1. //
  2. // Jupiler League
  3. // 21e journée
  4. // Billet d'humeur

Ceci n'est pas un Boxing Day

Il est parfois courageux de s'opposer aux discours ambiants, il est aussi parfois bon de le suivre. Depuis cinq ans, toute la Belgique se plaint d'avoir hérité d'un Boxing Day dont elle n'a jamais voulu. Voici pourquoi.

Modififié
16 12
Le foot après la dinde, la bûche et les cadeaux, c'est un peu comme un deuxième Noël. Et deux Noël, cela fait forcément rêver. En Angleterre, du moins. Parce que le 26 décembre est un jour férié et que les Anglais sont fous de football. Partout ailleurs, deux Noël, c'est un de trop. Surtout quand on doit manier belle-famille, grande tante et gastroentérite.

Pour la gastro, en Belgique et en décembre, il y avait déjà Saint-Nicolas et ses spéculoos. Depuis cinq ans, il y a aussi ce que beaucoup ont du mal à appeler un « Boxing Day » . Une journée historiquement destinée à la distribution des restes de la veille aux plus pauvres dans certains pays du Commonwealth, mais qui est connue de tous comme étant une journée de foot (et de débauche ?) outre-Manche. Bref, un truc qui n'aurait jamais dû rien avoir à voir avec le royaume de Belgique. Principalement parce que personne n'en voulait. Aujourd'hui, le bébé a déjà cinq ans, et il n'y a toujours personne pour savoir s'il faut vraiment le garder.

Pas de public, pas de Boxing Day


La réponse paraît pourtant simple. En Angleterre il y a des stades mythiques, des affiches hebdomadaires, et des retransmissions full HD sur la BBC. En Angleterre, il y a donc une culture foot. En Belgique, les stades sont désuets, les affiches annuelles et les retransmissions télévisées maladroitement résumées en de trop courts épisodes sur le service public. Bref, la Belgique et sa Jupiler Pro League, c'est chouette, mais ça fédère très peu. Parce qu'en Belgique, la culture foot est à un supporter ce que le fanatisme est à un footix. En d'autres termes, le 26 décembre, le Belge a d'autres priorités que d'aller se les peler en tribunes visiteurs. Comme M. Tout Le Monde, le 26, le Belge est K.O et cherche à digérer. Là où l'Anglais, lui, se lève plein d'entrain pour aller voir du foot, boire des mousses et puis digérer. Parfois même en famille. La différence est là. Du coup, les chiffres sont implacables. Chaque année, le Boxing Day bat de nouveaux records d'impopularité en Belgique, quand il continue d'être une formidable manne financière en Grande-Bretagne.

Il serait évidemment totalement faux d'imputer une quelconque responsabilité aux supporters. Au moment d'instaurer le Boxing Day lors de la saison 2009-2010, les autorités belges avaient tout de suite refroidi les ardeurs de la Ligue en interdisant la programmation de matchs à risques le lendemain de Noël. Logique et compréhensible à partir du moment où les effectifs policiers sont traditionnellement réduits à cette période. Dès lors, le raisonnement aurait pu apparaître comme limpide auprès des autorités compétentes. Pas de policier, pas de sécurité --> pas de sécurité, pas d'affiches susceptibles de brasser large --> pas d'affiches, pas de public. Pas de public, pas de Boxing Day. C'est tout l'inverse qui s'est passé, et cinq ans plus tard, la question de la poursuite de cette mascarade a bien entendu souvent été posée aux pouvoirs compétents.

Incongruité actuelle du championnat


La réponse est aussi souvent la même : « Un calendrier surchargé. » Une bonne idée en appelant une autre, l'instauration des playoffs a de fait augmenté le nombre de journées dans le championnat belge. Passant de 34 à 40. Cela avait alors sans doute pour but de faire de la Jupiler Pro League le premier championnat à mi-chemin entre la NBA et la Premier League. Censés homogénéiser le niveau du championnat, les playoffs ont surtout rallongé celui-ci. Conséquence de quoi, le Boxing Day a fait son apparition pour combler les manques d'un calendrier trop court. Aussi coupable que son géniteur de l'incongruité actuelle du championnat belge, le Boxing Day est tout sauf un produit d'appel pour la Jupiler Pro League. Il doit donc cesser, puisque même ce timbré de René Magritte n'aurait pas trouvé de logique à cette incohérence surréaliste.

