1. //
  2. // 33e journée

Ce qu'il faut retenir

Le 33eme épisode de la série télé du moment - Ligue 1 Orange - a tenu ses promesses. Marseille continue son chemin vers le titre avec un 28ème but sur coup de pied arrêté. Auxerre s'accroche et met la fessée à Lorient. Paris ne perd plus. Bordeaux a rendu son titre et Lyon, sa gifle. La L1, c'est funky. Sauf pour Mécha Bazdarevic.

0 0
Marseille sur le toit de la Ligue 1

Comment expliquer la sixième victoire de rang de l'OM, arrachée aux forceps, dans le bourbier du stade de la Libération boulonnais (2-1) ? La chance du champion ? L'expérience de Didier Deschamps ? La clémence de M.Viléo sur le penalty ? Le mine de Taiwo ? Un peu de tout ça. Sauf retournement de situation, l'OM semble confortablement installé dans le fauteuil de leader. Même Valbuena prend du poids. Il ne serait pas étonnant de voir Petit Vélo s'incruster dans la liste des 23 de Raymond Domenech pour l'Afrique du Sud, c'est dire. La statistique en dit long: quand l'ancien Libournais squatte le onze de départ, Marseille ne perd pas. Hasard ou coïncidence, quoiqu'il en soit, les Olympiens possèdent toujours cinq points d'avance à cinq journées du terme. Un titre qui annonce un sacré bordel au soir du sacre. Quand on voit l'indécence des festivités après la victoire en Coupe de la Ligue...

Corchia récidive

Sébastien Corchia aime Valenciennes. Le jeune latéral droit du MUC a une dégaine à se faire recadrer par Pascal le grand frère et pourtant, il balance souvent des caramels dans les gencives de VA. Deux buts en professionnel, deux biftecks contre les Nordistes. L'international espoir s'était dépucelé au match aller (victoire 2-1), il a remis une couche pour le match retour. Un coup franc bien senti dans les arrêts de jeu et Le Mans se prend à rêver au miracle par cette deuxième victoire de la semaine. Avec huit points de retard sur le premier relégable (Saint-Etienne), le maintien semble pourtant compromis. Dommage, ça jouait au ballon dans la Sarthe.

Lille sort la sulfateuse

61 cartouches disséminées dans toute la France. L'attaque lilloise crache le feu tous azimuts (meilleure attaque à égalité avec l'OM). Dimanche, c'est Monaco qui a pris la fessée. 4 balles dans le derrière dont un somptueux de Cabaye. « C'est le plus beau but de ma carrière » confesse-t-il à la sortie du match. Un but magique dans sa construction, délicieux dans sa réalisation et qui laisse Ruffier dans ses chaussettes. Une branlée qui a secoué la moustache de Guy Lacombe. L'entraîneur monégasque n'a pas apprécié le penalty concédé en fin de première mi-temps. Un jet de bouteille plus tard, Guy Lacombe prendra un rouge. C'est ballot à quinze jours d'une finale au stade de France. Sentant la suspension venir, Guy s'est vite excusé: « C'est malvenu, je le reconnais. Je regrette mon geste qui est stupide. Mais c'est la rage. Quand vous voyez votre équipe perdre après ce qu'elle a fait, c'est dur » . Suffisant ?

Bordeaux - Lyon, la claque

Bordeaux n'est plus champion de France, Lyon ne le sera vraisemblablement pas. Pourtant, cela n'a pas empêché les deux équipes de se retrouver une troisième fois en 20 jours (après une double confrontation en C1) pour se mettre des coups dans la tronche. On attendait une explication musclée, ce fut le cas. Des buts (2-2) mais surtout des fautes (44). 3 rouges, dont celui de Jussiê pour un belle gifle envers Pjanic, ont terni la fin du match. Une rencontre houleuse à l'image du découpage façon trois-quart aile de Réveillère sur Trémoulinas en fin de rencontre. La frustration n'excuse pas tout.

Frédéric Antonetti, le gueulard

Rennes - Nancy, un match en bois, aucun but et des gestes techniques approximatifs. Le genre de match qui irrite le goitre de Frédéric Antonetti, l'entraîneur rennais. Avec son bagout légendaire, le divin chauve ne s'est pas caché derrière son micro: « On a démarré ce match à l'envers, et on a eu beaucoup de mal à se remettre à l'endroit. Il a manqué beaucoup de choses ce soir. Quand je vois notre première mi-temps, je suis comme vous, je m'interroge, et je ne m'explique pas. Il va nous falloir montrer un autre visage lors des cinq derniers matches » . Sympa le décrassage.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La Roma tient bon
0 0