Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Supporters
  2. // Affrontements

Casti et l’IGPN

Modififié
On se souvient du bien-nommé Casti, ce supporter montpelliérain de la Butte Paillade, qui avait perdu un œil lors d’une tentative d’interpellation d’un autre supporter par la brigade anti-criminalité (BAC), il y a presque un an. Cette affaire avait rassemblé les ultras de (pratiquement) toute la France lors d’une manifestation commune en octobre dernier.

Il y a quelques jours, l’inspection générale de la police nationale (IGPN) a rendu un rapport sur les évènements. Rapport qui dédouanerait les forces de l’ordre en invoquant la légitime défense. Selon le procès-verbal de synthèse que le Midi Libre s’est procuré, la « police des polices » évoque une situation où l’intégrité physique des policiers aurait été « menacée » par une cinquantaine de supporters pour justifier l’emploi du « flash-ballTM et de la grenade de désencerclement » .

Version contredite par les supporters selon lesquels les affrontements avec les policiers se sont déroulés après la blessure de Casti. Les images d’une caméra de vidéo-surveillance, censées soutenir la thèse des fans de la Paillade, ont été déclarées inutilisables par l’IGPN. « Pour l’IGPN, l’enregistrement est inexploitable pour une analyse chronologique des faits. Ils ne peuvent pas ralentir le défilement des images » , explique et regrette Maître Corbier, un des avocats de Casti, qui s’étonne que l’IGPN ait interrogé des supporters sur le contenu de cette vidéo pourtant qualifiée d’inexploitable.

Comble pour les supporters, le rapport de ce service ne permet pas de dire si c’est bien un projectile de flash-ball qui a fait perdre un œil au jeune membre de la Butte Paillade. Toujours selon le Midi Libre, les membres de l’IGPN n’ont pas réussi à « déterminer ce qui a été à l’origine de la blessure : le tir de flash-ball, la grenade de désencerclement ou une autre explosion telle qu’un engin agricole côté supporters » . Une dernière hypothèse reprise dans le quotidien régional par Bruno Bartocetti du syndicat Unité-SGP-Police, soudainement devenu expert médico-légal : « L’hypothèse d’un engin agricole qui explose au sol est la plus plausible. L’impact d’une balle en caoutchouc aurait été clairement circonscrit et là, il y a tout autour de l’œil des blessures formant des brûlures. »


Dans un communiqué repris sur le site méditerranee.com, Casti s’insurge du rapport de l’IGPN. En plus de dénoncer les «  nombreuses incohérences » du dossier, il rappelle avoir été victime d’un vol de son dossier médical à l’hôpital. « Cette enquête n’a pas été sérieuse » , surenchérit Me Corbier dans le Midi Libre. Une information judiciaire pour « violences avec arme » est toujours en cours à l’encontre des policiers. Antoine Aubry, avec Quentin Blandin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17