1. // Coupe des confédérations
  2. // Bilan

Ce qu’il faut retenir de la Coupe des confédérations

Modififié

L’Allemagne peut voir venir

Manuel Neuer, Mesut Özil, Jérome Boateng, Sami Khedira, Toni Kroos, Mario Götze, Marco Reus, Thomas Müller, André Schürrle, Mats Hummels, Mario Gómez, İlkay Gündoğan, Leroy Sané... De bien jolis noms, n'est-ce pas ? Sauf que Joachim Löw l'avait décidé : la Coupe des confédérations devait servir à tester des jeunes pousses et leur apprendre leur métier en vue du Mondial 2018. C'est peu dire que le technicien n'a pas été déçu. Au-delà du fait qu'ils se soient emparés du trophée, ce qui est tout de même une sacrée performance quand on a un effectif majoritairement composé de gamins, ses petits protégés ont affiché une sérénité affolante, une efficacité chirurgicale, une rigueur déjà de mise et une intelligence au-dessus de la moyenne. En témoigne cette finale, où la Mannschaft est dominée du nombril aux pieds par des Chiliens surmotivés. Pas de problème : en une occasion, l'affaire est réglée. Bon courage à Löw pour sélectionner les 23 meilleurs dans les mois qui viennent. Difficile d'ailleurs de sortir un seul joueur du lot après ce nouveau titre. Julian Draxler, capitaine éphémère et nommé meilleur joueur de l'épreuve ? Timo Werner, le Soulier d'or aux trois buts et deux passes décisives ? Joshua Kimmich, le patron derrière ? Et dire que pendant ce temps-là, les U21 remportaient le championnat d'Europe...



Le cœur du Chili

Il n'a pas suffi pour soulever la coupe, mais il fut agréable à regarder battre. Loin de posséder les joueurs les plus talentueux de la planète, la Roja s'est joliment distinguée avec ses armes. À savoir sa hargne et ses tripes. Bien entendu, la présence d'Alexis Sánchez et Arturo Vidal rappelle que les Chiliens ne sont pas des pipes balle au pied. Mais ce qui fait le charme de cette sélection reste sa détermination et sa confiance en elle, persuadée qu'elle peut toucher le Graal à l'aide de l'amour du drapeau. La défaite contre l'Allemagne lors de l'ultime étape ne changera rien : les supporters ne lâcheront que des merci en direction de leur équipe, qui ne leur a offert qu'une seule victoire dans le temps réglementaire (contre le Cameroun, nul contre l'Allemagne et l'Australie en phase de poules, succès en demi-finale contre le Portugal aux tirs au but), mais énormément d'émotions. Et qu'on a envie de revoir.


Portugal/Mexique, mi-figue mi-raisin

Une chose est sûre : un an après le sacre européen en France, la réussite n’a pas abandonné les hommes de Fernando Santos. Même si ces derniers n’ont pu voir la dernière marche en raison d’une simple séance de tirs au but perdue, ils ne doivent leur place sur le podium qu’à une égalisation arrachée par Pepe dans le temps additionnel, puis à un penalty d’André Silva en prolongation. Plus globalement, les Lusitaniens n’ont jamais véritablement séduit, dévoilant une inhabituelle frilosité derrière. À rectifier avant le Mondial. Le staff médical a également du taf, puisque les petits corps de Bernardo Silva et Raphaël Guerreiro n’ont pas tenu. Quant au Mexique, auteur d’un parcours honnête, la démonstration reçue de la part de l’Allemagne fait mal aux dents (4-1 en demi-finale). Et montre que les potes de Javier Hernández sont encore loin, très loin du top niveau.


La Russie en retard, les outsiders dociles

Il s’agissait d’une petite répétition pour l’organisateur du prochain Mondial. Bah autant dire que les locaux ont allègrement déçu. Malgré un premier match remporté face à une faible Nouvelle-Zélande, les Russes ont logiquement cédé face au Portugal et au Mexique. Pas en prenant des raclées, non. Mais la qualité offensive est pour le moment largement insuffisante pour espérer quelque chose dans un an. Pas de panique : il reste du temps. Ce qui ne sera pas de trop non plus pour le Cameroun, la Nouvelle-Zélande et, un degré moindre, l’Australie. Considérées comme inférieures avant même le début de la compétition, ces équipes n’ont fait que de la figuration et n’ont pas posé de réels problèmes aux favoris. Ont-elles au moins appris ? Sûrement. L’expérience se forge dans la défaite.


