premier Danois à s’adjuger ce titre. Il remporte également le Scudetto à deux reprises et ponctue son aventure italienne par une saison à la Lazio. Cette expérience donne des idées à d’autres joueurs, comme Harald Nielsen, qui arrive à Bologne en 1961. Il en devient l’un des joueurs clefs et remporte le titre en 1964. Par la suite, il tentera quelques expériences sans grand succès à l’Inter, au Napoli et à la Sampdoria. Mais pourra quand même se vanter d’être, à ce jour, le seul joueur danois à avoir remporté deux fois le classement des meilleurs buteurs du Calcio.

Les jumeaux : Michael et Brian Laudrup

On se souvient de lui au Barça, mais gare à oublier que Michael Laudrup a évolué pendant six ans dans le championnat d’Italie. Il quitte Brøndby en 1983 pour rejoindre la Juve pour 1 million de dollars (record à l’époque), mais le club turinois décide de le prêter à la Lazio. Pas de bol, le club Romain vit là l’une des pires périodes de son histoire et est relégue en Serie A au terme de la saison 1984-85. Laudrup, qui a été l’un des seuls à se la donner, rentre à la Juve, où il va s’imposer comme l’un des leaders de l’équipe, aux côtés de Platini. Alors qu’il explose littéralement au Barça les années suivantes, son petit frère, Brian, tente à son tour sa chance en Italie. Il signe à la Fiorentina en 1992, où il effectue une saison discrète qui se termine par la relégation du club florentin en Serie B. Brian s’enfuit alors au Milan AC, où il ne disputera que neuf petits matchs avant de filer aux Rangers. Dur dur d’être un frangin.

La colonie de l’Udinese : Thomas Helveg, Martin Jørgensen et Per Krøldrup

Dans les années 90, l’Udinese va ouvrir une véritable filiale au Danemark. Le premier à débarquer dans le Frioul, c’est Thomas Helveg, défenseur de 22 ans en provenance d’Odense. Le joueur va devenir un pilier de l’équipe, à tel point qu’il reçoit le titre de meilleur joueur danois de l’année en 1994. En 1997, soit un an avant de partir pour le Milan AC (où il va tout gagner sous les ordres de Zaccheroni puis d’Ancelotti), Helveg est rejoint par son compatriote Martin Jørgensen, qui va porter fièrement les couleurs frioulanes pendant sept saisons. Il s’engage ensuite avec la Fiorentina, où il va s’affirmer jusqu’en 2010. Mais pendant ses années à l’Udinese, Jørgensen aura l’occasion de cotoyer un autre Danois, Per Krøldrup, défenseur arrivé en 2001. Krøldrup va quasiment suivre le même parcours : quatre ans à Udine, puis six saisons à la Fiorentina, avec une parenthèse peu glorieuse d’un an à Everton. Depuis juin dernier, Krøldrup, resté libre à l’expiration de son contrat, n’a plus de club. Et si c’était le moment, pour l’Udinese, de relancer la colonie danoise ?

Les Milanais : Jon Dahl Tomasson et Martin Laursen

L’arrivée de Thomas Helveg, en 1998, va inciter le Milan AC à se pencher sur les pépites danoises. En 2002, le club rossonero fait signer gratuitement Jon Dahl Tomasson, 26 ans et déjà auteur de 92 buts en championnat des Pays-Bas. Lors de ses deux premières saisons à Milan, il va remporter la Coupe d’Italie, la Ligue des champions, la Supercoupe d’Europe et le Scudetto. Pas mal. Il est ensuite quelque peu écarté par Schevchenko et Inzaghi, mais demeure toujours décisif lorsqu’il entre en jeu. À la même période, Milan compte donc dans ses rangs Helveg, mais aussi Martin Laursen, autre défenseur danois qui a déjà joué pendant trois saisons au Hellas Vérone. Pour lui, difficile de s’imposer au Milan AC avec des joueurs du calibre de Paolo Maldini et d’Alessandro Nesta au même poste… Il se tire à Aston Villa en 2004. Satisfait de son œuvre ?

Les derniers venus : Christian Poulsen et Simon Kjær

De moins en moins de joueurs danois viennent tenter leur chance en Serie A. Aujourd’hui, on n'en compte que quatre : Nicklas Bendtner (Juventus), Simon Poulsen (Sampdoria), Frederik Sorensen (Bologne) et Matti Nielsen (Pescara). Mais lors des dernières années, deux joueurs ont marqué, à leur façon, la Serie A. D’abord, Christian Poulsen, le meilleur pote de Francesco Totti. L’ancien de Schalke 04 et de Séville signe à la Juve en 2008. Il passera deux années chez la Vieille Dame, à tout donner et à se faire acclamer par un public turinois qui n’avait pourtant pas accueilli avec beaucoup d’entrain son arrivée au club. Acheté 9,75 millions, il sera finalement revendu 6,75 millions à Liverpool. L’autre Danois, c’est Simon Kjær. Découvert par les recruteurs de Palerme, il arrive en Sicile alors qu’il n’a que 19 ans. Révélation de Serie A, il est tout simplement monstrueux avec le maillot rosanero. Convoité par les plus grands clubs, il s’engage finalement avec Wolfsburg. Après une saison là-bas, il revient en Italie, cette fois-ci à la Roma. Ce coup-ci, c’est l’échec total. Le défenseur n’a plus rien à voir avec le robuste joueur vu à Palerme. Il réalise quelques matchs catastrophiques et rentre finalement à Wolfsburg au terme de la saison. Tristesse.

Suivre Eric Maggiori sur Twitter Eric Maggiori

Parier sur les matchs de AS Roma

 





Votre compte sur SOFOOT.com

6 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par nuckythompson le 16/10/2012 à 16:12
      Note : 1 

    Une petite mention pour Elkjaer-Larsen qui a probablement autant marqué le calcio que M. Laudrup. Champion avec Vérone en 85 et l'un des meilleurs attaquants du calcio des 80's

  • Message posté par footchampagne le 16/10/2012 à 16:20
      

    Une belle dream team avec du recul ces Danois ! M. Laudrup quoi juste exceptionnel.

  • Message posté par Alessio Tacchikardi le 16/10/2012 à 16:38
      Note : 1 

    D'accord avec tucky ! sans lui, pas de Hellas Champion !
    Quant à Poulsen, il a pas été si acclamé que ça. Il fait partie des joueurs de la juve post-calciopoli ni bons ni mauvais : Melo, Poulsen...
    Pas des tops players dignes de la Juve, mais pas non plus de bidonni. Malheureusement pour eux, leur carrière a pris un coup après l'épisode turinois.

  • Message posté par Trap le 16/10/2012 à 16:39
      

    Parfaitement vu nuckythompson, super joueur qu'on surnomait le bison et qui a laissé un grand souvenir.

  • Message posté par RonHarris le 16/10/2012 à 18:09
      Note : 1 

    Espérons pour leur équipe nationale que les futurs dan(ois)mark autant la série A que les précédents.

  • Message posté par popeye le 17/10/2012 à 21:26
      

    "Il quitte Brøndby en 1983 pour rejoindre la Juve pour 1 million de dollars (record à l’époque), mais le club turinois décide de le prêter à la Lazio"

    Marrant...


6 réactions :
Poster un commentaire