En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Angleterre – Liverpool – Retraite de Jamie Carragher

Carragher: « Je n’étais pas un Michel quelconque ! »

Jamie Carragher raccroche ses vissés aiguisés en fin de saison. Avec dans le rétro une brouette de coupes, la rencontre de Salif Diao, une vie qui se pose, des matches de bourrins, des matches parfaits et l’amour inconditionnel d’Anfield. Un goût d’Angleterre se retire. Le foot qui pleut, qui tire le short, qui se bat jusqu’au bout, les joues rouges.

Modififié
Un jour, dans ses jeunes années professionnelles, Jamie, Carragher, a décidé de suivre les conseils de Gérard, Houllier : « Ne traîne pas en boîte tant que t’es joueur. Achètes-en une à la fin de ta carrière ! » Au mois de mai 2013, "Carra" raccroche, avec plus de 700 matches sous le capot, 2e meilleur total de l’histoire du club. Sans le night-club au bout. Non, pour le moment, Jamie n’a qu’un café "healthy eating" avec les écrans plats pour le sport.




« Mon problème : je ne sais pas centrer »


Jamie Carragher va se ranger, le devoir accompli. « Je me suis senti reconnu comme un symbole de ce que devait être un joueur de Liverpool. Un article disait que si Steven Gerrard était le cœur du club, j’en étais l’âme. J’aime bien entendre ça » écrivait-il dans sa bio fin 2008. Avec la retraite de Carragher, c’est donc une certaine idée du foot anglais, du foot de Liverpool qui disparaît : peu importe l’esthétique, tant qu’on y met du cœur. Cette étiquette l’a aussi desservi, à le faire passer pour un joueur moyen, un peu bovin, de Grande-Bretagne. Une vache un peu folle. C’est vrai qu’effectuer sa jeunesse attaquant pour commencer pro en arrière droit n’est a priori pas la marque de fabrique des génies du foot. Jamie préfère rectifier : « On me présente parfois comme l’exemple d’un joueur de moyenne classe. Et que jeune, grâce aux bons conseils et aux coaches, j’ai pu élever très haut mon niveau de jeu. Je peux accepter cette vision mais je me sens aussi insulté. Suggérer qu’un tas d’autres joueurs auraient pu être aussi bons que moi, c’est pas respectueux. Je ne suis pas un joueur moyen, soudainement devenu assez bon pour jouer à Liverpool. J’étais dans le groupe élite à Lilleshall, donc j’avais quelques bonnes raisons de croire que j’étais l'un des meilleurs joueurs du pays à cet âge. Je n’étais pas de la trempe d’Owen ou Stevie, mais je n’étais pas un Michel quelconque. Je déteste l’idée que ma réussite se soit faite malgré mes défauts plutôt qu’en raison de mes forces. » Il se reconnaît un réel défaut : « Mon problème, c’est que je ne sais pas centrer. » Convaincu qu’un entraîneur « ne fait jamais d’un mauvais joueur un bon joueur » , il a tout de même concédé l’apport de Houllier et Benitez dans sa trajectoire, tout en maudissant la mode des entraîneurs étrangers en Premier League : « Pour un étranger de la trempe d’un Wenger, combien d’Alain Perrin par exemple ? » En maudissant aussi l’afflux de jeunes joueurs étrangers, au détriment des lads du cru. « A un moment, nos scouts ramenaient chaque mois un U18 espagnol pour un essai d’un mois. Je ne vais pas mentir : j’aimais pas ça » .


« Salif Diao, une catastrophe »


Dans les débats internes entre l’académie et les pros, les techniciens français et espagnol cherchent toujours à ranger de leur côté Carragher, plutôt dubitatif : « Peut-être voulaient-ils me convaincre des réponses qu’ils apportaient ?... Et là, je regardais sur le terrain. Je voyais des "jeunes pousses" comme Djimi Traoré, Sebastian Leto, Anthony Le Tallec, Grégory Vignal, Carl Medjani, Alou Diarra et Gabriel Palletta. Je dois l’admettre. Si j’avais été forcé de choisir mon camp, je serais resté auprès de mon coach chez les jeunes » . De ses propres dires, Houllier est quand même celui qu’il l’a fait devenir un joueur qui compte en Premier League. Avec une méthode particulière : l’obliger à se caser pour qu’il canalise ses envies de sorties. Houllier lui a aussi fait rencontrer Salif Diao sur un pré : « Si El-Hadji Diouf était une déception, Salif Diao était une catastrophe. Il ne savait pas faire de passes, était limite quand il taclait et ne marquait jamais. Et ça, c’étaient plutôt ses qualités ! » Avec Benitez, il dit « avoir atteint le pedigree européen, plus guidé sur les détails de mon boulot de défenseur » .



