1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Groupe I
  4. // Espagne/France

Voilà dix ans qu'Iker Casillas s'est installé dans les bois espagnols. Dix piges de succès, de trophées et de règne sans partage. À 31 ans, le portier du Real Madrid ne laisse que les miettes à ses concurrents. Ils sont nombreux à patienter dans le noir. Sans jouer. Sans espoir. Sans injustice.

Modififié
7 31
Trente et un ans, 141 sélections, une Coupe du monde et deux Championnats d'Europe au CV, oui, Iker Casillas est une machine de guerre. Un mec sur lequel le temps et le succès n'ont aucune emprise. Et c'est peut-être ça le problème, quand on est gardien espagnol. Il faut savoir vivre dans l'ombre de San Iker. Un joueur qui faisait déjà office de vieux alors qu'il n'avait que 20 piges. Depuis sa prise de pouvoir la veille de la Coupe du monde 2002, le portier madrilène n'a rien laissé à ses camarades de classe. Dans son ombre, Pepe Reina a réussi à glaner 25 sélections. Un petit miracle. Víctor Valdés, lui, le triple vainqueur de la C1, est resté bloqué à 9 et le reste de la jeune génération (De Gea, Asenjo, Roblès) pointe à zéro cape. C'est dire la difficulté d'exister dans l'ombre d'un mec qui reste sur 727 minutes d'invincibilité avec la Roja.

Comme Led Zeppelin en début de carrière

En même temps, Casillas est sans doute le meilleur gardien du monde actuellement. On parle de lui pour le prochain Ballon d'or (une première depuis Lev Yachine) après une saison euphorique (Euro, champion d'Espagne et demi-finaliste de la Ligue des champions). Cela montre le poids du garçon dans le football mondial. Forcément, ça laisse peu de place aux autres pour jouer. Ou pour simplement exister. Pepe Reina, par exemple, ne serait pas un titulaire par défaut. Mais Del Bosque ne fonctionne pas comme ça. Même pour les amicaux, il ne fait que très peu tourner. Les meilleurs jouent. Point. Et la génération actuelle est la meilleure. Hormis Arbeloa sur le côté droit de la défense, les Espagnols ont les meilleurs du monde à chaque poste. Ou presque. Alors oui, toute une génération de gardiens a été sacrifiée sur l'autel du succès. Mais ça a toujours été le cas ailleurs et à d'autres époques (Buffon, Barthez, Zoff, Zubizarreta, Banks, Shilton, etc.). Et comme Casillas ne se blesse que très rarement, il enfile les sélections comme Led Zeppelin enfilait les albums en début de carrière : avec un rythme très soutenu. Le talent, sans doute.

Dire qu'en France on s'est souvent vanté d'avoir la plus belle génération de gardiens de but d'Europe avec le binôme Lloris-Mandanda... Les Ibères doivent bien se marrer à la lecture de ce postulat très franco-français. Quand on possède les gardiens titulaires du Real, de Liverpool et du Barça dans son groupe, tout en se privant de celui de Manchester United, cela montre la qualité du vivier espagnol. Sans parler du respect de la concurrence. Reina n'a jamais ouvert sa gueule. Valdés encore moins. Iker, c'est le big boss. Le capitaine. L'homme à succès. Il parle. On écoute.

Une taupe ? Même pas

Depuis quatre ans, il prend tout ce qu'il peut comme distinctions personnelles : élu dans le meilleur XI du monde en 2008, 2009, 2010 et 2011. Idem dans la catégorie des gardiens de but et d'autres saloperies dans le genre. Son armoire à trophées dégueule de partout. On appelle ça faire l'unanimité. 82 matchs sans prendre de buts avec la sélection espagnole, seul joueur au monde avec plus de 100 victoires avec son pays. N'en jetez plus, Iker est intouchable. Il suffit de regarder la carrière de son alter ego, Diego López, pour comprendre la place qu'occupe le capitaine du Real Madrid dans le football espagnol. Comme Iker, Diego López pousse ses premiers braillements en 1981. Comme Iker, il arrive très tôt au Real Madrid. Comme Iker, il est lancé rapidement dans le grand bain. La comparaison s'arrête là. Le long ne tient pas la route. Pas face à Casillas, en tout cas. Après deux ans à s'ennuyer dans les bois du Real Madrid B, il prend la route de Villarreal où il va tout connaître (demi-finale de Ligue des champions et la relégation) loin de l'équipe d'Espagne (une sélection. De trente minutes. Il a remplacé Pepe Reina dans un amical contre la Macédoine...). En même temps, que peut-on reprocher à Iker Casillas ? Même sa compagne - la délicieuse Sara Carbonero - est une perfection. Dernièrement, la presse a bien tenté de le faire vaciller en supputant que le gardien du Real était la fameuse taupe du vestiaire de la Maison Blanche. Un coup d'épée dans l'eau.

