1. // Rétro
  2. // Saison 2012/2013

Ces "Culture Foot" que vous avez aimés

D'Oxmo Puccino à Fauve, en passant par Flynt, MC Solaar, Vicelow, Rocé, Mogwai, Ol'Kainry, Pedro Winter, Kavinsky, Benjamin Biolay, Assassin, Sayem et la liste serait encore longue : retrouvez les interviews d'artistes qui ont rythmé cette saison 2012-2013 sur sofoot.com...

Modififié
42 18
«  Le Parc est passé d'un public supporter à un public client »

Alors que le Paris Saint-Germain version QSI s'apprête à toucher les cieux cette saison, Jérôme Bénadiner et William Samuel Touitou, auteurs, réalisateurs et producteurs de "PARC", rendent un hommage vibrant au Parc des Princes de l'avant-Leproux et à ses supporters historiques. Pour que l'histoire ne tombe pas dans l'oubli. Pour crier ce qu'ils estiment être la vérité. Entretien à la veille de la sortie du documentaire le plus brulant de l'été.
Lire ici

A voir : Le documentaire PARC

Oxmo Puccino : « Aujourd'hui, le foot, ce n'est que de l'argent »

La quarantaine approchant, le Black Popeye prépare la sortie de son dernier opus Roi sans carrosse. En attendant, il regarde le monde du ballon rond évoluer. Pour, lui, pas de doute, dans le foot, l'amour est mort.
Lire ici

Benjamin Biolay : « Le maillot de Saint-Étienne me dégoûte »

« Pour le match, je suis baisé. » C'est jeudi, nouveau soir d'Europe pour l'OL et promo qui bat son plein pour Benjamin Biolay, à quelques jours de la sortie de « Vengeance » (5 novembre). Le temps paraît serré, mais le chanteur sait s'y prendre pour l'étirer au moment de faire défiler le début de saison lyonnais et quelques souvenirs au passage. Sans autre réserve que celle familière à bien des Gones.
Lire ici

Assassin : « Un match au Maracanã dure cinq heures !  »

Pionnier du rap français, Rockin' Squat vit au Brésil depuis douze ans. Flamengo, Romarinho, Maracanã, Pelé, Ronaldinho… A deux ans du coup d'envoi de la prochaine Coupe du monde, voyage sur les terres sacrées de la Seleção.
Lire ici

Damidot : « Messi devrait en faire quatre pieds de table basse »

Ce soir c'est sûr, Lionel Messi se verra remettre son quatrième Ballon d'or en quatre ans. D'où cette question légitime : comment bien décorer son intérieur avec quatre imposants globes jaune brillant. Réponses de la spécialiste D&co en France, Valérie Damidot.
Lire ici

Flynt : « Le foot, c'est autre chose qu'un compteur qui défile »

Si le concept de rap parisien signifie quelque chose, Flynt y est sûrement pour quelque chose. Depuis la sortie en 2007 de « J'éclaire ma ville » , l'homme originaire du nord de la Capitale raconte les humeurs du bitume de Paname, avec un souci de l'écriture qui, une fois n'est pas coutume, ne se résume pas à un argumentaire d'attaché de presse. Et forcément le PSG ne traîne pas très loin, entre ville lumière et impasses sombres, fierté et frustration. Rencontre, à parler d'un club plus dur à aimer qu'à quitter.
Lire ici

Fauve : «  On est un peu les Didier Deschamps de la musique »

Les gueules fatiguées de ceux qui bossent un peu trop, mais des sourires de passionnés. Sagement planqués derrière leurs jolis projets musico-graphiques, les membres du collectif FAUVE ne se montrent que rarement. C'est autour d'une bonne pinte et assis derrière un billard que ces anciens fous de foot se confient et font rimer N'Gotty avec El-Karkouri.
Lire ici

Exclu : Sayem remixe l'hymne de la Ligue des Champions

On commence ici et là à dire de lui qu'il est le « petit prince de l'electro en France » . Ce qui est sûr, c'est que Sayem a déjà bossé avec Cassius, Miss Kittin ou La Caution, et qu'il est fan de l'OM. L'occasion pour lui de parler coups d'épaule et Basile Boli, et de remixer, en exclu et sur le pouce, l'hymne de la Ligue des champions avant le match Barça/Paris.
Lire ici

