Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018

CDM 2018: les sponsors ne se bousculent pas

Modififié
Parmi les 3248 dossiers soigneusement empilés sur le beau bureau de Gianni Infantino à Zurich, il y a en un qui donne particulièrement des migraines au boss de la FIFA : celui des partenariats de sponsoring pour la Coupe du monde 2018 en Russie.

À seize mois du début de la compétition, les entreprises ne se bousculent pas au portillon pour devenir partenaires de l’événement. Pour l'instant, l'organisation mondiale du football ne comptabilise que neuf sponsors pour le tournoi, loin des vingt collaborations scellées pour le Mondial brésilien. Interrogé par le média d'information économique Bloomberg, la FIFA a préféré botter en touche : « Le processus de vente est toujours en cours et de nouveaux partenaires vont arriver avant la Coupe du monde. »

Certes, mais force est de constater qu'au même stade, avant la compétition au Brésil, l'ensemble des accords était déjà signé, la plupart trois ans avant l'événement. Selon Bloomberg, les entreprises seraient freinées par les récentes affaires de corruption qui ont touché l'institution, mais aussi par le prix particulièrement élevé des partenariats : 150 millions de dollars pour le plus cher d'entre eux. Résultat : seulement deux nouvelles coopérations ont été annoncées par la FIFA. Et encore, l'une d'entre elles (avec la banque russe Alfa) est régionale, donc moins rentable.


Mauvaise nouvelle pour Gianni : ça ne devrait pas s'arranger en 2022 avec le Mondial au Qatar. CP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17