1. // Euro 2012
  2. // Quarts de finale
  3. // Bilan

Ce qu’il faut retenir des quarts de finale

Cristiano Ronaldo court après le Ballon d’Or, Pirlo vend du rêve, les Bleus défendent et perdent. Ces quarts de finale ont été l’occasion parfaite de faire le tri, et le résultat est éloquent : il ne reste que des équipes des groupes B et C.

Modififié
3 30
Dieu est italien, il s’appelle Andrea

« Ô temps, suspends ton vol » . Sagement positionné aux côtés de Thierry Roland devant l’écran géant du paradis, Alphonse de Lamartine a vu ses vœux exaucés. Si personne ne sait si Andrea Pirlo a lu Le Lac, tous les téléspectateurs ont connu un moment un peu plus long que les autres, hier, devant leur téléviseur. Après avoir passé 120 minutes à distribuer des passes délicieuses aux quatre coins du terrain, le classieux milieu de terrain de la Juventus a fait de la séance de tirs au but la sienne. Une Panenka magistrale après le loupé de Montolivo, une victoire au bout du suspense et de l'élégance, encore, en conférence de presse, au moment de saluer l’adversaire anglais et de dire que «  ce soir, la chance était du côté italien » . Parfois, les mots manquent et ça tombe bien. Hier, Pirlo était indescriptible. Cela dit, Andrea a tout intérêt à refaire un peu de magie face à l’Allemagne, sinon, il y aura toujours un con prêt à parler de Hélder Postiga, auteur lui aussi d'une Panenka en 2004 face à l'Angleterre...

Cristiano Ronaldo à la poursuite du Ballon d’Or

Deux matchs. Comme lors du match retour de la demi-finale de la Ligue des champions face au Bayern Munich, Cristiano Ronaldo est aujourd’hui à deux matchs du Ballon d’Or. De retour aux affaires après un début de compétition compliqué, le taulier de la sélection portugaise a permis aux siens, d’un joli coup de tête, d’aller affronter l’Espagne en demi-finale. De plus en plus affuté, de plus en plus efficace et, surtout, accompagné par des partenaires en forme, de Nani à Pepe, CR7 pourrait bien profiter de cette rencontre cruciale pour marquer de nouveaux points dans la course au Graal individuel. Une quête personnelle qui passe par un énorme succès collectif que les hommes de Paulo Bento semblent sérieusement capables de s’adjuger. Solides et complets, les Portugais peuvent, en dépit d’un banc de touche peu profond, déranger n’importe lequel des quatre derniers résistants. Ah, et il paraît que Sergio Ramos est prêt à mettre des coups à Cristiano. On parle de Pepe, ou pas ?

« Si c’est ça, cassez-vous au Bourget »

«  Il n’y a pas de mauvais élève, il n’y a que des mauvais professeurs. » Une punchline que n’importe quel étudiant de ZEP a déjà entendu de la bouche d’une maman un peu plus engagée que les autres, qui portait le badge FCPE comme la légion d’honneur. Le fait est qu’elle n’a pas vraiment tort, cette dame. On est tombés sur Domenech en 2010 et aujourd’hui, on tombe sur les sales gosses. La génération 87, les fumeurs de Chicha, ces types qui sont devenus millionnaires beaucoup trop jeunes, ces mecs mal-éduqués… Mais quid de Laurent Blanc ? S’il est vrai qu’il semble impossible de faire un résultat correct – car n’en déplaise à Karim Benzema, serein après la défaite face à l’Espagne, un quart de finale d’un Euro, deux défaites en quatre matchs, n’en sont pas un – avec une équipe composée de types qui ne se piffrent pas, il paraît difficile de parler de succès de la méthode Blanc. Certes, des éclaircies avaient été notées lors des matchs amicaux et des deux premiers matchs de l’Euro, mais cette défaite indigeste face à l’Espagne remet pas mal de choses en cause. Réputé comme « joueuse » depuis le début de la compétition, l’équipe de France est soudainement redevenue le onze de 98, basé avant tout sur une assise défensive solide. Sauf que Réveillère n’est pas Thuram et que Rami est encore moins Desailly. Va-t-on voir Paulo Bento sortir Nani de son onze pour « bloquer le couloir  » ? Non. Ils sont relous, les sales gosses. Mais ils ont bon dos.