Pedro Winter: « J'ai disputé un match dans un supermarché  »

Le label Ed Banger fête ses dix ans. Une éternité quand on a émergé du magma de la French Touch à la pire période pour l'industrie de la musique, ce qui reviendrait un peu à se lancer dans la construction automobile en 2013. Une success story qui fascine certains, et insupporte les autres qui y voient un prototype de la hype parisienne élitiste. La meilleure réponse tient peut-être dans les compilations qui sortent régulièrement et qui proposent un bon résumé des productions de cette petite maison dans la prairie électronique, témoignant de l'œuvre accumulée. La seule qui mérite d'être jugée finalement. Rencontre avec le démiurge à casquette et créateur de cette bande du son, le sieur Pedro Winter, désormais connu sous le nom de Busy P. Et forcément, il cause du PSG et de Dj Mehdi. RIP.
Lire ici

Sagalovitsch : « Zidane était un de ces grands joueurs inutiles »

Laurent Sagalovitch, c'est un prototype assez rare d'écrivain ancien journaliste rock qui explore les arcanes de la bipolarité juive avec les rocambolesques aventures de son double romanesque Simon Sagalovitsch. Et un immense supporter élégiaque de l'ASSE désormais installé au Québec. Il poursuit sa trilogie avec « Un juif errant » ou son héros arrive en Israël et s'installe à Jaffa, le quartier arabe de Tel Aviv, puis monte une équipe uniquement avec des joueurs d'origine française. Nul doute que l'interview va faire couler de l'encre et du commentaire...
Lire ici

Mais aussi : Nemir, Vicelow, Para One, Kavinsky, Griefjoy, MC Solaar et beaucoup d'autres ...
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ConnardLeBarbant Niveau : Ligue 1
Sagalovitch, Sayem et Damidot, on en tient une couche. Biolay a l'air sympa et assez drôle.
Le meilleurs c'est celui de Biolay.

Un gars qui aime le foot, qui fait pas de langue de bois. Bref un des seuls articles qui avaient sa place ici en vérité.
Personne a aimé Sagalovitsch mais bon, c'était de loin l'article le plus minable de l'année avec celui de Morsay. Deux articles où So Foot a vraiment sombré dans les abysses de la médiocrité et du pathétique.
MYSTIKALITO Niveau : CFA2
les goûts et les couleurs, biolay me dégoûte. Lui c'est le maillot de Sainté, moi c'est sa musique de merde.
La photo, ce serait pas plutôt Abou Diaby en salle de massage ?

"T’inquiète mec, tous frais payés"
larrymotter Niveau : DHR
Naaaaaaan !! Grace a cet article, je viens de me rendre compte que je venais assez récemment d'oublier l'existence de Sagalovitch, et ces idées provocatrices toutes pourries, pas cool!!
Je voulais faire un gros HS sur attack on titan (shingekin no kyojin en VO) donc de grâce si ça ne vous intéresse pas ne lisez pas pas com et passez au suivant.

Je n'attends aucun + ou - de ce com, mais je voulais juste profiter de ma pause pour sincèrement remercier celui sur ce fofo qui m'a permis de découvrir ce manga.Malheureusement je ne me souviens plus de qui était cette personne, mais c'est ici que quelqu'un en avait parlé, j'étais allé jeter un coup d'oeil et je dois dire que je me suis pris un grosse claque dans la gueule*.Pourtant je suis un vieux de la vieille et il en faut beaucoup pour m’impressionner. Je désespérais de retrouver un manga de de ce niveau et de cette qualité depuis la fin de Bleach (pitié ne me parlez pas de ce sous DBZ qu'est Naruto, c'est de la soupe tiède pour ado), mais attack on titan est éblouissant. Le plus fort c'est le message que l'auteur nous fait passer au travers de ces titans qui ne sont rien d'autres que l'allégorie de tout ce qui poussera l'homme à sa perte, cette perpétuelle fuite vers l'avant, le capitalisme exacerbé qui finira pas dévorer l'homme qui l'a engendré. L'homme qui est le plus grand prédateur de cette terre finit par devenir la proie du monstre qu'il a crée et dont il a perdu le contrôle.Le plus grand danger de l'homme, c'est l'homme lui même. Voltaire disait "l'homme est un loup pour l'homme. On s'attache vite aux persos. car on est conscient qu'ils peuvent mourir à tout moment. Il n'y a pas un fin d'épisode où je n'ai pas failli verser une larme (notamment la toute fin de l'épisode 7 ,et ce qu'on y apprend, qui est juste grandiose)