Et sinon ?

- Achille le chat, le nouveau Paul le poulpe, a plutôt bien fait le taf. Sur cinq pronostics, le félin ne s’est trompé qu’une fois : avant Australie-Cameroun, qui s’est achevé sur un nul, Achille avait misé sur la victoire des Socceroos. Il est là, le cauchemar des bookmakers.

- Sera-t-il titulaire à Manchester City cette saison ? En tout cas, Claudio Bravo s’est montré invincible face au Portugal en demi-finale, stoppant trois tirs au but et n’en encaissant aucun. Moqué depuis son arrivée en Angleterre, celui qui a été élu meilleur gardien du tournoi s’est offert une petite revanche.

Vidéo

- Son pote Alexis Sánchez a battu un record dès le deuxième match : en inscrivant le 400e but de l’histoire de la compétition, il est devenu le meilleur buteur de sa nation (38 pions). Et a égalé le record de 112 sélections détenu par... Bravo.

Vidéo

- Toujours vivant, toujours debout. S’il a perdu sa place de titulaire, Rafael Márquez est encore là. Bien décidé à goûter à sa cinquième Coupe du monde l’été prochain, le défenseur de 38 ans continue de soigner ses statistiques avec sa nation (même s’il a provoqué un penalty dans la petite finale). Avec 142 capes au compteur, ira-t-il chercher les 148 de Pável Pardo, deuxième homme le plus sélectionné de l’histoire de sa nation ?

- Cristiano Ronaldo a eu des jumeaux pendant le tournoi. Qui lui ont fait rater le dernier match des siens. On s’en fout ? Pas faux.

- La bourde-agression du tournoi est signée Igor Akinfeev. C’est con, il s’agissait d’une partie décisive pour la Russie.

Vidéo

- Au Chili, on ne rigole pas avec le football. Lequel passe avant la santé de la population. En voici la preuve.

Vidéo

- Dans le genre fan, on a aussi eu droit à Arturo Garcia, amoureux de son Mexique, qui a fait croire à son épouse qu’il allait acheter des cigarettes... avant de se rendre à l’aéroport et se caler dans l’avion, direction la Russie. Joli mensonge.

- « La VAR (assistance vidéo à l’arbitrage) a été un grand succès. Il y a eu six changements de décisions, quand la VAR a corrigé des décisions ou erreurs de l'arbitre, et sans la VAR, on aurait eu un tournoi différent, qui aurait été un peu moins juste sur le terrain. De grandes erreurs ont été évitées. » Autrement dit, Gianni Infantino est très heureux de l’arbitrage vidéo. Pas la Russie, qui s’est vue refuser deux penaltys évidents dans un même match. « Quand il s'agit d'une décision qui laisse place à l'interprétation, c'est toujours l'arbitre qui décide, et il y aura toujours des discussions et des polémiques  » , a répondu Crâne d’œuf. Difficile de lui donner tort.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Sama Eder Niveau : DHR
Pas mal le coup de la cigarette.
La femme d'Arturo Garcia s'en est rendu compte au bout de combien de temps?
Ronaldo McDonaldinho Niveau : District
Est-ce que ce M. Garcia ne serait-il pas le père de Nelson Muntz des Simpsons?
Sama Eder Niveau : DHR
Je savais bien que cette excuse ne m'était pas inconnue !

Personnellement, je ne crois pas aux coïncidences. Il faut investiguer afin de savoir si c'est un récidiviste.
Note : 3
Au retour, Arturo risque de se faire fumer par sa femme pour l'avoir roulée...
3 réponses à ce commentaire.
 //  09:10  //  Supporter des Pays-Bas
"une sérénité affolante, une efficacité chirurgicale, une rigueur déjà de mise et une intelligence au-dessus de la moyenne"

Efficacité, rigueur, intelligence? kékzéksa? Je pensais que seul "le talent" suffisait, on m'aurait menti?
En tout cas ces mots sonnent juste quand on parle de l'Allemagne de ces dernières années. Mais ce sont des qualités dont on parle trop peu, et qui sont très rarement citées quand un jeune bon joueur fait son apparition, se contentant trop souvent de dire "qu'est ce qu'il est bon balle au pied!"
Ce commentaire a été modifié.
Cette équipe du Chili est juste une grosse pute vicieuse et dissolue : La majorité de leurs matchs consiste à provoquer, truquer, contester et mettre des petits coups en loucedé ...Ça avait marché contre l'Argentine en Copa America mais ça n'a pas marché contre l'Allemagne A' cette fois ni en poule ni en finale.

