Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan mi-saison

Ce qu’il faut retenir de la phase aller aux Pays-Bas

Un Ajax revanchard, un PSV pas si largué, un Feyenoord de combat, des Français qui s’illustrent et le champion national 2010 au bord du gouffre : c’est l’actu du football de club aux Pays-Bas, ce pays pas encore remis de sa non-participation au prochain Euro.

Modififié

L’Ajax a la dalle


Le bilan de l’Ajax ? 41 points après 17 journées, soit 2,41 points de moyenne par match, la meilleure attaque d’Eredivisie (45 buts), la meilleure défense (11) et une place de leader au classement occupée depuis la première journée. Ok, ce n’est pas aussi parfait que le PSG en France, mais ça inspire quand même le respect. Les joueurs ajacides ont mérité de passer de bonnes fêtes de fin d’année et peuvent espérer conquérir au printemps prochain un 34e titre, le cinquième en six saisons. Celui de la saison passée leur avait échappé au profit du PSV, mais cette fois, ils mettent le paquet pour garder la tête jusqu’au bout. À l’honneur d’un point de vue individuel parmi la bande toujours dirigée par Frank de Boer, il faut signaler l’excellente intégration de la recrue serbe Nemanja Gudelj, arrivé cet été en provenance d’AZ, le toujours précieux Davy Klaasen ou encore les petits nouveaux Riechedly Bazoer et Kenny Tete, néo-international. En revanche, le retour au bercail de John Heitinga est un échec, de même que le prêt de Yaya Sanogo, 82 minutes jouées seulement cette saison.

Le PSV ne s’avoue pas vaincu


Tenante du titre, la formation d’Eindhoven tient plutôt le choc et ne pointe qu’à trois longueurs du leader. Elle a certes perdue Memphis Depay et Georginio Wijnaldum l’été dernier (et Karim Rekik…), mais elle s’en tire plutôt bien, grâce, comme toujours, à son secteur offensif. Dans ce registre, les deux joueurs majeurs sont le meilleur buteur actuel Luuk de Jong (14 buts en Eredivisie, 20 en tout depuis le début de saison) et la coûteuse recrue uruguayenne Gaston Pereiro. Au rayon déception en revanche, Luciano Narsingh peine à confirmer et a récemment perdu sa place dans une sélection qu'a en revanche rejoint son coéquipier Jürgen Locadia, récemment convoqué. Le réservoir paraît sans fin… Très belle perf’ aussi du PSV en Ligue des champions, qualifié pour les huitièmes de finale avec une double opposition intéressante à venir à la fin de l’hiver contre l’Atlético Madrid. Phillip Cocu a démontré qu’il avait l’effectif pour jouer sur les deux tableaux, avec également trois autres recrues à l’honneur : Andrés Guardado, Davy Pröpper et Héctor Moreno.

Feyenoord en embuscade


Et le troisième du classement à l’issue de la phase aller est… Feyenoord ! Aucun surprise donc au niveau du podium, avec les trois gros traditionnels du football néerlandais en place et une équipe de Rotterdam bien calée en embuscade avec 36 points, respectivement deux et cinq de moins que le PSV et l’Ajax. Elle reste donc bien au contact, à l’affût, avec un Dirk Kuyt éternel, déjà auteur de 13 buts (16 en tout) pour son retour à la maison. À 35 ans, l’ancien international mène sa petite troupe en compagnie des autres seniors de l’effectif, notamment le gardien Kenneth Vermeer et le milieu Karim El Ahmadi. Ces gars-là donnent un précieux coup de main à leur entraîneur Giovanni van Bronckhorst, pour qui c’est une première sur le banc en tant que numéro un. Parmi les satisfactions de cette première moitié de saison, il y a les latéraux Terence Kongolo et Rick Karsdorp. Le premier est international, le second ne devrait pas tarder à l’être, tout comme le milieu Marko Vejinović, arrivé à l’intersaison en provenance du Vitesse et récemment convoqué par Danny Blind.

Des Français à la fête


L’Eredivisie cette saison, c’est également une colonie de joueurs français encore modeste, mais qui s’agrandit. Avec, parmi elle, un jeune à la fête : l’attaquant international espoir Sébastien Haller, déjà auteur de 11 buts en championnat depuis cet été. L’ancien Auxerrois a l’air de s’éclater au sein de la jeune et talentueuse équipe d’Utrecht, dans laquelle figure un autre tricolore, le défenseur Louis Nganiono, prêté par Lyon et membre de la sélection U20. Ces deux-là bénéficient du travail du très coté entraîneur Erik ten Hag, ex de la réserve du Bayern.


Utrecht pointe à mi-saison au 7e rang, à la lutte pour les places d’honneur avec Heracles, le Vitesse, NEC, Groningue et le PEC Zwolle. Juste derrière ces équipes, dans le ventre mou, on trouve la formation d’ADO Den Haag dans laquelle évolue un autre Français, Edouard Duplan. Lui qui a déménagé aux Pays-Bas il y a près de dix ans réalise sa meilleure saison à 32 ans en s’affichant actuellement en tête du classement des passeurs, avec sept offrandes. Sinon, il ne faut pas oublier non plus Nicolas Isimat-Mirin, joker de la défense au PSV.

La dégringolade Twente


Dans le bas de tableau, on trouve Twente à l’avant-dernière place du classement et ça fait de la peine de voir un tel club aussi mal en point… Le champion 2010, confronté à un gros problème de trésorerie, a été obligé de se séparer de quelques-uns de ses meilleurs joueurs l’été dernier (Castaignos, Corona, Bjelland, Martina…), et l’effectif actuel est bien trop faible pour disputer autre chose que le maintien. Un seul élément surnage : le néo-international marocain Hakim Ziyech, directement impliqué dans 15 des 18 buts de l’équipe (10 buts, 5 passes décisives). Twente a fort intérêt à le garder au moins jusqu'à la fin de saison, sinon c’est la cata assurée…



Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:36 Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 7
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 13:40 Gourcuff out jusqu'en 2019 52 Hier à 13:26 L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 16