Ce mois où Mido est plus fort que Drogba

Ahmed Hossam Mido prend sa retraite à tout juste 30 ans. En guise d'hommage, revenons sur l'apogée de sa carrière, lorsqu'il signe à l'OM et que l'on parle bien plus de lui que de l'autre recrue, un certain Didier Drogba.

Modififié
1k 34
À Marseille, Mido, ce n'est désormais plus qu'un kebab en centre ville, sur le cours Julien pour être précis. Mais même les hipsters qui s'y rendent le jeudi soir lors d'un passage entre deux bars branchés ne peuvent s'empêcher d'avoir une pensée pour Ahmed Hossam en passant leur commande. Mido, c'est pourtant une unique saison à l'OM pour même pas dix buts. « Moi, j'en ai plutôt de bons souvenirs, il me plaisait bien, embraye de suite René Malleville, le supporter charismatique. C'était un attaquant racé, il avait le style, l'élégance, de la même veine que Ravanelli. » Quand on gratte un peu, ce qui fait que la ville se prend d'amour pour l'avant-centre recruté à l'Ajax dès son arrivée en 2003, c'est son caractère. Ce côté grande gueule, avec des supporters qui ressassent juste après sa signature les punchlines qu'il a déjà distribué, sans savoir si elles venaient vraiment de lui ou de son compère à Amsterdam, un mec qu'on appelle Zlatan. « Il y avait une très grosse effervescence, confirme Christophe Champy, alors rédacteur en chef d'OMtv. C'est normal, tout le monde était curieux. Il faut être honnête, on n'avait vu que des bouts de matchs. Puis, il venait de la jet-set égyptienne, il sortait avec Miss Belgique, il parlait un anglais parfait, c'était vraiment un play-boy international. » À l'été 2003, les maillots floqués du numéro 9 fleurissent. Mais c'est le footballeur qui séduit, assure Malleville : « Il y en a qui disaient qu'il était bouffon, mais moi, je trouvais qu'il avait la classe. C'est vrai qu'il faisait le mariole, mais il a très vite prouvé sur le terrain qu'il avait de quoi. Alors on doit plutôt dire que c'est du caractère.  »

Plan rapide avec la maquilleuse

C'est vrai qu'au départ, l'attraction Mido répond aux attentes. Il marque l'unique but du choc de la deuxième journée contre l'Auxerre de Cissé, Kapo, Méxès et Boumsong. « C'est notre recrue vedette. Il avait beaucoup de talent. Une grosse puissance physique, un grosse frappe de balle et de la générosité dans l'effort offensif, se souvient Sylvain N'Diaye, qui arrive lui aussi à l'OM en provenance de Lille, et qui est étonné aujourd'hui de le voir prendre sa retraite à seulement 30 ans. Le joueur et l'homme étaient un peu tout fou. C'est ce qui faisait sa qualité, c'était un gars attachant. Mais visiblement, il n'a pas évolué. » À Marseille, son état de grâce s'estompe au bout de quelques semaines. Ou plutôt, il va se blottir contre un autre joueur, qui va se mettre à enfiler les buts comme les perles. Il s'agit de Didier Drogba, qui a vite droit à sa chanson au Vélodrome. « Voyant qu'il était mis sous l'éteignoir, Mido était moins concentré. S'il avait été seul, comme Gignac actuellement, il se serait sublimé  » , tente de défendre le bon René. Pour N'Diaye, si l'Égyptien est sorti de l'équipe, c'est tout simplement tactique : « C'était vraiment un problème de positionnement. Au début, on était en 4-4-2, mais en peu de temps, Didier a pris une envergure énorme. Il était très fort tout seul devant. Du coup, Alain Perrin et José Anigo après se sont rendu compte que ça ne servait pas à grand-chose de mettre quelqu'un à côté. Mais quand on a eu besoin de lui, il a fait ses matchs. » Pour le journaliste de la chaîne du club, aujourd'hui sur lephoceen.fr, le problème était ailleurs : « C'est surtout qu'il avait 10 kilos en trop. À 20 ans, le mec avait déjà l'argent et la gloire. En fait, il ne courait que pour une chose, les filles. La première chose qu'il est venu me demander, c'est le numéro de téléphone de la maquilleuse, et si elle était ok pour un plan rapide.  » Au bout de quelques mois, Marseille s'en lasse. Et si l'avant-centre joue au remplaçant parfait lorsqu'il joue à la place d'un Drogba suspendu pour le quart retour d'UEFA à l'Inter Milan par exemple, les supporters préfèrent se faire passer cette légende urbaine qui voudrait qu'il se soit pris une claque par le même Drogba lors d'un voyage en avion de l'équipe en réponse à une insulte adressée à un membre du staff.

