1. //
  2. // Juventus/Lazio

Casiraghi : « Milan a de sérieux obstacles »

Ses années passées à la Juve (quatre) et à la Lazio (cinq) auront été plus heureuses que celles sur le banc de l'Equipe d'Italie espoirs. Serial-buteur des années 90, tantôt associé à Roberto Baggio, tantôt à Beppe Signori, Pierluigi Casiraghi a surtout marqué les supporters des deux camps par son envie et sa fougue. Analyse par un homme impartial.

0 3
Les deux équipes restent sur une belle victoire en championnat. Laquelle arrive à ce match la plus motivée ?


Je pense que les deux équipes sont chargées à bloc. La Lazio a enfin battu une grande équipe, ce qui n'était pas arrivé depuis sept ans, et la Juve a gagné à Catane, qui n'avait plus perdu à domicile depuis un an. Les deux équipes sont conscientes de leurs forces. En cas de victoire, la Lazio continuerait son beau parcours tandis que la Juve reviendrait en force dans la course au Scudetto.

Mais le grand de vainqueur de ce match, ça risque d'être le Milan AC...


C'est vrai, un match nul ferait évidemment les affaires du Milan AC. Mais je pense que les Milanais doivent avant tout penser à leurs affaires, avec un match pas si évident que ça à Bologne. Donc oui, ce match peut être bénéfique à Milan, mais peut aussi donner beaucoup de force à l'équipe qui en sortira vainqueur.

Buffon a dit qu'en ce moment, Milan n'avait pas d'obstacle pour le Scudetto. Et toi ?


Je ne suis pas d'accord. La Juventus aura désormais un avantage : elle ne jouera plus les Coupes Européennes, contrairement à Milan, l'Inter et la Roma. Sur la distance, ça peut évidemment compter. Il faut aussi se rappeler que Milan a fait match nul face à la Lazio et a perdu à domicile contre la Juve. Milan a donc de sérieux obstacles.

Quel rapport as-tu gardé avec les supporters ? Quatre années à la Juve, cinq à la Lazio, ça ne s'oublie pas...


Oui, d'ailleurs ce sont les deux seules équipes avec qui j'ai joué en Serie A. La première de 20 à 24 ans, la seconde de 24 à 29 ans. J'ai gardé de bons rapports avec les deux camps. Peut-être un peu plus avec la Lazio, car à Rome, on aime surtout les joueurs qui mouillent le maillot et qui donnent tout sur le terrain. Et moi, c'est sûr, je donnais toujours tout.

Et ton arrivée à Rome ? Comment a-t-on accepté la venue d'un Bianconero ?


Plutôt bien ! Je me suis tout de suite impliqué dans cette équipe, il y avait beaucoup d'envie et d'enthousiasme à cette époque. On ne m'a jamais reproché d'avoir joué à la Juve en tout cas. Pourtant, lors de ma première saison, j'ai eu du mal à m'imposer : mon premier but n'est arrivé qu'à la seizième journée.

Ton plus beau souvenir d'un Juventus-Lazio, côté juventino et côté laziale ?


Côté juventino, je pense que c'est lors de ma première saison à Turin, en 1989-90. Nous avons rencontré une Lazio solide à quelques journées de la fin. Nous avions gagné 1-0 et j'ai inscrit le seul but du match. C'était seulement mon deuxième ou troisième but en Serie A, mais c'était le premier vraiment décisif. Côté laziale, je dirais sans hésitation une victoire 4-0 lors de la saison 1995-96. J'avais inscrit un doublé. Nous avions Zeman sur le banc et l'objectif, c'était de marquer le plus de buts possibles. La Juve était pourtant Championne d'Italie, mais nous les avons fait exploser.

Une anecdote particulière sur un Juve-Lazio ?


Oh Dio ! (Il se marre) Sincèrement, je n'ai pas d'anecdote particulière. A part peut-être que je me suis fait expulser lors de la saison 1995-96. Mais bon, ça n'a rien à voir avec le fait que cela soit un Juve-Lazio !

Si aujourd'hui tu pouvais jouer un match au centre de l'attaque de l'une des deux équipes, ce serait laquelle ?


C'est difficile de choisir. Ca doit être agréable de jouer devant pour les deux équipes. A la Juve, il y a deux véritables ailiers : Krasic et Pepe, qui peuvent délivrer des ballons parfaits pour un attaquant de surface. A la Lazio, il faut être plus mobile, car le danger peut arriver de partout avec Zarate, Mauri et Hernanes. Donc disons que cela me plairait d'essayer dans les deux. Match nul.

Et pour le match de ce soir, match nul aussi ?


Les deux équipes se valent. Mais la Juventus a un avantage, celui de jouer à domicile. Alors je vais oser dire, un petit 2-1 pour la Juventus.

Propos recueillis par Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
J'espere qu'il s'agissait d'une autre surprise .
Il ne faut pas se leurrer , la Lazio n'a pas la défense nécessaire pour tenir le coup sur la durée . la Roma , l'inter et surtout Naples arrivent .
Sinon vous , journaliste et chroniqueurs de sofoot , quel est votre conseil pour mater ce match demain soir ?
P.S: Mon plus beau souvenir : le doublé de Del Piero Face a la Lazio il y' a de cela 3 saisons . 2 fois le meme but . :)
http://www.youtube.com/watch?v=N6D4VkMd … re=related
@ zwawa:
j'espere que c'est une blague ton commentaire parce que je te rapelle que la Lazio a juste la meilleure defense du championnat apres avoir jouer 5 des 7 premiers(les 2 autres étant tu sait qui); l'inter et naples arrivent ? ok: 3-1 et 2-0: coucouche panier. et la juve? ben écoute, pas foutue de gagner un match d'europa league contre les terribles redbull salzburg et lech poznan (11è en pologne). franchement, meme le stade rennais serait passer!
mon meilleur souvenir: la double victoire aller-retour en demi de la coupe ya meme pas 2 ans.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 3