1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Groupe I
  4. // Espagne/France

Casillas et les gardiens sacrifiés

Voilà dix ans qu'Iker Casillas s'est installé dans les bois espagnols. Dix piges de succès, de trophées et de règne sans partage. À 31 ans, le portier du Real Madrid ne laisse que les miettes à ses concurrents. Ils sont nombreux à patienter dans le noir. Sans jouer. Sans espoir. Sans injustice.

Modififié
7 31
Trente et un ans, 141 sélections, une Coupe du monde et deux Championnats d'Europe au CV, oui, Iker Casillas est une machine de guerre. Un mec sur lequel le temps et le succès n'ont aucune emprise. Et c'est peut-être ça le problème, quand on est gardien espagnol. Il faut savoir vivre dans l'ombre de San Iker. Un joueur qui faisait déjà office de vieux alors qu'il n'avait que 20 piges. Depuis sa prise de pouvoir la veille de la Coupe du monde 2002, le portier madrilène n'a rien laissé à ses camarades de classe. Dans son ombre, Pepe Reina a réussi à glaner 25 sélections. Un petit miracle. Víctor Valdés, lui, le triple vainqueur de la C1, est resté bloqué à 9 et le reste de la jeune génération (De Gea, Asenjo, Roblès) pointe à zéro cape. C'est dire la difficulté d'exister dans l'ombre d'un mec qui reste sur 727 minutes d'invincibilité avec la Roja.

Comme Led Zeppelin en début de carrière

En même temps, Casillas est sans doute le meilleur gardien du monde actuellement. On parle de lui pour le prochain Ballon d'or (une première depuis Lev Yachine) après une saison euphorique (Euro, champion d'Espagne et demi-finaliste de la Ligue des champions). Cela montre le poids du garçon dans le football mondial. Forcément, ça laisse peu de place aux autres pour jouer. Ou pour simplement exister. Pepe Reina, par exemple, ne serait pas un titulaire par défaut. Mais Del Bosque ne fonctionne pas comme ça. Même pour les amicaux, il ne fait que très peu tourner. Les meilleurs jouent. Point. Et la génération actuelle est la meilleure. Hormis Arbeloa sur le côté droit de la défense, les Espagnols ont les meilleurs du monde à chaque poste. Ou presque. Alors oui, toute une génération de gardiens a été sacrifiée sur l'autel du succès. Mais ça a toujours été le cas ailleurs et à d'autres époques (Buffon, Barthez, Zoff, Zubizarreta, Banks, Shilton, etc.). Et comme Casillas ne se blesse que très rarement, il enfile les sélections comme Led Zeppelin enfilait les albums en début de carrière : avec un rythme très soutenu. Le talent, sans doute.

Dire qu'en France on s'est souvent vanté d'avoir la plus belle génération de gardiens de but d'Europe avec le binôme Lloris-Mandanda... Les Ibères doivent bien se marrer à la lecture de ce postulat très franco-français. Quand on possède les gardiens titulaires du Real, de Liverpool et du Barça dans son groupe, tout en se privant de celui de Manchester United, cela montre la qualité du vivier espagnol. Sans parler du respect de la concurrence. Reina n'a jamais ouvert sa gueule. Valdés encore moins. Iker, c'est le big boss. Le capitaine. L'homme à succès. Il parle. On écoute.

Une taupe ? Même pas

Depuis quatre ans, il prend tout ce qu'il peut comme distinctions personnelles : élu dans le meilleur XI du monde en 2008, 2009, 2010 et 2011. Idem dans la catégorie des gardiens de but et d'autres saloperies dans le genre. Son armoire à trophées dégueule de partout. On appelle ça faire l'unanimité. 82 matchs sans prendre de buts avec la sélection espagnole, seul joueur au monde avec plus de 100 victoires avec son pays. N'en jetez plus, Iker est intouchable. Il suffit de regarder la carrière de son alter ego, Diego López, pour comprendre la place qu'occupe le capitaine du Real Madrid dans le football espagnol. Comme Iker, Diego López pousse ses premiers braillements en 1981. Comme Iker, il arrive très tôt au Real Madrid. Comme Iker, il est lancé rapidement dans le grand bain. La comparaison s'arrête là. Le long ne tient pas la route. Pas face à Casillas, en tout cas. Après deux ans à s'ennuyer dans les bois du Real Madrid B, il prend la route de Villarreal où il va tout connaître (demi-finale de Ligue des champions et la relégation) loin de l'équipe d'Espagne (une sélection. De trente minutes. Il a remplacé Pepe Reina dans un amical contre la Macédoine...). En même temps, que peut-on reprocher à Iker Casillas ? Même sa compagne - la délicieuse Sara Carbonero - est une perfection. Dernièrement, la presse a bien tenté de le faire vaciller en supputant que le gardien du Real était la fameuse taupe du vestiaire de la Maison Blanche. Un coup d'épée dans l'eau.

