En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Matchs amicaux
  3. // Brésil/Chili

Carlos Caszely, l'homme qui a dit non à Pinochet

Le Brésil et le Chili ont en commun d'avoir connu des régimes militaires pendant la seconde moitié du XXe siècle. Dans chacun de ces pays, chez le géant comme chez le petit, des footballeurs se sont levés contre la dictature. Le Brésil a eu Sócrates et la Démocratie corinthienne. Présentation du Chilien Carlos Caszely, l'homme qui a dit non à Pinochet.

Modififié
Il est des pays où, le 11 septembre, les États-Unis n'ont pas le monopole du souvenir. Ainsi le Chili : le 11 septembre 1973, les avions bombardent le palais présidentiel de La Moneda, et Salvador Allende se suicide sur ces derniers mots : « Je ne renoncerai pas. Pour avoir fait cette transition historique, je paierai de ma vie ma loyauté envers le peuple. » Allende, premier président socialiste démocratiquement élu, laisse la place au général Augusto Pinochet après un coup d'État largement adoubé par... les Américains. Le Chili devient pendant 17 ans le terrain de jeu des Chicago Boys biberonnés aux théories ultra-libérales de Milton Friedman. Un autre terrain, normalement plus ludique, est lui le théâtre de luttes de personnes et d'influences, dans une pièce en 3 parties. Personnages principaux : Carlos Caszely et Augusto Pinochet. Acte 1, scène 1 : l'Estadio Nacional de Chile à Santiago.

« Les gens avaient l'air heureux »


Au moment du coup d'État, Carlos Humberto Caszely, 23 ans, vient de s'envoler pour l'Europe. « Le roi du mètre carré » est alors le seul joueur chilien à évoluer sur le Vieux Continent. Et il est déjà identifié à gauche : proche de la coalition de l'Unité populaire, soutien de Salvador Allende lors des élections législatives de mars 1973, le parlementaire communiste Gladys Marin dit de lui qu' « il n'est pas seulement un grand sportif, mais aussi un jeune qui comprend le processus révolutionnaire que vit son pays » . Depuis Levante, Caszely retourne au pays à peine plus de deux mois après le coup d'État pour jouer, de son propre aveu, « la chose la plus absurde que j'ai vue » . Il faut revenir au lendemain de la prise de pouvoir de Pinochet pour cerner la profonde absurdité de la chose. Dès le 12 septembre en effet, le Stade national est converti en immense camp d'internement, avec plus de 12 000 opposants rassemblés là, parfois torturés et exécutés – ainsi le chanteur communiste Victor Jara, fusillé le 16 septembre après avoir eu les mains broyées.

Or, à cette période, le Chili affronte en barrages de la Coupe du monde 1974 l'URSS d'Oleg Blokhine. À l'aller, le 26 septembre à Moscou, 0-0 héroïque des Chiliens face à l'équipe qui a sortie la France en qualifications. Le retour est prévu le 21 novembre 1973. Devant la situation politique, les Soviétiques demandent à jouer en terrain neutre, mais Pinochet refuse de délocaliser le match. Une commission de la FIFA est envoyée le 24 octobre, alors que 7 000 détenus sont encore parqués au Stade national. Verdict de la commission : « Nous avons trouvé que le cours de la vie était normal, il y avait beaucoup de voitures et de piétons, les gens avaient l'air heureux et les magasins étaient ouverts. » Une commission composée notamment d'Abilio de Almeida, Brésilien vivant depuis 1964 sous la junte militaire qui glisse aux dirigeants chiliens : « Ne vous inquiétez pas de la campagne journalistique internationale. Nous avons connu la même chose au Brésil, tout cela va bien vite passer. » En attendant, le match est maintenu dans ce que ladite presse internationale nomme le « Stade de la mort » . Sauf que l'URSS persiste et signe un communiqué cinglant : « Pour des considérations morales, les sportifs soviétiques ne peuvent pas jouer en ce moment au stade de Santiago, souillé du sang des patriotes chiliens. L'URSS exprime une protestation ferme et déclare que, dans les conditions actuelles, quand la FIFA, agissant contre le bon sens, permet que les réactionnaires chiliens les mènent par le bout du nez, on doit refuser de participer à ce match sur le sol chilien, ceci par la faute de l'administration de la FIFA. »

