Modififié
7 8
Toujours aussi truculent, Aurelio De Laurentiis. Le président du Napoli (63 ans) n’a jamais sa langue dans sa poche. Les sollicitations pour ses joueurs sont donc l’occasion de faire étalage de sa gouaille.

Après avoir cédé Ezequiel Lavezzi au PSG cet été, l’Italien entend protéger ses deux autres diamants offensifs : Marek Hamšík et Edinson Cavani. Sur les tablettes des plus grands depuis dix-huit mois, l’Uruguayen fait bander l’Europe. Une excitation dont De Laurentiis se fout : «  Edinson est devenu le symbole de Naples. C'est un guerrier et nous pourrions refuser des offres de 55 millions d'euros  » , a-t-il déclaré à la Gazzetta dello Sport ce mardi.

Une volonté qui ne calmera pas les ambitions des courtisans d'El Matador.

PG
Modifié

S'il ne veut absolument pas le vendre pourquoi alors donner un prix? Car 55 millions ne semble pas une somme inconcevable pour certains clubs. Car si lui pourrait refuser une telle somme je ne suis pas sur que tous les actionnaires soient du même avis.
7 8