Carton plein pour l'Allemagne

Un groupe de la mort ? L'Allemagne s'en fout et ramasse neuf points sur neuf. Bon. Un quart de finale face à un mort de faim bien décidé à vous faire la peau ? L'Allemagne s'en fout et atomise la Grèce, 4-2, en une mi-temps, à coups de mine sous la barre, le tout devant les yeux de sa chancelière. Mieux, Joachim Löw s'est permis de changer complètement sa ligne offensive, qui avait pourtant donné pleinement satisfaction lors des poules. Exit donc Gómez, Podolski et Müller, et bonjour à Schürrle, Reus et Klose, tous les trois auteurs d'une belle perf' vendredi soir. Et pour couronner le tout, les Teutons, qui affrontent l'Italie jeudi soir en demi-finale, auront bénéficié de deux jours de récupération supplémentaires et de 30 minutes de prolongation en moins...

Groupe B et C > Groupe A et D

À peu de choses près, on se croirait au Tournoi de la Pentecôte des minimes du coin, loin des belles pelouses et près de la buvette et des délicieuses effluves de merguez. Éliminées de la compétition, les équipes du Groupe A et du Groupe D pourraient se retrouver quelque part sur le globe pour les demi-finales consolantes, tandis que les cadors des Groupes B et C disputent le tableau final. Sorties des deux poules les plus faibles de la compétition, la Grèce, la République tchèque, la France et l’Angleterre rentrent à la maison la tête basse et laissent les grandes personnes se disputer le titre entre elles. Maintenant, reste à savoir si la finale sera le remake d’un match de poule. Et si les merguez sont bonnes. Évidemment.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 5
Je sais pas vous, mais je n'arrive pas à vibrer pour C. Ronaldo, même si le mec est énorme physiquement, et en train de prendre son envergure en équipe nationale...du coup, le ballon d'or ne me semble pas indiscutable.
Et je vais peut-être dire une connerie, mais pourquoi pas Pirlo en fait ? Le mec est champion (comme Ronaldo) et dégage quand même un peu plus de classe et d'élégance.
Si l'Italie continue son parcours, pourquoi pas lui ?
Enfin je dis ça...
Forza_Milano Niveau : CFA2
Suis-je le seul à avoir trouvé que Pirlo n'a pas été énorme hier ? Il a quand même raté beaucoup de passes et transversales
Note : -1
C Ronaldo pourquoi pas, mais pourquoi toujours faire une fixette sur lui et Messi ? Ya pas mal de joueur qui pourrait y pretendre (Pirlo, Buffon je trouve aussi, Gomez ...? )
Pirlo a été exceptionnel hier @Forza milano tu as de la merde dans les yeux?
denis brognard Niveau : Loisir
Peut etre parce que ronaldo a fait 2 saison à plus de 40 buts en championnat, a gagné la liga cette année dans une équipe qui a battu le record de pts, le record de buts dans une saison, que le real a repris le titre à l'équipe que la plupart des média considèrent (considéraient?) comme la meilleur équipe du monde, qu'il emmène le portugal en demi final de l'euro en sortant du groupe de la mort, qu'il a atteint les demi finales de champion's league...

Pour info, Gomez n'a pour le moment rien gagner cette année
Katapulta Niveau : CFA
Ouais,sauf que le ballon d’or ne se décide pas seulement sur un bon Euro,mais bien sur toute la saison,et lá,il y a pas photo...
C'est bien beau ce que vous dites les gars. Mais tant que Messi et CR évolueront à ce niveau, personne ne pourra leur chipper le BO.

Pirlo a été énormissime hier soir, Gomez marque sans cesse, mais ils n'arrivent pas à la cheville des 2 E.T.
Note : -1
Je suis d'accord avec mister au dessus, Ronaldo a juste un palmarès impressionnant cette année. Et contre les Pays Bas, il crée des différences hallucinantes. Il est vraiment au dessus du lot. Mais moche à voir jouer, je n'aime pas le regarder non plus.

Perso je pense que si Pirlo emmène les italiens au titre, alors oui il pourra prétendre au Ballon d'Or. Mais on en est loin. Et hier il a été magnifique, c'est plutôt ses coéquipiers qui sont pas à la hauteur.
Malgré tout,
Moi ça me soule cette tendance, qui me semble nouvelle, qui consiste à parler du Ballon d'Or parfois 10 mois avant son attribution.

Je préférais largement quand la tension montait à quelques encablures de La Nouvelle. Maintenant, on dirait presque qu'on ne fait pas trop attention à la compétition mais plutôt à qui pourrait récupérer des points pour le BO à la fin....

Et moi, ça m'indiffère un peu.
Surtout en juin alors que les résultats sont en hiver.
Je viens de lire un article où tous les commentaires s'accordaient pour dire que les joueurs de l'équipe de France sont trop individualistes, qu'ils pensent à eux avant de penser à leur équipe etc.
Ensuite je lis celui-ci, où on est censé parler de l'Euro, et 90% des commentaires concernent de l'élection du futur ballon d'or.

