1. //
  2. //
  3. // Cassano à Parme

Cassano, (encore) une nouvelle aventure

C'est officiel : Antonio Cassano jouera la saison prochaine à Parme. Pour Fantantonio, c'est un nouveau défi, mais c'est surtout un sixième maillot de Serie A pour lui. Mais pourquoi n'arrive-t-il jamais à rester dans un club ?

Modififié
25 57
Bari. Rome. Madrid. Gênes. Milan. Encore Milan. Parme. Antonio Cassano, en 15 ans de carrière, aura vu du pays. Son dernier voyage en date : un Milan-Parme (130 bornes), après sa signature officielle chez le club parmesan. L'énième rebondissement d'une carrière avec très peu de cohérence, et avec beaucoup de retournements de situation. « Je suis orgueilleux de pouvoir dire que Cassano est un nouveau joueur de Parme. Il aura le numéro 99. Demain, pour sa présentation, j'attends beaucoup de monde » , a affirmé l'administrateur délégué de Parme, Pietro Leonardi. Une transaction qui va d'ailleurs envoyer Ishak Belfodil, l'ancien Lyonnais, vers l'Inter. Pour l'arrivée de Cassano, le club parmesan va faire les choses en grand : le stade sera aujourd'hui ouvert au public, pour que les tifosi viennent saluer leur nouvelle pépite, et le maillot floqué du 99 de Cassano sera mis en vente, au prix de 69 euros. Mais une question reste en suspens : Cassano mérite-t-il tout cela ? On parle là d'un joueur qui n'a jamais réussi à s'imposer sur le long terme dans un club, et qui a toujours laissé un goût d'inachevé à ses supporters. L'impression d'avoir eu un joueur qui aurait pu vous emmener vers les sommets, vous faire tout gagner et qui, finalement, s'est toujours arrêté aux portes du Panthéon. Un Scudetto avec le Milan AC, un championnat d'Espagne avec le Real (en n'ayant joué que 12 matchs cette saison-là) et deux Supercoupes d'Italie. Voilà le palmarès de celui qui aurait pu gagner beaucoup, beaucoup plus.

Les « cassanate »

Que Cassano soit bourré de talent ne fait aucun doute. Pour personne. Et cela, on le sait déjà depuis 15 ans. Depuis ce jour où, au San Nicola de Bari, il est parti du milieu de terrain en contrôlant le ballon en pleine course d'une aile de pigeon, avant d'enrhumer Laurent Blanc avec une feinte et de tromper le portier de l'Inter d'une frappe sèche du droit. Cassano a alors 18 ans, des boutons d'ado plein le visage, et, lors de l'interview d'après-match, difficile de comprendre ce qu'il baragouine dans son dialecte barese. Mais le diamant brut est là. Un diamant brut qui, pour la petite histoire, avait effectué des tests, quelques années auparavant, avec l'Inter et Parme, sans jamais être retenu. Deux clubs dont il aura finalement porté les maillots (revanche personnelle). C'est à la Roma que Cassano montre au grand public tout son potentiel. Il débarque à Rome lors de la saison qui suit le titre de champion d'Italie. Là-bas, il va alterner le très bon et le moins bon, avec des rapports toujours compliqués avec son coach, Fabio Capello.

Personne n'a oublié ce pétage de câble en septembre 2002, lors d'un match de Ligue des champions face à l'AEK. Cassano refuse tout simplement d'entrer en jeu, ce qui rendra fou de rage Capello. Quelques semaines plus tard, il refuse de se présenter lors d'une mise au vert, après avoir compris qu'il ne jouerait pas contre Perugia, en Coupe. Capello le descend dans la presse, en inventant le terme « cassanate » (faire une cassanata = faire une connerie), ce à quoi le joueur répondra plus tard : « T'es une merde, t'es plus faux que les billets du Monopoly. » Le club romain passe l'éponge, mais les frasques s'enchaînent. Son permis lui est retiré après avoir causé un accident. Un accident provoqué à 4h du mat, parce qu'Antonio était au téléphone dans sa caisse et envoyait un texto avec la deuxième main. Avant d'appeler les pompiers, Cassano a l'idée lumineuse d'appeler son cousin, de le barbouiller avec du sang et de le mettre au volant. Supercherie foirée, évidemment. Le joueur part ensuite au Real, où il retrouvera encore Capello. Puis le retour à Gênes, rive Sampdoria. Pour enfin se poser ?