Par Martin Grimberghs, à Bruxelles
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Se poser contre le Boxing Day en Belgique revient plus ou moins à s'opposer aux Play-Offs tout simplement. Comme l'article l'explique si bien, les matches qui se déroulent le 26 décembre, viennent de l'augmentation de matches au calendrier tout simplement.

Les opinions peuvent se confronter sur ce sujet, entre un traditionalisme qui veut revenir aux "bonnes vieilles recettes d'antan" car "si on faisait comme cela depuis des lustres, c'est qu'il y avait des raisons" et les gens en quêtes de progrès: "si c'est nouveau, c'est forcément mieux car tout ce qui est nouveau est mieux."

Mais force est de constater que l'objectif premier du système des play-offs était d'améliorer la compétitivité du championnat belge.

Et en ça, n'en déplaise à certains qui sont convaincus que le niveau ne fait que baisser, il est utile de rappeler que le championnat belge occupait la 14ième place au Coefficient UEFA, de 2009-2010 et qu'il en occupe la 10ième place dorénavant devant le championnat Turque, Suisse, Grec entre autres.

Alors, à côté du ressenti personnel que peuvent avoir les supporters, on peut noter que les résultats sont déjà la et que la situation tend à continuer d'évoluer lorsqu'on voit la campagne européenne des clubs belges cette année.
Que le boxing day en Belgique soit un raté ok.
Mais écrire "Parce qu'en Belgique, la culture foot est à un supporter ce que le fanatisme est à un footix.", ça montre un mépris et une méconnaissance du foot belge.
Message posté par Lievregris
Se poser contre le Boxing Day en Belgique revient plus ou moins à s'opposer aux Play-Offs tout simplement. Comme l'article l'explique si bien, les matches qui se déroulent le 26 décembre, viennent de l'augmentation de matches au calendrier tout simplement.

Les opinions peuvent se confronter sur ce sujet, entre un traditionalisme qui veut revenir aux "bonnes vieilles recettes d'antan" car "si on faisait comme cela depuis des lustres, c'est qu'il y avait des raisons" et les gens en quêtes de progrès: "si c'est nouveau, c'est forcément mieux car tout ce qui est nouveau est mieux."

Mais force est de constater que l'objectif premier du système des play-offs était d'améliorer la compétitivité du championnat belge.

Et en ça, n'en déplaise à certains qui sont convaincus que le niveau ne fait que baisser, il est utile de rappeler que le championnat belge occupait la 14ième place au Coefficient UEFA, de 2009-2010 et qu'il en occupe la 10ième place dorénavant devant le championnat Turque, Suisse, Grec entre autres.

Alors, à côté du ressenti personnel que peuvent avoir les supporters, on peut noter que les résultats sont déjà la et que la situation tend à continuer d'évoluer lorsqu'on voit la campagne européenne des clubs belges cette année.


Tu as tout dit.
FeliceMazzu Niveau : Loisir
Bel article. Certes au début, je vais être honnête, j'étais aussi un peu comme toi contre ce système de play-offs. Mais force est de constater que ça pas mal d'effets positifs.

Citons en quelques-uns:

-Je trouve que c'est pas mal plus de matchs pendant l'année pour plusieurs raisons. Je trouve que ça permet à plein de joueurs d'avoir leur chance durant l'année hors play-offs. Par exemple, le Standard sous Luzon, gros turn-over, ça laisse la liberté à plein de jeunes de s'exprimer. C'est ce qu'on recherche dans notre championnat car comme on a pas d'argent, on doit tout miser sur les jeunes. Tu regardes Anderlecht, il font pareil (Praet, Thielemans,...). La phase classique est moins importante certes mais ça a donc un côté positif. Tu regardes le PSG, ils ont plein de jeunes talents mais c'est quasi impossible pour eux de s'imposer car leur championnat est trop important. Mouscron-Préuwelz, c'est quasi que des jeunes pousses françaises de Lille car ils ont pas leur chance là-bas.

-On a du investir dans des pelouses chauffantes et d'autres infrastructures qui ont selon moi ont un impact positif sur nos infrastructures générales. On peut dire aussi l'inverse hein bien sûr. Que ce sont des dépenses qui servent à rien mais je trouve pas car ça améliore le niveau global via de meilleures infrastructures. Imagine un sol gelé en février avant le système des play-offs avant on galérait à recouvrir avec une bache pour chauffer la pelouse, maintenant y a quasi plus de clubs qui a ça.

