1. // Euro 2012
  2. // Finale
  3. // Espagne/Italie (4-0)

Casillas la classe

Ce soir, Iker Casillas est officiellement devenu l’un des plus grands champions de ces dernières années. Ce soir, Sergio Ramos était le meilleur défenseur central du monde. Ce soir, l’Espagne est entrée dans l’Histoire.

Modififié
700 41
Casillas (10) : Comme quoi, être classe peut rimer avec être espagnol. À 23h, il a soulevé le trophée et, d’ici quelques mois, il mériterait de soulever le Ballon d’Or. D’ici là, il va soulever Sara Carbonero. Et ça, c’est encore mieux que d’humilier les spécialistes de la carbonara.

Arbeloa (6) : Arbeloa, c’est le type que vous maudissez parce qu’il conduit comme un chien, mais qu’il est immatriculé « corps diplomatique » . Un mec qui peut faire des fautes que personne ne fait, sans être sanctionné. Un mec pas top, qui fait des passements de jambe à la vitesse de Giorgio Chiellini en pleine course, mais qui est double champion d’Europe et champion du monde.

Piqué (6): Cet Euro aura été celui du gouffre qui se creuse entre Sergio Ramos et le pauvre Gerard. On ne sait pas si ce sont les rumeurs de grossesse de Shakira ou autre chose, mais le Piqueton est plus fébrile qu’à son habitude. Mais bon, lui aussi, il est champion du monde et champion d’Europe…

Sergio Ramos (9) : Toujours aussi taré, le Sergio. Ce match, c’était un peu le sien. Du coup, il a fait taire Balotelli avant de passer le reste de ses 90 minutes à tenter de marquer un but. Chose qu’il a manqué de très peu d’un geste que l’on qualifiera de « Madjer de défenseur » , cousine éloignée du « tacle d’attaquant » . Un roc.

Jordi Alba (8,5) : Dur, dur d’être un nabot. Sur son côté gauche, Usain Alba a fait passer les défenseurs italiens pour de vulgaires Martial Mbandjock. Un but pour valider un Euro dont il a été l’une des révélations. Et puis pour justifier son contrat juteux à Barcelone, aussi.

Busquets (100%) : Il a une face de rat, des allures de salope, mais beaucoup de talent. À 23 ans, Sergio Busquets a fini le jeu. Oui, à 100%. À 23 ans, le milieu de terrain du FC Barcelone a tout gagné. Et ça, ça se respecte.

Xavi (9) : Les grands champions sont les mecs qui répondent présent le jour J. Xavi a beaucoup trop gagné pour se démener contre l’Irlande. Par contre, aujourd’hui, le maestro était là. Chapeau.

Xabi Alonso (6) : Xabi Alonso, en plus d’être un bon joueur, c’est un type qui assure quand les mecs du Barça n’assurent pas. Aujourd’hui, il n’a pas eu besoin. Du coup, il a juste collé un coup de coude à Abate.

Iniesta (8,5) : Il est là, Andrés. Peinard, avec sa gourde, son teint blafard et son sourire, d’un air de dire : «  Ouais, j’ai encore gagné ! » Un énième succès qui ne lui rendra pas ni sa mélanine, ni son Ballon d’Or. Mais bon, son talent est bel et bien là.

Silva (8) : Il aurait galéré, Fernando Llorente, à mettre un but du torse. Coup de bol, Silva est un nain, et le centre de Fàbregas lui est arrivé sur la tête. Champion d'Angleterre, meilleur passeur de Premier League, vainqueur et buteur en finale de l'Euro. Y a pire comme saison...

Fàbregas (8) : « Monsieur Fàbregas, on ne sait pas où vous mettre. Là, ça va ? » , V. del Bosque, chef de secteur du Pole Emploi espagnol. Et quel festival en début de deuxième mi-temps…

Torres (8) : Meilleur buteur de l’Euro, champion d’Europe avec un pion et une passe décisive en finale, vainqueur de la Ligue des champions. Vous non plus, vous n’osez pas y penser ?