Le fil rouge de la revanche

À vrai dire, les tifosi y croient. Cassano semble assagi, même si, de temps à autre, il se laisse aller à quelques cassanate, comme lors de ce match contre le Torino, où il inscrit d'abord un but magnifique, avant de se faire exclure plus tard dans la rencontre. Le joueur pète un câble, interpelle M. Collina, l'arbitre, enlève son maillot et se met sur le bord de la pelouse, torse-poil, en lançant à l'arbitre : « Je t'attends ici, on se voit après. » Il s'excusera publiquement le soir même. Paradoxalement, à Gênes, Cassano réalise des merveilles. C'est son duo avec Giampaolo Pazzini qui permet à la Sampdoria de se qualifier pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. On pense alors que Fantantonio va reste à Gênes toute sa vie. Mais chassez le naturel… En octobre 2010, il traite le président Riccardo Garrone (paix à son âme) de « vieux con » . Garrone, qui l'avait toujours considéré comme un fils, ne lui pardonne pas et ordonne que Cassano soit transféré. Le joueur rebondit au Milan AC, où il effectue six mois de très bonne facture, avec un Scudetto à la clef. La Sampdoria, privée de sa pépite, se retrouve à la fin de la saison en Serie B. Lien de cause à effet ?

La suite sera moins marrante. En octobre 2011, Cassano est victime d'un AVC, après un déplacement du Milan AC à Rome. On craint pour sa carrière, mais aussi pour sa vie. Finalement, une opération au cœur et six mois plus tard, le revoilà sur pied. Et sur la pelouse. Prandelli, le sélectionneur azzurro, décide de l'emmener à l'Euro. Un Euro où il apparaît à court de forme, même s'il réalise quelques prestations honorables. C'est aussi l'un de ses grands regrets : n'avoir jamais été là au bon moment avec la Nazionale. Certainement la faute de son caractère, qui avait poussé Marcello Lippi à ne pas l'amener en Allemagne pour le Mondial 2006, remporté par la Squadra Azzurra. À Milan, Cassano tire la tronche après les départs de Zlatan et Thiago Silva pour le PSG. Si c'est comme ça, lui aussi se barre. Et pour bien faire chier les Rossoneri, il se tire chez le rival interista. Mais là-bas aussi, la même rengaine. Des bons matchs, quelques coups de génie, et puis une embrouille avec son coach, Stramaccioni. Une de plus. 28 matchs joués en championnat, 7 buts à la clef : l'aventure nerazzurra est déjà terminée. Cassano veut encore rebondir, veut encore « une revanche » (le fil rouge de sa vie, en fait). Ce sera le stadio Tardini de Parme, où Roberto Donadoni l'attend de pied ferme. Le coach sait déjà qu'il ne sert à rien d'essayer de dompter la bête. Cassano est un être qui ne se dompte pas. Il fait. Parfois très bien. Parfois n'importe quoi. C'est à prendre ou à laisser. Et tant pis pour les regrets de ceux qui sont persuadés qu'il aurait pu devenir le meilleur joueur italien des 20 dernières années, avec quelques cases en plus dans le cerveau.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jono Treyston' Niveau : Loisir
Je vais me faire des ennemis, mais au final ce mec à part à la Roma et à la Samp c'est quand même bide sur bide... Il est rigolo et on l'aime bien mais si on regarde bien

Bari : jeune en folie
Roma : confirmation puis dégringolade
Madrid : L.O.L.
Samp : renaissance (puis fiasco)
Milan: Très bof
Inter : Euh , les couleurs lui allaient bien

Donc je comprends qu'il suscite l'affect car c'est un personnage, mais bon à part des éclairs de génie de temps en temps, et un coup de coeur ici ou là ...
orgoglioso di -> fier, comme en espagnol.
"être orgueilleux d'écrire pour sofoot", ça sonne bizarre quand même.
anigolemagicien
jono

D'accord avec toi collègue.

Les amoureux du foot écoutent trop Riolo.

Ce joueur est bon qu'en jeu vidéo, régularité 0.

Je vais me manger des -1, je m'en bats les roubignoles mais je trouve que Valbuena lui est supérieur.
Message posté par matimat
orgoglioso di -> fier, comme en espagnol.
"être orgueilleux d'écrire pour sofoot", ça sonne bizarre quand même.