-Les play-offs c'est l'équivalent de 2-3 semaines de boxing day (niveau audience) et justement c'est positif car avant c'était monotone, tu savais que généralement c'était jouer à 3-4 journées de la fin. Ici non, c'est full rebondissements. Ca attire full gens, ca rapporte énormément. Alors oui c'est pas cool pour les joueurs mais sérieusement comme disait Lievregris, ça augmente a fond la compétitivité de notre championnat!On a plus de rentrées lors des playoffs, on a découvert des jeunes talents qui deviendront des stars. Donc oui pour moi, c'est un projet à long terme et il est plus viable qu'une phase classique. Alors oui, ayons des boxing day à la limite du ridicule si tu en as envie et puis nous nous en vantons pas non plus. J'entends pas des types me dire fièrement qu'ils vont voir l'affiche Standard - Cercles. Je pense que l'on se rend compte que nous n'avons pas beaucoup de moyens et pas un public énorme ce qui est normale pour la belgique mais au moins on se démerde vachement bien je trouve.
Le mec qui a pondu cet article raconte n'importe quoi. En 2013, 2012 et 2011, les plus grosses affluences (cumulées) dans les stades en Belgique ont eu lieu lors de ce fameux Boxing Day. Faudrait peut-être un peu se renseigner avant d'écrire n'importe quoi. Pour le reste, suis assez d'accord.
Je suis clairement pas d'accord avec vous les gars...
Le niveau du championnat belge augmente depuis une petite dizaine d'années, c'est un fait. Pour moi il y a plusieurs explications bien plus sensées que la réforme du championnat :

- le développement des infrastructures, surtout au niveau de la formation. Gand a construit un nouveau stade qui a augmenté son budget et son attrait. Anderlecht et le Standard ont investi dans un centre de formation à la pointe, et ont développé une vraie politique de formation des jeunes (avec un plan à long terme, des objectifs, un suivi scolaire poussé, ...). Ils en récoltent les fruits depuis quelques années maintenant avec un paquet de jeunes talents qui ne pensent plus à partir parce qu'ils savent qu'ils sont bien formés et qu'ils auront la chance de prouver ce qu'ils valent assez tôt en équipe première.

- la grosse majorité des clubs belges (sauf le RMP et notre pitoyable lanterne rouge le Lierse, vivement qu'ils dégagent en D2) fait jouer majoritairement des belges et surtout des jeunes depuis quelques années maintenant. Ce n'était pas le cas dans les 90's et au début des années 2000. Il y avait énormément d'étrangers qui apportaient rarement une vraie plus value sportive en plus de coûter souvent cher. Du coup les clubs dépensaient plus pour avoir moins sportivement. Je pense que c'est ce qui a le plus miné notre football pendant des années. Anderlecht a vu Dries Mertens ou Cheik Tioté partir voir ailleurs parce qu'ils n'avaient pas leur chance. Ca n'arriverait plus aujourd'hui. Les jeunes restent car ils savent qu'ils auront une chance et les clubs ont compris que la formation est le seule moyen viable d'être compétitif en Europe à l'heure actuelle. C'est un changement de politique sportive qui n'a rien à voir avec la réforme du championnat.

- la professionnalisation de notre football (de l'UB, de l'arbitrage, ...)

Quant aux play offs, ils sont juste aberrants. La seule et unique raison pour laquelle ce système a été adopté, c'est les thunes. Plus de matchs (34 -> 40), plus de gros matchs (10 matchs de play off 1 entre les 6 premiers) => plus de rentrées => augmentation du budget. Voilà. Après on peut dire qu'indirectement augmenter le budget d'un club augmentera sa compétitivité sportive, mais c'est bien le seul point où les play offs augmentent le niveau. Et encore on parle ici des play off 1 qui ne concerne que six équipes. Sinon on a :

