Trois défaites en cinq matchs, une crise qui veut absolument s'installer, un entraîneur en colère contre toute son équipe et un retard de cinq points sur le leader lyonnais. Et si Carlo Ancelotti n'était pas fait pour le championnat de France...

Modififié
34 75
Oui, parce qu'on ne comprend toujours pas où il veut en venir

Dix mois après son arrivée en Ligue 1, on ne sait toujours pas comment joue l'équipe de Carlo Ancelotti. Tactiquement, c'est quoi sa marque de fabrique ? Cette saloperie de sapin de Noël ? Un 4-3-3 ? Peut-être un 4-3-1-2 ? On ne comprend rien tant l'Italien tâtonne et change de système. Carlo donne l'impression de ne pas savoir où il va. Rien que sur la gestion du capitanat, le bordel est permanent. Jallet, Sakho, Camara, puis Thiago Silva maintenant. Carlo change d'avis et d'idées bien trop souvent. Il n'y a aucune continuité dans le jeu ni dans les compositions d'équipe. Autant l'équipe semble gérer intelligemment son parcours européen, autant en Ligue 1 elle peine à se sortir les doigts quand il s'agit des matchs d'hommes. Contre Nice, les Parisiens se sont fait marcher dessus. C'était à la limite du viol. Dans les prochaines semaines, il faudra aller fanfaronner du côté de Valenciennes et de Brest. Actuellement, cette équipe n'est pas capable de se faire violence et d'aller réaliser quelque chose à l'extérieur. Pourquoi ? Parce que chacun pense à sa gueule. Personne ne presse, il n'y pas de verticalité et les inégalités commencent à déstabiliser le vestiaire. Pour Ancelotti, il est plus facile de pousser une soufflante à Verratti ou Chantôme qu'à Zlatan qui passe ses matchs à faire la gueule entre deux balles perdues. Forcément, ce genre de décalages passe inaperçu quand tout baigne, mais à la moindre couille dans le potage, cela en devient pesant. Sans parler de son coaching.

Oui, parce que son coaching reste un mystère

On le sait, l'Italien n'est pas un adepte du coaching forcé. Quand les éléments sont contre lui - souvent le cas dans un match de football - il peine à renverser la rencontre par ses changements. Il ne sait pas faire. On l'a encore vu contre Nice où les entrées de Pastore et Van der Wiel ont considérablement affaibli l'ensemble déjà branlant. Et cette idée de reconduire 95% de l'équipe qui avait passé deux heures sur le pré sans marquer à Sainté contre Nice... Pis, on a du mal à comprendre sa gestion de l'effectif. Au milieu, là où le manque d'un patron est le plus flagrant, Ancelotti a décidé de sur-utiliser Matuidi et Verratti - au risque de les cramer nerveusement et physiquement - au détriment de joueurs plus expérimentés comme Momo Sissoko ou Mathieu Bodmer. L'an dernier, Sissoko avait réalisé une grosse seconde partie de saison dans un rôle de briseur de lignes. Le brassard avait même terminé sur ses épaules. Quant à Bodmer, avec l'or qu'il a dans les godasses, il pourrait faire le liant qui manque entre la défense et l'attaque. Or, ces deux-là ne jouent quasiment jamais (À Nice, Sissoko est resté en doudoune et Bodmer était en tribune). Psychologiquement, ça devient dur pour eux. La concurrence n'existe pas. Comment garder des mecs sous pression quand ils voient un Rabiot, 17 piges et une éponge sur le crâne, glaner plus de temps de jeu qu'eux ou un Maxwell, pourtant latéral, enquiller deux matchs de suite dans l'entrejeu ? Quant à l'utilisation avec parcimonie de Nene, on frôle le mystère alors que l’écarteur de narines humain tient le club à bout de bras depuis deux piges...

