1. //
  2. //
  3. // Bordeaux–Saint-Étienne

Ce Bordeaux est-il un bon millésime ?

Un entraîneur fringuant sur le banc, un recrutement ciblé avec un vieux taulier et un génie contrarié... Bordeaux s'avance sur la ligne de départ de la Ligue 1 sans ambition démesurée. Mais avec un profil de potentielle bonne surprise qu'on n'aurait pas vu venir.

Modififié
1k 11

Un entraîneur adapté à l'identité du club ?


Après six saisons où il a tiré le meilleur de l'En Avant Guingamp (montée en Ligue 1, victoire en Coupe de France, seizièmes de finale en Ligue Europa), Jocelyn Gourvennec arrive à Bordeaux avec un CV consistant. Et l'aura d'un entraîneur efficace tout en étant exigeant question qualité de jeu. Un profil qui, toute proportion gardée, le rend plus proche de Laurent Blanc, dernier technicien à avoir réellement brillé en Gironde, que de tous les hommes passés sur le banc entre-temps, qu'ils s'appellent Jean Tigana, Francis Gillot ou Willy Sagnol.


Entre Bordeaux et Gourvennec, tout donne l'impression d'une association idéale entre un club au contexte feutré, mais au public exigeant, et un entraîneur qui méritait de taper plus haut, mais qui n'était probablement pas prêt pour une exposition médiatique excessive. L'homme idoine, au bon endroit, au bon moment ?

Un recrutement cohérent


Le nouveau boss avait prévenu : pas question de multiplier les paris, qui ont souvent raté à Bordeaux ces dernières saisons. Pour Gourvennec, il ne fallait pas forcément recruter beaucoup, mais recruter du lourd. Avec seulement quatre arrivées et huit départs, l'effectif s'est allégé en nombre, mais bonifié en qualité avec l'arrivée d'un vrai taulier (Toulalan), d'un génie endormi (Ménez) et de deux bons potentiels de Ligue 1 (Sabaly et Kamano). La plus grosse perte reste le départ non compensé de Cheikh Diabaté comme pivot de l'attaque, mais cette stratégie traduit probablement une volonté chez Gourvennec de privilégier le jeu au sol et la mobilité.

La caution Toulalan


Depuis plus de dix ans, il a toujours été titulaire. Que ce soit dans un Olympique lyonnais qui dominait la scène française ou entamait son retour dans le rang (2006-2011), à Málaga en Liga (2011-2013) ou au sein d'un Monaco riche et ambitieux (2013-2016). Et il n'a jamais démérité, que ce soit en Ligue des champions ou en sélection. S'il l'avait voulu, il aurait même pu réintégrer l'équipe de France alors qu'il lui a tourné le dos depuis la fin du Mondial 2010.


Autant dire que Jérémy Toulalan, joueur le moins bling bling du foot français, en est paradoxalement l'un des plus performants. Bordeaux a forcément fait une bonne affaire en obtenant sa signature gratuitement parce qu'il souhaitait quitter le décor monégasque et évoluer dans un contexte qui lui ressemble. Avec un tel taulier dans son entrejeu, Gourvennec dispose d'un relais, d'un exemple à suivre, et d'un supplément de caractère. Une grande partie de ce qui a manqué aux Girondins ces dernières saisons.

Ménez, la touche frisson


Perturbé par une blessure au dos toute la saison passée, on se demandait où allait atterrir Jérémy Ménez, dont la première saison à l'AC Milan n'avait rien d'un fiasco. Entre aller faire marcher la planche à billets en Chine et tenter une relance à la Ben Arfa en Ligue 1, le client de Jean-Pierre Bernès a donc opté pour le sportif. S'il s'est fait découper l'oreille lors de sa première apparition en amical, et que sa condition physique nécessite une sérieuse révision, le joueur formé à Sochaux pourrait être l'une des sensations de la Ligue 1. Car comme Ben Arfa, aérien avec Nice l'an passé, Ménez est l'un des talents inachevés de la génération 87. Un joueur capable du meilleur comme du pire, mais dont les coups d'éclat peuvent compenser allègrement tous les mauvais penchants. Si Gourvennec parvient à le conditionner habilement, il sera la meilleure arme offensive girondine, et peut-être l'une des sensations d'un championnat qui manque cruellement de fantaisie.