Je place ce com ici,en espérant qu'il ne gênera pas et je ne sais pas si quelqu'un peut me renseigner sur l'endroit où je pourrai trouver la version manuscrite, car il me semble qu'elle n'est pas encore importée en France. Je ne suis pas un spécialiste du genre...Bref merci à cette personne, et si ce com contribue à faire connaître cette oeuvre, je ne pourrai que m'en féliciter
larrymotter Niveau : DHR
"Nul doute que l’interview va faire couler de l’encre et du commentaire..."
Ceci dit, au moins on ne peut pas vous reprocher d'etre hypocrite pour le coup...
larrymotter Niveau : DHR
Message posté par ozymandias
Je voulais faire un gros HS sur attack on titan (shingekin no kyojin en VO) donc de grâce si ça ne vous intéresse pas ne lisez pas pas com et passez au suivant.

Je n'attends aucun + ou - de ce com, mais je voulais juste profiter de ma pause pour sincèrement remercier celui sur ce fofo qui m'a permis de découvrir ce manga.Malheureusement je ne me souviens plus de qui était cette personne, mais c'est ici que quelqu'un en avait parlé, j'étais allé jeter un coup d'oeil et je dois dire que je me suis pris un grosse claque dans la gueule*.Pourtant je suis un vieux de la vieille et il en faut beaucoup pour m’impressionner. Je désespérais de retrouver un manga de de ce niveau et de cette qualité depuis la fin de Bleach (pitié ne me parlez pas de ce sous DBZ qu'est Naruto, c'est de la soupe tiède pour ado), mais attack on titan est éblouissant. Le plus fort c'est le message que l'auteur nous fait passer au travers de ces titans qui ne sont rien d'autres que l'allégorie de tout ce qui poussera l'homme à sa perte, cette perpétuelle fuite vers l'avant, le capitalisme exacerbé qui finira pas dévorer l'homme qui l'a engendré. L'homme qui est le plus grand prédateur de cette terre finit par devenir la proie du monstre qu'il a crée et dont il a perdu le contrôle.Le plus grand danger de l'homme, c'est l'homme lui même. Voltaire disait "l'homme est un loup pour l'homme. On s'attache vite aux persos. car on est conscient qu'ils peuvent mourir à tout moment. Il n'y a pas un fin d'épisode où je n'ai pas failli verser une larme (notamment la toute fin de l'épisode 7 ,et ce qu'on y apprend, qui est juste grandiose)

Je place ce com ici,en espérant qu'il ne gênera pas et je ne sais pas si quelqu'un peut me renseigner sur l'endroit où je pourrai trouver la version manuscrite, car il me semble qu'elle n'est pas encore importée en France. Je ne suis pas un spécialiste du genre...Bref merci à cette personne, et si ce com contribue à faire connaître cette oeuvre, je ne pourrai que m'en féliciter


C'est pas Hobbes plutot 'l'homme est un loup pour l'homme'? C'est vrai que c'est un peu hors sujet ton commentaire, mais en meme temps ca a l'air sympa donc c'est pas tres grave.
Associer Culture et certains de ces zozos,

ça fait juste bizarre,

Avec la tête de vainqueur en plus, c'est juste magique.

Oui ça fait du bien, merci
@larrymother

effectivement je me suis trompé, my fault, c'est de Hobbes. Mais tu m'as compris , "l'état nature" tout ça tout ça...
Dommage que les écrivains argentins interviewés ne soient pas cités. Pas assez "people" ou connus du public français probablement. Les mecs transpiraient le foot, ils savaient de quoi ils parlaient.
Putain*, ne nous ressortez pas Sagalovitsch. C'est le seul mec qu'une interview foot a suffi pour que je le considère comme un kon fini. Et je reste poli.
Les commentaires sur l'interview de Sagalovitch sont impressionnants de haine envers les juifs.
Qu'on a pas aimé: Morsay et Zehef
Ce n'était pas nécessaire de ressortir l'interview minable de Sagalovitsch...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
42 18