Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Ligue Europa – 3e tour préliminaire

Ce qu'il faut savoir des adversaires de Bordeaux et Saint-Étienne

Les Girondins et l'ASSE font aujourd'hui leur entrée en Ligue Europa, au stade du 3e tour préliminaire – l'avant-dernier avant la phase de poules – respectivement face aux Chypriotes de Larnaca et aux Roumains de Târgu Mureș. À quoi faut-il s'attendre ?

AEK Larnaca : Chypriotes à la mode espagnole pour Bordeaux


Du football chypriote, on connaît l'APOEL, Anorthosis, l'Omonia, l'Apollon et l'AEL Limassol. L'AEK Larnaca, franchement, ça n'évoque pas grand-chose. Normal : ce club n'a pas tellement plus de 20 ans d'âge et n'a jamais remporté le championnat dans sa configuration actuelle, après une fusion opérée en 1994. Son seul trophée ? Une coupe nationale remportée en 2004. La saison dernière est la meilleure de sa jeune histoire avec une deuxième place en championnat, juste derrière l'APOEL Nicosie. Un beau classement qui permet à l'AEK Larnaca d'entamer aujourd'hui face à Bordeaux sa quatrième campagne européenne. La précédente, lors de la saison 2011/2012, avait été belle avec trois tours préliminaires passés en Ligue Europa pour se hisser jusqu'à la phase de groupes et une élimination loin d'être honteuse face à des adversaires bien plus expérimentés : Schalke 04, le Steaua Bucarest et le Maccabi Haïfa. La grande particularité de ces canaris chypriotes est de posséder actuellement neuf Espagnols dans l'effectif, ainsi qu'un staff quasi exclusivement ibérique mené par l'entraîneur dano-espagnol Thomas Christiansen, éphémère international au sein de la Roja en 1993. Figurent aussi deux Polonais, un Portugais, un Roumain, un Brésilien, un Monténégrin et le Franco-Chypriote Vincent Laban, une des recrues de l'intersaison. L'ensemble n'a pas de quoi faire flipper les Girondins, mais ces derniers doivent tout de même se méfier de cet adversaire expérimenté, avec notamment ces Espagnols trentenaires pour la plupart, qui ont connu la Liga et qui doivent encore certainement avoir de beaux restes…

Târgu Mureș : des Roumains dans la tourmente pour Saint-Étienne


L'adversaire de Saint-Étienne est encore plus méconnu. Également vice-champion en titre, Târgu Mureș a déjà remporté un trophée en ce début de saison : la Supercoupe de Roumanie en dominant une nouvelle fois le champion Steaua, déjà battu par deux fois en championnat la saison dernière, ce qui n'avait pas empêché l'ogre de Bucarest de terminer champion. Curieux club que cet ASA Târgu Mureș, fondé seulement en 2008 et qui n'a adopté ce nom qu'en 2013. La ville de naissance de László Bölöni, située au centre du pays, avait tout de même un précédent club pro entre 1964 et 2005, dont le titre de gloire était d'avoir été vice-champion de Roumanie en 1975. La saison dernière, l'ASA a surpris son monde en jouant la gagne jusqu'au bout avec le Steaua alors qu'il était tout juste promu. Aucune individualité ne se dégage de ce groupe sans internationaux, mais possédant pas mal d'étrangers : des Espagnols, Argentins, Hollandais, Polonais, Bulgares, Sénégalais… À l'intersaison, l'ASA Târgu Mureș croyait bien tenir sa star en embauchant Dan Petrescu au poste d'entraîneur. L'ancien cadre de la sélection roumaine des années 2000 était sur le banc lors de la victoire en Supercoupe le 9 juillet, mais il a démissionné dès le lendemain, évoquant la grande fragilité financière du club. Dans la foulée, il est parti en Chine… Classe. Même si son remplaçant a déjà pris ses fonctions, les Stéphanois vont logiquement avoir en face d'eux une équipe un peu troublée par cette affaire, d'autant qu'il semblerait bien que Dan Petrescu n'ait pas complètement tort : l'ASA Târgu Mureș est bien en précarité financière. Une habitude dans ce pays : on se souvient notamment de l'éphémère Unirea Urziceni, champion 2009 et dissous seulement deux ans plus tard. Ce sera en plus le tout premier match européen de l'histoire de cette formation qui évolue en rouge et bleu et qui a débuté la saison en championnat par un nul et deux victoires.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
Zibi Boniek, le renégat