Peut être songeront-ils à jouer un peu plus au ballon et à changer d'état d'esprit en 2018 ?
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
 //  10:15  //  Amoureux du Qatar
Note : -1
Le lobby pro-chiliens est quand même bien puissant sur ce site!
Tu m'étonnes ! -3 au bout d'une minute...

Cabrónes !
VascoVince Niveau : DHR
Sur la forme non, c'est inutilement vulgaire.
Sur le fond oui, cette équipe n'est pas glorieuse dans son style de jeu. Mais comme la triche permet de remporter une Copa (et que le refus de jeu permet de remporter un Euro), il n'y a pas de raison pour qu'ils se remettent en question.
Carlos Henrique Reposa Niveau : DHR
Mangé du muesli le matin, ça aide à rester objectif.
https://www.youtube.com/watch?v=xTuFgbYts64

voici le résumé de la fifa, donc on peut dire assez objectif. résultat: les deux seuls ocasions des allemands sont des cadeaux du chili, le reste ce ne sont que les actions chiliennes, qui peuvent finir au fond avec un poil plus de réussite, j'imagine pas le niveau du chili le jour où effectivement ils commenceront à jouer au foot..
GalateaTêtenjoy Niveau : National
Note : 1
Merci, parce que je peux comprendre qu'on soit agacé par la hype autour du Chili, mais de là à dire des âneries. C'est une équipe passionnante, très atypique et l'aduler simplement parce qu'ils gagnent depuis deux ans et la rejeter simplement parce qu'elle est à la mode, c'est tout aussi con.
Note : 1
Personne ne la rejette, par contre oui l’unanimité autour qui fait que si t'es pas d'accord, tu prends -8, oui c'est pénible.

Quand à la Fifa et l'objectivité, no comment.
alors sors moi d'autre action des allemands.. aller peut être une frappe de goretzka mais c'est tout. cette allemagne la n'a rien fait, n'as rien proposé, elle a eu de la chance sur ce match et sa peut arriver, l'équipe du chili était clairement supérieur sur ce match. après la vraie équipe A de l'Allemagne, c'est une autre histoire..
8 réponses à ce commentaire.
Carlos Henrique Reposa Niveau : DHR
Je pense qu'on en fait trop avec cette équipe b allemande, "réaliste" ,"chirurgicale", je pense qu'ils ont eu du pot (et un bon gardien) devant la cage surtout.
Nous verrons si l'équipe A aura la même motivation que la dernière fois l'année prochaine.
Y'en a un qui m'a surpris, c'est Stindl. Il jouait milieu droit ou "10" à Hanovre, c'était le mec qui m'avait le plus marqué dans cette équipe quand j'allais au stade, mais je m'attendais absolument pas qu'il finisse un jour en équipe d'Allemagne. Et qu'il finisse avec 3 buts dans cette compétition.
Jacky Wilshere et Henri Michel Niveau : CFA2
Derrière la cage, il eut été moins décisif.
Carlos Henrique Reposa Niveau : DHR
Merci Jacky j'ai ri.
Sinon je ne dis pas qu'ils sont des brêles hein !? Ils sont des très bon joueurs mais bon, ils ne m'ont pas impressionné perso, surtout dans ce match . Mise à part une bonne organisation défensive.