Il n'y aurait pas comme une légère incohérence ?

Perso, je m'en contrefous du ballon d'or, et je me sens seul parfois...
@Wilco:

j'avais pas lu ton post avant d'écrire le mien.
On est deux alors, c'est déjà ça...
Note : -1
Ouai enfin ni le Real ni le Barca n'ont atteint la finale de C1, le Real je sais pas combien de temps ca fait qu'ils ne l'ont pas atteint, Gomez a fait deuxieme du championnat, finale de c1, finale de coupe donc bon c'est surtout pas de chance pour lui. On verra avec l'euro car bon Ronaldo aussi n'a gagne "que le championnat" pour le moment ...
Pub Crawl United Niveau : District
@Calmos : mais carrément. A croire que Christian Jeanpierre a déteint sur tout le monde, à parler du ballon d'or dès qu'un joueur fait un bon match en Champion's League.

Et puis un trophée individuel qui n'a jamais été attribué à Steven Gerrard est-il vraiment crédible ?
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Non vraiment, impossible que le ballon d'or échappe à l'un de ces 2 monstres que sont CR7 et Messi, et cette année, normalement c'est CR7. Et ceux depuis plusieurs années.

Il y avait bien W.Sneijder en 2010, mais bon, il s'est un peu fait enflé...
Note : -1
Ca en parle parce que c'est dans l'article. Peut être que ça vous indiffère mais c'est pas le cas de tout le monde apparemment. Prière de ne pas traiter de Christian Jeanpierre (ou de footi, ça correspond), tout ce que ne correspond pas à votre humeur du moment.
Note : 1
Serieux qu'est ce qu'on s'en carre du ballon d'or ! Deja il sera attribué au mois de décembre !

De plus cette récompense a carrément perdu de son prestige et n'a plus aucune legitimité à mon sens !

Qu'on se rappelle de Cannavaro en 2006 ou de Messi en 2010, certes de tres grand joueur mais qui ne le méritait pas à ce moment la !
Et puis pour le gagner maintenant il faut répondre à des "critères", comme l'a dit un jour SuperPippo, "je n'entre pas dans la catégorie des ballons d'or"

Aujourd'hui pour le gagner il faut être capable de dribbler, jongler, éliminer je ne sais combien d'adversaires, marquer le plus possible et bien évidemment être sur médiatisé au max !

Pirlo a beau être encore fantastique, avoir gagner le titre avec la Juve cette saison, il ne le gagnera pas même si l'Italie va au bout même chose pour les allemands du Bayern (Gomez, Schweinsteiger ou Lahm), ou même Casillas, David Silva car tous ces jouers n'entrent pas dans la catégorie médiatique-commerciale-marketing appelé Ballon d'Or !



@louison
Les deux joueurs n'évoluent pas dans le même registre de classe . Disons, que Ronaldo joue tout en puissance le buste droit tel le cheval cabré de la Ferrari. Une  Ferrari conduis par un certains détective moustachu à chemise hawaiienne.
Alors que Pirlo est un peu plus filou voir félin tel le jaguar. Jaguar de la fameuse marque anglaises conduis par un autre détective sortant de la brume new yorkaise avec ses aviator. Malheureusement, il faudra que tu reconnaisse que Magnum aura tjs plus de succès que eQualizer, televisuelllement et footballisquement parlant. :)
oui ca saoule que ca soit toujours entre CR et Messi. A croire que le meilleur joueur du monde est celui qui met le plus de buts.

Y a pas d'autre indicateurs ds le foot comme le % d'arrêt / tacles-duels gagnés /....

Drogba / Pirlo / Schweinsteiger... des hommes de collectif qui subliment et transcendent le groupe !
@hmiller:

L'article était tout autant visé que les commentaires en dessous.

L'intérêt des journalistes et du public pour les performances individuelles est disproportionné à mon goût, voilà tout.

Après, libre à chacun de kiffer le foot à sa façon, évidemment.

Je disais juste que ceux qui s'intéressent peu aux perfs individuelles des joueurs sont en minorité...
waynerooney Niveau : CFA
louison oui c'est bon on a compris que tu préférais Messi à Ronaldo, mais bon ce dernier le mérite largement le ballon d'or. De plus Pirlo n'a même pas joué de coupe d'Europe cette année. Bon après il peut toujours l'avoir s'il emmène l'Italie au sommet.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Des Bleus à l’âme…
3 30