1. //
  2. // 34e journée

Ce qu'il faut retenir

Le 34e acte de la Ligue 1 a confirmé la suprématie des hommes de Didier Deschamps avec une nouvelle victoire à la maison contre Saint-Etienne. A vrai dire, la France est une vieille rombière qui n'aime pas le changement. Alors Auxerre gagne aussi, Grenoble et Bordeaux perdent, Montpellier enchaîne les nuls et les arbitres se trompent.

Modififié
0 0
Le verbe d'Henri Legarda


Henri Legarda a une tête de bon vivant. Le président du Mans a tout d'un épicurien, même le trash talking. Lorsqu'il perd, il râle. Quand il se fait voler, il sort la sulfateuse. Et contre Lille, il a perdu en se faisant voler. Logiquement, il a tout donné devant les micros. Sans se faire prier : « Je suis très en colère. On réalise un match énorme et à l'arrivée, nous perdons à cause de deux erreurs d'arbitrage. C'est un véritable scandale » . Le président du MUC voulait incruster son club dans le top 50 européen. Il va bientôt jarter du top 20 français. Dommage.

Les penalties de Yohan Cabaye


Sur le CV, Yohan Cabaye occupe le poste de milieu défensif. A priori, il passe ses matches à envoyer du bois et à annihiler les offensives adverses à coups de crampons dans les malléoles. Au détail près que le Lillois facture dix buts cette saison, dont sept sur pénalty. Le genre de mec capable de garder son sang-froid en toutes circonstances. Comme au Mans samedi soir. Un contre-pied parfait envoie les Lillois sur le podium dans un match houleux. Mine de rien, le petit milieu de poche pèse dix biftecks en Ligue 1, soit autant que Marouane Chamakh. Respect.

L'insolence d'Auxerre


5 tirs cadrés, 3 buts. Sans l'insolente série marseillaise du moment, Auxerre serait en train de nous refaire le coup de 1996. Mine de rien, les hommes de Jean Fernandez sont allés tarter Toulouse sans forcer (3-0) et consolident ainsi leur place de dauphin. Jelen a balancé son doublé et Pedretti son petit coup franc bien senti, emballez c'est pesé. L'AJ Auxerre confirme, semaine après semaine, que la prochaine Ligue des Champions passera par l'Yonne. En attendant, c'est Marseille qui débarque à l'Abbé-Deschamps vendredi prochain. Le match du sacre ?

Le malaise Bordelais


« A l'heure où je vous parle, l'objectif c'est de gagner un match » . Dans la bouche de Laurent Blanc, la déclaration paraît presque ubuesque. Pourtant, les Champions de France sont bien à l'agonie. Une nouvelle défaite dans la besace (la dixième) à Lorient et c'est tout le club qui tremble. Actuellement, les Girondins sont sixièmes. La place du con. Celle qui ne donne droit à rien si ce n'est aux regrets. Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seul, Gourcuff s'est flingué la cuisse gauche et Diego Placente est toujours licencié en Gironde.

Le flingue de Gameiro


Kevin Gameiro l'a annoncé, il veut terminer la saison « pichichi » de la Ligue 1. A quatre journées de la fin, le Lorientais partage le trophée avec Mamadou Niang, 15 unités au compteur chacun. Vif, jeune, technique, l'ancien Strasbourgeois n'en finit plus d'impressionner. Samedi, il a mis dans sa poche la défense bordelaise avec le seul but du match. L'air de rien, il est le joueur le plus décisif de l'hexagone (15 buts, 6 passes). Christian Gourcuff doit se faire à l'idée, KG ne restera sans doute pas longtemps en Bretagne.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Marseille par défaut
0 0