Qu'est-ce qu'il dit ?
georgesleserpent Niveau : Loisir
Cassano est un authentique psychopate mais également un virtuose technique, encore une fois un gachis.
Et sinon à Milan il aura finalement peu joué (cf son AVC) mais le peu qu'il a joué il a toujours été excellent, nottament lors de sa deuxième saison où il a fait un nombre délirant d'assist (11 me semble-t-il). Il faut préciser une chose : Cassano est le seul mec au monde qui est complémentaire avec Zlatan, ce dernier qui dira préférer largement un retour de cassano plutot qu'une arrivée de Tevez, c'est dire... Zlatan Cassano c'est la meilleur attaque du Milan de ces 6 dernières années.
va reste à Gênes -> rester...
salvat1985 Niveau : DHR
Parme = club avec moins de pressin
= coeur ménagé

Au final ca parait logique.
un club pas trop chiant mais qui peu emmer**der les gros et qui lui fera pas la misère.

Mais bon quel gâchis.
avec plus de cervelle il aurait fait la misère à totue la palnète. Dommage je l'aime bien.
c'est des joueurs comme ca qui font que le ffoot ne soit pas stéréotypéet ennuyant

Milan: Très bof


Cassano au Milan c'est 10 passes décisives et 3 buts en 16 matchs de championnat joué en 2011-2012. Une saison écourtée pour cause d'arrêt cardiaque, et un retour de guerrier pour l'euro 2012 (la passe délivrée à Balotelli en demi de l'euro, elle est loin d'être bof).

A titre de comparaison, Pirlo qui a joué toute la saison finit meilleur passeur avec 13 assists.

Des très bof comme ça, j'en veux tous les jours.
Message posté par kinho


Qu'est-ce qu'il dit ?


dans l'article il traduit orgoglioso par orgueilleux. Or en français, on emploi très peu orgueilleux dans ce contexte. Cf. l'exemple. On utilise plus orgueilleux comme une qualité intrinsèque ("je suis orgueilleux, c'est pourquoi je prends le temps de te répondre") que comme un état ("je suis orgueilleux d'avoir mangé 3 plats de patates ce midi"). Dans ce dernier cas, on dit plus souvent fier.

Pour s'en convaincre on peut comparer les fréquences des 2 mots sur le web : google trouve 12 millions d'occurrence de "orgoglioso" pour 10 fois moins de "orgueilleux". Sachant qu'il y a plus de pages web en FR qu'en IT, il y a très peu de chances qu'il y ait une stricte équivalence entre ces 2 termes.
Tout ça pour dire que la traduction est pas terrible.

J'ai gagné en clarté ?
Jono Treyston' Niveau : Loisir
Oui mais c'est bien ce que je dis, c'est quelque coup de génie (cf la passe)
Mais au Milan combien de ses passes et buts ce sont les 4ème d'une victoire 4-0 ?

Berbatov à United c'était pareil, si tu enlevais ces buts pour le fun (genre quintuplé dans une victoire 7-0 contre Blackburn puis série de match sans marquer, comme dans fm :) ) c'était nettement moins décisif

Après j'aime beaucoup le personnage , mais je pense qu'il n'est pas aussi fort que ce qu'on nous fait croire.
En octobre 2010, il traité -> traite
Sinon Honda a signé à Milan. On va rejouer avec un vrai 10.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par samotraki

Milan: Très bof


Cassano au Milan c'est 10 passes décisives et 3 buts en 16 matchs de championnat joué en 2011-2012. Une saison écourtée pour cause d'arrêt cardiaque, et un retour de guerrier pour l'euro 2012 (la passe délivrée à Balotelli en demi de l'euro, elle est loin d'être bof).

A titre de comparaison, Pirlo qui a joué toute la saison finit meilleur passeur avec 13 assists.

Des très bof comme ça, j'en veux tous les jours.






Enfin un mec qui regarde les match du Milan ! Moi je maintient que l'équipe avec le duo d'attaque Cassano-Ibra avec Boateng en soutient de 2011-2012 aurait pu remporter la champion's si elle n'avait pas eu autant de blessés!!
Note : 3
Il a quand même un talent exceptionnel. C'est un artiste du ballon, qu'on le veuille ou non, quiconque a vu quelques matches de lui le sait. Après évidemment, un mental à la con et la carrière passe à coté... mais il ne faut pas dire qu'il n'a aucun talent non plus, c'est totalement faux.
Bierre PourDieux Niveau : DHR
"la vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien." (Helen Keller)
Message posté par Jono Treyston'
Oui mais c'est bien ce que je dis, c'est quelque coup de génie (cf la passe)
Mais au Milan combien de ses passes et buts ce sont les 4ème d'une victoire 4-0 ?