« Au cours des derniers mois, sans le vouloir, j'ai été relié à diverses affaires. (...) Un jour, je n'encourage soi-disant pas mon coéquipier Cristiano Ronaldo (quand il est difficile d'être plus admiratif que moi), un autre, je suis une taupe et je laisse fuiter des informations. Après 13 ans passés dans le plus grand club au monde, c'est tout simplement déplacé  » , a ainsi estimé Casillas sur sa page Facebook. Il en faut plus pour l'ébranler. Certes, le pays a déjà eu la peau de Raúl, un mec qui, comme lui, faisait la pluie et le beau temps. Mais à la différence de l'ancien attaquant de Schalke, Casillas est aimé au sein du vestiaire espagnol. Et ça, depuis dix ans. Finalement, tout le monde s'est fait une raison. Le patron du football espagnol, c'est lui. Venez le chercher.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Je sais pas où il est allé chercher Led Zeppelin pour illustrer son article, mais un seul mot : bravo !
Note : 3
Pas mal comme article, un grand gardien en effet.
Par contre c'est dommage de ne pas pointer les différents moments de doutes qui ponctuent la carrière d'Iker (avant la CDM 2010 notamment).
D'ailleurs ça fait quelques temps déjà que son jeu au pied devient alarmant, que ses sorties sur corners sont désastreuses...etc.
Je suis à peu près d'accord avec RonHarris.
Quoiqu'à la réflexion #278@! aurait été plus pertinent que #279; mais bon, je chipote...
Et puis Kompany et Thiago Silva ils sont meilleurs que Pique, Puyol ou Ramos, et Yaya Touré il est meilleur que Busquets, et entre Xavi et Pirlo y a débat, et même Ribéry est meilleur que Pedro!
Non, vraiment, elle est bidon la sélection espagnole, t'as raison RonHarris!
Millonario Niveau : DHR
Certes, aucun but en 82 minutes, mais bon a relativiser avec le milieu de terrain et la défense espagnole... Toujours difficile de juger un gardien. Je pense que sa plus grande qualité, (attention c'est l'un des meilleurs du monde), c'est de fédérer au sein de l'équipe, de créer une stabilité. Malgré des clasico chauds, on a rarement vu l'équipe d'Espagne aussi unie.
C'est vrai, j'ai fait du mauvais esprit, parce que j'avais bien compris ce que tu voulais dire, intrinsèquement, certes, certains joueurs sont meilleurs, mais comme tu le dis, au niveau collectif, très difficile de rivaliser.
Je suis convaincu qu'on pourrait faire un 11, sans espagnols, meilleur, sur le papier, que la sélection espagnole. Pour autant, je suis pas certain que ce 11 gagnerait...
Tout à fait d'accord avec RonHarris.

En Espagne il est San Iker, au réal, depuis un bon bout de temps non.

Champion d'espagne 2012 certes. Mais c'est pas vraiment grâce à lui. IL est l'un des grands responsables de la remuntada du barça juste avant le clasico d'avril qui avait permis aux catalans de croire encore en leurs chances.

En LDC, il n'a pas été impérial face au bayern. A l'aller, sur le but de Gomez, il laisse passer le ballon devant lui dans sa zone sans intervenir.

Depuis le début de la saison, les médias espagnoles n'arrêtent pas de parler de ses erreurs et son niveau inquiétant ne cesse de créer des polémiques. Si aujourd'hui, on parle de lui comme la taupe au réal c'est du avant tout à son niveau depuis le début de la saison.

@Rasko:
Ses sorties désastreuses et ses relances catastrophiques ne datent pas d'aujourd'hui. Ce sont des problèmes récurrents chez lui depuis ses débuts. D'ailleurs le jeu avec la roja privilégie la relance courte.
Harko: j'attendrais avant de dire que Silva et Kompany sont meilleurs, je ne pense pas forcément le contraire mais eux n'ont jamais joué de finales de CL ou de Coupe du Monde ou Euro (ni même Copa America pour Silva) donc leur valeur dans des matchs couperet reste encore à démontrer.
Pour exemple Kompany a complètement pris l'eau en fin de match contre le Real en LDC et Silva avait pris l'eau contre le Barça en poules et contre Arsenal au retour.
yanusdechien Niveau : DHR
@RonHarris
Vu que tu as commencé avec les "é", pourrais-tu faire de même avec toutes les autres lettres ? Ce serait plus facile pour la compréhension.

Bien ton exemple de Neuer : finale de LdC et demi d'Euro ? Et bah Casillas il gagne les 2...
@Harko: bon j'avais pas saisi que c'était ironique en fait. sorry
@RonHarris : le force de l'équipe d'Espagne, c'est que leurs grands joueurs font la différence sur la scène mondiale. Tout les joueurs que tu as cité ne le font pas forcément, même s'ils sont bon en sélection :(
Anonyme78 Niveau : CFA2
Oui, Iker Casillas est l'un des touts meilleurs, un type super, capitaine indéboulonnable de la Roja, etc.
Après, comme d'autres je m'étonne quand même du manque de nuance de l'article. Ses performances en dents de scie avec le Real en 2009 - 2010, le fait qu'il ne soit pas forcément toujours impérial sur les corners...Bref, y avait moyen d'apporter un peu de nuance.
Si Casillas a envie de se faire administrer une bonne pi*e, je pense pas qu'il ait besoin d'appeler le standard de la rédac de So Foot, Sara Carbonero est suffisamment dotée pour.
quand je vois des gens qui nous sortent du kompany et du yaya touré ...

