Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // Monaco/Reims

Ce si discret Monsieur Rybolovlev

Depuis le début de saison, Dmitry Rybolovlev est de (presque) tous les matchs à Louis-II. À force, le président russe de l'ASM y a pris ses petites habitudes. Auxquelles il ne devrait pas déroger ce soir pour la réception de Reims. De Gad Elmaleh à ses gardes du corps que les rumeurs disent armés, en passant par sa fille blonde et sa nouvelle copine, voici quelques infos sur les soirs de match à domicile du roi de la potasse.

Modififié
Chaque fois, c’est la même histoire. Homme de routine, d’habitude, Dmitri – Evguenievitch – Rybolovlev ne déroge jamais à la règle. Ainsi, à environ une heure et demie du coup d’envoi de chaque rencontre à laquelle il assiste, le très « cher » ami russe de la Principauté déboule dans une berline noire, vitres teintées. Superstitieux, il emprunte alors le même ascenseur qui l’emmène directement vers la loge princière. Le temps s’arrête alors pour le personnel de sécurité du stade Louis-II. « Dès que son arrivée est annoncée, on bloque le "lift" pour lui pendant plusieurs minutes. Question de sécurité, il le prend uniquement avec sa garde rapprochée » , nous glisse un stadier.

Inutile à ce moment-là de tendre un micro ou un dictaphone usagé. Quelle que soit la pertinence de la question, le résultat sera de toute façon vain. Flashback avant ASM – PSG, il y a quinze jours.

- « President, do you think race title is still possible for AS Monaco this year in Ligue 1 ? »
- « ... »

Plus surprenant, à la vue du micro, l’actionnaire majoritaire a esquissé comme un mouvement de recul. Si rares doivent être les circonstances où une tierce personne vient l’importuner dans son quotidien de richissime citoyen monégasque. Après un regard noir lancé à son attaché presse Sergey Chernitsyn et à son service de sécurité personnel directement affrété par le Palais, le Russe poursuit sa route en direction de l’enceinte sportive. Quelques secondes après la tentative médiatique infructueuse, un proche de Rybo s’approche et se fait menaçant : « Plus jamais ça… » Le message est clair et s’entend. Le président ne veut surtout pas s’exprimer publiquement. Que ce soit dans les médias ou ailleurs. Le mot d’ordre est discrétion pour celui qui a vu sa vie changer après onze mois en détention préventive, suite à une fausse accusation de meurtre en 1996.

Joey Starr, siège blanc et high five

Pour autant, on retrouve la trace du président quelques dizaines de minutes après l’épisode de l’ascenseur. Toujours accompagné de ses bodyguards de l’Est dont les faciès rappellent ceux des frères Klitschko, l’homme qui pèse désormais près de 7 milliards d’euros est confortablement installé dans la loge personnelle du prince Albert. Siège blanc immaculé, Rybo est à la droite du chef d’État de la Principauté. À ses côtés, sa fille Ekaterina, dont la fraîcheur offre un contraste naturel avec la rigueur physique de l’homme d’affaires. Dans la même loge du prince Albert de Monaco, on retrouve parfois Charlène, écharpe de l’ASM autour du cou, et surtout Gad Elmaleh, l’humoriste.

Pour ce match contre le PSG, la corbeille VIP, un peu plus haut, est également bien remplie. Avec notamment la présence ce soir-là de Didier Deschamps, de Joey Starr et de Vadim Vasilyev. Ce dernier, vice-président de l’ASM, passera son temps à se ronger les ongles aux côtés d’une jeune femme à la blondeur incandescente.

Dans le même temps, celui qui est arrivé à la tête du club de la Principauté en décembre 2011 vibre comme jamais. Habitué à voir le stade Louis-II ressembler à un cimetière, l’enfant roi de la Potass’ ne boude pas son plaisir alors que l’enceinte monégasque est en ébullition. À quelques minutes du terme de la rencontre contre le PSG, l’explosion arrive avec l’égalisation sur un but contre son camp de Thiago Silva. Enthousiaste et comme libéré de toute pression, Rybo tape dans la main du prince Albert en faisant fi du sérieux des protocoles. Pour certains proches du club asémiste, c’est la première fois que le Russe se détend en public.

Kalachnikov et boîtes de nuit

Homme au physique austère, Dmitri n’est en effet pas du genre à sourire facilement. La fois précédente, c’était en mai dernier lors de l’officialisation du transfert de Falcao où il avait passé la soirée à échanger des mots doux avec sa nouvelle femme à l’allure incroyable.

Mais malgré cette ambiance de fête au Louis-II, le service de sécurité de Rybo ne relâche pas ses efforts. Postés aux quatre coins de la loge princière, certains d’entre eux se trimbalent avec de drôles de valises. Selon plusieurs stadiers, cela ne serait ni plus ni moins que des armes de poing dissimulées en cas de problème majeur : « Ici, ces gens-là ont pignon sur rue. Ils font à peu près tout ce qu’ils veulent. C’est pourquoi certains se baladent au stade, dans les boîtes de nuit ou dans les rues de Monaco avec des Kalachnikov. Mais comme on prétend que c’est pour la sécurité du président, alors on ferme les yeux. C’est quand même un drôle de passe-droit pour un dirigeant de club, non ? »

Sauf que Rybolovlev, 119e fortune mondiale d’après le magazine Forbes, n’est pas un président comme les autres. Ainsi, il est en totale opposition avec la stratégie de Nasser Al-Khelaifi, qui se sert de la marque PSG pour déployer une diplomatie d’influence voulue par l’État du Qatar. À l’instar de son compatriote de Chelsea, Roman Abramovitch, Rybo est dans une démarche et une logique différente. La preuve : à l’issue de la rencontre face au PSG, le Russe ne passera même pas par la case vestiaire. Pour quoi faire ? Certains joueurs qui appartiennent à l’effectif de l’ASM n’ont jamais entendu le son de sa voix…

« Si l’on m’avait prédit une vie comme la mienne... »

Car exceptée la venue de Falcao, que le Russe s’est fait un malin plaisir de gérer personnellement, tous les autres transferts et toutes les autres négociations ont été menées par Vasilyev et Pecinni, directeur technique de l’ASM. Une situation quelque peu paradoxale quand on se souvient que l’AS Monaco a investi près de 180 millions d’euros lors du seul exercice 2013/2014.

Mais c’est ainsi, le Russe préfère l’ombre de la Principauté au soleil généreux de la French Riviera. Question de personnalité, de tempérament aussi. « C’est mon caractère. Je n’aime pas me montrer, avait déclaré le dirigeant russe à Paris-Match en novembre dernier. Aujourd’hui, je réalise qu’en tant que président d’un club comme Monaco, je suis une personnalité publique, que je le veuille ou non. (…) Mais si l’on m’avait prédit une vie comme la mienne, je ne l’aurais pas cru. Quant au prochain chapitre, je ne le connais pas encore — et heureusement : je suis curieux de le découvrir… » Toujours entouré de deux ou trois gardes du corps.

Par Alexandre Poirier, à Monaco
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi