1. // Euro 2012
  2. // Première journée
  3. // Bilan

Ce qu’il faut retenir de la première journée de l’Euro

Une Russie « Joga Bonito » , un Robben affligeant d’égoïsme, une belle Italie et, déjà, un "scandale" pour les Bleus. Ça, c’était la première journée de l’Euro.

Modififié
0 27
Sexy Russie

Avec le match d’ouverture que l’Europe du football a dû se coltiner, le Russie – République Tchèque du vendredi 8 juin avait de sérieux airs de all-star game. Et grâce aux incroyables Russes, la rencontre n’a pas déçu. Sensations du dernier championnat d’Europe, les coéquipiers d’un Andreï Arshavin retrouvé ont remis le couvert sur les pelouses polonaises. En pleine confiance après avoir giflé l’Italie 3 à 0 lors de leur dernière rencontre amicale, les joueurs de Dick Advocaat n’ont fait qu’une bouchée d’une République Tchèque qui n’a gardé de 2004 que quelques inspirations de Tomáš Rosický. Solides derrière et très plaisants devant, les Russes ont été la première grosse sensation de cet été footballistique. En excellente forme, Arshavin se rappelle au bon souvenir de 2008, tandis que le jeune Dzagoev, auteur d’un doublé, n’en finit plus d’impressionner. À tout cela, on rajoute une pointe de Kerzakhov, une pincée de Shirokov et Michel Denizov en maître de cérémonie, et on obtient la sensation de ce début d’Euro. Attention, toutefois, à ne pas refaire une 2008. Ce serait con de se faire taper 3-0 par l’Espagne en demies…

L’Italie est là

L’Italie n’est jamais aussi forte que quand on l’annonce morte. Arrivée en terre polonaise sur fond de calcioscommesse et de crise identitaire, après une gifle reçue face à la Russie, la Squadra Azzurra a parfaitement négocié son premier rendez-vous européen. Opposés à une équipe espagnole estampillée Barça dans un 4-3-3 sans attaquant de pointe, les joueurs de Cesare Prandelli ont rassuré leur monde. Un peu brouillons devant, où l’attaque de pazzi Balotelli-Cassano a tout de même pesé sur la défense espagnole, les Italiens ont été intraitables derrière et dans la bataille du milieu de terrain. Emmenés par un De Rossi exceptionnel en défense centrale, un excellent Buffon et un Andrea Pirlo bon pour finir sa carrière en tant que quarterback en NFL, les coéquipiers de Claudio Marchisio ont tapé du poing sur la table. Pas comme s’ils avaient gagné, évidemment, mais juste histoire de dire : « Salut, on est là. Vous vous rappelez de la Coupe du monde 2006 ? » Maintenant, il faut confirmer contre la Croatie. Pas facile.



Robben à ordures

Diane Kruger a récemment déclaré qu’il « était impossible de ne pas tomber amoureuse de Dany Boon » . Après la prestation d’Arjen Robben face au Danemark, les Hollandaises ne pensent certainement pas la même chose. Au sommet de son art en matière d’individualisme, l’homme le plus prévisible de la planète a fait du classique : passer quand il faut tirer / tirer quand il faut passer. «  Sur la première, au lieu de tirer directement, je cherche à trouver un équipier. Mais aux Pays-Bas, on a tellement dit que j’étais un attaquant égoïste que cela a certainement joué dans ma tête  » , résume t-il à chaud après le match. Mouais. En attendant, les Bataves, battus 1 à 0 par des Danois réalistes et solides, pourraient bien sauter dès le deuxième match en cas de résultat autre qu’une victoire face à l’Allemagne. Un duel qui ne s’annonce pas simple pour une équipe aux vraies allures d’amas d’individualités, lors de sa première sortie. Robben, Van Persie, Huntelaar, Van der Vaart, Kuyt et Sneijder ont terminé le match ensemble. Autant d’ego que de talents, géniaux sur le papier, mais incapables de jouer en équipe. Et à défaut d’être un vrai collectif, les Bataves pourraient au moins mettre les caviars de l’ami Wesley au fond des filets.

Nasri dit « fuck » à L’Équipe, la France lui répond « merde »

On va finir par croire que la France du foot ne peut plus se contenter d’un simple match. Systématiquement à la recherche du moindre scandale depuis l’entrée dans l’ère post-Knysna, la presse, L’Équipe en tête, a préféré s’étendre sur la « célébration » de Samir Nasri suite à son but salvateur face à l’Angleterre. « Ferme ta gueule » , balançait le Marseillais après que sa frappe croisée eut passé la ligne de Hart. Une interjection dont on ne savait pas, sur le moment, à qui elle était destinée. Finalement, ni le banc anglais, ni les détracteurs des gants de Tatiana Golovin n'étaient visés. Dans la ligne de mire du Citizen : L’Équipe, qui ne l’a pas ménagé lors des matchs de préparation. Alors, évidemment, à une heure où on a envie – à juste titre – que les joueurs prennent du plaisir, en donnent et, pourquoi pas, chantent La Marseillaise, ce Nasrigate fait débat. Mais d’un autre côté, comment lui donner plus d’importance qu’en en parlant plus que de la prestation plutôt bonne de l’équipe de France hier, dans la chaleur ukrainienne, face à une équipe d’Angleterre aussi regroupée qu’incapable de créer offensivement ? Ok, Samir a fait le con. Mais il a marqué un but et enlevé une belle épine du pied des Bleus. Et ça, c’est son métier. Non, il n’est pas éducateur.

Ça s’est aussi passé cette semaine :

- Beaucoup de rythme en ce début d’Euro, beaucoup moins sur les plateaux de beIN Sport. En même temps, en engageant Bruno Cheyrou comme consultant, tu cherches la merde.
- L’Irlande, c’est costaud. Surtout en matière de banderole.
- Pays-Bas vs Danemark, le match des plus belles supportrices d’Europe.
- Andriy Shevchenko est ÉTERNEL.

S'il fallait dessiner une équipe-type :

Buffon - Debuchy - De Rossi - Chiellini - Poulsen - Diarra - Dzagoev - Iniesta - Krohn-Delhi - Shevchenko - Yarmolenko



Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : 1
ça me rend fou que Pirlo ne soit pas dans l'équipe type... Je sais pas ce qu'il faut faire pour y être si lui n'y a pas sa place... Il a fait un match fabuleux!

Et puis c'est Diarra qui prend sa place quoi...:s
"on a tellement dix que j’étais.." :o MDR
Evidemment trop tôt pour émettre des vérités.

L'Italie joue bien contre les grandes équipes dont elle connait parfaitement le jeu. Elle est friable lorsqu'elle se confronte au football de l'est, face à des adversaires qu'elle connait peu.

Donc...méfiance!

Elle pourrait très bien perdre face à la Croatie (comme en 98).

Quant à Nasri, je ne le juge pas. Et son geste me paraît anodin.
mais c'est scandaleux vous avez oublié cristiano ronaldo dans l'équipe type !

...
Frenchies Niveau : CFA
Note : -1
bud_light ballon d'or qu'ils disaient ^^

Sinon Diarra dans l'équipe type, c'est une bonne blague. Busquet a fait un meilleur match (genre pas concéder un but sur un marquage loupé) et pas contre des remplacants ... Pirlo absent, une bonne blague quoi. Une liste avec un arrière goût de patriotisme à cause de ce match des bleux où on a trouvé le temps long ! ma fois Arschavin aussi a été une sacrée locomotiv (de moscou ahah *zéro*).
Soit le football n'est qu'une discipline sportive ou seul le résultat du match est intéressant, et alors effectivement le geste de Nasri n'a aucune importance. Soit, comme je le pense moi, une équipe de football incarne une nation et des valeurs, et en tant qu'ambassadeurs de leur pays, les joueur ont un devoir d'exemple. Et à ce titre, Nasri n'a pas fait honneur à son maillot. Et je dirai simplement ceci: son métier implique de pouvoir faire la part des choses en ce qui concerne les rapports avec la presse. Etre professionnel c'est ça, c'est avoir une attitude irréprochable sur le terrain et en dehors. Mais ça, c'est mon point de vue évidemment.
Piszczek à la place de Debuchy / Jordi Alba à la place de Poulsen / Pirlo à la place de Diarra
Concernant Narsri je trouve que le geste es complètement inutile! Chevtchenko c'est fait descendre puissance mille par la presse en Ukraine et a éblouie par un doublé! Est-ce qu'il a crié plein de rage un "ferme ta gueule" ? NON

Le problème et que l'équipe de France est faible mentalement, elle fait beaucoup trop attention a la presse et au brouhaha. Alors qu'elle devrait faire tout naturellement abstraction mais non la presse fait son travail et les joueurs tombe les deux pieds dedans.
@maxxx,

le football comme vecteur de valeurs nationales (et militaires) c'est fini.

On est dans le monde moderne. Un monde multicolore et individualiste.

Perso, je ne connais pas les dessous de la querelle de Nasri avec l'Equipe et je m'en fiche. Je lui donne juste le droit de régler quelques comptes si ça lui chante.

