Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Cavani soupçonné de fraude fiscale

Modififié
Après les « Panama Papers » , place aux « Malta Files » .

Auteur de sa meilleure saison sur le plan sportif avec le Paris Saint-Germain, Edinson Cavani est au cœur d'une polémique en dehors du terrain. Selon Mediapart qui s'appuie sur les « Malta Files » , des documents reçus par l'European Investigative Collaborations (EIC), l'Uruguayen aurait perçu ses revenus de sponsoring avec Nike dans une société écran basée à Malte.

L'attaquant du PSG aurait ainsi économisé 480 000 euros d'impôts sur l'année 2015 et probablement autant sur 2016. L'impôt sur les sociétés est de 35%, mais lorsqu'une société détenue par un étranger verse des dividendes, le fisc rembourse jusqu'à 85% des impôts payés.


Après Ángel Di María et Javier Pastore, c'est donc un autre joueur parisien soupçonné de telles pratiques en quelques mois. AS
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
À lire ensuite
Pescara gratte trois points