Oui, parce qu'il n'a pas su fédérer son groupe

Ancelotti n'arrive pas à élever le niveau de ses joueurs sur la durée. Sur un match, notamment en C1, le groupe arrive à se souder et à se dépasser. Mais en Ligue 1, on redescend vite sur terre, car l'équipe n'a pas de patron. Ibrahimović n'en est pas un. Il intimide trop ses coéquipiers pour ça. Là où les paroles du Suédois devraient motiver ses coéquipiers, elles ne font que les inhiber. Thiago Silva et Alex sont dans leur monde et Motta fait fructifier son assurance maladie. Dès lors, personne n'a pris en main les rênes de l'équipe. Elle est livrée à elle-même et le cahier de jeu est aussi simple que foireux : filer la gonfle à Ibra et attendre un miracle. Dans leur auto-gestion du groupe, les joueurs n'ont rien créé. Ils sont passifs. Pour le moment, il ne se dégage rien de l'ensemble. Collectivement, cette équipe n'existe pas. Et oui, c'est le boulot d'Ancelotti de fédérer un groupe autour d'un projet. Et force est de constater que pour le moment, l'Italien a échoué en dépit des menaces verbales en conférence de presse. À croire que cette équipe n'est animée d'aucun esprit de révolte.

Non, parce que le vrai patron reste Leonardo

C'est peut-être un argument facile, mais le Mister doit composer avec un groupe qui n'est pas encore tout à fait le sien. Ses retouches des deux derniers mercato (janvier 2012 et l'été dernier) n'ont pas complètement équilibré le groupe. Il y a toujours un manque flagrant au milieu de terrain (le nom de De Rossi a été avancé, mais son profil empêcherait la progression d'un Verratti). Surtout, Ancelotti doit composer avec la gestion de l'effectif organisé en haut de l'organigramme (comprendre entre Leonardo, Nasser Al-Khelaïfi et Doha). Le cas Javier Pastore en est l'exemple le plus parfait. Recruté pour 42 millions d'euros l'été dernier pour mettre Antoine Kombouaré dans de bonnes dispositions, l'Argentin peine depuis près d'un an à faire taire les nombreuses critiques sur son jeu. Comme le Kanak, Ancelotti n'arrive pas à polir le diamant. On a même la vague impression que Pastore a confisqué le totem de l'immunité au gré des matchs ratés (à nuancer puisque Ancelotti l'a sorti deux fois à la pause, contre Marseille et Troyes). Difficile de confiner longtemps sur le banc un investissement de la sorte. Le raisonnement vaut pour d'autres joueurs, des internationaux, dont on se demande encore ce qu'ils sont venus faire dans ce bourbier (Lugano, Van der Wiel). À force de recruter des noms à la hâte, la cellule de recrutement parisienne en a oublié l'essentiel : l'adaptabilité à la Ligue 1. Un championnat où les étrangers sont rarement les bienvenus. Notamment les plus onéreux (Lucho en a été le parfait exemple). Au final, Ancelotti n'a pas la sensation de contrôler entièrement son effectif. En janvier, il devra gérer l'arrivée de Lucas Moura, 20 piges, et braqué pour plus de 40 millions d'euros. Un autre cadeau empoisonné. Enfin, si Carlo est encore là. Parce que oui, on en est arrivé là. Les rumeurs parlent déjà de Wenger, Guardiola ou Mourinho. La Ligue 1, ce championnat capable de briser en moins d'un an l'un des plus beaux palmarès d'Europe sur un banc de touche. Le Qatar avait tout prévu. Sauf ça...

Par Mathieu Faure
Modifié

Quelle malhonnêteté intellectuelle, cet article... indigne de SoFoot !

Bodmer, de l'or dans les pieds, devrait être le patron du milieu de terrain ? Alors qu'il est blessé non stop ? Ca en dit long sur la déontologie intellectuelle de l'auteur qui s'est assis à sa table, a pris son crayon et a commencé à se poser la question : bon, qu'est-ce qu'on peut dire de mal de Carlo ?

C'est pas du journalisme, ça. C'est du.
Note : 4
Bon d'accord l'or dans les pieds pour Bodmer c'est un peu dur à avaler mais le reste de l'article est plutôt bon je trouve.

