Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 4e journée
  3. // FC Sion/Bordeaux

Cavenaghi : « Triaud a changé de numéro ? »

À 32 ans, Fernando Cavenaghi a décidé de passer du bon temps à Chypre, où il profite de l'été indien, autant que de la cuisine locale. Mais avant d'empiler les buts sous les couleurs de l'APOEL Nicosie, « El Torito » avait sollicité les Girondins. Sans succès.

Modififié
Fernando, qu'est-ce que tu attends pour aller sauver les Girondins ?
Avant de terminer mon contrat avec River Plate, j'ai envoyé un message à Jean-Louis Triaud, pour lui dire que j'allais être libre. Il n'a pas répondu, je ne sais pas si le message est arrivé. Il a changé de numéro ? Ou alors, recruter un attaquant ne faisait pas partie de ses priorités. Aujourd'hui encore, je regarde tous leurs matchs. C'est clair que c'est pas un moment facile pour eux. Mais ils ont des joueurs et un entraîneur de qualité, ils vont s'en sortir.

Franchement, qu'est-ce que tu fais à Chypre ?
Franchement, je suis bien à l'APOEL Nicosie. Je suis hyper content d'être ici, parce que c'est un club qui me voulait vraiment. Et puis c'est une bonne équipe, championne en titre, et qui, en plus, joue la Ligue Europa.

C'est un pays qui te plaît, Chypre ?
Tout est magnifique, ici. C'est une île superbe, on est vraiment bien. Mes enfants sont très heureux, ici. En plus, l'APOEL est un très bon club, on est très contents. Et puis, ce qui est bien, c'est que c'est petit. Les déplacements ne sont pas longs, vu que tous les clubs sont proches de Nicosie. Et il fait tout le temps beau. Aujourd'hui (le 3 novembre), il a encore fait 23 degrés. On va à la plage, on est bien.

Et il y a la fameuse cuisine méditerranéenne...
Oui, on a vraiment tout ce qu'il faut, ici.

T'as planté 12 buts en 8 matchs, depuis que tu joues à Chypre. C'est pas un championnat trop facile pour toi ?
Non, cela n'existe plus, les championnats faciles. Il y a de bons joueurs ici, comme Herold Goulon, Mathieu Coutadeur ou Romaric.

Et les supporters sont chauds, non ?
Ils sont fous. Mais ça me plaît, ça me fait parfois penser à l'Argentine.

Ils t'ont dédié un chant, comme les Bordelais l'avaient fait ?

Je ne crois pas. Comme je ne parle pas la langue, je n'en suis pas sûr. J'imagine que si c'était le cas, je serais au courant. Mais je viens d'arriver, c'est un peu normal. En revanche, je me souviens très bien du chant des Bordelais. De toute façon, je me souviens de tout, quand je pense à Bordeaux. D'ailleurs, je rêve de découvrir le Nouveau Stade. Ils m'avaient appelé pour que je sois là le jour de l'inauguration, mais à l'époque j'étais à River, je ne pouvais pas faire le déplacement. Mais je reviendrai à Bordeaux, au moins pour rendre visite à mes amis. Et puis, j'ai encore ma maison dans le centre ville. C'est Jussiê qui la loue, en ce moment.

Si Bordeaux venait à descendre en Ligue 2, tu irais les aider, comme tu l'as fait avec River Plate ?
Non, jamais de la vie. S'il y a une chose dont je suis sûr, c'est que je ne jouerai jamais en deuxième division française. Mais Bordeaux ne descendra pas, c'est juste un mauvais moment à passer.

En mars 2014, tu déclarais que ne pas avoir prolongé avec les Girondins avait été le pire choix de ta carrière. Tu le penses toujours ?
Oui. J'étais bien, on venait d'être champions, et j'ai décidé d'aller jouer en Espagne, à Villarreal. Et ça n'a pas marché. Mes deux enfants sont nés à Bordeaux, ma femme s'y plaisait beaucoup... Mais bon, la vie est aussi faite d'erreurs.


Propos recueillis par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17