1. //
  2. // Finale
  3. // Séville-Liverpool

Ce que le Liverpool du siècle doit à l'Europe

C'est devenu une fâcheuse habitude. Depuis le début des années 2000, Liverpool est resté un maître européen tout en continuant à piocher sur la scène nationale. C'était le cas sous Benítez, ça l'est déjà avec Jürgen Klopp. L'entraîneur allemand est venu pour inverser la tendance. Bâle peut être la première pierre.

Modififié
Il y sera finalement arrivé. C’est le genre de mots qui forgent une légende. Dans un entretien donné au Guardian en 2002, Sir Alex Ferguson dessinait vouloir « faire tomber Liverpool de son putain de perchoir » . L’histoire a écrit le reste, et le 28 avril dernier, Liverpool fêtait ses vingt-six ans de disette nationale. Un dernier titre de champion en 1990, une année où Ferguson remportait alors son premier titre avec Manchester United, la FA Cup contre Crystal Palace, soit une époque où les Reds menaient 18-7 dans la bataille des trophées de champion. Aujourd’hui, le compteur s’est renversé et United a pris le pouvoir avec 20 titres de champion d’Angleterre. Sur le plan national, Liverpool a bien été renversé. En largeur. Du côté d’Anfield, les saisons s’enchaînent et se ressemblent. Toujours les mêmes discours, souvent les mêmes déclarations évoquant « le manque » face à l’absence de couronne. Klopp a été recruté pour ça, avant tout. Mais si cette saison a prouvé quelque chose, c’est qu’Anfield est plus que jamais un lieu unique pour son odeur européenne. Car sur ce point, Liverpool est incontestablement un roi et qu’il ne peut pas tomber, et ce, même face à Manchester United. L’Europe est son essence, son moteur, car rien n’est plus beau qu’une soirée à Anfield les soirs de semaine. Pourquoi ? Il n’y a qu’à regarder le tableau : rien qu’au XXIe siècle, les Reds ont disputé trois finales européennes pour deux victoires (en 2001 et en 2005). L’Europe est belle, elle attire, elle transcende. Klopp, lui, en parle comme de « la mère du football » . On touche au mariage parfait.

Le repère Istanbul


Il n’y a qu’à se repasser les images d’une soirée pas si vieille pour en prendre la mesure. C’était le 14 avril dernier, à Anfield forcément. Un soir où l’irrationnel a fauché la raison en pleine course pour enfanter du plus beau match de la saison en cours dans la catégorie scénario à se fracasser le crâne au sol. Un Liverpool-Dortumund qui s’est terminé dans l’ivresse, le renversement de la normalité - même si elle n’existe pas en football - et qui aura vu l’Europe entière fondre devant la lucarne de son salon. Klopp : « Souvent dans le football, le match est fini à ce moment-là, mais pas ici, pas avec cette équipe de Liverpool. C’est génial d’en faire partie. À la mi-temps, il y avait une bonne atmosphère. Parce que j’étais satisfait, pas avec les buts encaissés, mais du match en général. J’ai dit à mes joueurs : "je n’étais pas là, mais quelques anciens joueurs de Liverpool, dont la plupart sont consultants à la télévision, étaient menés 3-0 à la mi-temps et ont gagné une Ligue des champions. Alors, même si c’est improbable, c’est possible. Nous devrions essayer." » Pour offrir à ses joueurs une soirée à raconter « à leurs enfants, leurs petits-enfants » . Voilà où en est pour l’instant le Liverpool de Klopp, comme l’était hier celui de Benítez : un ogre européen et un inconstant national. Car tant qu’il y a la folie…


