CDF - Lens/Saint-Etienne 3-1

Modififié
0 0
Lens / Saint-Etienne (3-1)


Stade Felix Bollaert


Buteurs : Eduardo (32ème), Yahia (75ème), Roudet (89ème) pour Lens, Mirallas (1ère) pour Saint-Etienne



Saint-Etienne n'aura joué qu'une minute en première période et un quart d'heure en seconde. Lens n'aura pas vraiment eu à forcer, restant vigilant sur Payet et Rivière, et concrétisant ses coups de pied arrêtés par Eduardo et Yahia. Le RCL retrouve une demi-finale de Coupe de France qui le fuyait depuis 1998.


Même pas le temps d'apprécier les pompes violettes de Bedimo et Mirallas. Sur le coup d'envoi, les deux équipes nous gratifient d'une action made in L1. Monsoreau déborde sur la gauche, centre au deuxième poteau. Le reste est splendide : Fernandez saute et fait une passe du dos, Chelle et Ramos se percutent et Mirallas écrase sa frappe pour tromper Runje. On joue la 45ème seconde de jeu. Vilain, mais Sainté s'en tape. Mais ne leur en demandez pas plus. Ce sera le désert chez les Verts pour le reste de la période. De son côté, Lens met dix minutes à avaler la couleuvre. Bedimo (8ème) chauffera les gants de Planté, astiquera le flanc droit de la défense stéphanoise mais manquera de précision dans ses centres pour voir les Nordistes refaire leur retard. On s'en remettra donc à un coup de pied arrêté. Roudet envoie une balle au troisième poteau, Chelle nous sert un improbable ciseau « façon Djorkaeff » qui s'écrase sur le poteau de Planté. Eduardo, en renard, ramasse la miette et égalise (32ème). Lens maintiendra sa domination ensuite, mais sans la concrétiser (Eduardo, 43ème).


Au retour des vestiaires, Saint-Etienne fera meilleure figure, le trio Rivière-Payet- Mirallas touchant plus le cuir que lors du premier acte. Mais le manque de lucidité pour Rivière (51ème) ou une tendance à trop jouer à passe-passe empêcheront les Stéphanois de marquer pendant leur temps fort.

Lens aura eu le mérite de faire le dos rond jusqu'à l'heure de jeu. Et comme en première période, un coup de pied arrêté remettra les Lensois dans le bon sens. Roudet dépose la gonfle au point de péno et Planté justifie son rôle de doublure en laissant Yahia claquer une tête dans le but vide (75ème). Sainté peut l'avoir mauvaise et plongera en fin de rencontre sur une contre-attaque lensoise parfaitement maîtrisée, conclue par un Roudet aux stats flatteuses ce soir (deux coups-francs décisifs et un but).

Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0