Le problème est surtout la frilosité de la ligue 1 envers les stars et leurs salaires mirobolant. Je plains déja Lucas Moura 20 piges qui va débarquer avec son étiquette de 40 barreau sur le front.
vinceletah Niveau : CFA2
Pour moi aussi il y a un peu de moi foi!
Qunad Carlo est arrive, il a voulu faire de Bodmer "son pirlo", il a donne de la confiance et du temps! Bodmer n'en a rien fait. Il a ete bon quelques matchs puis moyens puis mauvais jusqu'a ce que Carlo comprenne qu'il pouvait pas compter sur lui.
Aussi Sissoko est un boucher qui n'a pas sa place dans l'entrejeu, il ne cree rien, ne sent pas le jeu, n'est bon qu'a mettre des semelles!
Sinon je pense aussi que Carlo fait de n'importe quoi et je lacherais pas une larme si on le degage!
Et peut etre que Leonardo peut le suivre parce Maxwell, VanDerWiel, Sissoko, Lugano... C'est quand meme de la merde* tout ca!
Louis Aragon Niveau : DHR
Note : 6
La frilosité de la L1 ne semble pas poser trop de problèmes à Ibra et Silva...

C'est un mythe ça, une façon de dire qu'on a un championnat quand même pas si dégueu' et pas si facile, etc. Cette histoire d'adaptation n'est pas propre à la France, rien ne peut garantir l'intégration d'un joueur à un groupe (Marvin Martin, Gourcuff), ou un pays étranger.

Comme souvent dans ces articles, on se contente d'un peu de rumeurs, pas mal de clichés, et on mélange tout ça
Article intéressant, je suis d'accord sur à peu près la totalité, faut savoir qu'Ancelotti lâcherai pas une larme non plus en cas de licenciement, avec un recrutement pareil c'est pas facile, il fait jouer l'équipe de Leonardo, pas la sienne, j'attends de voir ce qu'il va faire après ce qu'il a annoncé samedi, mais j'attends pas grand chose non plus ...
Hilda de Polaris
Note : 4
LUIS LUIS LUIS LUIS

Hihihi !!!

On attend tous Mourinho

Une des erreurs d'Ancelotti selon moi est de ne pas avoir d'adjoint français de qualité capable de lui dresser un profil des équipes adverses.
Une autre c'est surement de sous estimer la L1, il l'a sous estime tellement que sur nos l'ensemble des matchs de L1 on a pas eu trois fois de suite le même milieu, alors qu'on a besoin de continuité pour enfin dégager des automatismes et un collectif.
On ventait les super méthodes avec le GPS etc... les gars sont blessés h24 y a un hic dans la préparation. On disait de lui que c'est un super psychologue avec les joueurs, bilan ses joueurs le critique dans les journaux.
Il dit qu'il veut donner le brassard à un français (truc super nul entre nous) bilan y a eu Jal qui a eu droit a son quart d'heure de gloire, puis Sakho maintenant Thiago Silva le mec qui n'a pas déclaré une fois qu'il aimait Paris.
En plus le male archi dominant du groupe c'est Zlatan,c'est lui le capitaine.
J'ai jamais vu dany melo avec le brassard.

Il tricotte trop et ne trouve globalement pas de solution restant butté a jouer avec 3 récupérateurs. La honte jouer avec 3 récupérateurs quand tu es le PSG. Cela prouve que le mec n'a pas confiance dans son équipe et dans ses joueurs et n'a pas trouvé la soluce pour que son équipe asphyxie l'adversaire.

En outre le recrutement est loin d'être au top niveau mais cela est plutôt imputable à Léo.
Prendre Pastore 42 barres, c'était trop pour ses frêles épaules.On peut s'interroger sur le recrutement de Motta,Sissoko,et Lugano.
Cela fait déjà 4 joueurs qui sont dans le jus le plus total, c'est trop.

Malgré tous ces problèmes, le PSG devrait caracoler en tête de la L1.
Il y a largement l'effectif pour être champion.
Louis Aragon Niveau : DHR
Note : 2
J'mettrais pas Motta et Lugano dans le même lot
Motta a plusieurs fois du bien, et puis il a une carrière autre que celle de Lugano quand même.

