En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e journée
  3. // Groupe C
  4. // Mönchengladbach/OM

Ces 10 clubs dont on a toujours peur d’écrire le nom

Le déplacement de l'OM au Borussia Mönchengladbach ce soir est l’occasion de réunir en un seul et même article dix clubs européens de cette saison les plus écorchés par les journalistes, blogueurs et forumistes. Amis dyslexiques, durs d’oreille et haters de Bernard Pivot, ce Top est pour vous.

Modififié
Anzhi Makhachkala/Makhatchkala

Il y a à peine plus d’un an, personne ou presque ne connaissait ce club. Jusqu’à ce qu’il commence à bien sentir la thune. Maître Eto’o, par l’odeur alléché, débarqua, et une cohorte d’autres bons joueurs grassement payés à sa suite. Résultat, ça commence à bien cartonner, avec une place actuelle de leader dans le championnat de Russie et une participation à la petite Coupe d’Europe. Et ça ne semble être qu’un début… Alors autant s’habituer vite à l’écrire correctement : Anzhi avec un H et Makhatchkala avec un H également, une palanquée de À et un T en gourmandise, si on décide de l’écrire à la française.

Le top recherche Google – Anzhi Makachkala, Anzi Makhachkala, Anzhi Makakala, le club russe d’Eto’o…

Borussia Mönchengladbach

S’il n’y avait que le tréma sur le O d’oublié, ça irait. Mais l’adversaire de Marseille ce soir voit une bonne partie de son orthographe très régulièrement salopée : et vas-y que je te rajoute un U, que je t’oublie un N… Sans oublier la fréquente erreur de coller deux R à « Borussia » . Le pire dans tout ça, c’est que le nom du club est peut-être encore plus dur à prononcer qu’à écrire… Un truc cool néanmoins : vu son vilain début de saison en Bundesliga, possible qu’on ne soit pas près de le revoir de sitôt dans une compétition européenne…

Le top recherche Google– Mochengladbach, Meunchengladbach, Borrussia Mönchengladbach, Borussia Truc…



Chakhtar/Shakhtar/Chakhtior Donetsk

Massacre de l’orthographe ukrainien, cas numéro 1 : le Chakhtar Donetsk, ou Shakhtar, ou Chakhtior. Ces trois cas-là sont bons et désignent le même club, selon qu’on la joue à la française, à l’anglaise ou à la russe. Par contre, tous les dérivés ci-dessous, avec l’oubli fréquent du H notamment, c’est non. Attention aussi à la fin de l’orthographe du nom de la ville, Donetsk, avec deux dangers principaux : 1/ inverser les lettres, classique, ou 2/ penser petits creux et se mettre à écrire inconsciemment l’un des mets favoris d'Homer Simpson.

Le top recherche Google – Shakhtar Donetsk, Shakhtare Donetsk, Schaktar Donetsk, Chaktar Donetsk, Shakhtar Donestk, Shakhtar Donuts…

Dniepr Dnipropetrovsk/Dniepropetrovsk

Massacre de l’orthographe ukrainien, cas numéro 2 : le Dniepr Dnipropetrovsk, ou Dniepr Dniepropetrovsk – même raison qu’expliqué précédemment – ou encore Dniepr Dniepro pour les intimes et les feignants. Là encore, habituez-vous-y, c’est un des clubs qui montent actuellement en Ukraine. La fin est facile, ça fait soviétique, le début est question d’entraînement. On finit par y arriver, promis.

Le top recherche Google – Dniepopetrovsk, Dnipopetrovsk, Dnipromachin…


Eskişehirspor

L’ex-adversaire de l’OM cet été – décidément – propose un piège principal, commun à un paquet de clubs turcs : il faut coller au nom de la ville le terme « sport » , mais dézinguer le T. Toujours. Bursaspor, Trabzonspor, Orduspor, Sivasspor, Sirosspor… C’est facile. Bien plus que d’orthographier l’actuel 4e du championnat local, Gençlerbirliği. Et ce n’est qu’un exemple, tant ce championnat est bourré de noms de clubs hardos à écrire.

