Carlo Ancelotti est-il dépassé par la Ligue 1?

Trois défaites en cinq matchs, une crise qui veut absolument s'installer, un entraîneur en colère contre toute son équipe et un retard de cinq points sur le leader lyonnais. Et si Carlo Ancelotti n'était pas fait pour le championnat de France...

Modififié
34 75
Oui, parce qu'on ne comprend toujours pas où il veut en venir

Dix mois après son arrivée en Ligue 1, on ne sait toujours pas comment joue l'équipe de Carlo Ancelotti. Tactiquement, c'est quoi sa marque de fabrique ? Cette saloperie de sapin de Noël ? Un 4-3-3 ? Peut-être un 4-3-1-2 ? On ne comprend rien tant l'Italien tâtonne et change de système. Carlo donne l'impression de ne pas savoir où il va. Rien que sur la gestion du capitanat, le bordel est permanent. Jallet, Sakho, Camara, puis Thiago Silva maintenant. Carlo change d'avis et d'idées bien trop souvent. Il n'y a aucune continuité dans le jeu ni dans les compositions d'équipe. Autant l'équipe semble gérer intelligemment son parcours européen, autant en Ligue 1 elle peine à se sortir les doigts quand il s'agit des matchs d'hommes. Contre Nice, les Parisiens se sont fait marcher dessus. C'était à la limite du viol. Dans les prochaines semaines, il faudra aller fanfaronner du côté de Valenciennes et de Brest. Actuellement, cette équipe n'est pas capable de se faire violence et d'aller réaliser quelque chose à l'extérieur. Pourquoi ? Parce que chacun pense à sa gueule. Personne ne presse, il n'y pas de verticalité et les inégalités commencent à déstabiliser le vestiaire. Pour Ancelotti, il est plus facile de pousser une soufflante à Verratti ou Chantôme qu'à Zlatan qui passe ses matchs à faire la gueule entre deux balles perdues. Forcément, ce genre de décalages passe inaperçu quand tout baigne, mais à la moindre couille dans le potage, cela en devient pesant. Sans parler de son coaching.

Oui, parce que son coaching reste un mystère

On le sait, l'Italien n'est pas un adepte du coaching forcé. Quand les éléments sont contre lui - souvent le cas dans un match de football - il peine à renverser la rencontre par ses changements. Il ne sait pas faire. On l'a encore vu contre Nice où les entrées de Pastore et Van der Wiel ont considérablement affaibli l'ensemble déjà branlant. Et cette idée de reconduire 95% de l'équipe qui avait passé deux heures sur le pré sans marquer à Sainté contre Nice... Pis, on a du mal à comprendre sa gestion de l'effectif. Au milieu, là où le manque d'un patron est le plus flagrant, Ancelotti a décidé de sur-utiliser Matuidi et Verratti - au risque de les cramer nerveusement et physiquement - au détriment de joueurs plus expérimentés comme Momo Sissoko ou Mathieu Bodmer. L'an dernier, Sissoko avait réalisé une grosse seconde partie de saison dans un rôle de briseur de lignes. Le brassard avait même terminé sur ses épaules. Quant à Bodmer, avec l'or qu'il a dans les godasses, il pourrait faire le liant qui manque entre la défense et l'attaque. Or, ces deux-là ne jouent quasiment jamais (À Nice, Sissoko est resté en doudoune et Bodmer était en tribune). Psychologiquement, ça devient dur pour eux. La concurrence n'existe pas. Comment garder des mecs sous pression quand ils voient un Rabiot, 17 piges et une éponge sur le crâne, glaner plus de temps de jeu qu'eux ou un Maxwell, pourtant latéral, enquiller deux matchs de suite dans l'entrejeu ? Quant à l'utilisation avec parcimonie de Nene, on frôle le mystère alors que l’écarteur de narines humain tient le club à bout de bras depuis deux piges...

Oui, parce qu'il n'a pas su fédérer son groupe

Ancelotti n'arrive pas à élever le niveau de ses joueurs sur la durée. Sur un match, notamment en C1, le groupe arrive à se souder et à se dépasser. Mais en Ligue 1, on redescend vite sur terre, car l'équipe n'a pas de patron. Ibrahimović n'en est pas un. Il intimide trop ses coéquipiers pour ça. Là où les paroles du Suédois devraient motiver ses coéquipiers, elles ne font que les inhiber. Thiago Silva et Alex sont dans leur monde et Motta fait fructifier son assurance maladie. Dès lors, personne n'a pris en main les rênes de l'équipe. Elle est livrée à elle-même et le cahier de jeu est aussi simple que foireux : filer la gonfle à Ibra et attendre un miracle. Dans leur auto-gestion du groupe, les joueurs n'ont rien créé. Ils sont passifs. Pour le moment, il ne se dégage rien de l'ensemble. Collectivement, cette équipe n'existe pas. Et oui, c'est le boulot d'Ancelotti de fédérer un groupe autour d'un projet. Et force est de constater que pour le moment, l'Italien a échoué en dépit des menaces verbales en conférence de presse. À croire que cette équipe n'est animée d'aucun esprit de révolte.