- des play offs 2 complètement cons avec deux poules, un match entre les deux gagnants puis un match entre le gagnant final et le 4ème des PO1... Bah quoi ?
- des play offs 3 encore plus cons (et injustice flagrante pour celui qui les gagne et qui doit payer ses joueurs pendant plusieurs semaines sans avoir de matchs à jouer (et donc plus de rythme) en attendant le tour final avec les équipes de D2 qui elles sont bien en jambes comme il faut).
- un calendrier impossible (le mec qui s'en occupait il y a 3 4 ans a démissionné tellement il en pouvait plus). Si l'hiver a décidé de faire chier, c'est directement le bordel intégral avec des équipes qui vont joué deux voire trois fois par semaine (c'est arrivé), encore une fois vive l'équité. Sans parler qu'on a obligé des clubs qui tournent à 6-7M de budget annuel d'avoir des pelouses chauffantes à 500.000 euros qui servent à tout péter deux trois par an (et qui consomment la blinde).
- un mercato hivernal complètement faussé car il ne reste que 8 journées avant les play offs à partir de janvier. Pas de bol pour ceux qui se sont chiés niveau recrutement en été, les trois quarts de la phase classique se jouent avant janvier.

Bon je m'arrête là mais j'ai franchement pas tout dit... Ca me fout les boules à fond parce que au début de la réforme tout le monde était d'accord pour dire que c'était de la merde, et maintenant tout le monde commence à l'accepter et à se dire qu'en fait, c'est bénéfique pour le foot belge et ça augmente le niveau, le suspense... Franchement non. Et ce qui augmente le suspense, c'est la division des points par deux, pas les play offs... Et vive Rodrigo Beenkens et ceux qui continuent à enfoncer le clou : les play offs, c'est de la merde.

Voilà, Sorry pour le pavé les zamis :)

-
lebrugeois Niveau : DHR
J'en ai marre de lire des âneries.

Le système des playoffs a été critiqué au début mais rentre petit à petit dans les moeurs. Les droits TV ont augmenté et également les recettes aux guichets. Le niveau du championnat augmente malgré que les meilleurs joueurs sont vendus chaque saison. Le championnat belge est réputé difficile et un tremplin idéal vers une des 4 compétitions majeures.

Le foot en Belgique n'a jamais été aussi populaire et les affluences sont en hausses. Au niveau des infrastructures, il y'a du retard mais il commence à être comblé et Anderlecht et Bruges auront d'ici quelques années un stade ultramoderne.

Et enfin pour le "Boxing Day", c'est aussi rentré dans les moeurs. C'était critiqué à une époque à cause des conditions climatiques mais cet hiver il fait doux donc personne ne se plaint, les clubs organisent même des marchés de noël autour des stades avec distribution de bonnets :)

Les vrais problème du foot belge concerne la D2 qui est un mouroir (de nombreux clubs risquent la faillite, d'autres sont repris par des investisseurs étrangers peu scrupuleux, le foot amateur et la coupe de Belgique qui elle souffre clairement d'un déficit d'image et de public.
FeliceMazzu Niveau : Loisir
Message posté par Momouth
Je suis clairement pas d'accord avec vous les gars...
Le niveau du championnat belge augmente depuis une petite dizaine d'années, c'est un fait. Pour moi il y a plusieurs explications bien plus sensées que la réforme du championnat :

- le développement des infrastructures, surtout au niveau de la formation. Gand a construit un nouveau stade qui a augmenté son budget et son attrait. Anderlecht et le Standard ont investi dans un centre de formation à la pointe, et ont développé une vraie politique de formation des jeunes (avec un plan à long terme, des objectifs, un suivi scolaire poussé, ...). Ils en récoltent les fruits depuis quelques années maintenant avec un paquet de jeunes talents qui ne pensent plus à partir parce qu'ils savent qu'ils sont bien formés et qu'ils auront la chance de prouver ce qu'ils valent assez tôt en équipe première.

- la grosse majorité des clubs belges (sauf le RMP et notre pitoyable lanterne rouge le Lierse, vivement qu'ils dégagent en D2) fait jouer majoritairement des belges et surtout des jeunes depuis quelques années maintenant. Ce n'était pas le cas dans les 90's et au début des années 2000. Il y avait énormément d'étrangers qui apportaient rarement une vraie plus value sportive en plus de coûter souvent cher. Du coup les clubs dépensaient plus pour avoir moins sportivement. Je pense que c'est ce qui a le plus miné notre football pendant des années. Anderlecht a vu Dries Mertens ou Cheik Tioté partir voir ailleurs parce qu'ils n'avaient pas leur chance. Ca n'arriverait plus aujourd'hui. Les jeunes restent car ils savent qu'ils auront une chance et les clubs ont compris que la formation est le seule moyen viable d'être compétitif en Europe à l'heure actuelle. C'est un changement de politique sportive qui n'a rien à voir avec la réforme du championnat.