3 récupérateurs ça veut rien dire, si c'est 3 Matuidi c'est très bien, le mec se projette bien vers l'avant, ne lâche rien, fait preuve de solidarité. Le problème c'est Chantôme et Maxwell en récupérateur... Le 1e est pas assez bon, le 2nd pas vraiment à son poste.

Après sur la gestion du groupe, à part répéter ce qu'on croit vrai, ce qu'on croit qu'il s'est passé (l'histoire de Zlatan et ses enfants...), ce qu'il pourrait se dire, etc. C'est du pignolage de journalistes, rien de plus. Avec des sources on ne peut plus douteuses, des prétendus "taupes", des rumeurs en carton (Guardiola, Mourinho, j'ai même entendu Guérets ce matin) : bref, de la méthode classique de journaliste (j'ai jamais pu encadrer les journalistes parés d'une pseudo objectivité dont ils ne connaissent sûrement même pas la définition). Moi j'suis sûr que les déclarations des taupes, ils se les inventent lorsqu'ils sont tous déchirés : "hé les gars, j'ai une idée, on a qu'à dire que les joueurs français du PSG sont pas contents des étrangers payés super chers, et on dira que Zlatan a volé le pain au chocolat de Gameiro"

Aucun de nous n'est dans le vestiaire, on ne sait pas ce qui se dit, pourquoi untel est blessé ou pourquoi lui ne joue pas, alors en tirer des conclusions......
l'article est un peu dur mais pas faux dans son ensemble ( et j'aime bien CA)

faut dire que le recrutement a été fait à l'arrache et a ete bancal ( départ de bibi, refus de réveillere , sissoko lugano etc ...)

pour Bodmer je ne suis pas ok c'est un vrai 10 et tres bon , avec AK ca été super , là il a été mis surtout en 8 ou il est mauvais et à marseille en 6 il a été vraiment bon depuis il est blesse ...la faute un peu au staff non ?
il faut qu'il le mette derriere ibra le temps que pastore aille mieux

c'est vrai que les coachings sont curieux , la non rentree de nene à nice en est le dernier ex a ete dommageablee ....mais il a des adjoints à quoi servent ils ?
Note : 2
Moi ce qui me dérange le plus dans sa gestion, c'est sa façon d'être buté sur le même schéma tactique à 4-3-2-1 (ou 4-3-1-2), totalement inadapté au profil des joueurs qui sont à sa disposition. Un 4-2-3-1 serait bien plus approprié avec des vrais ailiers que sont Menez et Nene capables de provoquer sur leur côté, Pastore (voire Ibra) dans l'axe, Ibra (ou Hoarau) en pointe.
Mais non, Monsieur Carlo a toujours joué comme ça, alors il ne va pas changer hein.
Ensuite, il dégage une impression d'être déçu de ses joueurs, qu'il les avaient surestimé. En attendant, la plupart d'entre eux, il les connais: les Maxwell, Motta, Pastore, Verratti, Sirigu, Silva, Ibra, etc. jouaient tous en Serie A, et Carlito savait exactement comment les faire jouer.
Perso, je me demande quand même ce que le club aurait fait sans Ibra dans l'équipe et ses 1 but/match, car pour l'instant ce sont ses seuls exploits individuels qui sauvent le club...
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Note : -1
la seule malhonnêteté de cette article est de mettre en corrélation Carlo et la ligue 1.
Pour moi le problème, c'est Néné. juste Néné. Le cas Néné depuis juin. L'homme fort du PSG depuis deux saisons, écarté d'encore plus belle manière que ses narines.
Une irrévérence de la part de Léonardo qui a oublié que le foot, le vrai, n'est pas Football Manager.
Une irrévérence confirmée par Carlo tactiquement avec une mise à l'écart systématique du bonhomme, lui préférant même parfois Maxwell à gauche.
Note : 1
So Foot surfe sur la vague et reprend tout ce qu'on a déjà entendu ou lu,

La nouveauté c'est d'apprendre que Bodmer a de l'or dans les pieds (sic).

Ah bon.

De même pour momo Sissoko qui me semble avoir regressé tout comme Jallet, Pastore.

Néné ne sent pas aimé mais ne démérite pas tout comme Armand.