« Au cours des derniers mois, sans le vouloir, j'ai été relié à diverses affaires. (...) Un jour, je n'encourage soi-disant pas mon coéquipier Cristiano Ronaldo (quand il est difficile d'être plus admiratif que moi), un autre, je suis une taupe et je laisse fuiter des informations. Après 13 ans passés dans le plus grand club au monde, c'est tout simplement déplacé  » , a ainsi estimé Casillas sur sa page Facebook. Il en faut plus pour l'ébranler. Certes, le pays a déjà eu la peau de Raúl, un mec qui, comme lui, faisait la pluie et le beau temps. Mais à la différence de l'ancien attaquant de Schalke, Casillas est aimé au sein du vestiaire espagnol. Et ça, depuis dix ans. Finalement, tout le monde s'est fait une raison. Le patron du football espagnol, c'est lui. Venez le chercher.

Par Mathieu Faure
Modifié

Dans cet article

 //  Hooligan della Bourg-Péronnas
Note : 1
Je sais pas où il est allé chercher Led Zeppelin pour illustrer son article, mais un seul mot : bravo !
 //  Socio del Auxerre
Note : 3
Pas mal comme article, un grand gardien en effet.
Par contre c'est dommage de ne pas pointer les différents moments de doutes qui ponctuent la carrière d'Iker (avant la CDM 2010 notamment).
D'ailleurs ça fait quelques temps déjà que son jeu au pied devient alarmant, que ses sorties sur corners sont désastreuses...etc.
Note : 5
Je suis à peu près d'accord avec RonHarris.
Quoiqu'à la réflexion #278@! aurait été plus pertinent que #279; mais bon, je chipote...
Note : 2
Et puis Kompany et Thiago Silva ils sont meilleurs que Pique, Puyol ou Ramos, et Yaya Touré il est meilleur que Busquets, et entre Xavi et Pirlo y a débat, et même Ribéry est meilleur que Pedro!
Non, vraiment, elle est bidon la sélection espagnole, t'as raison RonHarris!
Millonario Niveau : DHR
Note : 1
Certes, aucun but en 82 minutes, mais bon a relativiser avec le milieu de terrain et la défense espagnole... Toujours difficile de juger un gardien. Je pense que sa plus grande qualité, (attention c'est l'un des meilleurs du monde), c'est de fédérer au sein de l'équipe, de créer une stabilité. Malgré des clasico chauds, on a rarement vu l'équipe d'Espagne aussi unie.
Note : 1
C'est vrai, j'ai fait du mauvais esprit, parce que j'avais bien compris ce que tu voulais dire, intrinsèquement, certes, certains joueurs sont meilleurs, mais comme tu le dis, au niveau collectif, très difficile de rivaliser.
Je suis convaincu qu'on pourrait faire un 11, sans espagnols, meilleur, sur le papier, que la sélection espagnole. Pour autant, je suis pas certain que ce 11 gagnerait...
Tout à fait d'accord avec RonHarris.

En Espagne il est San Iker, au réal, depuis un bon bout de temps non.

Champion d'espagne 2012 certes. Mais c'est pas vraiment grâce à lui. IL est l'un des grands responsables de la remuntada du barça juste avant le clasico d'avril qui avait permis aux catalans de croire encore en leurs chances.

En LDC, il n'a pas été impérial face au bayern. A l'aller, sur le but de Gomez, il laisse passer le ballon devant lui dans sa zone sans intervenir.

Depuis le début de la saison, les médias espagnoles n'arrêtent pas de parler de ses erreurs et son niveau inquiétant ne cesse de créer des polémiques. Si aujourd'hui, on parle de lui comme la taupe au réal c'est du avant tout à son niveau depuis le début de la saison.

@Rasko:
Ses sorties désastreuses et ses relances catastrophiques ne datent pas d'aujourd'hui. Ce sont des problèmes récurrents chez lui depuis ses débuts. D'ailleurs le jeu avec la roja privilégie la relance courte.
Harko: j'attendrais avant de dire que Silva et Kompany sont meilleurs, je ne pense pas forcément le contraire mais eux n'ont jamais joué de finales de CL ou de Coupe du Monde ou Euro (ni même Copa America pour Silva) donc leur valeur dans des matchs couperet reste encore à démontrer.
Pour exemple Kompany a complètement pris l'eau en fin de match contre le Real en LDC et Silva avait pris l'eau contre le Barça en poules et contre Arsenal au retour.
yanusdechien Niveau : DHR
@RonHarris
Vu que tu as commencé avec les "é", pourrais-tu faire de même avec toutes les autres lettres ? Ce serait plus facile pour la compréhension.

