En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Décès de Carlos Alberto

Carlos Alberto : l’adieu au Capitão

La plus belle équipe de tous les temps avait un très grand capitaine. En 1970, c’est Carlos Alberto Torres qui avait brandi au ciel de Mexico le trophée Jules Rimet que le Brésil, tri campeão do mundo, garderait pour l’éternité. Hommage à un très grand, parti tout là-haut à soixante-douze ans...

Modififié

Mexico 1970...


Fachetti, Moore, Beckenbauer et Carlos Alberto. Voilà le carré d’as classieux qu’on pouvait jeter sur la table au tournant des années 60-70. Quatre Fantastiques qui ont offert leurs lettres de noblesse à ceux cantonnés « derrière » , à défendre. Ces gentlemen ont bâti une caste très resserrée, celle des grands défenseurs, du même ordre que celle des grands attaquants et des grands n°10. Carlos Alberto, défenseur latéral droit, était un pur Carioca (Fluminense 1963-1966) passé un temps au Santos FC de Pelé (1966-1974) avant de revenir au « Flu » (74-77) et de finir au « Fla » , pour une infidélité d’une année seulement. Sa fin de carrière en pente douce le verra rejoindre encore son pote de Seleção, Pelé, au Cosmos New York. Dans Big Apple, les deux Brazileiros ambianceront avec un talent égal une NASL renaissante et le célèbre Studio 54, night-club où se dévergondera un peu plus un autre triple A venu d’Europe, Franz Beckenbauer. « Charles Albert » avait impressionné dès ses débuts en 1963 à dix-neuf ans au Fluminense pour ses qualités de défenseur très technique, en tacleur hors pair, mais aussi pour sa grande vison de jeu, ses dribbles et sa façon d’organiser le jeu, parfois, dans la moitié adverse. Un registre étonnant à une époque où les arrières avaient interdiction quasi absolue de dépasser la ligne médiane.


Ceci dit, l’étoile du Flu n’était pas non plus un précurseur. C’est son devancier, l’immense latéral gauche Nilton Santos (Botafogo et champion du monde 1958 et 1962) qui révolutionna le poste de latéral en s’offrant raids offensifs en dribbles et en speed comme un deuxième ailier, donnant au Mondial 58 des sueurs froides à son sélectionneur Feola... Nilton Santos et Carlos Alberto lanceront la tradition des grands latéraux brésiliens, à la fois défenseurs et attaquants : les fameux laterais : Nelinho, Junior, Branco, Jorginho, Cafu, Roberto Carlos, Maicon, Dani Alves, Marcelo... C’est aussi à une descendance prestigieuse qu’on reconnaît mieux la vraie grandeur d’un footballeur. Un geste épique ou une action inoubliable aident également à rehausser sa stature. Le 21 juin 1970, au stade Aztèque de Mexico, Aberto Carlos signera à la 86e minute de la finale mythique Brésil-Italie un des plus beaux buts de l’histoire de la Coupe du monde. Un superbe mouvement collectif de ballon remonté en passes jusqu’à Pelé qui, à trente mètres du but italien, glisse en passe aveugle à son latéral et capitaine lancé côté droit comme un TGV : frappe atomique de Carlos Alberto qui dézingue une squadra déjà à genoux (4-1, score final)...

Vidéo

O Capitão do Tri


Mais c’est aussi en allant chercher le trophée Jules Rimet que le taulier de la Seleção a laissé une empreinte symbolique dans son pays : il fut le premier capitaine brésilien noir (ou du moins « non blanc » ) à brandir la Coupe du monde. Au pays, on mesura mieux le chemin parcouru pour les joueurs de couleur longtemps tenus à l’écart de la Seleção ou incorporés au compte-gouttes à cause de préjugés tenaces. Avec ce métis victorieux brandissant la statuette dorée et qui passera bientôt à la coupe afro et aux rouflaquettes fournies, la hype « black is beautiful » déjà relevée aux JO de Mexico deux ans auparavant prenait alors tout son sens au pays du futebol... Le souffle d’éternité qui accompagne également Alberto Carlos (on l’appelle toujours « O Capitão do Tri » au pays) tient aussi au fait qu’il a drivé sans doute la plus belle sélection de tous les temps, lors d’un Mundial en couleurs diffusée en très large mondovision malgré les horaires parfois tardifs pour les Européens. Le jaune d’or du maillot brésilien était parfaitement raccord avec l’or de leur troisième trophée mondial et avec le soleil de Mexico.