Non, parce que le vrai patron reste Leonardo

C'est peut-être un argument facile, mais le Mister doit composer avec un groupe qui n'est pas encore tout à fait le sien. Ses retouches des deux derniers mercato (janvier 2012 et l'été dernier) n'ont pas complètement équilibré le groupe. Il y a toujours un manque flagrant au milieu de terrain (le nom de De Rossi a été avancé, mais son profil empêcherait la progression d'un Verratti). Surtout, Ancelotti doit composer avec la gestion de l'effectif organisé en haut de l'organigramme (comprendre entre Leonardo, Nasser Al-Khelaïfi et Doha). Le cas Javier Pastore en est l'exemple le plus parfait. Recruté pour 42 millions d'euros l'été dernier pour mettre Antoine Kombouaré dans de bonnes dispositions, l'Argentin peine depuis près d'un an à faire taire les nombreuses critiques sur son jeu. Comme le Kanak, Ancelotti n'arrive pas à polir le diamant. On a même la vague impression que Pastore a confisqué le totem de l'immunité au gré des matchs ratés (à nuancer puisque Ancelotti l'a sorti deux fois à la pause, contre Marseille et Troyes). Difficile de confiner longtemps sur le banc un investissement de la sorte. Le raisonnement vaut pour d'autres joueurs, des internationaux, dont on se demande encore ce qu'ils sont venus faire dans ce bourbier (Lugano, Van der Wiel). À force de recruter des noms à la hâte, la cellule de recrutement parisienne en a oublié l'essentiel : l'adaptabilité à la Ligue 1. Un championnat où les étrangers sont rarement les bienvenus. Notamment les plus onéreux (Lucho en a été le parfait exemple). Au final, Ancelotti n'a pas la sensation de contrôler entièrement son effectif. En janvier, il devra gérer l'arrivée de Lucas Moura, 20 piges, et braqué pour plus de 40 millions d'euros. Un autre cadeau empoisonné. Enfin, si Carlo est encore là. Parce que oui, on en est arrivé là. Les rumeurs parlent déjà de Wenger, Guardiola ou Mourinho. La Ligue 1, ce championnat capable de briser en moins d'un an l'un des plus beaux palmarès d'Europe sur un banc de touche. Le Qatar avait tout prévu. Sauf ça...

Par Mathieu Faure
Modifié

Quelle malhonnêteté intellectuelle, cet article... indigne de SoFoot !

Bodmer, de l'or dans les pieds, devrait être le patron du milieu de terrain ? Alors qu'il est blessé non stop ? Ca en dit long sur la déontologie intellectuelle de l'auteur qui s'est assis à sa table, a pris son crayon et a commencé à se poser la question : bon, qu'est-ce qu'on peut dire de mal de Carlo ?

C'est pas du journalisme, ça. C'est du.
Note : 4
Bon d'accord l'or dans les pieds pour Bodmer c'est un peu dur à avaler mais le reste de l'article est plutôt bon je trouve.

Le problème est surtout la frilosité de la ligue 1 envers les stars et leurs salaires mirobolant. Je plains déja Lucas Moura 20 piges qui va débarquer avec son étiquette de 40 barreau sur le front.
vinceletah Niveau : CFA
Pour moi aussi il y a un peu de moi foi!
Qunad Carlo est arrive, il a voulu faire de Bodmer "son pirlo", il a donne de la confiance et du temps! Bodmer n'en a rien fait. Il a ete bon quelques matchs puis moyens puis mauvais jusqu'a ce que Carlo comprenne qu'il pouvait pas compter sur lui.
Aussi Sissoko est un boucher qui n'a pas sa place dans l'entrejeu, il ne cree rien, ne sent pas le jeu, n'est bon qu'a mettre des semelles!
Sinon je pense aussi que Carlo fait de n'importe quoi et je lacherais pas une larme si on le degage!
Et peut etre que Leonardo peut le suivre parce Maxwell, VanDerWiel, Sissoko, Lugano... C'est quand meme de la merde* tout ca!
Louis Aragon Niveau : DHR
Note : 6
La frilosité de la L1 ne semble pas poser trop de problèmes à Ibra et Silva...

C'est un mythe ça, une façon de dire qu'on a un championnat quand même pas si dégueu' et pas si facile, etc. Cette histoire d'adaptation n'est pas propre à la France, rien ne peut garantir l'intégration d'un joueur à un groupe (Marvin Martin, Gourcuff), ou un pays étranger.