Bien ton exemple de Neuer : finale de LdC et demi d'Euro ? Et bah Casillas il gagne les 2...
@Harko: bon j'avais pas saisi que c'était ironique en fait. sorry
@RonHarris : le force de l'équipe d'Espagne, c'est que leurs grands joueurs font la différence sur la scène mondiale. Tout les joueurs que tu as cité ne le font pas forcément, même s'ils sont bon en sélection :(
Anonyme78 Niveau : DHR
Note : 1
Oui, Iker Casillas est l'un des touts meilleurs, un type super, capitaine indéboulonnable de la Roja, etc.
Après, comme d'autres je m'étonne quand même du manque de nuance de l'article. Ses performances en dents de scie avec le Real en 2009 - 2010, le fait qu'il ne soit pas forcément toujours impérial sur les corners...Bref, y avait moyen d'apporter un peu de nuance.
Si Casillas a envie de se faire administrer une bonne pi*e, je pense pas qu'il ait besoin d'appeler le standard de la rédac de So Foot, Sara Carbonero est suffisamment dotée pour.
 //  Fidèle de Liverpool
quand je vois des gens qui nous sortent du kompany et du yaya touré ...

Le commencement serait deja qu'il passe le premier tour de la LDC si il sont si fort que ça.

comme dit un peu plus haut dans les commentaires il y a casillas, buffon, cech, neuer et apres le reste... tres loin.
Note : -3
Il a prouvé à l'euro que c'était le meilleur à son poste.
Beaucoup doutait et doute toujours à voir les commentaires (évidemment ce n'est que de la jalousie).
S'il est moins bon au Real, il ne faut pas oublié que devant il a Pepe, marcelo et arbeloa qui ne sont pas régulier quand ils jouent en club!
 //  Fidèle de Liverpool
oui et donc tu compares 1 pure milieu defensif ( busquets) avec 1 B2B (Touré)

ensuite tu regarde le palmares de Busquets et xabi alonso et tu compares avec Touré

ensuite tu me rapelles ou joué touré avant man shitty et qu'on lui disent "allez salut en fait on a trouvé mieux"?

enfin tu me rapelles avec qui il a gagner la ldc?
Exclu limitée : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez NetBet !France & Allemagne = 213€ à gagner
dimanche 26 juin
Revues de presse en Pologne et en SuisseCroke Park décale ses finales de foot gaëliqueFernando Santos : « il faut être pragmatique pour gagner »
samedi 25 juin
Le but de Quaresma en prolongationLes compos de Croatie-PortugalShaqiri est « très déçu » Le CSC de l'Irlande du NordLa Russie officialise le départ de son sélectionneur Lars Lagerbäck : « J'ai affronté six fois l'Angleterre, je n'ai jamais perdu »L'Irlande, le 4-4-2 et les 1-0L'Italie privée de CandrevaLes compositions de Galles/Irlande du Nord Le ciseau dingue de Shaqiri Le tacle assassin de Schär sur LewandowskiPoteau rentrant, le jeu de l’apéro de l’Euro L'ouverture du score de BłaszczykowskiLa danse des supporters suisses et polonaisLes compos de Suisse-Pologne La folie capillaire de Perišić Giorgio Chiellini et la culture espagnolePerquis : « La Pologne a une belle carte à jouer »Bale veut aller au boutFàbregas a hâte de bosser avec ConteWilmots répond aux critiquesGénésio : « L’Euro commence maintenant » Le podcast complètement fou d’Éric CantonaLa Croatie et le Portugal font monter la pression Quand Lucas Digne pète une caméra de la FFFMessi s’en prend de nouveau à sa FédérationŠkrtel : « Ce ne sera pas notre dernier match dans la compétition »L’Algérie dans le groupe de la mortČačić : « On a l’ambition d’aller très loin dans ce tournoi »Une rencontre entre le vainqueur de la Copa América et de l’Euro ? Santos : « On sera au rendez-vous »
vendredi 24 juin
Pronostic Croatie Portugal : jusqu'à 615€ à gagner sur la première affiche des 1/8es de l'Euro 2016Xavi : « L’Italie de Conte est un mélange de l’Atlético et du Barça »Marc Wilmots : « Oui, Radja Nainggolan fume »Coleman : « L’Irlande du Nord défend très bien »Le meilleur buteur de Serie B rejoint MilanExclu SoFoot : 5€ sans dépôt offerts chez France-Pari !Kane et les Anglais pas préoccupés par le BrexitNeuer ne se méfie pas que d'Hamšík Le retour triomphal des Albanais Nainggolan surpris avec un paquet de cigarettesMourinho veut des gros transferts à United cet étéChiellini craint la « bête noire » espagnoleRooney et la malédiction anglaise des tirs au butGénésio : « Garder une majorité des joueurs »
Partenaires
Le kit du supporter Trash Talk basket Vietnam Label
A lire ensuite La semaine Twitter
7 31