Berbatov à United c'était pareil, si tu enlevais ces buts pour le fun (genre quintuplé dans une victoire 7-0 contre Blackburn puis série de match sans marquer, comme dans fm :) ) c'était nettement moins décisif

Après j'aime beaucoup le personnage , mais je pense qu'il n'est pas aussi fort que ce qu'on nous fait croire.



10 passes dé en 16 matchs, j'ai du mal à considérer ça un bide. Que ce soit pour le 1er ou 23ème but de la partie. Je te trouve dur. Il a eu des années éclatantes, des bonnes et des moyennes. Rarement à la hauteur de son talent.Jamais régulier. Toujours fantasque et jouissif. Son seul gros bide fut avec le Real. Après on aime ou pas ce genre de joueur. Il s'inscrit dans la lignée des "genio et sregolatezza", une belle dynastie qui va de Best, Sivori à Maradona, en passant par Ronaldinho, Savisevic, Hagi et Stojkov pour les plus talentueux, mais dans lesquels j'inclus également Pato Aguilera, Miccoli, Morfeo ou Cassano, et même mon avatar dans un autre registre, pour ceux qui ont moins rayonné, mais fait kiffer nombre de supporters et spectateurs.
RobinVantoimêmetusaisqui Niveau : Loisir
Message posté par Jono Treyston'
Oui mais c'est bien ce que je dis, c'est quelque coup de génie (cf la passe)
Mais au Milan combien de ses passes et buts ce sont les 4ème d'une victoire 4-0 ?

Berbatov à United c'était pareil, si tu enlevais ces buts pour le fun (genre quintuplé dans une victoire 7-0 contre Blackburn puis série de match sans marquer, comme dans fm :) ) c'était nettement moins décisif

Après j'aime beaucoup le personnage , mais je pense qu'il n'est pas aussi fort que ce qu'on nous fait croire.



Mais ferme ta bouche lolilol le mec !!! quest ce que tas à dire contre berbatov abruti ??? T'as cru que t'en prendre à Cassano et berbatov cetait opportun ? T'as pas comme limpression de choisir des mauvaises cibles ?????? T'as pas limpression que techniquement sexion d'assaut le renouveau ça sort du lot ? Nique ta race sur le Coran tu fous grave le sum. T’as vu vu quelque part qu'il était ecrit quon te demandait de rappeler les stats de Berbatov ? T’en as pas marre d'essayer de jouer les grands pontes alors que t’es le mec le plus pété du monde ? Avec ton physique ingrat et ta micro bite. Tu sais cque c'est qu'un clitoris ? ton historique de navigation doit être flippant sa mère tellement tu baises jamais. Tu savais qu'potentiellent 100% des meufs peuvent être fontaines ???? Ben nan tu sais pas putain d'blaireau. Tous les matins jme lève à 17h30 de bonne humeur. Tous les matins, jvais sur Sofoot.com. Et tous les matins j'ai des envies decarter la chatte ta soeur tellement t’es atterrant dans tout cque tu dis. Tu vois moi jsuis l'genre de mec qui roule en gros gammos. Toi tu roules en quoi ? Tu baisses les yeux devant tout à chacun comme si monsieur tout le monde c'etait lgynécologue de ta mère. T’as des putains d’problèmes d'élocution et t’essaies d’ proposer un nouvel avatar dla théorie dl'évolution avec ton com de merde. Ya pas comme un problème là ? Au niveau du concept tu crées rien. Moi jsuis lgenre de mec qui peut manger 3-4 pizzas Domino et ça m'en trace quand même à la finale les abdominaux. Alors que toi tes gros et laid. Un des plus gros regret dma vie c'est d'navoir jamais compris pourquoi Mulder n'avait jamais fourré Scully. Est ce que tu te poses ce genre de questions toi ?? ben non... Tu restes à la surface des choses façon Jerome Alonzo. Dans Secret Story 7 moi jserais genre Vincent, le mec qui a l’embarras du choix avec les zooz. Toi tu srais guillaume le mec qui se prend râteaux sur râteaux. Tu m’as grave foutu les nerfs à parler d’Berbatov…
Romansochaux Niveau : National
Cassano c'est le genre de mec pour lequel on peut regarder un match en espérant, l'ouverture improbable, la passe courte géniale, le geste technique impossible. C'est pour ce genre de joueur que j'aime autant la football.
seb-guillot Niveau : DHR
Xavier Gravelaine like this
Le delire , c'est que Cassano n'as jamais été mauvais dans les clubs auquel il a joué , mais bon je comprend pas moi ..
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
25 57