Pedro (5,5) : Une entrée un peu quelconque. Plus efficace quand il vend des télés à la frontière mexicano-américaine.

Mata (non noté) : Deux minutes de jeu, un but. On appelle ça un clutch player.

Les supporters (3) : C’est bien, de crier « Olé !  » à chaque passe, mais maintenant, il va falloir chercher un boulot.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Xavi en avait un peu marre de tout ce buzz autour de Pirlo.

Il a donc décidé d'attendre la finale pour remettre les choses en place.

Monumental
Casillas, Ramos, Alba, Iniesta, Silva.

Je ne sais pas si on peut oublier un seul de ces gars dans l'équipe-type de l'Euro.

Bon, en même temps, on s'en fout complètement de l'équipe-type de l'Euro!

Xavi n'a fait qu'un bon match et c'était ce soir.
En fait les Espagnols ont joué bridé toute la première partie de l'Euro, spécialement pour lâcher les chevaux en finale c'est ça?

Autant on pouvait facilement les critiquer sur leur début de compète, autant là ce soir... Respect!
La mode qui vise à défoncer systématiquement Piqué continue. Il prend un carton jaune, okay. A part ça, il est parfait.

Très content pour Xavi sinon. Même s'il rate 2-3 passes de plus que les années précèdentes, il est tellement indispensable au final...

Et Jordi Alba, sérieusement. La seule chose qui peut faire qu'il ne soit pas le MVP de l'Euro, c'est qu'il joue arrière gauche. Enorme saison et va falloir qu'il confirme.
La remarque sur Torres m'a touché, celle sur les supporters espagnols m'a tué.

Beau boulot pour cet Euro les p'tits pigistes !
Quand M. Borsellino écrit l'article, ça change tout (cf. notes des Italiens).
Torres is back !
Le_General Niveau : DHR
Aïe la phase sur les supporters !
mazpresident Niveau : District
Le dernier joueur ayant mis un but à Casillas en match à élimination directe s'appelle Zidane...
Pour Pique ça me gave vos notes et commentaires à la con*.
la meilleur paire de centrale du monde devant le meilleur gardien... Total? 1 but encaissé...

Sinon je souhaiterais mettre un 10 à Del bosque !
Lors de la coupe du monde il avait fermé la bouche à tous le monde avec son double pivot busques xabi.
Avec son jeu sans 9, il a encore fermé la bouche a tous le monde.

Je vous parle pas de ces chagements type je met Cesc et Navas.. Passe de Cesc but de Navas. Ce soir Torres, Mata....
ReadySteadyGo Niveau : District
Pas grand chose à dire ce soir...
Ah si, un mot, deux syllabes, cinq lettres :
Bravo!
Rdv dans deux ans.
Note : 1
Casillas prouve ce soir qu'il est sans conteste un des plus grands gardiens de l'histoire du football. Jamais aucune erreur dans les matches importants.
Et il a encore du temps devant lui pour augmenter son palmarès de fou.
Eufemiano Fuentes (10): Medecin en chef de la Roja, apres avoir recu le prix nobel de médecine en Espagne. A permis a Xavi de retrouver une forme olympique en l'espace de 3 jours et a décidé de faire participer Jordi Alba au prochain tour de France après la finale de ce soir. Il a accessoirement mis au point un déodorant super efficace testé sur les joueurs de la Roja ce soir. Un futur succès a n'en pas douter.
CPJ, Wenger, Liza= 0
Ils ont gâché mon plaisir, Comment au mon dieux peuvent ils être aussi nul?
La meilleure paire de centraux au monde, Piqué ?
Euh non t'as du confondre avec celle du Real oui, Ramos - Pepe là ok.

Piqué ce soir, un jaune qui peut être plus orangé, des relances de m.erde, un petit pont dans sa surface, c'est même Arbeloa qui doit l'aider.

Ramos et Iker c'était infranchissable sur cet Euro.

