Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // CM 2018
  2. // Qualifs zone Europe
  3. // CQFR

Ce qu’il faut retenir des premiers matchs de qualif'

La défaite des champions d’Europe portugais en Suisse, la difficile entrée en matière des Anglais, la victoire contrastée des Italiens, le carton des Espagnols et des Belges, les grands débuts du Kosovo... C’était la première journée des qualifications pour le Mondial 2018 sur le continent européen.

Modififié

Le champion d’Europe tombe d’entrée


Bim, le Portugal commence par une défaite ! Il faut reconnaître que le tout frais champion d’Europe n’avait pas partie facile avec un premier déplacement difficile à Bâle face aux Suisses. Résultat : 2-0 pour la Nati face à Eder, Bernardo Silva, João Moutinho ou encore Raphaël Guerreiro, tous titulaires, mais sans Ronaldo, toujours convalescent. Les voisins suisses profitent donc de cette grosse absence pour prendre la tête du groupe, grâce à des buts signés Embolo et Mehmedi, et malgré l’exclusion en fin de match de Xhaka. Dans ce même groupe B, la Hongrie n’obtient qu’un nul 0-0 de son déplacement aux Féroé, tandis que la Lettonie ne l’emporte que 1-0 en Andorre.


L’Angleterre à l’arrache


Parmi les autres gros – ou supposés gros – qui débutaient les qualifications pour le Mondial 2018, l’Angleterre s’est évidemment fait peur. Quoique, évidemment, c’est un peu méchant : la dernière campagne pour disputer l’Euro en France avait été une formalité. Mais l’équipe nationale anglaise est encore dans le dur après un grand tournoi une nouvelle fois décevant et à nouveau un changement de sélectionneur. Sam Allardyce n’a pas le choix : faute de réservoir conséquent, il doit faire avec quasiment les mêmes gaziers et la route pour la Russie s’annonce périlleuse. Adam Lallana, grâce à son premier but en sélection au bout du temps additionnel en terre slovaque, évite l’accroc d’entrée. Pas de quoi rassurer néanmoins, même si le contenu du groupe – Écosse, Slovénie, Lituanie, Malte en plus de la Slovaquie – devrait permettre de continuer à collectionner les succès pénibles.



L’Espagne se soulage


Le carton de cette première journée des qualifications dans la zone Europe est pour l’Espagne, qui a infligé un 8-0 bien violent au Liechtenstein. Il n’y avait pourtant que 1-0 pour la Roja à la pause, avant la correction en seconde période : sept buts marqués entre la 55e minute et la fin du match, on est sur un ratio d'un but toutes les cinq minutes. Dur pour les Liechten... les gars qui vivent dans les Alpes. Et plaisir pour Diego Costa, qui s’est un peu rassuré en inscrivant un doublé. Doublé aussi pour David Silva et Álvaro Morata.


Le chiffre : 51


Vainqueur non sans flipper de son déplacement en Israël, l’Italie reste sur une série record de 51 matchs sans défaite lors des matchs de qualification, que ce soit pour un Euro ou un Mondial. En somme, perdre contre la France en amical il y a quelques jours, ça leur en a touché une sans faire bouger l’autre, aux Transalpins : ils savaient que le match de cette trêve internationale à gagner était celui de l’entame des qualifs et ça s’est bien passé avec un succès 3-1 grâce notamment à un Verratti qui monte en puissance, ce qui doit faire plaisir aux supporters parisiens. Chiellini a en revanche certainement disputé le pire match de sa carrière en sélection : à la masse, il est directement coupable sur le but israélien, avant de laisser ses coéquipiers à dix, heureusement sans conséquence. On salive d’avance du choc entre l’Italie et l’Espagne à Turin dans un mois.