- la professionnalisation de notre football (de l'UB, de l'arbitrage, ...)

Quant aux play offs, ils sont juste aberrants. La seule et unique raison pour laquelle ce système a été adopté, c'est les thunes. Plus de matchs (34 -> 40), plus de gros matchs (10 matchs de play off 1 entre les 6 premiers) => plus de rentrées => augmentation du budget. Voilà. Après on peut dire qu'indirectement augmenter le budget d'un club augmentera sa compétitivité sportive, mais c'est bien le seul point où les play offs augmentent le niveau. Et encore on parle ici des play off 1 qui ne concerne que six équipes. Sinon on a :

- des play offs 2 complètement cons avec deux poules, un match entre les deux gagnants puis un match entre le gagnant final et le 4ème des PO1... Bah quoi ?
- des play offs 3 encore plus cons (et injustice flagrante pour celui qui les gagne et qui doit payer ses joueurs pendant plusieurs semaines sans avoir de matchs à jouer (et donc plus de rythme) en attendant le tour final avec les équipes de D2 qui elles sont bien en jambes comme il faut).
- un calendrier impossible (le mec qui s'en occupait il y a 3 4 ans a démissionné tellement il en pouvait plus). Si l'hiver a décidé de faire chier, c'est directement le bordel intégral avec des équipes qui vont joué deux voire trois fois par semaine (c'est arrivé), encore une fois vive l'équité. Sans parler qu'on a obligé des clubs qui tournent à 6-7M de budget annuel d'avoir des pelouses chauffantes à 500.000 euros qui servent à tout péter deux trois par an (et qui consomment la blinde).
- un mercato hivernal complètement faussé car il ne reste que 8 journées avant les play offs à partir de janvier. Pas de bol pour ceux qui se sont chiés niveau recrutement en été, les trois quarts de la phase classique se jouent avant janvier.

Bon je m'arrête là mais j'ai franchement pas tout dit... Ca me fout les boules à fond parce que au début de la réforme tout le monde était d'accord pour dire que c'était de la merde, et maintenant tout le monde commence à l'accepter et à se dire qu'en fait, c'est bénéfique pour le foot belge et ça augmente le niveau, le suspense... Franchement non. Et ce qui augmente le suspense, c'est la division des points par deux, pas les play offs... Et vive Rodrigo Beenkens et ceux qui continuent à enfoncer le clou : les play offs, c'est de la merde.

Voilà, Sorry pour le pavé les zamis :)

-


Certes, tout n'est pas beau dans ce système de play-offs et pas mal de choses sont encore à revoir (comme les PO3). Mais n'est-ce pas le meilleur moyen qu'on ait trouvé pour améliorer le championnat belge? C'est facile de critiquer mais en attendant, si tu vois une autre solution alors je veux bien que tu me la cites honnêtement.

-C'est bien de souligner que les centres de formation sont devenus meilleurs mais si les jeunes n'ont pas d'occasions de se révéler ça sert à rien. Regarde le PSG, leur centre de formation est dingue et pourtant aucun jeune n'a un avenir là. Le nouveau système permet cela.

-L'argent est devenu le nerf de la guerre au niveau du foot. Comme tu le dis si bien, ce sont les thunes derrière tout ça, oui et alors? Tu préfères voir ton championnat être éclipsé par le championnat estonien ou essayer de le voir survivre? Car là, t'inquiète pas, tes pépites, ils resteront pas en Belgique. Ils iront aux Pays-Bas comme il le faisait. Oui, c'est une sorte de cercle vicieux. Pas de bras, pas de chocolat. Pas d'argent -> Pas de centre de formation + pas d'infrastructures. Alors oui, ça fait des dégâts collatéraux et c'est aussi le problème de ces play-offs mais alors tu peux remettre tout le foot en question. Car s'il y avait pas autant de concurrence on en serait pas là.

-Division des points, c'est une bonne chose sinon tes PO te servent à rien (moins de suspense), je vois pas où tu identifies un problème?