Excellent article, et bien que je déteste Busquets, le 100% est fantastique à 23 ans.

Un petit mot pour Don Vicente aussi ! Avec la manière en finale ! Le premier à remporter C1, Euro et CDM.
Superbe Euro de tous les madridistas.
Pauvre Busquets, ce soir il aura même pas eu le temps de faire exclure Thiago Motta, il se sera blessé tout seul avant.
Schweintamère Niveau : District
Le meilleur homme du match coté espingouin c'est evidemment... Prandelli!! Il offre la finale aux barçagnols en interdisant a ses joueurs de pratiquer le pressing au milieu... resultat? Les Espagnols se baladent logiquement avec une branlée monumentale a la clef. Si tu laisses jouer leur jeu aux Espagnols, ben t'es mort, c'est comme ça, tout le monde le sait. Les Espagnols ne se sont pas privé de faire le pressing sur Pirlo eux...

Au fait, comment les Portos ont-ils joue la demie? Pressing incessant au milieu, jeu inexistant de la Roja avec des Busquets, Alonso, Xavi, Iniesta et Silva rendus fantomatiques car asphyxiés au milieu. CQFD.

Merci qui? Merci Monsieur Prandelli! Le naufrage de ton equipe est UNIQUEMENT du a ton choix tactique de non-pressing au milieu. T'as voulu faire le beau ce soir, jouer sans te soucier du jeu de l'adversaire, resultat? Tu t'es suicidé tactiquement. Cette defaite humiliante est plus la tienne qu'une demonstration magistrale de la Roja. T'as ecarté les cuisses devant un serial-violeur, ben viens pas te plaindre du viol alors! Tout ce qui t'es arrivé ce soir, c'est toi qui l'a cherché, c'est toi qui l'a provoqué.
Que ça t'apprenne l'humilité et surtout le respect pour un adversaire que tu as sous-estimé en negligeant ses points forts. Pourtant connus par tous depuis 4 ans!!!
Le Portugal lui n'avait pas fait cette erreur en demie avec une tactique parfaite de:
1/ contention du jeu adverse basé sur un pressing haut de tous les instants (réalisé de façon magistrale),
2/ projection automatique vers l'avant a la moindre occasion (mais trop precipitée donc sterile au final).
Et seule la loterie des t.a.b a devié le Portugal d'une victoire en finale largement a sa portee. Le Portugal et l'Espagne sont les deux meilleures equipes de cet Euro. Ils ont disputer la plus belle bataille tactique lors du duel.
A mediter pour tous les apprentis-tacticiens.
Cette finale aura remis tout le monde à sa vraie place.
L'espagne est une équipe qui marche sur l'eau et sur tout le reste du monde ..quand ils le veulent. Vivement 2012.

PS: Schweintamère, le Portugal c'est zéro tirs cadrés en 120 minutes en demi-finale. Un peu faible non pour la deuxième équipe du continent non? Même si c'est une très bonne équipe.
Schweintamère Niveau : District
@eldan23: le foot c'est pas de la boxe, ça se gagne pas aux points!
L'Espagne c'est deux tirs cadrés sur tout le match, parfaitement stoppés par le gardien portos en toute fin de prolongation! Tu te souviens?!
C'est un peu leger pour etre champion d'Europe nan?
Pourtant ils le sont ce soir.
Comme le Portugal l'aurait ete si la loterie des t.a.b. lui avait ete favorable.
Le reste c'est pipeau.
L'Espagne ne gagne qui si elle peut developper son jeu. Le Portugal l'en a empeche, et pas en collant un bus devant les cages, mais en la bouffant a son propre jeu: le pressing haut.
Les deux equipes se valent.
jobaldinho Niveau : DHR
Attention à trop de Mourinhades...
L'Espagne a parfaitement maîtrisé, oui maîtrisé tous ses adversaires techniquement, physiquement et mentalement.
Un groupe et un collectif hors du commun.
Imbattable ou presque.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L'Italie sans défense
700 41