Le 21 novembre, pourtant, devant 40 000 personnes, entrent sur le terrain un arbitre, onze Chiliens et... c'est tout. Malgré le désistement de l'URSS, qui se faisant renonce à sa participation à la Coupe du monde, il a été exigé que le match se joue. Scène surréaliste, absurde, qui voit quatre joueurs chiliens avancer vers un but vide en faisant tourner le ballon. Le passeur décisif se nomme Caszely, le buteur Valdés, autre footballeur de gauche, et les deux de se diriger vers un virage vide du stade en hommage à « ceux qui auraient dû être là » . La fin du match est sifflée après deux minutes de jeu, le Chili est qualifié pour la Coupe du monde. Fin de l'acte 1.

« Carlito, ils me recherchent »


Le deuxième acte se joue quand Pinochet reçoit l'équipe chilienne fraîchement qualifiée pour le Mondial allemand. Caszely raconte : « Je sentais les pas, quelque chose d'horrible. Tout à coup les portes s'ouvraient, et il y avait ce type avec une cape, des lunettes noires, et une casquette (soupir). Avec une figure comme ça, aigre, sale, sévère. Il commence à marcher et à saluer les joueurs. Et quand il arrive très près, très près, je mets mes mains derrière moi et quand il me tend la main, je ne la lui serre pas. Il y a eu un silence qui pour moi a duré mille heures, ça a dû être une seconde, et il a continué. Moi, comme être humain, j'avais cette obligation, parce que j'avais un peuple entier derrière moi en train de souffrir, et que personne ne faisait rien pour eux. "Carlito, j'ai été pris", "Carlito, j'ai un problème", "Carlito, ils me recherchent"... Jusqu'à arriver à un moment où j'ai dit stop. Non à la dictature. Au moins laissez-moi protester, au minimum laissez-moi le dire, au minimum laissez-moi dire ce que je ressens. Plus tard, lorsqu'on était face à face, je lui ai dit : "Vous savez qu'il y a des problèmes, il y a des problèmes avec les syndicats, il y a des problèmes avec les détenus." Il me dit : "Ne me parlez pas de ça, ça ne me plaît pas qu'on me parle de ça." Et il se mettait les doigts dans les oreilles. »

Le geste de Caszely est fort. Malgré une presse, contrôlée, qui lui préfère largement Elias Figueroa – immense défenseur sur le terrain, proche de la dictature dans les coulisses – El Chino Caszely est adoré du peuple, lui qui a emmené Colo-Colo en finale de la Copa Libertadores 1973 dont il termine meilleur buteur. Et Pinochet, qui apprécie par ailleurs le joueur dont il dit qu'il est « le premier gauchiste à jouer ailier droit » , ne peut laisser passer l'affront. Encore une fois, le Chinois parle : « J'arrive à l'aéroport et il y avait ma mère. Elle n'était pas dans son état normal, je la trouve triste, je la trouve introvertie. Je lui demande : "Quelque chose t'est arrivé, quelque chose s'est passé ?" Et mon vieux, qui était la personne la plus gentille qui existait, avait une figure très triste. Ma sœur pleurait. J'ai dit : "Quelque chose s'est passé !" "Non. À la maison, on te racontera." "Raconte-moi !" "Non, on te dira à la maison." Quand on arrive à la maison, ma mère me dit : "Viens, accompagne-moi dans ma chambre." J'avais comme une boule dans la gorge. Elle s'assoit sur le lit et me dit : "J'ai été détenue." "Il s'est passé quelque chose avec la voiture ?" "Non, j'ai été détenue et ils m'ont torturée." "Maman, arrête avec ça, on ne joue pas avec des choses comme ça." Elle s'est tournée vers la lumière et m'a montré sa poitrine avec sa brûlure. Elle m'a pris dans ses bras en pleurant, et j'ai pleuré comme un enfant. »

