1. // Ligue Europa – 3e tour préliminaire

Ce qu'il faut savoir des adversaires de Bordeaux et Saint-Étienne

Les Girondins et l'ASSE font aujourd'hui leur entrée en Ligue Europa, au stade du 3e tour préliminaire – l'avant-dernier avant la phase de poules – respectivement face aux Chypriotes de Larnaca et aux Roumains de Târgu Mureș. À quoi faut-il s'attendre ?

6 12

AEK Larnaca : Chypriotes à la mode espagnole pour Bordeaux


Du football chypriote, on connaît l'APOEL, Anorthosis, l'Omonia, l'Apollon et l'AEL Limassol. L'AEK Larnaca, franchement, ça n'évoque pas grand-chose. Normal : ce club n'a pas tellement plus de 20 ans d'âge et n'a jamais remporté le championnat dans sa configuration actuelle, après une fusion opérée en 1994. Son seul trophée ? Une coupe nationale remportée en 2004. La saison dernière est la meilleure de sa jeune histoire avec une deuxième place en championnat, juste derrière l'APOEL Nicosie. Un beau classement qui permet à l'AEK Larnaca d'entamer aujourd'hui face à Bordeaux sa quatrième campagne européenne. La précédente, lors de la saison 2011/2012, avait été belle avec trois tours préliminaires passés en Ligue Europa pour se hisser jusqu'à la phase de groupes et une élimination loin d'être honteuse face à des adversaires bien plus expérimentés : Schalke 04, le Steaua Bucarest et le Maccabi Haïfa. La grande particularité de ces canaris chypriotes est de posséder actuellement neuf Espagnols dans l'effectif, ainsi qu'un staff quasi exclusivement ibérique mené par l'entraîneur dano-espagnol Thomas Christiansen, éphémère international au sein de la Roja en 1993. Figurent aussi deux Polonais, un Portugais, un Roumain, un Brésilien, un Monténégrin et le Franco-Chypriote Vincent Laban, une des recrues de l'intersaison. L'ensemble n'a pas de quoi faire flipper les Girondins, mais ces derniers doivent tout de même se méfier de cet adversaire expérimenté, avec notamment ces Espagnols trentenaires pour la plupart, qui ont connu la Liga et qui doivent encore certainement avoir de beaux restes…

Târgu Mureș : des Roumains dans la tourmente pour Saint-Étienne


L'adversaire de Saint-Étienne est encore plus méconnu. Également vice-champion en titre, Târgu Mureș a déjà remporté un trophée en ce début de saison : la Supercoupe de Roumanie en dominant une nouvelle fois le champion Steaua, déjà battu par deux fois en championnat la saison dernière, ce qui n'avait pas empêché l'ogre de Bucarest de terminer champion. Curieux club que cet ASA Târgu Mureș, fondé seulement en 2008 et qui n'a adopté ce nom qu'en 2013. La ville de naissance de László Bölöni, située au centre du pays, avait tout de même un précédent club pro entre 1964 et 2005, dont le titre de gloire était d'avoir été vice-champion de Roumanie en 1975. La saison dernière, l'ASA a surpris son monde en jouant la gagne jusqu'au bout avec le Steaua alors qu'il était tout juste promu. Aucune individualité ne se dégage de ce groupe sans internationaux, mais possédant pas mal d'étrangers : des Espagnols, Argentins, Hollandais, Polonais, Bulgares, Sénégalais… À l'intersaison, l'ASA Târgu Mureș croyait bien tenir sa star en embauchant Dan Petrescu au poste d'entraîneur. L'ancien cadre de la sélection roumaine des années 2000 était sur le banc lors de la victoire en Supercoupe le 9 juillet, mais il a démissionné dès le lendemain, évoquant la grande fragilité financière du club. Dans la foulée, il est parti en Chine… Classe. Même si son remplaçant a déjà pris ses fonctions, les Stéphanois vont logiquement avoir en face d'eux une équipe un peu troublée par cette affaire, d'autant qu'il semblerait bien que Dan Petrescu n'ait pas complètement tort : l'ASA Târgu Mureș est bien en précarité financière. Une habitude dans ce pays : on se souvient notamment de l'éphémère Unirea Urziceni, champion 2009 et dissous seulement deux ans plus tard. Ce sera en plus le tout premier match européen de l'histoire de cette formation qui évolue en rouge et bleu et qui a débuté la saison en championnat par un nul et deux victoires.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Il va surtout falloir que mes gigis soient a 120% pour eviter toute desillusion.
On se souvient des derniers resultats chypriotes contre les clubs francais que ce soit Nice, Lyon ou Bordeaux.
Bon les mecs, sérieusement, essayez d'être dignes de la L1, faites pas de la merde, même si ça vous fait chier de jouer l'Europa League, comme chaque saison.
Ah bon ca fait chier Bordeaux de jouer l'EL chaque saison?
Neologist Niveau : DHR
L'adversaire de St Etienne me fait plus peur que celui de Bordeaux. St Etienne a tout de même largement les moyens de battre cette équipe. Mais au final, un match nul avec un ou plusieurs buts marqués là-bas serait déjà une belle affaire.

