1. //
  2. // Quarts

Ce qu'il va se passer en quarts de l'Euro

Cette fois, c’est la bonne. Les choses sérieuses commencent réellement avec ces quarts de finale. Et au risque de gâcher la surprise, voici comment les choses vont se dérouler.

Modififié
2k 32

Pologne - Portugal


En ces temps de ravalement de façade européen, l’affiche fait l’objet d’un dossier sur les travailleurs détachés : « Ouvriers portugais ou polonais, qui choisir ? » dans BTP Mag. « Nous avons un plan » , affirme coach Santos à La Maison France 5. La titularisation de Ricardo Carvalho est une première piste. Dès la 6e minute, ce dernier blesse Lewandowski au cours des travaux de terrassement. S’ensuit une baston au cours de laquelle Pepe évite le carton rouge, contrairement à Krychowiak. Les deux équipes jouent à 10 sauf que les Slaves n’ont plus de murs porteurs. Guerreiro se charge du gros œuvre, Moutinho de la charpente et Ronaldo coule la dalle. La construction reste sommaire et il faut attendre l’entrée de Quaresma pour assister à du football azulejos. En face, les plombiers polonais prennent l’eau jusqu’à s’incliner sur un raid tout en puissance de Renato Sanches. Encore muet, CR7 quitte le chantier en faisant la gueule malgré la qualification.

Pays de Galles - Belgique


Eden Hazard contre Gareth Bale : un vrai match dans le match. Entre le virevoltant belge et le chignonné gallois, la guerre des courses fait rage. Au bout de 30 minutes, les deux hommes comptent près de 17 kilomètres parcourus à pleine vitesse. Impressionnant. Reste que les défenses des deux équipes sont bien en place. Et que les attaquants peinent. Vokes s’empale sur Alderweireld, tandis que Lukaku tente de se faire point d’appui de l’équipe. Conférence de presse improvisée de Wilmots à la mi-temps : « Écoutez, je sais que vous, les journalistes, avez tendance à ne pas nous faire confiance. Mais la confiance, je ne l’ai qu’en moi-même, et les puissances supérieures. Alors arrêtez de me beurrer la tartine. » Il faut croire que le discours est entendu jusqu’au vestiaire. De retour sur la pelouse, la Belgique fait exploser l’arrière-garde galloise et en colle trois dans le buffet des Dragons (doublé d’Hazard et but de Batshuayi une minute après son entrée). Les Diables s’apprêtent à se farcir les Portugais, tandis que les supporters les plus taquins customisent le tube d’A-Ha « Take me hoooooome » .

Allemagne - Italie


Joachim Löw le sent : la victoire est à portée de doigts. L’Allemagne entame d’ailleurs magnifiquement la partie et transperce les filets d’un Gigi Buffon abandonné par Chiellini, plus occupé à mettre une mandale à Mario Gómez. Mais cette Italie-là a le cuir dur. Les Transalpins résistent et vont trouver la faille sur une longue ouverture de Bonucci pour Pellé. Déviation, Éder en profite et enchaîne quatorze dribbles pour se défaire d’un Neuer sorti comme une bombe. L’Italie est revenue et, bien que cramée, va tenir le score jusqu’à la prolongation, croyant même à la victoire lorsque que Pippo Inzaghi, descendu du kop, et donc largement hors jeu, vient pousser le ballon au fond des filets. Qu’importe, la séance de tirs au but s’annonce épique. Aucun raté côté italien, arrêt de Buffon sur l’ultime frappe d’Hector, et les hommes de la Botte tiennent leur exploit. C’était sans compter sur la réclamation portée par la Fédération teutonne. Maquée avec le service des passeports sud-américain, elle prouve qu’Éder n’a jamais rempli les conditions pour devenir italien, et cause la disqualification de la Squadra. Face caméra, Conte en rend sa perruque.

France - Islande


Fort de sa formation de dentiste, le co-sélectionneur Hallgrimsson ouvre les hostilités : « Nous héritons de la France. À cheval donné, on ne regarde pas les dents. Et je ne dis pas cela par rapport à mon homologue. » L’Union française pour la santé bucco-dentaire apporte son soutien à Deschamps tout en rappelant qu’il faut se brosser les dents deux fois par jour. La polémique retombe jusqu’à ce que surgisse une nouvelle. L’application mobile islandaise permettant d’éviter de coucher avec son cousin est suspendue en raison d’une erreur d’algorithme. Au lieu d’analyser le jeu des Bleus, les Islandais, en panique, se penchent sur l’arbre généalogique géant du pays. C’est peu dire qu’ils n’arrivent pas dans les meilleures dispositions à Saint-Denis. Umtiti remplace Rami, et la France part à l’abordage. En face, les Islandais défendent bas et tiennent au courage. Le public de connaisseurs du Stade de France ne peut que siffler à la mi-temps. Oublié sur une aire d’autoroute, Mangala arrive à temps pour le discours d’Évra : « On doit se faire zizir pour pas être dans la zèzère. » Payet écrase une larme devant tant d’éloquence. Regonflés à bloc, ils pilonnent les buts islandais. En vain. Tout le monde se prépare à faire des heures sup’ quand un corner arrive dans le temps additionnel. Au marquage de Koscielny, Sævarsson lui glisse à l’oreille : « Dans mon pays, on tourne Game of thrones. Je vais te spoiler la prochaine saison… » La réaction ne se fait pas attendre : le Gunner écarte son vis-à-vis et colle une tête monstrueuse en lucarne. Ça y est, la France va retrouver l’Allemagne.