« Mido-Luyindula, ça aurait fonctionné »

Mido à l'OM, ça aurait dû fort logiquement marcher la deuxième saison, alors que l'Ivoirien est transféré de force à Chelsea. Car si les dirigeants marseillais recrutent des pourvoyeurs (Pedretti, Br. Cheyrou, Luyindula), il est le seul finisseur de l'effectif, avec Bamogo si on veut être gentil. L'Égyptien est même envoyé mi-août à Merano pour se donner toutes les chances de faire une grosse saison. Sauf que le dernier jour du mercato, il est vendu à l'AS Roma pour la moitié de son prix d'achat. Le président Christophe Bouchet se justifie en disant qu'il ne pouvait rien faire, le club de la Louve étant son club de cœur. Quelques jours avant, l'équipe phocéenne s'est inclinée à domicile contre Metz. José Anigo se persuade qu'il faut passer en 4-4-2 losange et recruter un spécialiste du couloir droit. Exit Mido, bonjour Fabrice Fiorèse. Même s'il reconnaît que c'est facile après coup, Sylvain N'Diaye a des regrets : « Mido-Luyindula, ça aurait fonctionné. Parce que Peguy n'était pas le successeur de Drogba. Autour de Mido qui aurait été un vrai point de fixation, ça aurait pu marcher.  » Mais Mido est parti, se plantant derrière à la Roma, à Tottenham, à Middlesbrought, Wigan, West Ham, Zamalek et l'Ajax de nouveau. Aujourd'hui, il restera comme le premier joueur qui a débarqué avec un Hummer dans les rues de Marseille. Et donc au mec à qui on pense juste avant de se demander si on prend son kebab avec le pain rond ou la galette.

Par Romain Canuti, à Marseille
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Fabuleux la conclusion !

Par contre avec toastinette svp le Doner, merci
Mido, c'est un peu comme un acteur potentiellement charismatique qui joue dans des films plus proches de la série B que du blockbuster.
En fréquentant tous ces clubs "Europa League" c'est comme s'il avait frôlé la gloire.

Sinon sa girlfriend Miss Belgique 2001 c'est plus ce que c'était :
http://www.youtube.com/watch?v=Jl0SAuqDPh8
Ce mec avait tout pour lui (technique, jeu de tête, puissance), à moins de 18 ans en Belgique il était impressionnant. Après de toute évidence il avait un mental en carton et voila le résultat. Triste.
Ce mois ou je me suis pas *pignolé !!!!
Habile d'avoir pris une photo où il a un faux air de CR7
Ce joueur restera à jamais pour un pote et moi-même notre "préféré" : chaque brève sur ses virées nocturnes qui tournent mal, chaque article sur ses transferts à droite-à gauche, chaque reportage sur lui a fait notre bonheur depuis 10 ans maintenant ! Il va nous manquer !

Mido : le joueur dont on aimait se moquer mais avec gentillesse !
"C’était un attaquant racé, il avait le style, l’élégance, de la même veine que Ravanelli"

On voit bien que le supporter était marseillais...
Je suis le seul à lui trouver un air d'Imhotep (La momie) avec des cheveux ?!!!
Jono Treyston' Niveau : Loisir
Message posté par TheSteak
Mido, c'est un peu comme un acteur potentiellement charismatique qui joue dans des films plus proches de la série B que du blockbuster.
En fréquentant tous ces clubs "Europa League" c'est comme s'il avait frôlé la gloire.

Sinon sa girlfriend Miss Belgique 2001 c'est plus ce que c'était :
http://www.youtube.com/watch?v=Jl0SAuqDPh8


Steaven Seagall en somme
Chanson de la Yids Army a la gloire de Mido lors de son passage aux Spurs :

" MIDO MIDO
He used to be a muslim and now he is a Jew...

