1. // Calendrier prospectif

Ce qu'il va se passer en février 2014

C’est dans les ballons crevés que l’avenir du football se lit, quand d’autres préfèrent les cartes, le marc de café ou l’agencement cosmique. Les prévisions du mois de février sont certifiées par nos équipes de voyants.

Modififié
0 5
Lundi 3 février
Après l’avoir martyrisé durant de longues années, voilà que Mourinho tremble devant Manuel Pellegrini. Comme à chaque grande occasion, le Happy One joue en 5-4-1 avec Eto’o latéral en lieu et place d’Azpilicueta. Les Citizens, stériles face au but, lâchent deux points en route. Le Mou parle, la presse écoute : « Finalement, le foot du XIXe siècle a du bon. »

Mercredi 5 février
Sans surprise, la finale de la Coupe de la Ligue opposera le PSG à l’OL. Les Gones restent donc en lice pour un historique doublé Pitch (Coupe de la Ligue + Coupe de France).

Samedi 8 février
Le stade Vélodrome frissonne un peu avec la réception du Sporting Club Bastia. Pour l’occasion, les Corses ont revêtu leurs habits de fête : la vareuse camouflage. La veille, une rafale de Kalachnikov a eu la peau d’un homme connu des services de police. On appelle ça un coup d’envoi fictif dans le milieu. L’OM arrache la victoire grâce à Gignac. De son côté, Payet demeure introuvable dans le maquis corse. Disparu depuis septembre.

Malgré De Jong et Essien à la récupération, l’armée mexicaine milanaise coule dans la baie de Naples. En même temps, Clarence Seedorf ne mérite pas d’obtenir de bons résultats tant qu’on ne lui aura pas confectionné des pantalons de costume à la mesure de son tour de cuisse.

Dimanche 9 février
Si les nouveaux riches zieutent Monaco-Paris, les fidèles se retrouvent à Rome. Au Stadio Olimpico. Un match âpre. Tendu. Ça change Rudi Garcia des derbys aux petits pieds du Nord de la France. Orphelins d’Hernanes, les Laziales arrachent le nul après l’ouverture du score du front de Gervinho. Entré en seconde mi-temps, Michel Lazio Merda Bastos évite deux attentats. Oui, comme le Général.

Mardi 18 février
Soirée Ligue des champions. Alors que le nouveau contrat de Tata Martino passe à la broyeuse du côté de l’Etihad Stadium, Laurent Blanc la joue modeste : « Bon, je crois qu’on a réalisé un bon match. J’ai rien à redire aux joueurs. Mais bon, il faudra respecter le Bayer au match retour, même si on a deux buts d’avance. »

Mercredi 19 février
Soirée Ligue des champions (suite). L’Atlético repart avec un nul de Lombardie. Wenger monologue en mode disque rayé : « Ça ne fait jamais plaisir de perdre à domicile. En face, c’est le Bayern, une grosse écurie. J’espère que les joueurs ont emmagasiné de l’expérience en vue de la saison prochaine. »

Jeudi 20 février
Victorieux à Odessa avec une équipe d’apprentis, les Lyonnais foncent vers la qualification en Europa League. Aulas exulte : « Si la France conserve un bon indice UEFA, elle devra une fière chandelle à l’OL. » Quitte à se faire une saison dantesque jusqu’au bout, Tottenham plie face au Dnipro Dnipropetrovsk. Lloris et Capoue échappent à la vigilance du staff et décident de fuguer en direction du Brésil.

Samedi 22 février
Marseille-Lorient a des airs de buffet entre anciens élèves. On se retrouve, on discute du bon vieux temps, on donne des nouvelles du petit dernier, on promet de se revoir à l’occasion en sachant pertinemment que rien ne se fera. Au vrai, le MVP de la rencontre est Loïc Féry qui brade la moitié de son effectif à la mi-temps. Ainsi, pour la transaction du duo Lautoa-Traoré, le président merlu offre un Monnet-Paquet. Marché conclu. Reste plus qu’à informer Christian Gourcuff.

Lundi 24 février
Osvaldo signale son retour à l’ensemble du Calcio. Lors du derby turinois, un pétage de plomb digne du Pascal Nouma époque stambouliote lui vaut cinq matchs de suspension. Réplique de l’intéressé : « Vous pouvez me foutre autant de suspension que vous voulez. Je vais me tirer en Argentine et jouer à Boca. » On croirait une imitation de Tévez par Johnny Depp.

Mardi 25 février
Soirée Ligue des champions. Manchester se rassure à l’Olympiakos et Dortmund au Zénith.

Mercredi 26 février
Soirée Ligue des champions (suite et fin) : Le Real domine Schalke. Galatasaray-Chelsea. 3 coups de couteau à 2.

Par Adrien Rodriguez-Ares
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Estebanana Niveau : CFA
On dirait mes dissertations au collège: j'ai plein d'idées au début, et à la fin je bacle mais je rend quand même.
8/20
"En même temps, Clarence Seedorf ne mérite pas d?obtenir de bons résultats tant qu?on ne lui aura pas confectionné des pantalons de costume à la mesure de son tour de cuisse. "
Cette blague vaut tout l'or du monde, ou au moins toute la fonte du monde.
Message posté par Estebanana
On dirait mes dissertations au collège: j'ai plein d'idées au début, et à la fin je bacle mais je rend quand même.
8/20


toi aussi...
Le psg a déjà fait le doublé pitch par deux fois.
MindTheGap Niveau : CFA
Le Mou pour West Ham, en secret?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 5