Sinon, sert à rien de parler de 2014, ce n'est pas du tout la même équipe.
Carlos Henrique Reposa Niveau : DHR
* je répondais à toof à la fin.
Ce commentaire a été modifié.
 //  11:44  //  Supporter des Pays-Bas
Note : 1
On peut avoir du pot sur une compétition. Pas sur plusieurs.
Et on disait pareil de l'Allemagne en 2014, avant la demi contre le Brésil, en surrégime, pas au point etc. Et hop, ils ont passé la première. C'est ça qui impressionnant. C'est pas qu'ils aient gagné, c'est pas les scores, c'est pas la manière. Ce qui est impressionnant, c'est qu'ils sont pas du tout à fond, qu'ils ont un banc et une réserve de ouf (ils pourraient faire 3 équipes de 11 qui iraient toutes au moins en quarts de finale d'une compétition internationale), et qu'au final ils gagnent une compétition avec une équipe presque -23 alors que les autres ont dégainé leurs titulaires, et qu'ils gagnent presque facilement. C'est ça qui fait peur.
5 réponses à ce commentaire.
Luis suarez Niveau : DHR
Par contre en ce qui concerne la vidéo, est-ce que la FIFA ne pourrait pas aller jusqu'au bout de la logique ?

Parce que c'est gentil de mettre la vidéo sauf que le but de cette démarche c'est de réduire la part d'arbitraire et là on laisse un seul gars décider sur des images parfois limite ce qu'il va leur faire dire.

Il faudrait en réalité qu'ils bossent un peu et revisionnent la masse d'images des grands championnats et grandes compétitions pour derrière introduire des procédures claires du genre accrochage dans la surface si on remplit X critères sur une liste de Y critères peno ou pas.

Mais bon c'est trop demander à un organisme qui brasse autant de thune. Et puis vu leurs dernières idées, même mon idée ils pourraient me la pervertir et en faire de la merde
Ce commentaire a été modifié.
zinczinc78 Niveau : CFA
Je pense que l'un des problèmes majeurs est qu'une fois que l'arbitre central demande la video, il n'est plus maître de la décision, c'est le mec dans son fourgon qui va dire si y'a péno ou pas, selon son interprétation.

Si on laissait l'arbitre de champ visionner lui-même les images, il serait beaucoup plus enclin à demander l'aide de la video, car il n'aurait pas à abandonner son autorité à un tiers.

A part ça, donner la possibilité aux capitaines de chaque équipe de challenger une décision arbitrale est une solution qui mérite d'être testée.
A voir. Je ne sais pas ce qui a été décidé pour le foot. Mais au rugby l'arbitre central pose une question claire à l'arbitre vidéo et l'autre répond à cette question, il ne dit pas qu'elle doit être la conséquence.
Hier soir, dans le cas du coup de coude dans la face de Werner, la question aurait été "Le joueur chilien a-t'il donné un coup de coude intentionnel au joueur allemand?"
L'assistant complète simplement l'information a disposition de l'arbitre central pour qu'il puisse juger la situation.
Dans ce cas, je n'ai pas compris le jaune par exemple. Le coup de coude était volontaire pour moi et dans ce cas c'est un rouge clair.

Comme dit plus haut, on a l'impression que c'est trop demander d'établir des règles claires. Je regardais les matchs avec une colloc qui ne regarde jamais de foot. Elle m'a posé des questions sur le hors-jeu passif. J'étais bien emmerdé pour répondre. C'est une zone de flou dans laquelle l'arbitre doit essayer de naviguer. Alors que ce serait pas compliqué de dire oui ou non dans telle situation le joueur est hors jeu ou non....
Carlos Henrique Reposa Niveau : DHR
Ça m'embête, je suis de plus en plus d'accord avec Donald !
Un système de challenges comme au volley mériterait d'être essayé.
ManodesMontagnes Niveau : National
Merci Luisito.

Peu importe l'efficacité globale de l'arbitrage vidéo, l'outil VAR sera toujours discutable tant qu'aucune réglementation en vue de la mise en place du dispositif ne sera établie.

On est dans un putain de flou où, étant donné la mise en place de l'assistant vidéo pour l'arbitre principal, le rôle, le mode opératoire, et le statut de l'arbitre principal change. Or, aucun de ces changements n'est défini. La préparation en amont des arbitres n'est pas non plus la même en fonction de "est-ce que la vidéo est présente ou non", alors que la formation, elle, reste identique dans l'ensemble étant donné que le VAR n'est destiné qu'au haut niveau des infrastructures (pour peu d'arbitres tutoyant le haut niveau).