(Bon, en vrai, depuis la une : "Va te faire...etc..." de 2010, j'ai une dent contre l'Equipe. Et toute manifestation d'hostilité à son égard a ma sympathie).
"ni les détracteurs des gants de Tatiana Golovin"
J'adore.
Franchement Pirlo mérite d'être dans l'équipe type.Et faut vraiment avoir été élevé au porno américain pour trouver que les danoises et les hollandaises sont les plus belles filles d'Europe...
Je ne suis pas du tout partisan des excès nationalistes que le football peut développer, bien sûr, et j'espère que le match de cet après-midi me rassurera de ce point de vue. Je considère que le football peut véritablement avoir une valeur éducative et jouer un rôle moral. C'était d'ailleurs la conception que l'élite sociale en avait avant sa démocratisation (que je soutiens évidemment). Etre joueur d'une équipe nationale, c'est assumer un rôle d'exemple, je pense. C'est se rendre compte des responsabilités qu'impliquent une fonction publique (et oui, presque comme un fonctionnaire ;-)) et que "ce ne sont pas les joueurs qui portent le maillot, mais le maillot qui les porte. C'est peut-être un combat d'arrière-garde, mais c'est surtout comme cela que le football atteindra la grandeur.
ReynaldPedros Niveau : DHR
Il n'y a que du côté de chez Swann que Diarra est dans l'équipe-type.

Ce qu'il faut retenir de la première journée journalistique ? Swann Borsellino ne se sera pas fait que des fans parmi les lecteurs de SoFoot (voir les notes du match) !
C'est ridicule de réduire les Oranje a un amas d'individualité sans cohésion. On parle d'un vice-champion du monde, qui n'a pas non plus beaucoup changé depuis la fessée qu'ils nous a administré en 2008, et qui s'est aussi promené est éliminatoires (dans un groupe gentillet, certes).

Rien à voir avec une équipe qui serait forte sur le papier mais systématiquement décevante (l'Angleterre cadrerait un peu plus, peut-être, voire la Belgique). Ce n'est pas parce qu'elle a perdu un match par manque de réalisme qu'il faut la jeter, d'ailleurs certaines phases offensives sont remarquables et le niveau technique atteint par les bataves lors de ce match est franchement enviable, Vlaar mis à part.
"Sur la première, au lieu de tirer directement, je cherche à trouver un équipier. Mais au Pays-Bas, on a tellement dit que j’étais un attaquant égoïste que cela a certainement joué dans ma tête »"

C'est pas aux Pays-Bas mais bien au Bayern qu'il a été accusé d'égoïsme. J'aimerai bien voir la source de votre citation car je n'ai rien trouvé de semblable (je suis et parle hollandais). So Foot, vous nous aviez habitué à plus de précisions...
nononoway Niveau : CFA
"Et ça, c’est son métier. Non, il n’est pas éducateur."

Vraiment ? Vous prenez cet argument là ?

vous pensez vraiment qu'un sport aussi médiatique n'engendrent pas une responsabilité vis à vis du public ?

"With great power comes great responsability" (et foutez-vous de ma gueule parce que je sors une phrase d'un film de superhéros, ça reste totalement vrai).

Le mec devrait être millionaire en jouant au foot sans avoir de compte à rendre sur son attitude devant des caméras qui diffusent les images dans le monde entier ?

Franchement sur ce coup-là vous me décevez à fond, le mec a 24 ans et est pro depuis ses 17 ans. Vous trouvez que ça représente bien un pays ?

Parce que oui, son boulot ici c'est de jouer pour représenter son pays. Pas de bien jouer, mais de représenter son pays. C'est ça l'objectif.
nononoway Niveau : CFA
Et le sport, c'est pas de l'éducation ?

Allez dire ça aux milliers d'éducateurs sportifs et coaches ?

Ca tourne à quoi ce pays franchement ? Où sont les valeurs ? Suffit pas de faire une jolie banderole réalisé par l'agent comm' pour donner l'exemple.
Frenchies Niveau : CFA
Ruggieri > c'est évident !! quand on sait que ce sont les italiennes et les roumaines :p

lagaffe > Surtout que reprocher à un attaquant d'essayer de faire la différence est absurde. C'est aux milieux de terrain qu'il faut reprocher de ne pas alimenter les attaquants hein !! voir ribéry/robben rater des frappes ou des dribbles, n'est rien d'autre qu'une occasion ratée de réussir ce qu'ils arrivent à faire régulièrement (et tout ce qu'on espère). point barre
PenoIndirect Niveau : Loisir
A voir l'équipe type de Borsalino,on se dit qu'il loupé plein de matchs.Sa compo pourrait être celle de Pierre Menés ....
Ukraine-Suède et surtout République-Tchèque-Russie et c'est Danemark-Pays Bas le match avec les plus belles supportrices? Faut voyager un peu les gars de So Foot! ;)Par contre France-Angleterre sans contestation possible, c'est le match dernier de ce classement (en fait sur tous les points c'était le match le plus pourri). :D Désolé mais je ne pouvais m'empêcher d'intervenir sur ce point ô combien futile.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 27