Chien, tapis et cris dans le bus


Sa carrière, Jamie est allée la chercher avec les dents et un caractère en béton armé. Un guerrier. Déjà, il naît avec les entrailles à l’extérieur du ventre. Après 6 semaines d’hôpital – « c’était sérieux à l’époque » - une cicatrice et pas de nombril, le petit Carragher s’acclimate au quartier de Bootle. A la nounou aussi, plus bouteille que tasse : « Cela avait atteint un tel point qu’elle a une fois confondu son pauvre chien avec le tapis du salon. Elle s’apprêtait à lancer ce tapis dans la cuisine lorsqu’elle s’aperçut qu’il avait quatre pattes » sourit aujourd’hui Carra. Avec sa bande, Jamie sombre dans le foot et une passion sans borne pour Everton. Matches à domicile, à l’extérieur, en coupe d’Europe, de l’anti-Liverpool, tout y passe. Ce groupe a ses codes et ses discussions d’initiés : « On m’a présenté à la plupart des vrais Evertonians, comme Eddie Cavanagh. Eddie a déjà couru sur Wembley quand Everton gagne la Cup en 1966. Ça lui vaut un statut d’icône ici. Être capté par les caméras, c’était une sorte de médaille d’honneur. » Une filiation caramel qu’il a difficilement conciliée avec les couleurs de Liverpool, qu’il a portées dès ses 12 ans. Il n’était pas rare ado de le voir s’entraîner avec le complet d’Everton. Après une manifestation de joie trop pro-Everton dans le bus de la réserve de Liverpool, Carragher gagne un rencard chez les patrons de l’académie : « Écoute, Jamie, tu vas devoir régler ça. Le staff des seniors a grand espoir que tu joues pour l’équipe première. Il est temps pour toi de te comporter comme un joueur de Liverpool. » Everton, c’était un peu l‘histoire de la femme qu’il avait trop aimée, dont il s’est lassé pour finir dans les bras d’une proie encore plus belle, plus expérimentée. « Il y a deux Everton dans ma vie : celui avant Liverpool, celui après. Le Everton des eighties, je l’appelle "nous", le plus moderne, je l’appelle "eux" » . Des chants hostiles d’Evertonians contre son pote Gerrard et les supporters Reds du Heysel emballent le tout. Jamie passe dans le camp rouge. Une rumeur dirait qu’il porte un tatouage d’Everton au bras, qu’il camoufle à chaque match. « Pas du tout, si je porte des manches longues, c’est que j’ai les bras tout maigrichons » .

Les sourires de Sven et Rigobert

Malgré son côté soi-disant rachot, Carragher aura tout le temps réussi à se faire respecter. Dès la Youth Cup, en 1996, qu’il gagne aux côtés de Gerrard et Owen. « J’ai pas honte de dire qu’on a gagné cette coupe avec une équipe de petits cons. On ressemblait à un gang de rue, des coins les plus sombres de la ville. On avait plus de caractère que de qualités » déclare franchement Jamie. Le défenseur anglais s’agrippera au mental et finalement au talent à une place de titulaire : « Psychologiquement et physiquement, je devais montrer à mes concurrents qu’ils étaient inférieurs, des ennemis jurés. Je ne devais leur laisser aucun espoir de gagner un 5-5. C’est de mon maillot de Liverpool dont on parle là ! Personne ne se pointe à Melwood pour m’y sortir sans combattre » . Rigobert Song peut en témoigner. Alors que Carragher apprend sa sélection chez les Three Lions, le Camerounais se met à sourire, narquois. « Il avait un regard d’étonnement moqueur, un peu celui que je fais quand il racontait qu’il n’avait que 21 ans » ironise Carra. Rigobert finira la jambe dans la glace, après un tacle d’affreux de l’Anglais à l’entraînement. Faut pas le chercher. Encore moins après une mauvaise performance. Après deux csc et une défaite 3-2 contre l’ennemi Man United, un repas de groupe tourne vinaigre avec la WAG de Sander Westerveld, « un gardien moyen que je n’aimais pas et qui se prenait pour Gordon Banks » . La miss l’enfonce en public avant que Carra mette un ultime tacle : « Fuck-off, barrez-vous en Hollande ! » . Quand on le taquinait un peu plus subtilement, il avait aussi son répondant. Rafa Benitez, après une conférence de presse, chambre Jamie : « J’ai dit aux journalistes que t’étais meilleur que John Terry » en mimant avec ses doigts le nez de Pinocchio. La réponse se fit entendre quelques mois après, la veille d’un Chelsea-Liverpool, parfum C1 : « Je réponds aux questions des journalistes. En partant, Rafa me demande ce que j’ai dit. Là, je lui sors : "Je viens de dire que vous étiez meilleur entraîneur que Mourinho" en imitant comme lui Pinocchio » .

Jamie Carragher s’est donc rangé, un peu comme Liverpool. Sa retraite annoncée sonne comme la disparition du prototype du joueur anglais de club, d’un seul club. Il ne faisait pas partie des joueurs anglais pollués par les résultats décevants de la sélection. Blessé ou choix par défaut chez les Three Lions, il n’a par exemple pas été impressionné par Sven-Göran Eriksson : « Coach international ou playboy international ? Si son style de football avait été aussi divertissant que sa vie privée, l’Angleterre aurait été championne du monde et il aurait eu un contrat de 20 ans » . Tout ça, Jamie ne s’en émeut pas. Son foot, c’était Liverpool, la finale d’Istanbul en 2005, « le plus bel exploit de l’histoire du club » selon lui, vaincre Alavès en finale d’UEFA, battre Everton, soulever de la Cup. « Le ‘God save the Queen’ ne m’a jamais transcendé alors que le ‘You’ll never walk alone’, tu comprends tout de suite ce que ça veut dire. (…) A Liverpool, on trouve que le club, ce sont les numéros du Loto. La sélection, c’est le numéro complémentaire » .

Tous propos tirés d’une autobiographie qui vaut le coup, Carra, my autobiography par Jamie Carragher

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:13 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon Hier à 22:39 L'UEFA crée "la Ligue des Nations" 56 Hier à 15:00 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 3 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 21 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16
mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 34 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92
À lire ensuite
Espagne-PSG, l'abécédaire