Après c'est sûr qu'avec cet effectif si t'es pas premier en Ligue 1 (ligue 1 Bordel)
Note : 8
hooo les gars faut relativiser un peu là... faut reprendre les choses dans le bon sens. Lugano ? Ben ouais mais lugano est un achat par dépit... Il a été acheté alors qu'en aout 2011 on avait deux def centraux au tas sur les trois que comptaient le club (bisevac/sakho) Van der Wiel ? ET si on lui laissait un peu de temps ? Nan parce que Raï c'était pas brillant la première saison... sissoko, hormis ces blessures récurentes, des joueurs comme ça, t'en as besoin, des mecs qui n'hésitent pas à aller au contact, l'air de rien, ça inhibe l'adversaire de savoir que tu vas te coltiner un mec qui va te mettre des bleus toutes la soirée, Motta ? Ben il est blessé depuis le début de saison, mais l'an dernier, il était très bien....

JE crois surtout, que l'équipe se voit trop belle, et qu'Ancelotti ne sait pas ruer dans les bronches de ces joueurs. Il est trop paternaliste pour ça.

ensuite, il tient absolument à mettre son foutu sapin sur le pré, oui ok, mais on a pas les joueurs complémentaires pour. A paris, t'as tout ce qu'il te faut pour jouer en 4-2-3-1... ben putain, joue avec les joueurs que t'as, merde quoi...

Très sincèrement, je défendais CArlo, mais là, je vois de moins en moins où il veut en venir, et je pense que les joueurs c'est pareil.... A trop changé, il a installé le doute dans la tête de ces joueurs, qui eux même, sont perdus devant des consignes de jeu contradictoire, un système dans lequel il n'arrive pas à évoluer, et un changement perpétuel des joueurs sur le pré....

Pour l'instant, ce n'est pas catastrophique, t'es en course en LdC, à 5 points du leader, c'est à dire rien (L'OM avait -10 points à la trêve sur le leader quand ils ont été champion) mais cva falloir prendre conscience de tout ça... et vite...
*somagic* Niveau : CFA
Note : 3
L'article sonne creux dans son ensemble...

Là où je suis d'accord c'est sur le tâtonnement tactique... Le match contre Sainté en coupe de la ligue était un résumé des errements tactiques présents depuis le début de saison. Paris ne passe pas par les cotés et la percussion au centre est inexistante...
Mais aprés... qui tactiquement est au point cette saison? Lyon peut être... Lille est à la rue sur ce point (aucune percussion), Sainté et VA n'ont pas encore la possibilité de maitriser un match (le match de VA contre Reims ce week est une purge...)

Aprés concernant le coaching... c'est quoi cette notion ?.... changer tactiquement son équipe comme Deschamps le fait contre l'espagne en modifiant l'articulation du milieu... Ok... si c'est la fameuse notion "ha coaching gagnant" qd un remplaçant rentre et marque bah c'est pas du coaching, c'est juste le principe du remplaçant, qui doit faire mieux voire aussi bien que celui qui sort...

Pour Léonardo...l'arrivée de Carlo Ancelloti est ds les tuyaux depuis 6 mois avt l'officialisation... et il serait pour rien dans le recrutement ? mouai...
Ca me fait penser à Ménès hier qui te dit:"le président n'était pas content de voir l'équipe type à Sainté"... Ha bon ? le Président te connait toi l'éminent journaliste? juste ce parallèle pour dire qu''en tant que journaliste, travailler un peu les gars... sinon au bar en bas de chez moi, ils font la même et parfois ça peut même être drôle..
 //  Fidèle de Liverpool
Note : 2
le problème il est double.

le premier c'est l'importance des lateraux dans le football moderne, et encore plus dans le sapin de noel. il faut bien le dire les lateraux du psg ce n'est pas ça entre le niveau intrinseque, l'adaptation, la forme du moment.

Ce qui m'etonnes c'est qu'ancelotti ne soit pas capable/refuse de s'adapter a ce probleme.
Partenaires
Vietnam Label Le kit du supporter Trash Talk basket
A lire ensuite Rennes crucifie Troyes
34 75