Pour le challenge... On y perdrait quand même une notion fondamentale de l'arbitrage qui est son caractère impartial vis-à-vis des équipes, comme vis-à-vis du fait de jeu. Ce qui rendrait la possibilité de challenger difficilement admissible :

Soit deux faits arbitraux discutables, identiques en tous points, mais se produisant à la 5ième minute ou à la 92ième minute d'un match. L'arbitre exercera toujours sa fonction de la même façon sur ces deux faits. Des acteurs, joueurs, capitaines, ne jugeraient pas unanimement de la même façon les deux faits en question selon le déroulement du match. Et puis, étant donné que tout fait arbitral est interprétable, peu importe la gueule "évidente ou non" du truc, n'importe qui est libre d'y trouver un caractère discutable (le faire unanimement au nom de l'équipe ne serait pas possible non plus). Dès lors, les acteurs pourraient influencer le déroulement du match en toute liberté puisqu'aucune règle ne pourrait être mise en place.

Ca serait dans l'ensemble très mauvais de donner aux joueurs la possibilité d'être eux-mêmes arbitres. Le but de la vidéo est quand même de solutionner de manière plus efficace et correcte des défaillances de l'arbitrage conventionnel. Donc amener de nouvelles défaillances du fait que les joueurs puissent eux-mêmes "devenir arbitres", c'est inadmissible.
zinczinc78 Niveau : CFA
On leur demande pas de devenir arbitre.. On leur donne, une fois par mi-temps, la possibilité de demander à l'arbitre de revoir l'action.
ManodesMontagnes Niveau : National
Et accessoirement de déterminer eux-mêmes quels faits doivent être revus et potentiellement réinterprétés... Ce qui est possible pour tout fait arbitral donc impossible à réglementer.

De plus, qui est le porte parole de l'équipe qui appelle la vidéo ? Le capitaine ? Si la vidéo s'applique aux penalties et que le capitaine de l'équipe qui subit est gardien... On doit supposer qu'un gars à 90 mètres de l'action ait mieux vu le fait "contestable" que l'arbitre ou que l'ensemble des autres acteurs ? Si on donne cette possibilité à tous les joueurs, qui appellera la vidéo unanimement pour tout son groupe, entraîneur compris, en toute bonne foi ?

Si la possibilité de challenger est perdue suite à un "mauvais appel à la vidéo", est-il réellement mauvais si, quand bien même le fait n'est pas réinterprété par l'arbitre, il reste interprétable de bien d'autres façons, sans qu'il n'y ait de réglementation ?

Et si le challenge est perdu, l'équipe victime d'une nouvelle décision contestable aurait alors le droit de se taire ?

Tant qu'aucune réglementation n'est possible, l'application de la vidéo reste mauvaise. L'idée du challenge, peu importe qu'on la réglemente ou non, présentera toujours des failles. Du coup l'application par challenge resterait mauvaise dans tous les cas.
ManodesMontagnes Niveau : National
Par contre, l'idée de donner la possibilité à l'arbitre de terrain de revoir les images lui-même, c'est une bonne idée.

Le challenge, c'est non Zinczinc. A moins de binariser tous les faits de jeu, si tu laisses à un acteur (joueur, capitaine, entraîneur) la possibilité de définir qu'un fait peut être réinterprété, il devient arbitre:

"Personne qui a pour mission de trancher un litige à la place d'un juge public".

Même si la décision finale ne lui revient pas, il tranche, étant donné qu'il juge le fait réinterprétable. Le VAR, c'est l'assistant d'un arbitre, pas de joueurs qui décident (parce qu'ils le décident, faut aussi rappeler l'idée du caractère "utile ou moins utile" du challenge à demander, en sachant que ce challenge peut être perdu) quand le devenir.
Je ne suis pas d'accord avec toi, pour reprendre ce que dis Coalchief69 en dessous, tu responsabilise les joueurs en leur donnant un challenge par MT.

ça permet à l'arbitre de limiter les contestations en mode : "si vous êtes vraiment pas d'accord demandez la vidéo". Et je pense que les mecs réfléchiront à 2 fois avant de gueuler et ne demanderont que quand ils sont sur d'eux
8 réponses à ce commentaire.
Par contre vis-à-vis de la vidéo, je suis pas du tout d'accord avec le fait que les arbitres puissent l'utiliser quand ils le souhaitent. Le coup de coude pendant la finale, sanctionné d'un carton jaune spontanément par l'arbitre n'aurait pas dû être. C'est au commission de

