En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Burnley/Chelsea

Cech ou Courtois, il faut choisir

Ça y est, José doit maintenant prendre une décision. Pour le premier match de Chelsea cette saison face à Burnley, Mourinho doit aligner un seul gardien. Il ne peut plus temporiser en alignant un gardien différent à chaque match amical. Cette fois-ci, c'est soit l'expérimenté casqué tchèque qui a donné dix années de sa vie aux Blues, soit le prometteur géant belge qui peut assurer les dix années à venir à Stamford Bridge. Mourinho a déjà eu à choisir par le passé entre deux bons gardiens. Et ça ne s'était pas très bien déroulé. Alors cette fois-ci, il a promis de prendre la bonne et froide décision. Mais comment va-t-il s'y prendre cette fois-ci ?

Modififié

La stabilité


Le plus important dans une grande équipe, ce sont les bases. Et si Mourinho veut tout gagner cette année, il doit les garder et les solidifier. Ce qu'il n'a pas fait à Madrid par exemple. Déjà fragilisées par le départ de Lampard, ces armatures ont maintenant besoin d'être rassurées. C'est donc Petr Čech qui jouera cette saison. Et dans toutes les compétitions. En Ligue des champions, Premier League, Cup et League Cup. Cette fois-ci, pas de gâteau coupé en deux. Petr va tout jouer. Et si Thibaut Courtois n'est pas content, Mourinho ne le retiendra pas : « Si Petr joue, Courtois peut réfléchir à un départ et inversement. » Et puis, Chelsea n'aura pas de mal à trouver un acheteur. Acquis 11 millions d'euros en 2011, Abramovitch peut maintenant en espérer le double. Sans aucun souci. C'est une jolie plus-value.

La postérité


Petr a fait son temps. Et quel temps ! Le bonhomme a tout donné et tout gagné avec Chelsea. Premier League, Ligue Europa et Ligue des champions. Bref, il est temps pour les deux parties de se quitter à l'amiable (même si Petr est encore tout à fait en état de marche). Un joli petit chèque en contrepartie de son silence et le tour est joué. Petr peut finir sa carrière au Qatar ou en Chine et Mourinho n'a plus de choix à faire. Ce sera Courtois. Il a fait une préparation remarquée. Les supporters l'ont déjà adopté durant les matchs amicaux. Le Daily Mail parle même de la fin d'une ère en écoutant les chants des virages de Stamford Bridge : « Tibo ! Tibo ! Le roi est mort ! Vive le roi ! » Tout le monde est content. King Tibo sera intronisé ce soir à 21h.

La continuité


Un peu comme dans les Pokémon Bleu et Rouge après une adoption dans un centre, Mourinho trouve que Thibaut Courtois n'a pas encore assez évolué. Il est devenu bon, mais il n'est pas tout à fait prêt. Il lui manque encore une à deux années de cuisson. Alors, le staff de Chelsea décide de le reprêter au plus offrant. Et cette fois-ci, Thibaut ne se contentera plus d'un championnat et d'une finale de Ligue des champions. Mais dans un an, il reviendra carrément avec la coupe aux grandes oreilles. Mourinho estimera alors que Thibault est enfin prêt à jouer avec les Blues. Dommage, il ne lui restera plus qu'un an de contrat.

La périodicité


Ligue des champions et matchs de coupe pour Čech. Premier League pour Courtois. Mourinho innove encore une fois en matière de gestion des gardiens. Les deux sont à la fois frustrés et rassurés, motivés et plombés. Leurs performances ne sont ni bonnes ni mauvaises, et la situation pèse sur le collectif. Pourtant, Mourinho avait promis de ne pas recommencer : « La meilleure manière de procéder pour moi est d'être pragmatique, un peu froid, d'oublier un peu les émotions liées à cette situation et de décider ce qui est le mieux pour l'équipe. » Mais c'est plus fort que lui. José Mourinho n'arrive pas à avancer sans titiller un peu les médias, la direction et les supporters.

La perplexité


Toujours pas décidé, Mourinho préfère encore attendre une semaine d'entraînement. Il choisira plus tard entre (selon lui) « les deux des trois meilleurs gardiens du monde » . Du coup, ce soir, c'est Schwarzer qui gardera les poteaux de Chelsea. Tant pis si les deux premiers de la liste sont frustrés, il fallait faire la différence avant. Et puis Schwarzer connaît la maison. L'année dernière, il a déjà fait le job en l'absence de Čech, face à l'Atlético en Ligue des champions notamment. Mark Schwarzer a toute la confiance du Mou. Et tant qu'il ne sera pas décidé, c'est le quadragénaire australien qui jouera. Mourinho sait comment surprendre son monde. Et encore une fois, ça n'a pas raté.

Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
L'équipe type du dimanche