En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e journée
  3. // Groupe E
  4. // Donetsk/Chelsea (2-1)

Ce Shakthar est sérieux

Avec un but au début de chaque mi-temps, le Shakthar Donetsk a dominé chez lui le champion en titre londonien (2-1) et fait un petit pas vers les 8e de finale. Hazard, meilleur joueur de Chelsea, n’a pas été en réussite.

Modififié
Shakhtar Donetsk 2-1 Chelsea
Buts : Teixeira (3è) et Fernandinho (52è) pour le Shakhtar ; Osacr (87è) pour Chelsea


Ce voyage en Ukraine n’avait rien d’évident pour les Blues, le Shakhtar ayant remporté ses 12 matchs de championnat et tenu en échec la Juventus, chez elle, il y a trois semaines. Dépassés par la solidité, la vitesse et la qualité technique des locaux, les Anglais s’inclinent logiquement (2-1) et laissent leur adversaire filer en tête de ce groupe E, sans aucun doute l’un des deux plus relevés de cette Ligue des champions.


Défense de l’Est + attaque brésilienne = grosse équipe


Chakhtar, Shakhtar ou Chakhtior, bordel ? Quoi qu’il en soit, la Donbass Arena offre à son équipe un superbe tifo orange et noir pour la réception du champion en titre. Petite surprise côté anglais, avec la présence d’Eden Hazard sur le banc des remplaçants, Ramires occupant le flanc droit de l’attaque des Blues. Les Ukrainiens, eux, se présentent avec leur défense de l’Est et leur armada brésilienne devant. Un beau mélange qui fait mouche d’entrée. Alex Teixeira récupère une frappe contrée de Luiz Adriano et ouvre le score après trois minutes de jeu. Chelsea est bousculé. Willian, plus petit que sa touffe ne le laisse croire, déboite Ramires d’un gros coup de rein et envoie un missile au-dessus du but de Cech. Ça va trop vite pour Lampard, qui se blesse et laisse sa place à Hazard, Ramires reculant d’un cran. Le ballon va d’un but à l’autre, le Shakthar rivalisant largement physiquement et techniquement. Les Ukrainio-Brésiliens tirent dans tous les sens, sans grand danger pour l’ancien portier rennais. Chelsea, lui, prend davantage de temps dans la construction mais manque de précision dans les 20 derniers mètres, à l’image de Torres, brouillon dans la surface adverse. La terreur ukrainienne des années 2000 (7 titres de champion depuis 2002) joue très bien et semble parfaitement maitriser son sujet, bien aidée qu’elle est par les imprécisions du trio Mata-Oscar-Hazard. Les Blues remercient Cech, qui sauve deux fois de suite les siens devant Mkhitaryan et Rakitskiy avant la mi-temps.


Malheureux Hazard


Les hommes de Di Matteo reprennent avec plus d’impact physique, qui leur permet de s’installer dans le camp adverse, mais Mata, bien servi par Hazard, ne cadre pas. Dans la foulée, l’ancien Lillois perd un ballon au milieu de terrain, qui coûte cher aux Londoniens. Luiz Adriano remonte la balle à 200 à l’heure et sert Fernandinho dans la surface, qui ne gamberge pas et double la mise d’un tir croisé. Ce Shakthar est impressionnant de vitesse et de précision technique. Ses Brésiliens s’enfoncent dans les espaces et combinent parfaitement aux alentours de la surface. Et physiquement, aucun coup de mou à l’horizon. Même à 2-0 en leur faveur, les locaux continuent à attaquer et à être les plus dangereux, ce qui semble casser le moral des joueurs de Chelsea. Sturridge remplace un Torres dépité, dominé par la paire Kucher-Rakitskiy. Seul Hazard fait des différences pour les leaders de la Premier League, mais ses frappes lointaines sont trop molles et Pyatov, le portier ukrainien, sort vainqueur de leur duel. Chelsea finit par revenir dans la partie quand plus personne ne s’y attendait, Oscar profitant d’un débordement d’Ivanovic pour la pousser au fond. Trop tard. Le Shakthar prend la tête du groupe et une petite option pour les 8e de finale. Ces Ukrainiens ont le profil de la petite surprise de cette C1.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9