Carlos Sánchez est un joueur international de football professionnel né le 06/02/1986 à Quibdo Choco, Colombie. Il appartient actuellement à l'équipe d'Aston Villa.
Carlos Sánchez Aston Villa FC
Colombie
29 ans
Né le 06/02/1986 à Quibdo Choco
Joueur International

Photos de Carlos Sánchez

Carlos Sanchez avec le maillot de River Carlos Sanchez (River Plate) Carlos Sánchez, avec le pouce. Carlos Sanchez (Valenciennes)

Statistiques de Carlos Sánchez

Palmarès

Titres

Débuts
2003, Danubio (Uruguay, )
International
depuis 2006/2007, 49 sélections (Colombie )

Carrière de Carlos Sánchez

Saison
 
Club
Div.
Championnat
Champ.
Matchs
M.
Buts
B.
Europe
Eur.
Matchs
M.
Buts
B.
Sélection
Sel.
Matchs
M.
Buts
B.
  Aston Villa
2014/15
Premier League 
  Elche
2013/14
Liga BBVA 
30 
13 
Rangers Talca
2013
 
Rangers Talca
Torneo de Transición 
  Valenciennes
2012/13
Ligue 1 
30 
2 
Rangers Talca
2012
 
Rangers Talca
Apertura 
  Valenciennes
2011/12
Ligue 1 
21 
2010/11
Ligue 1 
28 
2 
2009/10
Ligue 1 
28 
5 
2008/09
Ligue 1 
37 
1 
2007/08
Ligue 1 
34 
11 
River Plate Montevideo
2006/07
 
River Plate Montevideo
Apertura 
26 
1 
2005/06
 
River Plate Montevideo
Apertura 
11 
2005
 
River Plate Montevideo
Primera División 
Danubio
2005
 
Danubio
 
2004
 
Danubio
 
2003
 
Danubio
 

Articles sur Carlos Sánchez

Dessine-moi une finale de Copa América

Copa América 2015 - Finale - Chili/Argentine

Dessine-moi une finale de Copa América

En 1993, la CONMEBOL adopte le format « européen » des compétitions avec plusieurs groupes et des phases finales. Dès lors, les finales de Copa América ont donné lieu à de belles histoires.
11
Quel mercato pour les petits poucets de la Premier League ?

Angleterre - Premier League - Mercato

Quel mercato pour les petits poucets de la Premier League ?

Bien plus à l'aise financièrement que les équipes modestes des autres championnats, les teams du bas de tableau de Premier League doivent néanmoins rivaliser dans un des championnats les plus difficiles du monde. Comment recruter ? 14
Eh, River Plate, c'est quoi ce mercato ?

Argentine - Primera Division - River Plate - Mercato

Eh, River Plate, c'est quoi ce mercato ?

n onze type. Lucho et Aimar se retrouvent en concurrence avec des titulaires indiscutables que sont Carlos Sánchez et Kranevitter. Saviola, lui, possède une réelle chance de s'imposer : 5
L'Argentine au bout du suspense

Copa América 2015 - Quarts de finale - Argentine/Colombie (0-0, 5 tab à 4)

L'Argentine au bout du suspense

bie nageait dans l'inconnu. Au milieu de terrain, l'interrogation persistait. Avec la suspension de Carlos Sánchez (jusqu'ici le Colombien le plus convaincant) et la blessure d'Edwin Val 59
L'Uruguay ou le football de survie

Copa América 2015 - Quart de finale - Chili/Uruguay

L'Uruguay ou le football de survie

donc souvent à une accumulation de joueurs qui incarnent cette fameuse « garra charrúa », tels que Carlos Sánchez, Godín, José María Giménez ou les deux milieux défensifs cités précédem 11
Crise du jeu au Brésil

Copa América 2015 - Groupe C - J3 - Brésil/Venezuela

Crise du jeu au Brésil

absents et les changements de sélectionneur, le Brésil ne joue pas plus ni mieux. Alors que le seul Carlos Sánchez a suffi pour détruire les plans offensifs brésiliens mercredi soir avec 17
Une pâle Celeste arrache sa qualification

Copa América 2015 - Gr. B - 3e journée - Uruguay/Paraguay (1-1)

Une pâle Celeste arrache sa qualification

de Luis Suárez. Quant au Bordelais Diego Rolán, il se voyait déporté sur le côté gauche, tandis que Carlos Sánchez prenait la place de l'ex-Parisien, Cristian Rodríguez. Pour son 150e ma 14
Carlos Sánchez, le bleu lui va si bien

Copa América 2015 - Gr. B - 2e journée - Uruguay/Paraguay

Carlos Sánchez, le bleu lui va si bien

Abandonné par son père à huit ans, Carlos Sánchez s'est forgé dans les matchs de rue, dans un quartier chaud de Montevideo. Celui qui a connu sa première sélection sur le tard est désorm 9
La mémoire noire de l'Estadio Nacional

Copa América - Chili - Estadio Nacional

La mémoire noire de l'Estadio Nacional

Quand le Chili y joue ses matchs, l'ambiance est festive. Pourtant, malgré cette joie contagieuse, personne ne pense qu'ici même, il y a à peine plus de 40 ans, on torturait. L'Estadio Nacional n'est pas qu'un stade de football, il fut aussi le plus grand camp de concentration de la dictature de Pinochet. Un souvenir qu'essaye de raviver un groupe d'anciens prisonniers politiques. Car un peuple sans mémoire est un peuple sans futur. 7