Le top recherche Google – Eskişehirsport, Esquisehirspor…

Hapoël Ironi Kiryat Shmona

Avec le champion d’Israël en titre, les possibilités de se tromper sont multiples. Normal, avec quatre termes inconnus dans nos contrées à orthographier… Hapoël encore ça va, faut juste essayer de ne pas oublier les trémas. Ironi aussi, inutile de s’emmerder avec du Y, un deuxième N ou un E à la fin. Par contre la fin apparaît aussi truffée de pièges qu’un épisode d’Indiana Jones. Courage, le Graal est à portée de clavier.

Le top recherche Google – Kyriat Shmona, Kiriat Shmona, Kiryat Chmona, Kiryat Schmona, Kyriat Chmona, Kiriat Chmona…



Helsingborgs

Après Israël, voyageons vers les contrées du Nord, au pays des Vikings. Là-bas aussi, il y a un paquet d’obstacles à éviter. Premier exemple avec les Suédois d’Helsingborgs. Petit avantage : il y a moyen d’avoir des pense-bêtes en tête pour ne pas répéter toujours les mêmes erreurs. Alors ça commence par le début de la capitale de la Finlande – pas de Suède, de FINLANDE – ça se termine par le plus grand champion local de tennis au pluriel. Puis juste au milieu, il y a un G qui sert à rien.

Le top recherche Google – Helsinborgs, Elsingbor, Helsingbord…

Nordsjælland

Club chiant à orthographier venu du Nord, cas 2 : Nordsjælland. Le A et le E collé exotique oblige déjà une manœuvre périlleuse sur Word. Puis il faut réussir à avoir toutes les lettres, sans oublier le deuxième L. Enfin, parvenir à tout mettre dans le bon ordre. Déconnez pas, les Danois ont tenu en échec la Juve en C1 mardi. N’empêche, c’était plus cool quand Copenhague représentant le Danemark en Ligue des champions…

Le top recherche Google – Nordjaelland, Norsjaelland, Nordsjaellend, Nordjaellend…

Vidéo

Schalke 04

Ne pas se fier aux apparences : ce court et courant nom de club est beaucoup plus difficile à bien orthographier qu’on l’imagine. En atteste le nombre d’erreurs diverses choppées sur Google. Donc bien commencer par un S, enchaîner par un C avant le H et bien gérer l’enchaînement du L et du K. Quant au « 04 » , c’est à l’oral que ça peut virer au gênant. Si vous n’avez pas fait allemand en LV2, mieux vaut franciser en « zéro-quatre » que de tenter une courageuse traduction virant en une espèce de « Noune-fir » postillonnée.

Le top recherche Google – Chalke 04, Shalke 04, Schake 04, Schalque 04…

SC Heerenveen

La Hollande, le pays du fromage et du niveau expert en orthographe. Exemple avec le club actuellement coaché par Marco van Basten, blindé de E à ne pas oublier et à placer au bon moment. D’autres pièges existent parmi les formations engagées en Eredivisie locale : Eindhoven, Feyenoord avec deux O et du plus obscur avec Waalwijk ou le NAC Breda, dont le nom complet est : Nooit Opgeven Altijd Doorzetten Aangenaam Door Vermaak En Nuttig Door Ontspanning Combinatie Breda. Venez-les chercher.

Le top recherche Google – Heerenven, Herenveen, Herenven…



Mais aussi : Zénith ou Zenit Saint-Pétersbourg, Olympiacos ou Olympiakos, Dinamo Zagreb avec un I et Dynamo Kiev avec un Y, Athletic Bilbao avec un H, Midtjylland, Sheriff Tiraspol à l’anglaise sans accent et avec deux F, Heart of Midlothian, Fenerbahçe avec le H avec le C cédille, Hanovre 96 avec un seul N…

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88