En l’espace de quelques mois, Jürgen Klopp a changé Liverpool et a réussi l’exploit de se mettre dans la poche tout un peuple. Et l’Europe y est pour beaucoup avec un tableau de chasse affichant les dépouilles de Manchester United, Dortmund et de Villarreal, renversé à son tour en demi-finale (0-1, 3-0). Il y a des similitudes avec les Reds montés par Benítez il y a quelques années, celui qui avait explosé le Real Madrid en 2009 et surtout celui qui avait retourné Istanbul en 2005 par ces mots à la mi-temps : « Les gens ne savent pas à quel point il est difficile de vivre de tels moments, en particulier si vous ne savez pas quelles paroles il faut prononcer. Avant la mi-temps, nous perdions 2-0 et j’étais en train de rédiger quelques mots quand nous avons soudainement encaissé un troisième but. Pendant que je traversais le tunnel menant aux vestiaires, je réfléchissais à ce qu’il fallait dire. J’ai dit aux joueurs que nos supporters étaient toujours derrière nous et que si nous marquions un but, la situation pouvait changer. » Pour la suite que l’on connaît. L’histoire a prouvé que quasiment seul le Liverpool FC est capable d’inverser un scénario. C’est comme ça. Klopp le sait aussi, il s’en est inspiré, a lu sur son histoire et s’est plusieurs fois servi du miracle d’Istanbul dans ses causeries pour retourner des situations folles comme contre Málaga en quarts de finale de la C1 2013 avec Dortmund.

Youtube

Klopp, le cap européen ?


Si, comme Simon Mignolet l’affirme, Liverpool « peut sauver sa saison » avec une victoire en Ligue Europa (avec une qualification en C1 dans la poche), il y a des traits à tirer des sept premiers mois rouges de Klopp. Comme un fossé terrible entre la situation en Premier League et en Europe. Car cette saison en championnat, les Reds ont alterné l’excellent (à City, à Chelsea) et le médiocre comme la semaine passée contre Chelsea (1-1) pour terminer à une anecdotique huitième place. Il faut se servir maintenant de cette campagne européenne fantastique pour construire les fondations de demain car, c’est une certitude, le Liverpool de Klopp sur une première année complète devrait être une machine avec les retouches attendues, notamment sur le plan défensif. La base est là et elle a déjà une belle gueule avec un gros plus sur l’animation offensive. Klopp doit maintenant dépasser Benítez qui a installé ce qu’est devenu le Liverpool du siècle : un club qui dort en championnat, capable de se vautrer à Middlesbrough quelques jours après avoir giflé le Real ; de perdre à Barnsley avant de battre avec la manière l’Inter en 2008 (3-0 sur l’ensemble des deux matchs). Au fil des années et des trois finales européennes des Reds depuis le début des années 2000, le constat est donc toujours le même. L’heure est venue de passer aussi un cap, ce premier titre européen dans la carrière de Klopp après sa finale de C1 perdue en 2013 pourrait marquer un virage. Sans ça, sa première saison ne serait pour l’instant qu’une simple promesse. À lui de la tourner en affirmation.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

3 raisons pour un mec comme moi qui ne supporte aucune des 2 équipes d'être Red ce soir?
- Voir Klopp péter un câble pour son premier titre européen amplement mérité;
- Revoir Klopp et Pool en C1 l'an prochain (ça ne peut pas être pire que Séville cette saison);
- Avoir un autre vainqueur que Séville dans cette compétition!
Abbé-Deschamps Niveau : Loisir
Liverpool va quand même pas se faire taper par une équipe où jouent Rami et kolodziejczak (copié-collé)...
La finale de ce soir me fait stresser depuis une semaine, j'en peux plus d'attendre, même si au fond de moi je crains le pire. C'est un des matchs les plus importants de ces 6-7 dernières années pour le club, ça sera tout ou rien. J'espère que mes prières quotidiennes envers le roi des asticots porteront leurs fruits.
Que le football espagnol se fasse doubler par Klopp, aucun problème. Je dirais même que ça serait un honneur. Et puis s'ils veulent garder des joueurs comme Coutinho ou Can, mieux vaut aller chercher la C1.
Allez Les Reds faut la gagner cette coupe!
il y a 1 heure 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164