1. //
  2. // Affaire du chantage à la sextape

Ce qu'il faut retenir de l'interview de Karim Benzema

Après des sujets sur la longévité de nos retraités, sur le rôle des régions pour les TER ou les modernisations de lycées et sur les avancées de l'enquête autour de Salah Abdeslam, Gilles Boulleau lance la tant teasée interview « sans esquive » de Karim Benzema, au sujet de l'affaire de chantage à la sextape de Mathieu Valbuena. Une interview qui laisse circonspect.

Modififié
1k 135

Vous avez raté l'infographie récapitulant l'affaire et vous n'auriez pas dû

Avant de lancer le magnéto de l'interview montée et enregistrée, Gilles Boulleau propose à ses téléspectateurs de comprendre un peu pourquoi un footballeur de l'équipe de France se retrouve dans les gros titres de son JT, pour une histoire de sextape. Pour TF1, à en croire leur infographie, toute la manigance serait donc drivée par des cols blancs, puisque tous les protagonistes de l'affaire sont représentés avec un costard-cravate, Benzema et Valbuena ayant même le privilège de voir leurs véritables têtes posées à l'encolure de la chemise. Les maîtres-chanteurs ont eux le droit à des attachés-cases.

La phrase de l'interview

Interrogé sur les doutes émis par Mathieu Valbuena quant à la sincérité de son aide proposée à Clairefontaine (on ne propose pas son aide « pour des cacahuètes » dixit Valbuena), Karim Benzema se défend : « Au départ, il ne pensait pas ça. Après, il s'est fait retourner le cerveau avec toutes les interviews, tout ce qu'on a monté en place, donc c'est facile. Mais le jour même, on n'a jamais parlé d'argent. Et ça, il peut le dire. »

Le geste de l'interview

Interdit d'entrer en contact avec Mathieu Valbuena, le temps de l'instruction et de sa mise en examen, Karim Benzema profite de l'interview pour s'adresser pour la première fois au clan de Petit Vélo. Son regard décroche du beau Fred Callenge pour s'adresser directement, mais furtivement, à la victime de cette affaire de chantage à la sextape : « La seule chose que je regrette dans tout ça, c'est au téléphone, c'est avec mon ami d'enfance, d'avoir pris ça à la rigolade. C'est la seule chose. Et je peux m'en excuser pour lui, pour toute sa famille. »

L'analyse définitive : Frank Lebœuf a peut-être trouvé son successeur dans le cinéma-jeu. Peut-être...

Expliquant les mots doux ( « tarlouze » , « il s'est pissé dessus » ) échangés au téléphone entre les deux Karim (Benzema et Zenati, l'ami d'enfance) à propos de la réaction de Petit Vélo lorsque Benzema pense lui apprendre l'existence de la sextape, l'avant-centre du Real Madrid démine et dédramatise : « Au téléphone, on déconne, on fait les acteurs un peu, on rigole parfois sur des trucs qui peuvent être graves. Nous, on le prend pas grave. Un mot comme ça, tous les joueurs peuvent le comprendre. Dans un vestiaire, on parle pas "mon cher etc.", on se dit pas mal de choses, c'est pas réfléchi. Ça sort comme ça... (...) Sur ce passage-là, on s'est peut-être un peu emportés. » Pas facile de jouer juste.

Le mystère du coussin Vuitton n'est toujours pas élucidé

Dans les colonnes du Monde, ce mercredi matin, l'audition publiée de Karim Benzema par la juge d'instruction de Versailles - qui, à un trait près, aurait pu s'appeler Boulard - révélait que la Benz avait, pour la première fois, été mis au courant de l'existence de la sextape par un type qui était venu déjeuner à Madrid, trois semaines avant le rassemblement à Clairefontaine pour le match France-Arménie. La Benz déjeunait alors avec son ami Karim Zenati - aucun lien avec Julie - et voit débarquer une connaissance de son « frère » , venue lui remettre un coussin Louis Vuitton avant de lui parler de la vidéo tournant sur Petit Vélo. L'interview ayant été enregistrée avant la publication de cette audition dans le quotidien français, Benzema n'a pas été interrogé sur ce nouvel élément rendu public ce mercredi. Vous ne vous faites jamais livrer de coussin au restaurant, vous ?

Le geste défensif de la Benz

« Je ne sais pas de quoi on parle quand on parle de mon entourage. Ma famille, mes amis, j'en suis fier. Je resterai toujours fidèle. Après, c'est sûr que je viens d'un quartier, mais j'ai réussi. Je montre l'exemple à beaucoup de jeunes et même à mon entourage. Même si on peut dire : "Il a un mauvais entourage", on n'a jamais eu d'histoire. »

Karim Benzema pense toujours à l'Euro 2016

Entre un Manuel Valls qui fustige le manque « d'exemplarité » de la Benz, un Sarkozy qui n'aime pas « tous ces gens qui donnent des leçons d'exemplarité » et se rangerait presque en défenseur de l'attaquant des Bleus, une instruction qui interdit toujours Benzema d'approcher Valbuena, et un Didier Deschamps qui va devoir composer avec tout ça ainsi que la pression des sponsors, le joueur du Real Madrid se retrouve bien dans un panier de crabes, mais espère toujours voir la France, à l'été prochain : « Je ne suis pas coupable. Je ne joue pas avec les caméras, je ne joue pas un jeu, moi. Je suis là pour être sincère et j'espère que ça va bien se terminer, qu'on va tous être bien, que ce soit Mathieu, moi, mon ami Karim. Et voilà, qu'on retourne tous en équipe de France pour gagner cet Euro. »

Modifié

BaggioRoberto Niveau : District
Encore un article ou 99% des gens vont défendre cet horrible individu et crier au racisme contre tous ceux qui osent le critiquer. Comme si la France aurait donné son consentement si ça avait été Hugo Lloris...

Je ne veux plus de benzema en EDF...Bye Bye !!

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 135