Je suis partisan d'un système comme au tennis ou au hockey sur gazon : ce sont les joueurs qui demandent l'accès à la vidéo pour un fait de jeu bien précis. S'ils ont raison, ils conservent leur droit à demander la vidéo. Sinon, ils le perdent jusqu'au début de la deuxième mi-temps (au hockey c'est un par quart-temps). Cela responsabilise les joueurs et évite à l'arbitre de se prendre trop de coups de pression.
 //  11:47  //  Supporter des Pays-Bas
Ce qui est fait au tennis me semble peu adaptable au foot.
22 mecs sur la pelouse, qui demande la vidéo? Le capitaine? Le joueur en faute/victime? Le coach? Le bordel...
1 réponse à ce commentaire.
Je vous trouve très durs à l'égard du Portugal. Je pense, au contraire, que cette compétition à servi à confirmer le statut du Portugal (à relativiser dans la mesure où il ne s'agit que de la Coupe des Confédérations).

J'ai été agréablement surpris par le jeu proposé par le Portugal. Le Portugal a globalement maîtrisé les 5 parties réalisées, exception faite à 20-25 minutes contre la Russie et certaines périodes de la partie contre le Chili. Pour le reste, cela a été toujours la meilleure équipe et avec une animation offensive que l'on n'a pas vue à l'EURO, grâce notamment à l'entrée de Bernardo Silva dans les titulaires.

Cela aussi est très positif. Le Portugal a beaucoup de jeunes de grand qualité que Fernando Santos est en train de faire entrer tranquillement. Là, Bernardo Silva e André Silva se sont affirmés comme titulaires et, derrière, il y a encore Ruben Neves (à l'Euro -21) ou encore Nélson Semedo (que je coryais qu'il allait prendre la place dans le 11, mais Cédric m'a surpris également... il a beaucoup évolué cette année et je ne sais pas comment Cancelo ou Semedo peuvent prendre sa place).

Le seul souci est devenu... les défenseurs centraux! Ce qui est surprenant dans la mesure où c'est l'un des postes om le Portugal a toujours été bien servi (depuis du moins Jorge Costa et Fernando Couto). C'est le seul endroit où je prévois une baisse de qualité avec le changement générationnel, aucun jeune étant en mesure de devenir un Pepe ou encore Carvalho.

Bref, une bonne compétition de la parte du Portugal qui laisse de bonnes perspectives pour la suite. Autrement dit, pour une qualification directe à la Coupe du Monde et une compétition de grand niveau. Le Portugal est définitivement un outsider pour 2018... mais il faut déjà qu'il se qualifie.

P.S.! Sur les 6 derniers parties à élimination directe, le Portugal est allé 5 fois en prolongation. Cela révèle aussi un gros mental. C'est cela que Fernando Santos a donné à cette sélection à défaut, peut-être, d'une qualité de jeu aussi bonne que celle que le Portugal nous avait habitué (mais cela va venir avec Bernardo Silva et les jeunes).

Portugal 1-0 Croatie (120m)
Portugal 1-1 Pologne (penalties)
Portugal 2-0 Pays de Galles (90m)
Portugal 1-0 France (120m)
Portugal 0-0 Chili (penalties)
Portugal 2-1 Mexique (120m)
je ne suis pas un suiveur du portugal, mais n'ont ils pas toujours utilisé le vivier brésilien pour combler les trous générationnelle en défense centrale ? L'incertitude autour du brésil ne rends elle pas les places en sélection plus faciles a obtenir, et donc l'attrait du portugal bien moindre ?
Si je ne me trompe pas, en ce qui concerne les défenseurs centraux, il n'y a eu que Pepe dans l'histoire de l'équipe nationale portugaise. Et il s'agit de quelqu'un qui a choisi le Portugal par conviction. Il l'a bien exprimé à l'époque en affirmant qu'il voulait jouer pour le Portugal parce que s'il est devenu quelqu'un c'est grâce à ce que le Portugal l'avait offert.

Le même cas ne s'applique pas à Deco, par exemple, que six mois encore avant de faire son premier jeu avec le Portugal donné des entretiens où il mettait la pression sur le sélectionneur du Brésil. Liedson, de son côté, a choisi le Portugal déjà presque à la fin de sa carrière pour jouer une compétition internationale.