Par Nicolas Jucha
Modifié

Dans cet article

Toulalan,le seul jusque boutiste de la logique Knysna.
Et n'en déplaise à Daniel,ce n'est pas une "racaille",ce sale mot qui vise à stigmatiser.
Sa complicité de coéquipier avec Ménez ne me paraît pas évidente.Bon j'imagine que Toul a pris l'habitude de l'abysse qui le sépare de nombreux joueurs.
Et qu'en est-il de la condition physique du petit Jérémy?Et de son mental?
Gourvennec,au delà de ses qualités indéniables de technicien ne me paraît pas être l'entraineur idoine de ce type joueur qui a surtout besoin d'être pris en charge affectivement.
Par contre Jocelyn-Toulalan,ça va se parler,s'écouter et s'entendre.
Inquiet de l'absence dans les bois de Carasso et de son remplaçant,Pior Inquiet aussi pour l'ambition/communication/prétention affichées pour du jeu(Sertic en DC,4-4-2 et absence de buteur/pivot(oui Laborde mais...)) qui pourrait être vite rangée au placard en cas de début laborieux.
Il vaut mieux faire qu'annoncer.
Si une colonne vertébrale se dessine avec du monde sur les côtés, offensivement il manque 1 ou 2 joueurs(un 9 et 1 DC)pour jouer la 4-6e place avec confiance.
Jérémy Ménez étant l'inconnu exponentiel de l'équation.
Pourvu qu'il nous fasse une Ben Arfa.
Avec Benzema en Edf pour 2018 et Nasri qui relance sa carrière en Italie,je me marrerais bien d'un retour en force des 87's.(88 pour Hatem non plus).
Allez les girondins.
Très beau ce maillot...
ps:N'importe quoi le parallèle entre Blanc et Gourvennec,purement opportuniste.Jocelyn/Sagnol à la rigueur...
Ménez est bien évidemment le facteur X exponentiel de cette année sur le plan offensif.

Seul jusque boutiste de la logique Knysna,Toul n'en est pas pour autant une "racaille",n'en déplaise à Daniel.
Il stabilisera à coup sûr le milieu et devrait très bien s'entendre avec Jaro et Gourvennec que je ne pense pas être l'entraineur idoine pour prendre en charge affectivement le petit Jérémy malgré sa valeur certaine notamment sur le plan tactiques et intellectuelle.

Si une colonne vertébrale semble se dessiner couplée à de nombreuses solutions sur les "ailes",je reste inquiet quant à l'ambition de jeu affichée.
À l'heure de la communication,il faudrait rester raisonnable et se demander si un vrai DC de métier voire un 9 n'est pas nécessaire et penser à comparer Gourvennec à Sagnol et non à Blanc ce qui est inapproprié et purement opportuniste.

Je reste inquiet également de ne plus voir dans les bois Carrasso et d'y retrouver Pior qui m'a l'air un peu trop excité.

Que va donner la recrue nantaise en latéral droit?Si elle n'est pas au niveau,le recours ne me paraît pas au sûr...

Il nous faudrait une ou deux recrues,notamment un DC et un 9 pour jouer la 4-6e place plus sereinement.
Pourvu que Ménez nous fasse une Hatem moi non plus.
Et qu'est ce que j'aimerais que la génération,comme un énorme pied de nez revienne en force avec Karim en Edf en 2018,Nasri à la relance en Italie et Ménez qui nous met le feu au Matmut pendant que HBA qualifie le PSG pour la demie de la Ldc contre le Real(le Barça,c'est pas crédible).
Allez les girondins.
Désolé,j'ai réécrit.
Après 5 mns,le 1er post n'apparaissait toujours pas...
Note : 1
Message posté par Thétis
Désolé,j'ai réécrit.
Après 5 mns,le 1er post n'apparaissait toujours pas...


enseigner c'est repèter :)
Dani de Melo Niveau : CFA2
Message posté par Thétis
Ménez est bien évidemment le facteur X exponentiel de cette année sur le plan offensif.

Seul jusque boutiste de la logique Knysna,Toul n'en est pas pour autant une "racaille",n'en déplaise à Daniel.
Il stabilisera à coup sûr le milieu et devrait très bien s'entendre avec Jaro et Gourvennec que je ne pense pas être l'entraineur idoine pour prendre en charge affectivement le petit Jérémy malgré sa valeur certaine notamment sur le plan tactiques et intellectuelle.

Si une colonne vertébrale semble se dessiner couplée à de nombreuses solutions sur les "ailes",je reste inquiet quant à l'ambition de jeu affichée.
À l'heure de la communication,il faudrait rester raisonnable et se demander si un vrai DC de métier voire un 9 n'est pas nécessaire et penser à comparer Gourvennec à Sagnol et non à Blanc ce qui est inapproprié et purement opportuniste.

