Carrasso, oui mais

Modififié
0 0
La vie sportive réserve parfois bien des surprises. Et en termes d'émotion, Cédric Carrasso a vécu dimanche une soirée de feu, face à Montpellier (1-1).

Le portier international a réussi l'exploit de repousser deux penalties, mais il a commis une faute de main sur l'égalisation héraultaise. Une erreur qui, pour ses partenaires, ne remet pas en cause sa crédibilité. Bien au contraire.

« Il doit être satisfait de son match, comme l'ensemble des joueurs » , a commenté Laurent Blanc, quand Marouane Chamakh développait l'argumentaire. « C'est l'homme du match, même s'il a peut-être commis une faute de main sur le but montpelliérain que je n'ai pas vue, a déclaré le Franco-Marocain. Le fait qu'il ait réalisé le premier arrêt nous a hyper surmotivés et donné encore plus envie d'y croire, et sur le deuxième, n'en parlons pas ! Si l'on a bien entamé la deuxième mi-temps, c'est beaucoup grâce à lui. Il a pris la parole à la pause, a réuni tous les joueurs, et nous a demandé de nous lâcher et de nous surpasser. Il nous a dit que l'on pouvait créer l'exploit même à dix, et il n'a pas eu tort » .

Le tort qu'il a, c'est qu'il est numéro 3 dans la hiérarchie tricolore.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Vidéo: 3 joueurs à terre
0 0