1. // CAN 2010
  2. // 3e journée

Ce qu'il faut retenir

On y est. Les groupes ayant livré leur verdict, on va pouvoir passer aux choses sérieuses et à l'élimination directe. En dehors de l'élimination du Mali, déjà programmée, pas de grosse surprise à se mettre sous la dent. Attardons-nous tout de même sur la belle équipe de Zambie et sur les polémiques moisies autour du calcul des classements. Le tout enrobé de jeux de mots pathétiques, évidemment.

Modififié
0 1
Un Mali jaloux

Le Mali aura donc fait tout ce qu'il a pu pour être éliminé. Après un nul et une défaite, les Aigles devaient à tout prix l'emporter contre le Malawi... mais pas si vite, bordel ! En marquant un but dès la première minute puis un autre dans la foulée, les gars de Stephen Keshi ont fait du zèle et ont permis à l'Angola et à l'Algérie de jouer à la ba-balle pendant 90 minutes pour se qualifier. Les Fennecs arrêteront peut-être de nous les briser avec leur « match de la honte » et auront intérêt à redescendre sur terre avant les quarts de finale. Avec leur qualification au rabais (un seul but marqué) et leur jeu en solde, ils risquent de devoir changer de short à la mi-temps du match face à la Côte d'Ivoire.

Les autres “gros” d'Afrique sont tous passés, tant bien que mal. Les Éléphants ivoiriens avaient déjà leur ticket, ils ont été rejoints par un Ghana qui s'est contenté d'un petit 1-0 contre le Burkina. Sans Essien, Mensah, Muntari, Appiah, Paintsil et compagnie, les Black Stars ont peu de chances d'aller jusqu'au bout et devront batailler dans un stade du 11-novembre plein à craquer pour éliminer le pays hôte, l'Angola.

Pas de souci, en revanche, pour le Nigeria et l'Égypte, qui ont tellement fait respecter la logique que c'en est devenu chiant, dans ce groupe C. Le Cameroun, en revanche, nous a sorti un remake de son match précédent, contre la Tunisie. Et que je suis éliminé pendant une mi-temps, et que j'égalise, et que je me mets un csc pour garder le suspense, et que j'égalise quand même et je me qualifie parce que faut pas déconner. A force de tergiverser, les Lions joueront contre l'Égypte en quart, pour une finale avant l'heure.

Récapitulons : les quarts de finale de la CAN 2010, ce seront cinq favoris (Égypte, Côte d'Ivoire, Cameroun, Ghana, Nigeria), un pays organisateur capable de surfer sur le soutien populaire d'un peuple découvrant le football (Angola) et deux outsiders romantiques (Algérie, Zambie).

Zambie pour le Gabon

Parlons-en, de la Zambie, justement. Sa qualification a quand même largement plus de gueule que celle de l'Algérie. Après un nul (1-1) un peu poussif contre la Tunisie pour leur premier match, les Chipolopolo ont régalé contre le Cameroun, développant un jeu séduisant, domptant le vieux lion en approchant régulièrement de sa cage, avant de plier en deuxième mi-temps. Face au Gabon, Jacob Mulenga et les Katongo's brothers ont confirmé qu'ils aimaient le jeu offensif et ont bien mérité leur ticket pour continuer l'aventure. Pour avoir vu jouer les deux équipes, rien ne dit que le Nigeria réussira à éteindre la torche des Zambiens lors du prochain conseil.

Calculs CAF-kaïens

On peut reprocher beaucoup de choses à la Confédération Africaine de Football (CAF) sur l'organisation de sa compétition, mais les plaintes malienne et gabonaise suite à leur élimination relèvent soit de la mauvaise foi, soit de l'illettrisme. Certes, il est parfois difficile de faire des calculs pour ceux qui ont arrêté les mathématiques en CP, mais le règlement est clairement édicté, et il est identique à celui de toutes les autres grandes compétitions (coupe du monde, ligue des champions, coupe des villes de foire,etc). Nous ne reproduirons pas ici l'article 72 du règlement de la CAN, mais celui-ci est consultable sur le site de la confédération et ne laisse aucun doute. Si, dans le cas du groupe A, il n'est pas bien compliqué de comprendre que le Mali a perdu son match contre l'Algérie, la règle du « goal-average particulier » est effectivement plus ardue à appliquer lorsque trois équipes sont au même niveau. En l'occurrence, la Zambie, le Cameroun et le Gabon, tous les trois à quatre points dans le groupe D. Il s'agit simplement de refaire un classement n'incluant que les matchs entre ce trio de tête. On se rend alors compte que la différence de buts est la même pour tous (0), mais que la Zambie a inscrit quatre buts, le Cameroun trois et le Gabon deux contre leurs adversaires directs. Si vous n'avez toujours pas compris, on ne peut plus rien pour vous.

Miscellanées

Paulo-la-lose : On l'aime bien Paulo Duarte, avec ses colères, son accent et son air de toucher sa bille pour ce qui est de la gestion des troupes. Le problème, c'est que Paulo souffre de la comparaison avec son mentor, Jose Mourinho. Un mec qui se fait virer du Mans pour absence de résultats puis qui n'arrive pas à se qualifier dans un groupe de trois, contre un Ghana qui aligne ses juniors, attendra un peu avant de devenir The Special Two.

Éperviers oubliés : Et dire qu'on a parlé boycott, annulation de la compétition, hommages émouvants. Deux semaines après l'attaque du car togolais par les séparatistes cabindais, tout le monde semble avoir oublié Adebayor et ses potes. Qui sait ce qu'est devenu le gardien de la sélection, gravement blessé et soigné en Afrique du Sud ? Aujourd'hui, la polémique a dévié sur des questions ineptes de règlement et les minutes de silence ont été remplacées par des concerts de vuvuzelas. A Lomé, l'association Nouveaux Droits de l'Homme International (NDH-Togo) a décidé d'appeler à la manifestation pour lutter contre « les dérives totalitaires de la CAF » . Si vous êtes dans le coin, c'est ce samedi 23 janvier à 8h GMT, départ de la place Anani Santos.

Raoul Leduc

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Zambie pour le Gabon". Culte tout simplement!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1