MIDO MIDO"

J'adore!!!!
Chriswillow Niveau : Loisir
Après cet article, une question reste en suspend : l'a-t-il pécho la maquilleuse de l'OM TV ??
Soulcialist Niveau : Loisir
C'est vrai que l'attente était énorme, une forme d'excitation mêlée d'exotisme et d'inattendu. A coté Drogba était venu pour faire le nombre, incroyable quand on voit les 2 parcours 10 ans après.
D'ailleurs Mido à eu sa petite chansonnette dès son arrivée, bien avant le cultissime "Didier Drogba, la, la, la, la, la".

De mémoire, à son arrivée, le seul fait d'armes de Mido était d'avoir fait la misère à l'OL sur son coté gauche un soir de LDC la saison d'avant.

A sa décharge, son pendant en attaque sur le côté gauche était un numéro 14 répondant au doux nom de Vachousek.
Oui, Romain, même toi tu semble avoir oublié ce ballon de plomb venu tout droit Tchéquie.
Il avait surtout marqué un but super important au Partizan qui nous permettait d'accrocher la place C3.
ray_mulligan Niveau : CFA2
Message posté par TheSteak
Mido, c'est un peu comme un acteur potentiellement charismatique qui joue dans des films plus proches de la série B que du blockbuster.
En fréquentant tous ces clubs "Europa League" c'est comme s'il avait frôlé la gloire.

Sinon sa girlfriend Miss Belgique 2001 c'est plus ce que c'était :
http://www.youtube.com/watch?v=Jl0SAuqDPh8


Je te mets +1, pas pour ton commentaire, mais pour ta vidéo ;)

Et puis, Jono Treyston' en a eu un aussi par ricochet... C'est un effet de ma bonté !
Jono Treyston' Niveau : Loisir
Une statut pour inaugurer le Pharaon Mido, va être sobrement baptisée "TOUTENBOISSON"
En réalité le mois ou Mido fut le plus décisif c'est surtout entre janvier et Février lorsque Drogba etait partit à la CAN... on craigniez la cata mais il avait pris ses responsabilité le pharaon !! et sincèrement j'avais trouvé sa saison vriament pas mal suffit de voir la compil des buts de Drogba avec l'om pour s'appercevoir que Mido y est souvent impliqué !!
Comment est votre blanquette ? Niveau : DHR
Sans déconner So Foot on vous a jamais dit de relire vos articles ???

Non parceque les fautes d'ortographe, de grammaire, de conjuguaison, bon, passe encore. Mais la c'est trop

A moins que les kebab changent du tout au tout entre paname et marseille, on a le choix entre un pain demi-cercle (ou demie-lune, voire de type "hot dog" pour les pros) et une galette ronde ! Il y a aussi l'option sans pain mais la on part sur un terrain dangereux car hautement philosophique

Faire un article sur Mido sans etre précis sur une description de kebab c'est comme parler de Ronnie sans parler de boites de nuit ou faire un debrief de match sans dire que l'important c'était les 3 points...


Bon voila ca va mieux, 'fallait que ca sorte
Jono Treyston' Niveau : Loisir
Le kebab dépend des villes, déjà à Paris on l'appelle le grec, en Lorraine le kebab, en Alsace : le doner (je parle des vilels ou j'ai vécu)

D'ailleurs en Lorraine le tradi : c'est salade tomate oignons piment, à Paris c'est à peine si tu as des légumes alors qu'en Alsace (forte réminiscence turque liée de la proximité allemande) tu as du choux rouges des carottes rapées et que le pain galette est assez rare et on a plutôt les mêmes pains qu'à Paris (c'est à dire en longueur)

Voilà c'était la géographie du kebab :)

(après pour Marseille je ne sais pas )
Message posté par Chriswillow
Après cet article, une question reste en suspend : l'a-t-il pécho la maquilleuse de l'OM TV ??


Par contre, je sais par une source proche du dossier que Drogba a pê-cho la présentatrice de l'époque ... ce même Drogba qui vivait en Chine sans sa famille mais avec son frangin et beaucoup de groupies !!
MOREL_EST_UNE_PIPE Niveau : CFA2
Les hipster du Cours Julien...on aura tout entendu.

Sinon Mido super attaquant le genre de mec qui peut te claquer au moins ses 30 buts chaque saisons et être décisifs dans les gros match type 8eme de finale League des Champions, en plus y a moyen d'en tirer facile 20M et de réinvestir sur la triplette Todorov-Advaldo-Toledo (FM 2003/2004).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 34