En devenant jusqu’à aujourd’hui le plus grand pays de football, le Brésil a permis à Alberto Carlos d’avoir eu la chance d’assumer le rôle pourtant le plus difficile du sport mondial : être capitaine victorieux de la Seleção. Le seul équivalent n’existe qu’en rugby. Depuis 1987, être capitaine des All Blacks se résume à la fin d’une vie à ce jugement vertigineux : a-t-il été ou non le capitaine qui a fait gagner la Nouvelle-Zélande ? Voilà qui fera réfléchir les ignorants qui se sont gaussés des larmes du capitaine brésilien Thiago Silva au Mondial 2014. Être Capitão do Brazil est une fonction réellement très lourde à assumer... Carlos Alberto a eu le talent et la chance d’être capitaine de la Seleção 1970. Le talent, parce que c’est grâce à son savoir-faire et son caractère de leader, mais aussi de bon pote extraverti, que le sélectionneur João Saldanha l’avait désigné pour guider les Auriverde au Mexique. Sa chance fut aussi d’être zappé de la liste des vingt-deux à la World Cup 1966 alors qu’il figurait dans la pré-sélection des quarante-quatre joueurs : il a ainsi pu échapper au désastre des Brazileiros en Angleterre... Mieux ! Une malencontreuse blessure au genou l’a également écarté de la Coupe du monde 1974 alors qu’il était encore largement compétitif – comme son pote Pelé, absent aussi en Allemagne, mais pour brouille avec la fédé. Un mal pour un bien, vraiment : il aurait alors connu lui aussi la défaite face aux merveilleux Hollandais de Cruyff (0-2), et la dernière image d’un Alberto Carlos vaincu un soir pluvieux à Dortmund aurait définitivement éclipsé son triomphe ensoleillé au stade Aztèque...

L’hommage de Johan...


De l’avis général, Carlos Alberto était un chic type, un vrai bon gars resté simple et sympa, mais toujours nimbé de l’aura souriante des êtres d’exception. Au Brésil, en tant que capitaine, toujours, il a laissé la trace des grands capitaines-défenseurs et victorieux en Coupe du monde, comme Bellini (1958), Mauro (1962) et Cafu (2002). Revanche éternelle des « défensifs » (le capitaine Dunga était milieu déf au Mondial 1994) dans un pays où les grands attaquants ont copieusement brillé dans l’histoire du foot mondial. Il aura aussi été un entraîneur multicarte dans de nombreux clubs, essentiellement brésiliens et sud-américains, mais sans laisser une trace impérissable dans cette profession. Le grand bonhomme aura eu la chance d’assister cet été à la victoire de la Seleção aux JO de Rio, après le funeste 7-1 du Mondial 2014 à la maison où il faisait partie des ambassadeurs de prestige de cette compétition. Grâce à Neymar, le Brésil a pu décrocher le dernier trophée international qui manquait à son palmarès et il a pu se présenter ainsi comme la première nation de football au monde.


Alberto Carlos s’en est donc allé en 2016, comme Johan Cruyff. Une coïncidence fortuite mais qui unit pourtant les deux géants du foot dans la caste des seigneurs. Le Brésilien avait témoigné de sa chaude admiration pour le Football total déployé par les Oranje de Johan : « La seule équipe que j’ai vue jouer vraiment différemment des autres fut la Hollande 74 au Mondial allemand. Depuis, tout ce que j’ai vu, c’est toujours à peu près le même jeu sans surprise que tout le monde pratique. Le mouvement perpétuel créé par les Hollandais était inouï et absolument merveilleux à regarder jouer. » Avant de mourir, Johan 1er avait composé pour la postérité son meilleur onze de tous les temps dans son autobiographie. Il avait choisi ses deux latéraux : Ruud Krol à gauche et Carlos Alberto à droite, « leur intelligence de jeu, leur technique et leur rapidité soutiendraient Charlton et Di Stéfano et, ainsi, ces milieux de terrain ne s’épuiseraient pas à courir » . Quel plus bel hommage Carlos Alberto Torres pouvait-il recevoir au moment de monter lui aussi au ciel ?



Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:56 273€ à gagner avec la Lazio & l'Atalanta Hier à 20:30 Giroud remporte le prix Puskás 30
Hier à 19:32 Un supporter chilien parcourt 3000 km pour son équipe 4 Hier à 17:55 Un supporter sort du coma grâce aux chants du stade 8 Hier à 15:14 L’actionnaire majoritaire de Lens était avec les ultras 6 Hier à 14:52 Record de points pour le Toronto FC en MLS 10
Partenaires
Olive & Tom
Hier à 12:32 Un jeune stadier trolle les téléspectateurs d’Everton-Arsenal 19 Hier à 11:59 Un joueur du Fenerbahçe protège l’arbitre de touche 2
dimanche 22 octobre David Neres claque un geste « à la Berbatov » 5 dimanche 22 octobre Raiola balance sur le racisme dans le monde du foot 69 dimanche 22 octobre Pronostic OM PSG : 500€ à gagner sur le Classico ! samedi 21 octobre Le président de la FA sous pression 7 samedi 21 octobre Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 7 samedi 21 octobre Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 17 samedi 21 octobre 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina samedi 21 octobre Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 52 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 10 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4