Par Adrien Rodríguez Ares et Raphaël Gaftarnik
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Ce n'est que mon avis mais je pense qu'il faut arrêter avec ces articles qui prédisent le résultat des match.
A part porter la poisse ça sert pas à grand chose
Note : -1
Si seulement la Pologne pouvait taper le Portugal, ce serait un des plus beaux jours de ma vie (en foot).
Note : 2
Message posté par 4fingers
Ce n'est que mon avis mais je pense qu'il faut arrêter avec ces articles qui prédisent le résultat des match.
A part porter la poisse ça sert pas à grand chose


C'est vrai que c'est très sérieux tout ça.
PanteraNegra Niveau : District
Note : 3
Message posté par cascarino55
Si seulement la Pologne pouvait taper le Portugal, ce serait un des plus beaux jours de ma vie (en foot).


T'as une vie footballistique palpitante dis-donc !

Et sinon, voir ton équipe gagner, ça te fais quoi en comparaison ?
Note : -3
Eden Hazard... Jamais compris la hype de ce mec. A peine 10 buts par saison dont la moitié sur penalties. Parfois beau à voir jouer, je le concède, mais loin, très loin, de faire partie des meilleurs joueurs du monde. C'est moche de le comparer à Gareth Bale, un gars qui fait gagner sa nation presque tout seul.

Sinon, Italie-Allemagne, ça va être fou fou fou.
Message posté par jeremad
C'est vrai que c'est très sérieux tout ça.


Ca n'a rien à voir avec le sérieux sinon je suivrais pas sofoot depuis 10 ans. C'est juste que quand il y a un article qui dit: "ça va se passer comme ça", tu sais que ça n'arrivera pas et des fois ça me fait chier.
Ca doit être mon côté supersticieux
Garrinchouille Niveau : District
Message posté par 4fingers
Ce n'est que mon avis mais je pense qu'il faut arrêter avec ces articles qui prédisent le résultat des match.
A part porter la poisse ça sert pas à grand chose


C'est l'occasion de lieux communs sur les Portugais et les Polonais pendant la pause dej !
rinus-michels Niveau : District
Note : 1
Article archi nul, pas drôle et bourré de clichés. Et puis, juste pour le fun, vous auriez pu faire gagner l'Islande dans l'article, quand même :)!
Note : 1
Message posté par 4fingers
Ce n'est que mon avis mais je pense qu'il faut arrêter avec ces articles qui prédisent le résultat des match.
A part porter la poisse ça sert pas à grand chose


Faut pas être si superstitieux, ça porte malheur !
Allemagne - Italie : Low a propagé la bactérie E-Coli à la moitié de l'équipe. Neuer a pissé du cul toute la nuit, Schweini a gerbé 900 g de currywurst dans les vestiaires. Bref, l'équipe B allemande se fait démonter par Conté et ses sbires gominés.

France - Islande : Enfin un adversaire de taille pour l'Islande qui avait hérité en 8ème, des Consanguins d'outre-Manche. Hat-trick De Gignac.

Portugal - Pologne : Match de merde. Troisième pénalty loupé par CR7.

Belgique - Pays de Galles : le slibard turquoise de Fellaini et les soquettes orange de Vertonghen se sont retrouvés dans la machine de blanc de Wilmots. Chemise fétiche en mode GayPride. Doublé de Bale. Fellaini exclu à la 7ème, Lukaku flashé à 8 km/h, record personnel et a franchi la barre des 700m parcourus en 90 min.
Bayer Leverkusec Niveau : DHR
"Joachim Löw le sent : la victoire est à portée de doigt."
Je me suis arrêté là, considérant avoir atteint l’acmé des punchlines de cet article. Et ça m'a bien fait rire.
Totti Chianti Niveau : CFA2
Note : 1
Message posté par lindo
Vu le piètre "pronosticage" et la malédiction Sofootienne, on connaît les noms de demi-finalistes :

Pays de Galles v. Pologne
Allemagne v. Islande


Si tu étais allé jusqu'au bout du truc, tu aurais enlevé l'Allemagne ;-)
Note : 1
Message posté par 4fingers
Ca n'a rien à voir avec le sérieux sinon je suivrais pas sofoot depuis 10 ans. C'est juste que quand il y a un article qui dit: "ça va se passer comme ça", tu sais que ça n'arrivera pas et des fois ça me fait chier.
Ca doit être mon côté supersticieux


Du coup un islandais spoilera pas GOT à Koscielny, j'suis un peu déçu
Pour moi, ça sera celle là : "Maquée avec le service des passeports sud-américain...".
Une bonne blague à la Hubert Bonisseur de la Bath, ça fait toujours plaisir.
Jean-Nourdine Niveau : District
Note : 1
Message posté par 4fingers
Ce n'est que mon avis mais je pense qu'il faut arrêter avec ces articles qui prédisent le résultat des match.
A part porter la poisse ça sert pas à grand chose


"La poisse" le concept quoi. On est plus au moyen-âge les gars.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 32