Comme souvent dans ces articles, on se contente d'un peu de rumeurs, pas mal de clichés, et on mélange tout ça
Article intéressant, je suis d'accord sur à peu près la totalité, faut savoir qu'Ancelotti lâcherai pas une larme non plus en cas de licenciement, avec un recrutement pareil c'est pas facile, il fait jouer l'équipe de Leonardo, pas la sienne, j'attends de voir ce qu'il va faire après ce qu'il a annoncé samedi, mais j'attends pas grand chose non plus ...
Hilda de Polaris Niveau : CFA2
Note : 4
LUIS LUIS LUIS LUIS

Hihihi !!!

On attend tous Mourinho

Une des erreurs d'Ancelotti selon moi est de ne pas avoir d'adjoint français de qualité capable de lui dresser un profil des équipes adverses.
Une autre c'est surement de sous estimer la L1, il l'a sous estime tellement que sur nos l'ensemble des matchs de L1 on a pas eu trois fois de suite le même milieu, alors qu'on a besoin de continuité pour enfin dégager des automatismes et un collectif.
On ventait les super méthodes avec le GPS etc... les gars sont blessés h24 y a un hic dans la préparation. On disait de lui que c'est un super psychologue avec les joueurs, bilan ses joueurs le critique dans les journaux.
Il dit qu'il veut donner le brassard à un français (truc super nul entre nous) bilan y a eu Jal qui a eu droit a son quart d'heure de gloire, puis Sakho maintenant Thiago Silva le mec qui n'a pas déclaré une fois qu'il aimait Paris.
En plus le male archi dominant du groupe c'est Zlatan,c'est lui le capitaine.
J'ai jamais vu dany melo avec le brassard.

Il tricotte trop et ne trouve globalement pas de solution restant butté a jouer avec 3 récupérateurs. La honte jouer avec 3 récupérateurs quand tu es le PSG. Cela prouve que le mec n'a pas confiance dans son équipe et dans ses joueurs et n'a pas trouvé la soluce pour que son équipe asphyxie l'adversaire.

En outre le recrutement est loin d'être au top niveau mais cela est plutôt imputable à Léo.
Prendre Pastore 42 barres, c'était trop pour ses frêles épaules.On peut s'interroger sur le recrutement de Motta,Sissoko,et Lugano.
Cela fait déjà 4 joueurs qui sont dans le jus le plus total, c'est trop.

Malgré tous ces problèmes, le PSG devrait caracoler en tête de la L1.
Il y a largement l'effectif pour être champion.
Louis Aragon Niveau : DHR
Note : 2
J'mettrais pas Motta et Lugano dans le même lot
Motta a plusieurs fois du bien, et puis il a une carrière autre que celle de Lugano quand même.

3 récupérateurs ça veut rien dire, si c'est 3 Matuidi c'est très bien, le mec se projette bien vers l'avant, ne lâche rien, fait preuve de solidarité. Le problème c'est Chantôme et Maxwell en récupérateur... Le 1e est pas assez bon, le 2nd pas vraiment à son poste.

Après sur la gestion du groupe, à part répéter ce qu'on croit vrai, ce qu'on croit qu'il s'est passé (l'histoire de Zlatan et ses enfants...), ce qu'il pourrait se dire, etc. C'est du pignolage de journalistes, rien de plus. Avec des sources on ne peut plus douteuses, des prétendus "taupes", des rumeurs en carton (Guardiola, Mourinho, j'ai même entendu Guérets ce matin) : bref, de la méthode classique de journaliste (j'ai jamais pu encadrer les journalistes parés d'une pseudo objectivité dont ils ne connaissent sûrement même pas la définition). Moi j'suis sûr que les déclarations des taupes, ils se les inventent lorsqu'ils sont tous déchirés : "hé les gars, j'ai une idée, on a qu'à dire que les joueurs français du PSG sont pas contents des étrangers payés super chers, et on dira que Zlatan a volé le pain au chocolat de Gameiro"

Aucun de nous n'est dans le vestiaire, on ne sait pas ce qui se dit, pourquoi untel est blessé ou pourquoi lui ne joue pas, alors en tirer des conclusions......
Note : 8
hooo les gars faut relativiser un peu là... faut reprendre les choses dans le bon sens. Lugano ? Ben ouais mais lugano est un achat par dépit... Il a été acheté alors qu'en aout 2011 on avait deux def centraux au tas sur les trois que comptaient le club (bisevac/sakho) Van der Wiel ? ET si on lui laissait un peu de temps ? Nan parce que Raï c'était pas brillant la première saison... sissoko, hormis ces blessures récurentes, des joueurs comme ça, t'en as besoin, des mecs qui n'hésitent pas à aller au contact, l'air de rien, ça inhibe l'adversaire de savoir que tu vas te coltiner un mec qui va te mettre des bleus toutes la soirée, Motta ? Ben il est blessé depuis le début de saison, mais l'an dernier, il était très bien....