Et comme je te le répète, ce système est positif, d'ailleurs un autre pays nous a copié. Il a certes pas que des bons côtés mais bon voilà, c'est comme ça. Pour le moment, il n'y a pas d'autres alternatives, l'ancien système était obsolète.
"C'est facile de critiquer mais en attendant, si tu vois une autre solution alors je veux bien que tu me la cites honnêtement."

Je critique les play offs parce que c'est objectivement de la merde comme je l'ai démontré plus haut. C'est une formule qui cumule les injustices et les inepties, elle est limite anti sportive. Je propose un retour à l'ancienne formule qui je te le rappelle quand même est utilisée dans pratiquement tous les championnats européens.

"C'est bien de souligner que les centres de formation sont devenus meilleurs mais si les jeunes n'ont pas d'occasions de se révéler ça sert à rien. Regarde le PSG, leur centre de formation est dingue et pourtant aucun jeune n'a un avenir là. Le nouveau système permet cela."

Il n'y a aucun rapport entre la nouvelle formule de championnat et le fait que les jeunes aient plus leur chance. Cela vient d'un changement de mentalité au niveau de la gestion sportive des clubs belges qui ont majoritairement décidés de faire jouer les jeunes et d'axer la politique sportive sur la formation comme ça se fait avec succès (par exemple) au Pays-Bas depuis des dizaines d'années. Comme si les clubs s'étaient dit "tiens vu la nouvelle formule du championnat, on va faire jouer les jeunes". Ca n'a rien à voir. Sinon pour la comparaison avec le PSG ca me fait rire, comme si on pouvait comparer un club qui a l'ambition de gagner la CL et fait partie des 5 clubs les plus riches du monde avec Anderlecht, club qui n'a pas les moyens d'acheter de vrais bons joueurs et doit donc miser sur la formation. Le PSG s'en bat les steaks de faire jouer ses jeunes, ils achètent pratiquement ce qu'ils veulent quand ils veulent, pas besoin de former. Pareil pour Chelsea, City, Bayern, United ou Madrid. Y'a que le Barca qui fait figure de petite exception.

J'ai jamais dit que l'argent était pas le nerf de la guerre. C'est normal de vouloir augmenter son budget, mais pas avec une formule aussi scandaleuse que celle là. Déjà quand je dis augmenter le budget, c'est pas comme si les clubs l'avaient doublé avec la nouvelle formule hein... On parle de quelques millions d'euros pour tous les clubs, pas négligeable mais à quel prix ? Va demander aux clubs abonnés aux PO2 et 3 ce qu'ils en pensent...

Et sinon diviser les points par deux, c'est du bon sens pour toi ? Sans parler de se faire dépasser par le championnat estonien à l'indice UEFA si jamais on abandonne les glorieux play offs...

Enfin soit...
FeliceMazzu Niveau : Loisir
Message posté par Momouth
"C'est facile de critiquer mais en attendant, si tu vois une autre solution alors je veux bien que tu me la cites honnêtement."

Je critique les play offs parce que c'est objectivement de la merde comme je l'ai démontré plus haut. C'est une formule qui cumule les injustices et les inepties, elle est limite anti sportive. Je propose un retour à l'ancienne formule qui je te le rappelle quand même est utilisée dans pratiquement tous les championnats européens.

"C'est bien de souligner que les centres de formation sont devenus meilleurs mais si les jeunes n'ont pas d'occasions de se révéler ça sert à rien. Regarde le PSG, leur centre de formation est dingue et pourtant aucun jeune n'a un avenir là. Le nouveau système permet cela."

Il n'y a aucun rapport entre la nouvelle formule de championnat et le fait que les jeunes aient plus leur chance. Cela vient d'un changement de mentalité au niveau de la gestion sportive des clubs belges qui ont majoritairement décidés de faire jouer les jeunes et d'axer la politique sportive sur la formation comme ça se fait avec succès (par exemple) au Pays-Bas depuis des dizaines d'années. Comme si les clubs s'étaient dit "tiens vu la nouvelle formule du championnat, on va faire jouer les jeunes". Ca n'a rien à voir. Sinon pour la comparaison avec le PSG ca me fait rire, comme si on pouvait comparer un club qui a l'ambition de gagner la CL et fait partie des 5 clubs les plus riches du monde avec Anderlecht, club qui n'a pas les moyens d'acheter de vrais bons joueurs et doit donc miser sur la formation. Le PSG s'en bat les steaks de faire jouer ses jeunes, ils achètent pratiquement ce qu'ils veulent quand ils veulent, pas besoin de former. Pareil pour Chelsea, City, Bayern, United ou Madrid. Y'a que le Barca qui fait figure de petite exception.