Je reste inquiet également de ne plus voir dans les bois Carrasso et d'y retrouver Pior qui m'a l'air un peu trop excité.

Que va donner la recrue nantaise en latéral droit?Si elle n'est pas au niveau,le recours ne me paraît pas au sûr...

Il nous faudrait une ou deux recrues,notamment un DC et un 9 pour jouer la 4-6e place plus sereinement.
Pourvu que Ménez nous fasse une Hatem moi non plus.
Et qu'est ce que j'aimerais que la génération,comme un énorme pied de nez revienne en force avec Karim en Edf en 2018,Nasri à la relance en Italie et Ménez qui nous met le feu au Matmut pendant que HBA qualifie le PSG pour la demie de la Ldc contre le Real(le Barça,c'est pas crédible).
Allez les girondins.


Toi, tu es né en 1987!

Bravo à Bordeaux pour le changement de direction (Sagnol, quelle arnaque au final).

Voici une équipe qui devrait offrir de beaux matchs et le parallèle avec Nice est pertinent.

Une bonne occasion de voir ce que peux faire Gourvenec avec une équipe plus en lumière.

Bonne saison.
Message posté par Dani de Melo
Toi, tu es né en 1987!

Bravo à Bordeaux pour le changement de direction (Sagnol, quelle arnaque au final).

Voici une équipe qui devrait offrir de beaux matchs et le parallèle avec Nice est pertinent.

Une bonne occasion de voir ce que peux faire Gourvenec avec une équipe plus en lumière.

Bonne saison.


Merci.
Et sinon je ne suis pas né cette année-là lala.
J'ai vu la finale de l' euro 84 avé mon daron!
Mais je n'en peux plus de ces pères la morale qui jugent de tout et ne sont responsables et comptables de rien.
Le sport de haut niveau s' accommode mal de la moraline...vaste sujet.
En tout cas,t'es toujours aussi sympa....
Je me suis un peu lâché,ça fait plaisir de sentir encourager.
Message posté par bartisol
enseigner c'est repèter :)


Tout à fait.
J'ai mis 35 ans piges à le comprendre.;)
Dani de Melo Niveau : CFA2
Message posté par Thétis
Merci.
Et sinon je ne suis pas né cette année-là lala.
J'ai vu la finale de l' euro 84 avé mon daron!
Mais je n'en peux plus de ces pères la morale qui jugent de tout et ne sont responsables et comptables de rien.
Le sport de haut niveau s' accommode mal de la moraline...vaste sujet.
En tout cas,t'es toujours aussi sympa....
Je me suis un peu lâché,ça fait plaisir de sentir encourager.


Tu peux y aller!

Je trouves que tu arrive à piquer sans jamais quitter une certaine mesure (denrée rare donc précieuse à notre époque) et c'est souvent rigolo.
Hum... Je sais pas ce que je préfère entre ce titre d'une originalité folle et le contenu de l'article qui ne nous apprend strictement rien...

Seule certitude, ne pas s'enflammer et viser une place européenne.
Message posté par Dani de Melo
Tu peux y aller!

Je trouves que tu arrive à piquer sans jamais quitter une certaine mesure (denrée rare donc précieuse à notre époque) et c'est souvent rigolo.


Tu m'as l'air d'être un chouette type.

Au parc hein la finale de l'euro 84 ;)
Mon premier match,c'était France-Rfa 82 pffffffff

Intéressant ce que tu me dis sur mes posts:
C'est toujours plus facile de réagir par la contradiction;après il faut savoir s'entendre et échanger et ce n'est pas toujours le cas....un peu de friction peut être stimulant si on sait raison garder car quand même ça reste un jeu et quand bien même l'écrire et le dire;ce n'est pas le faire...tout cela n'est pas bien grave.

Toi,on sent que tu l'as bien intégré.

Bon sur ce sujet,je me suis jeté à l'eau tout seul certainement grâce à un surcroît d'énergie et de vitalité et à cause des Girondins aussi ;)

J'aime ce que tu écris car on sent la bienveillance et une forme de rondeur bonhomme.Bon il faut dire que je suis souvent d'accord aussi....
Message posté par Ravage
Hum... Je sais pas ce que je préfère entre ce titre d'une originalité folle et le contenu de l'article qui ne nous apprend strictement rien...

Seule certitude, ne pas s'enflammer et viser une place européenne.


Claro que si.
Pauvre,très pauvre.
Des poncifs,uniquement.

Et oui,on doit retrouver l'Europe même pour ne rien en faire.
Question de statut.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 11