Je pense que la contribution du vivier brésilien est surcotée dans les débats sur le Portugal. Le vrai vivier qui nourrit l'équipe nationale est, comme l'a toujours été, le vivier africain avec des joueurs qui sont nés en Afrique mais que dès les 4, 5 ans vivent au Portugal (issus de l'immigration) et font donc toute leur formation dans les clubs portugais.
Sama Eder Niveau : DHR
Tout à fait d'accord avec DJTDuarte, mis à part Pepe il y avait eu une tentative avec Maicon quand il jouait encore à Porto.
Je ne sait pas qui était à la tête de la sélection à l'époque, mais il avait annoncé que même si Maicon était naturalisé il ne le prendrai pas: pour lui Maicon avait choisi le Portugal par défaut (non sélectionné avec le Brésil) et trouvait ça inadmissible.
@ DJTDuarte et Sama Eder.
Merci des réponses. j'ai toujours cru que le vivier brésilien avait été mise en avant car le vivier des colonies africaines périclitait a tous les postes. Ils ont donc préféré utiliser l'immigration Lusi-africaine ( luso-africaine?) ou africaine, mais formé au portugal, pour combler les trous. Un peu de la meme maniere que l' EDF.
Carlos Henrique Reposa Niveau : DHR
J'ai préféré le Portugal u21, ce qui est bon présage pour la suite. Cancelo m'a vraiment impressionné.
5 réponses à ce commentaire.
Je comprends que les cadres soient laissés au repos, mais pourquoi Leroy Sané n'était il pas dans la sélection? Il doit pas avoir 10 sélection.. Il est blessé? Jugé moins bons que ceux qui ont été pris? Ou au contraire, c'est déjà un cadre qu'on a pas besoin de voir?
mara donna des frissons Niveau : CFA
Il avait déclaré forfait avant.
Allah Votre Niveau : Loisir
Il etait blessé
mara donna des frissons Niveau : CFA
Meuh non.
3 réponses à ce commentaire.
Für immer WS Niveau : DHR
Un autre enseignement, c'est la qualité et l'homogénéité de la Bundesliga, trop souvent sous évaluée par rapport aux championnats bling-bling anglais et espagnols. L'Allemagne peut gagner les M-21 et la Coupe des Confédérations en laissant de côté la plupart des stars du Bayern, de Dortmund et des grands clubs étrangers et en s'appuyant sur des joueurs venus de Leipzig, Hoffenheim, Schalke, Leverkusen, Mönchengladbach, Köln, Freiburg, Kaiserslautern ou Berlin.
Carlos Henrique Reposa Niveau : DHR
Je pense qu'il n'y a pas de rapport entre les résultats de l'équipe nationale et le niveau du championnat.
Bien d'accord par contre sur le fait que la premier soit surévaluée​.
Für immer WS Niveau : DHR
Cela dépend des équipes, dans certains pays où tous les joueurs évoluent à l'étranger, il n'y a effectivement pas de rapport.
Mais il semble que c'est assez révélateur de la qualité d'un championnat de pouvoir enlever toutes les stars et quand même arriver à monter deux équipes de "seconds couteaux" pour gagner deux tournois face à des adversaires alignant leurs meilleurs éléments.
La théorie moisie la "Bundesliga c'est un championnat en carton où il n'y a que le Bayern" en prend quand même en coup et c'était assez amusant d'entendre certains commentateurs surpris par la qualité de Stindl, Werner, Goretzka, Rudy, Dahoud, Toljan, Arnold etc. dont ils ne soupçonnaient même pas l'existence il y a deux semaines.
2 réponses à ce commentaire.
Elle envoie du lours la copine de REUS
https://lc.cx/qYqE
#trollparfait
Si on part du principe que sélectionneur n'est pas le même métier qu'entraineur de club, Low est à mon avis un très grand sélectionneur. Même si on pourrait dire que c'est facile avec un tel vivier et en bénéficiant du socle Bayern/Dortmund et qu'il aurait pu faire encore mieux, arriver ainsi depuis plus de 10 ans à performer lors des compétitions internationales tout en gérant aussi bien les changements de génération, c'est très fort!
PhoenixLite Niveau : Loisir
Les anglais des 2000's ont échoué la ou Low reussit : exploiter un vivier talentueux et large.

Donc plutot d'accord avec toi qur sa vraie qualite de selectionneur.
1 réponse à ce commentaire.
il y a 40 minutes Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 3
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8