J'ai jamais dit que l'argent était pas le nerf de la guerre. C'est normal de vouloir augmenter son budget, mais pas avec une formule aussi scandaleuse que celle là. Déjà quand je dis augmenter le budget, c'est pas comme si les clubs l'avaient doublé avec la nouvelle formule hein... On parle de quelques millions d'euros pour tous les clubs, pas négligeable mais à quel prix ? Va demander aux clubs abonnés aux PO2 et 3 ce qu'ils en pensent...

Et sinon diviser les points par deux, c'est du bon sens pour toi ? Sans parler de se faire dépasser par le championnat estonien à l'indice UEFA si jamais on abandonne les glorieux play offs...

Enfin soit...


Tu as raison sur certains points, comme par exemple, la formation des jeunes. Il y a une nouvelle politique. Vraiment, c'était important de changer notre fusil d'épaule. Mais pour moi, la phase classique contribue à leur progression. Je ne pense pas qu'avec un championnat classique tu aurais autant d'opportunités (tu en aurais, certes, mais pas autant). C'est un peu mesquin de dire qu'il n'y a pas de rapport. Je ne dis pas que le nouveau système est fait pour ça à la base, non. Mais c'est un des effets positifs que cela amène. Je sais pas si tu regardes suffisamment le championnat pour voir que la phase classique a moins d'importance. Tu te rappelles de Luzon? Il faisait un turn-over non? C'est pas "profiter" du système pour tester ses joueurs? Dans des championnats réguliers, est-ce que tu vois beaucoup de coachs qui font des turn-overs aussi importants? Je parle de Luzon mais tu vois bien que d'autres clubs belges, ils font aussi tourner plus facilement l'effectif, peut-être pas comme Luzon mais de manière plus importante que dans d'autres championnats normaux (pas belges). Donc pour moi, ça a joué et ça joue un rôle oui. Évidemment, il y a aussi une politique derrière tout ça, une politique axée sur les jeunes comme tu dis.

Sinon t'as oublié qu'il y a quelques années le championnat belge était en pleine dégringolade? À te lire, on dirait que tout était rose. Non, donc il a fallu réagir. Ce qui est marrant avec toi, c'est que le navire coule et tu proposes de continuer avec la même formule. C'est ce qu'on appelle plus communément se tirer une balle dans le pied ou la politique de l'autruche. Certes le système des playoffs est pas le meilleur au monde mais dans un championnat comme le notre, il est très bien. Il n'est pas parfait et a certains soucis comme tu l'as fait remarquer. Maintenant si tu n'admets pas que le football belge avait un soucis alors c'est que tu n'y connais rien au football belge sincèrement. Et l'évolution positive de notre championnat ne peut pas être mis uniquement sur le compte de changement de politique au niveau des jeunes. Le nouveau système ramène de l'argent, et permet aux grosses équipes de rester compétitives au niveau européen. Malheureusement, ce n'est pas toujours juste et les plus petites équipes en patissent. Mais voilà, c'est comme ça, c'est la seule solution pour que le championnat belge subsiste à mes yeux. Sinon c'est moi qui te dis que l'argent est le nerf de la guerre. Alors ça me fait rire de vous entendre critiquer mais à l'heure qu'il est, c'est la meilleure formule pour sauver notre championnat.
"Parce qu'en Belgique, la culture foot est à un supporter ce que le fanatisme est à un footix"

Jamais lu une ineptie pareille. J'espère pas dire de conneries, mais j'avais entendu que la Belgique a un des plus hauts taux d'affiliés à la fédé de foot par rapport au nombre d'habitants.
Suffit de regarder l'engouement pour l'équipe nationale (un peu artificiel façon FR98 mais quand même), le palmarès pré-Bosman des clubs et les fans que les trois gros clubs drainent à l'extérieur en Europe (5000 standardmen à Stuttgart il y a quelques années pour un pelé match de coupe UEFA, juste pour l'exemple, je connais pas beaucoup de clubs français qui auraient ramené ce monde).
Note : 1
Et Lierse, t'as pas un 0-6 ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
16 12