La dictature a touché Caszely au cœur. Déstabilisé, le fils de cheminot (comme Pablo Neruda) récolte le premier carton rouge de l'histoire de la Coupe du monde en assénant un coup de poing à Berti Vogts lors du premier tour (dans une poule hautement politique comprenant, outre le Chili, la RFA et la RDA). Le presse chilienne le moque, titrant « Caszely expulsé pour ne pas avoir respecté les droits de l'Homme » . L'ailier droit de gauche est interdit de sélection pendant 5 ans sur ordre du président de la Fédération chilienne de football, le général Humberto Gordon. Autant d'années passées en Espagne. Lorsqu'il revient, Caszely emmène son pays en finale de la Copa América 1979 (meilleur joueur), et réalise le doublé coupe-championnat avec Colo-Colo en 1981 (meilleur buteur). Mais la chape de plomb qui s'est abattue sur le pays empêche toute contestation de celui qui se contente d'être El Rey del metro cuadrado. Rideau footballistique en 1985 au Barcelona SC de Guayaquil, en Équateur.

« Pur Chili, ton ciel bleu... »


Le troisième acte se déroule à la télévision, le 20 septembre 1988. La campagne du référendum bat son plein, entre les partisans et les opposants au maintien de Pinochet au pouvoir. Apparaît une femme, disant d'une voix monotone : « Je dois raconter une expérience très triste qui s'est passée après le coup d'État. J'ai été séquestrée loin de chez moi. Emmenée dans un lieu inconnu, avec un bandeau sur les yeux. J'ai été torturée brutalement. Il y a eu tant d'actes violents que je ne peux pas tout raconter, par respect pour mes enfants, mon mari et ma famille. Par respect pour moi-même. Les tortures physiques, on peut les dépasser, mais les tortures psychologiques, tu ne peux pas les effacer. Je ne peux pas les oublier, même aujourd'hui, je les ressens dans ma tête et dans mon cœur. C'est pourquoi je vais voter non. Pour que demain, ensemble, nous vivions dans une démocratie libre, sans haine, avec amour, avec joie. Et tout le pays, comme moi, pourra chanter : "Pur Chili, ton ciel bleu..." »

Changement de plan. Apparaît Carlos Caszely, un écusson de Colo-Colo en arrière-plan : « Pour cela aussi mon vote est non. Parce que sa joie est la mienne. Et ses sentiments sont les miens. Pour que nous vivions dans une démocratie libre, sans haine, solidaire, et qu'ensemble nous puissions partager. Parce que cette belle dame... C'est ma maman. » Avec cette intervention, Caszely réaffirme son orientation politique. Ce n'est pas anodin, alors que l'incertitude règne sur l'issue du vote. Finalement, le non gagne à 56 %, et les généraux des différents corps d'armée refusent de suivre Pinochet dans un second coup d'État. Des analyses postérieures ont estimé que l'intervention de Caszely a pu faire basculer 7% des indécis vers le non. Une intervention plus que symbolique dans le drame qui a secoué le Chili 17 ans durant. Et un nouveau coup d'éclat, réussi, qui a contribué à écrire les premières pages d'un destin nouveau pour le pays de Carlos Humberto Caszely, fils d'Olga Garrido.

Par Éric Carpentier Les monologues de Carlos Caszely durant l'acte 2 sont tirés de l'excellent documentaire Les Rebelles du foot de Gilles Rof et Gilles Pérez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 11:48 280€ à gagner avec Naples & Dortmund - Tottenham
Hier à 16:01 Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 3 Hier à 15:12 Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 Hier à 14:16 Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 22 Hier à 12:10 Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 13
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 10:59 Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 26 Hier à 09:19 Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 14 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 13 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 17 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 50 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 21 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30 mercredi 25 octobre Un gamin de 10 ans parcourt 500 kilomètres en avion pour s'entraîner 7 mercredi 25 octobre FPF : une amende record de 45 millions d’euros pour QPR 23 mercredi 25 octobre Les fans de Crystal Palace refusent le maillot de Pape Souaré 11 mercredi 25 octobre Un joueur ultra-rapide en D1 indonésienne 25 mercredi 25 octobre Affaire Anne Frank : des ultras d'Ascoli boycottent la minute de silence 77