Le commencement serait deja qu'il passe le premier tour de la LDC si il sont si fort que ça.

comme dit un peu plus haut dans les commentaires il y a casillas, buffon, cech, neuer et apres le reste... tres loin.
Il a prouvé à l'euro que c'était le meilleur à son poste.
Beaucoup doutait et doute toujours à voir les commentaires (évidemment ce n'est que de la jalousie).
S'il est moins bon au Real, il ne faut pas oublié que devant il a Pepe, marcelo et arbeloa qui ne sont pas régulier quand ils jouent en club!
oui et donc tu compares 1 pure milieu defensif ( busquets) avec 1 B2B (Touré)

ensuite tu regarde le palmares de Busquets et xabi alonso et tu compares avec Touré

ensuite tu me rapelles ou joué touré avant man shitty et qu'on lui disent "allez salut en fait on a trouvé mieux"?

enfin tu me rapelles avec qui il a gagner la ldc?
claudy focan Niveau : District
si il jouit d'une telle aura le mister, c'est qu'il a fait une paire d'exploit!après, je le trouve effectivement bien moins bon qu'à une époque et le jeu au pied sous pression et ses sorties sur corner piquent un peu les yeux, faut bien le dire! quand à ses records en selection, il a qd même devant lui une p*tain de génération qui monopolise la balle comme personne!quid du gardien dans ces cas là?même victor valdes ferait l'affaire.
non je pense que son aura se joue aussi et surtout dans les vestiaires comme un puyol ou un xavi,il est un fédérateur permettant une harmonie des joueurs barça/real.
cela montre une certaine intelligence dans la gestion de groupe, chose que l'on ne retrouvre pas forcément en edf malheureusement!
Je crois que Harko le résume bien.

Messi est meilleur que Cesc ?
Cristiano que Pedro ?
Toure que Xabi ?
Kompany que Ramos ?
(je n'ose pas mettre Xavi excusez moi...)

je trouve que c'est un débat stérile. L'espagne c'est une ossature qui depuis 10 ans matraque tout sur son passage. Que machin soit plus fort que machin, certe, mais que je sache Kompany c'est la belgique et Cristiano le Portugal. En collectif pour l'instant on fait pas mieux
Apres les comparer au niveau des clubs, et dire par exemple que Kompany el l'artisant du sacre de City, ok. Mais n'est ce pas le champion d'Angleterre qui a bu completement la tasse contre le champion d'Espagne ? Kompany, Toure ...??

@Ron.
personne ne dit que les jouers de City sont mauvais (vu que tu as l'air très porté sur eux) mais stp regarde le CV de l'equipe d'espagne et compare avec Toure....
exemple : pique

1 carling cup
1 community shield
1 premier league
2 copa del rey
3 ligas españolas
3 supercopa de españa
camion d’europe sub-19
3 liga de campeones
2 super copa de europa
2 mundial de club
1champion d’europe
1 champion du monde

et pour comparer au meme poste, Busquets

2 copa de rey
3 supercopa de españa
3 liga de españa
2 supercopa de europe
2 mondial des clubs
2 champions league
champion d’europe des nations
Champion du monde

24 ans, a mit Toure sur le Banc et Mascherano en defenseur central.
fernandollorientais Niveau : CFA
Une question simple : quel gardien espagnol, ces dix dernières années, avait le niveau international, et pouvait ainsi parler d'une quelconque injustice, ou même malchance au sujet de sa non titularisation dans les bois ibériques ?
C'est impossible de rester au plus haut niveau tant d'années, plus d'une décennie, sans avoir quelques passages moins bons. Surtout avec un tel palmarès. Il a TOUT gagné en et avec l'Espagne.
Mais si certains s'attardent tant à rappeler ses quelques points faibles (certes ils existent mais quel gardien n'en a pas? Vaut-il mieux être moyen dans tous les domaines ?) c'est probablement parce que c'est LE meilleur.
D'ailleurs je rappelle à certains que pendant une ou deux saisons il était le gardien le plus sollicité de Liga en terme d'arrêts ! Oui, faut pas oublier que le Real n'a pas une tradition de défense solide, entre le départ de Hierro et l'arrivée de Pepe le club n'a eu que des intermittents du spectacle en défense centrale. Il a prouvé toute sa valeur pendant ces années d'instabilité défensive en club. Quant à la Roja, ce n'est pas son milieu ou sa défense qui sont dans les cages pendant les séances de TAB qu'il remporte comme un géant dans les moments les plus chauds des plus grandes compétitions internationales.
Bel hommage So Foot pour l'un des plus grands de l'Histoire, et un très bon gars en dehors des terrains ce qui n'enlève rien à sa légende.
Cette entrée en finale de C1 2002 face à Leverkusen, qui l'aura oubliée. El Santo.
Perso je trouve que Neueur et Hart sont meilleurs que lui EN ce moment. Hart à d'ailleurs été élu meilleur gardien de l'euro il me semble grâce au match contre l'Italie.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La semaine Twitter
7 31