Première pour le Kosovo


L’un des événements de cette campagne de qualification, c’était aussi le tout premier match de compétition du Kosovo, après deux années de rencontres amicales pour se chauffer, suite à la reconnaissance de cette sélection par la FIFA. Une première qui s’est plutôt bien déroulée, avec un honnête résultat nul 1-1 obtenu à Turku face à la Finlande, grâce à un but égalisateur signé Valon Berisha sur penalty. Ce dernier, ancien international... norvégien, fait partie des seize Kosovars qui ont été autorisés par les instances du football à changer de sélection pour évoluer désormais avec le Kosovo. Cette drôle d’équipe nationale, à la légitimité encore assez controversée, est donc composée d’anciens internationaux albanais, allemands, suisses, autrichiens, norvégiens et suédois.


Les Pays-Bas encore convalescents


Ce n’est un secret pour personne, les Pays-Bas sont en crise. Absents du dernier Euro, les futurs adversaires de la France dans le groupe A sont parvenus à arracher difficilement un résultat nul 1-1 de leur déplacement en Suède. Ce sont les locaux qui avaient ouvert le score par Marcus Berg, avant l’égalisation en seconde période de l’inévitable Wesley Sneijder. Ce partage des points est une bonne affaire pour les Bleus, mais aussi pour la Bulgarie, qui profite de sa victoire rocambolesque 4-3 face au Luxembourg (égalisation luxembourgeoise et quatrième but bulgare dans les arrêts de jeu !) pour prendre la tête du groupe A.



Des Belges en contrôle


Dans le groupe H, la Belgique débute sa campagne par une victoire 3-0 en déplacement à Chypre, grâce à un doublé de Lukaku et un troisième but signé Carrasco. Les conseils de coach adjoint Thierry Henry portent leurs fruits... C’est un soulagement pour les Diables rouges, même s’ils ne prennent pas la tête de la poule, car dans le même temps, la Bosnie a cartonné l’Estonie 5-0 (avec un doublé de Spahić !). Dans le troisième match du groupe, la Grèce a fini par faire plier Gibraltar 4-1, non sans s’être tout de même fait égaliser au cours de la première période.


Un groupe I sans tête de gondole


Un constat s’impose à l’issue de cette première journée des qualifications : le groupe I, qu’on annonçait particulièrement indécis, semble bel et bien l’être. Les trois premiers matchs dans ce groupe se sont soldés par les trois mêmes résultats : 1-1. Si la Finlande et la naissante sélection kosovare, pour ses débuts en compétition, paraissent un ton en dessous, la bagarre s’annonce forte entre les quatre autres équipes en lice : Islande, Turquie, Croatie et Ukraine, qui ont toutes les quatre participé au dernier Euro. Ce groupe ne paraît donc pas très sexy sur le papier, mais pourrait bien être celui où il y aura le plus longtemps du suspense, avec un seul qualifié directement pour la prochaine Coupe du monde.


Mais aussi


Parmi les autres résultats marquants, il faut signaler la solide victoire 3-0 de l’Allemagne face à la Norvège en déplacement, grâce notamment à un doublé de Thomas Müller. Les hommes du nouveau capitaine Manuel Neuer ne devraient pas avoir à forcer dans un groupe C à leur main (Tchéquie et Irlande du Nord comme autres principaux clients). La concurrence promet d’être un peu plus féroce dans un groupe D où le pays de Galles a pris la tête en surfant sur son Euro (victoire 4-0 face à la Moldavie), mais où il reste aux Dragons du beau linge à affronter : l’Autriche, vainqueur en Géorgie, ainsi que la Serbie et l’Irlande, qui se sont neutralisées à Belgrade. Suspense en vue aussi dans la poule E, avec le favori polonais qui a trébuché dès son premier match en devant se contenter d’un nul 2-2 en déplacement au Kazakhstan. Une contre-performance qui profite au Danemark, vainqueur 1-0 de l’Arménie, tandis que la Roumanie et le Monténégro, qui se sont neutralisés, sont également de sérieux postulants.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ?
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 7 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49