Bordeaux par contre a le désavantage de recevoir en premier match. Je suis content de revoir Diabaté après tant de mois d'absence. Mais sera-t-il au niveau d'entrée ? Même s'il ne l'est pas (et ce serait plutôt normal), Bordeaux a largement les moyens de s'imposer et sans prendre de buts ce sera encore mieux.

Bref, vivement ce soir !
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Même si ces adversaires ne s'apparentent pas à des foudres de guerre, il faut rester méfiant. Les exemples ne manquent pas (Sainté contre Esbjerg, qui nous avaient tapé en phase de poules au passage, Lyon contre Giurgiu, Nice contre les chypriotes, Lokomotiv Moscou sorti par Apollon Limassol l'an dernier, etc). Les équipes sont en rôdage, le recrutement pas encore terminé, les terrains parfois de qualité douteuse en déplacement, bref, pas mal de paramètres qui font qu'on assiste à des surprises chaque année.
De notre côté, on joue le Zeljeznicar Sarajevo, il devrait y avoir de l'ambiance (on a été verni l'an passé avec Feyenoord & Rijeka, malgré des résultats européens catas depuis 2 ans) mais je n'ai aucune idée du niveau de cette équipe.
Jeu direct Niveau : CFA
J'ai une vie agréable, heureux en couple, bien dans mon boulot et mes baskets.
Mais aujourd'hui j'ai peur. Peur que mon équipe se fasse éliminer par Targu Mures, deuxième du championnat roumain et qui n'a jamais joué de match européen.
Peur qu'on soit la risée de la L1 pour la 3ème année d'affilée.
Putain, le foot...
Dan_Petrescu Niveau : CFA
Pour la France les gars, pour la France…

En plus vous n'avez pas à vous coltiner Dan Petrescu
Attention à Larnaca. Ils ne sont pas extraordinaires mais ils sont quand même arrivés à taper l'APOEL en championnat l'an dernier (avec un but sur une grosse cagade de la défense d'ailleurs), ils sont vraiment capables de coups. Et puis Vincent Laban est suspendu, mais lui aussi connaît bien les clubs Français car il jouait à l'Astra Giurgiu qui avait tapé les Lyonnais l'an dernier. Et il est fan des Girondins, à fond.
Mais si Bordeaux joue bien le coup, ça devrait passer. Enfin, j'espère.
C'est clair que ces deux oppositions ont tout des matchs pieges.
Cote gigi, j'espere voir le petit Maulun qui semble avoir impressionne en prepa.
Neologist Niveau : DHR
On peut aisément supposer que SoFoot ne couvrira malheureusement pas ces matchs...
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 2
Message posté par Neologist
L'adversaire de St Etienne me fait plus peur que celui de Bordeaux. St Etienne a tout de même largement les moyens de battre cette équipe. Mais au final, un match nul avec un ou plusieurs buts marqués là-bas serait déjà une belle affaire.

Bordeaux par contre a le désavantage de recevoir en premier match. Je suis content de revoir Diabaté après tant de mois d'absence. Mais sera-t-il au niveau d'entrée ? Même s'il ne l'est pas (et ce serait plutôt normal), Bordeaux a largement les moyens de s'imposer et sans prendre de buts ce sera encore mieux.

Bref, vivement ce soir !


Pas forcément un désavantage de recevoir en premier.. A l'aller il suffit de jouer à 9 défenseur de de balancer des longs ballons sur Diabaté. Sur un malentendu "controle de l'épaule, faute offensive non sifflée, feinte de frappe et mine au premier poteau", ça peut toujours marcher. Et au pire on aura pas pris de buts à domicile !
Neologist Niveau : DHR
Message posté par zinczinc78


Pas forcément un désavantage de recevoir en premier.. A l'aller il suffit de jouer à 9 défenseur de de balancer des longs ballons sur Diabaté. Sur un malentendu "controle de l'épaule, faute offensive non sifflée, feinte de frappe et mine au premier poteau", ça peut toujours marcher. Et au pire on aura pas pris de buts à domicile !


Historiquement (de mes 24 ans en tout cas), j'ai toujours l'impression qu'on a été plus mauvais en recevant en premier. Je crois que ce Lyon - Werder restera à jamais ancré dans ma mémoire... Mais ce n'est qu'un exemple parmi d'autres. Après, les stats me donnent tort si ça se trouve, c'est juste mon ressenti.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Zibi Boniek, le renégat
6 12