1. //
  2. // 18e journée
  3. // Reading/Arsenal (2-5)

Nouveau festival de buts entre Reading et Arsenal. Mais cette fois-ci, pas de scénario improbable, après le 5-7, le 5-2. Les Gunners sont tranquillement venus à bout des Royals grâce à un triplé de Santi Cazorla. Désormais cinquième, Arsenal s'est évité une crise avant les fêtes.

Modififié
0 12
Reading-Arsenal : 2-5
Buts : Le Fondre (66e), Kébé (71e) ; Podolski (14e), Cazorla (32e, 34e, 60e), Walcott (80e)

« On ne jugera pas notre saison sur la Coupe de la Ligue, mais sur la Ligue des champions, le championnat et la Coupe d'Angleterre. » Une semaine après l'humiliante élimination des siens au 5e tour de la League Cup aux tirs au but face à Bradford City, très modeste club de D4, Arsène Wenger avait bien l'intention de passer à autre chose. Au championnat, par exemple. Et quoi de mieux qu'un court déplacement à Reading, bon dernier du classement et l'une des plus mauvaises défenses du royaume, pour se refaire une santé avant le marathon des fêtes. Qu'on se le dise, tout autre résultat qu'une victoire au Madejski Stadium aurait été un échec et la crise aurait menacé le club londonien. Mais rien de cela finalement. Les Gunners se sont d'abord mis le match dans la poche en première mi-temps avant de jouer à se faire peur en seconde. Surtout, ils ont retrouvé du jeu et balayé quelques doutes. Grâce à un grand Santi Cazorla, les hommes d'Arsène Wenger reviennent à la cinquième place, à deux points du podium et de Chelsea.

Les « olé » du Madejski Stadium

Le 30 octobre dernier, Gunners et Royals s'étaient quittés sur un légendaire 5-7 en League Cup. Un match durant lequel Arsenal, mené 4-0, était revenu d'on ne sait où, mais surtout un match durant lequel on avait retrouvé un certain Marouane C. Cette fois-ci, pas de signes de l'ancien Bordelais, ni même d'Olivier Giroud, remplacé par Theo Walcott à la pointe de l'attaque des Gunners. Après un quart d'heure pas franchement folichon, Arsenal accélère. Kieran Gibbs déborde sur son couloir gauche et centre à l'aveugle. Lukas Podolski, plus vif que tout le monde, enchaîne contrôle du droit/volée du gauche et ouvre le score (14e, 0-1). Un but qui soulage les joueurs, un peu moins Wenger, toujours tendu sous sa doudoune. Walcott et Wilshere auraient pu permettre à leur coach de se détendre un peu plus, mais les deux Anglais butent coup sur coup sur le déjà chaud Adam Federici (21e, 25e). Le portier australien des Royals ne pourra en revanche rien sur la tête à bout portant de Santi Cazorla, bien servi par Podolski (32e, 0-2). Rien non plus sur la volée dos au but de l'ancien de Málaga quelques minutes plus tard (34e, 0-3). Arsenal déroule et Reading sombre. Pour son premier match sous la tunique bleue et blanche, Pavel Pogrebnyak tente bien de faire exister son équipe, mais en vain. Les fans des Royals n'en perdent pas pour autant leur humour et lancent des « olé ! » sur l'une des rares attaques de leur équipe.

Pas de 30 octobre à l'envers

Pas refroidi par la pause, le Madejski Stadium chante toujours. En revanche, sur le terrain, c'est toujours aussi brouillon côté Reading. Les Royals sont même tout près de sombrer encore un peu plus, mais Mariappa sauve sur la ligne une frappe de Walcott (51e). Les hommes d'Arsène Wenger n'ont même pas besoin de forcer leur talent pour se procurer des occasions. Après deux ou trois alertes, cette fois-ci, c'est la bonne. Bien décalé dans la surface, Podolski trouve en retrait Cazorla pour le triplé de l'Espagnol, son premier avec Arsenal (60, 0-4). C'en est trop pour Brian McDermott. Le coach des locaux décident de faire entrer la « star » , Adam Le Fondre. À peine le temps de toucher un ou deux ballons que l'attaquant anglais se retrouve déjà seul face à Szczęsny, le crochète et réduit la marque (66e, 1-4). Endormis, les défenseurs d'Arsenal se font une nouvelle fois prendre quelques minutes plus tard par Jimmy Kébé. Le Franco-Malien inscrit le deuxième but des siens et lance l'improbable remontée (71e, 2-4). Un 30 octobre à l'envers ? Après tout, pourquoi pas ? Oui, mais non, tout cela n'est pas du goût de Walcott qui, décalé par l'inévitable Cazorla, enterre définitivement Reading du plat du pied (80e, 2-5). Arsène peut enfin se détendre.

Par Thomas Porlon
Modifié

C'est avec des joueurs comme Cazorla et Podolski qu'Arsenal peut redevenir le géant qu'il était. Il faut continuer à acheter de tels joueurs. Prochain sur la liste : Llorente gratuitement !
Note : 1
Walcott en pointe c'est pas mal quand même ! Bon c'est Reading mais malgré tout c'est sympa.. ça donne de la percussion plein axe.
oOoOoOoOoh Santi CAZORLA! oOoOoOoOoh Santi CAZORLA!

Va falloir se battre jusqu'au bout, mais cazorla-wilshere, ça a de la gueule putain$!! ca sera le lot de consolation des supp' cette année.

Faut prolonger walcott sinon. il est plus tranchant depuis le debut de cette saison, plus réaliste aussi.
Note : 2
Je me comprends pas pourquoi on ne parle pas de Oxlade-Chamberlain... ce mec apporte de la percussion et a un sens et une lecture du jeu remarquables.
Je ne comprend pas trop pourquoi Arsène ne fait pas débuter Giroud sur ce genre de match, c'est typiquement le match ou il peut en planter plusieurs et vraiment être en confiance.

Apparement Arsenal devrait aussi recruter un avant centre pendant le mercato d'hiver ( c'est ce que j'ai entendu à la télé donc en bon mouton que je suis je cherche une explication ) Pourquoi avoir débourser autant d'argent pour s'approprier ce bon vieux Olivier ?

Et oui en bon patriote je souhaite voir nos petits Français réussir à l'étranger donc si vous pouviez éclairer ma lanterne.
GuusGardiola Niveau : District
Note : 2
@ London FC

Un gars qui reste a proximité de sa surface (1er but) et qui laisse libre de tout marquage un attaquant dans l'axe du but (2ème) et qui manque de se casser la gueule a chaque fois qu'il court, j'appelle pas ça un mec rassurant...
 //  Amoureux du Paris S-G
Mine de rien, Arsenal avec son début de saison dégueulasse et ses défaites improbables, ils se retrouvent à 2 points de Chelsea et Tottenham, respectivement 3e et 4e ... ça va finir comme d'habitude, une qualif à l'arrachée en LDC en mai, une élimination en 8èmes ou quarts de LDC par le futur vainqueur, 2-3 joueurs clés qui se barrent au mercato (Walcott, Sagna, Wilshere ?) et un éternel recommencement ...
C'est pas encore cette année qu'ils vont gagner quelque chose
Partenaires
Le kit du supporter Trash Talk basket Vietnam Label
0 12