JE crois surtout, que l'équipe se voit trop belle, et qu'Ancelotti ne sait pas ruer dans les bronches de ces joueurs. Il est trop paternaliste pour ça.

ensuite, il tient absolument à mettre son foutu sapin sur le pré, oui ok, mais on a pas les joueurs complémentaires pour. A paris, t'as tout ce qu'il te faut pour jouer en 4-2-3-1... ben putain, joue avec les joueurs que t'as, merde quoi...

Très sincèrement, je défendais CArlo, mais là, je vois de moins en moins où il veut en venir, et je pense que les joueurs c'est pareil.... A trop changé, il a installé le doute dans la tête de ces joueurs, qui eux même, sont perdus devant des consignes de jeu contradictoire, un système dans lequel il n'arrive pas à évoluer, et un changement perpétuel des joueurs sur le pré....

Pour l'instant, ce n'est pas catastrophique, t'es en course en LdC, à 5 points du leader, c'est à dire rien (L'OM avait -10 points à la trêve sur le leader quand ils ont été champion) mais cva falloir prendre conscience de tout ça... et vite...
*somagic* Niveau : CFA
Note : 3
L'article sonne creux dans son ensemble...

Là où je suis d'accord c'est sur le tâtonnement tactique... Le match contre Sainté en coupe de la ligue était un résumé des errements tactiques présents depuis le début de saison. Paris ne passe pas par les cotés et la percussion au centre est inexistante...
Mais aprés... qui tactiquement est au point cette saison? Lyon peut être... Lille est à la rue sur ce point (aucune percussion), Sainté et VA n'ont pas encore la possibilité de maitriser un match (le match de VA contre Reims ce week est une purge...)

Aprés concernant le coaching... c'est quoi cette notion ?.... changer tactiquement son équipe comme Deschamps le fait contre l'espagne en modifiant l'articulation du milieu... Ok... si c'est la fameuse notion "ha coaching gagnant" qd un remplaçant rentre et marque bah c'est pas du coaching, c'est juste le principe du remplaçant, qui doit faire mieux voire aussi bien que celui qui sort...

Pour Léonardo...l'arrivée de Carlo Ancelloti est ds les tuyaux depuis 6 mois avt l'officialisation... et il serait pour rien dans le recrutement ? mouai...
Ca me fait penser à Ménès hier qui te dit:"le président n'était pas content de voir l'équipe type à Sainté"... Ha bon ? le Président te connait toi l'éminent journaliste? juste ce parallèle pour dire qu''en tant que journaliste, travailler un peu les gars... sinon au bar en bas de chez moi, ils font la même et parfois ça peut même être drôle..
Note : 2
le problème il est double.

le premier c'est l'importance des lateraux dans le football moderne, et encore plus dans le sapin de noel. il faut bien le dire les lateraux du psg ce n'est pas ça entre le niveau intrinseque, l'adaptation, la forme du moment.

Ce qui m'etonnes c'est qu'ancelotti ne soit pas capable/refuse de s'adapter a ce probleme.
Note : 3
Arrétez de commenter sur Bodmer et son "or dans les pieds", la seconde partie de la phrase est tellement vraie. Malgré la pléthore de milieux de terrains dans l'effectif, il nous manque toujours un joueur capable d'organiser le jeu et de donner le tempo (puisque Pastore ne semble pas vouloir endosser ce costume...), et ça il sait le faire Bodmer. Et avec classe, quoi qu'on en dise.

Carlo gère son effectif comme l'UMP a géré ses élections : n'importe comment et sans aucune vision ne serait-ce qu'à moyen terme.
Guardinho Niveau : CFA2
Note : 2
Alors déjà je pense que l'article joue la carte de la mauvaise foi. Il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre.

Concernant l'organisation de l'équipe, la chose qui me surprend (et déçoit) depuis le début de saison, c'est cette apparente volonté de casser l'existant juste pour dire qu'on va apposer une nouvelle façon de faire. Probable que certains aspects du groupe nous échappent totalement, mais de là où je suis, ça m'apparait un peu absurde. Après avoir vendangé des points l'hiver dernier, l'équipe a quand même réussi à bien se redresser pour boucler le championnat en mode commando. Tous les offensifs (Nene, Pastore, Menez) y allaient de leur petit but et/ ou passe déc à chaque match, preuve s'il en est que le bloc équipe commençait à prendre forme. D'autant que la défense n'était pas vraiment une passoire.

Le recrutement de cet été avait pour objectif de renforcer les lignes : Ibra et Lavezzi en substitut de Hoarau et Gameiro, désolé mais ça le fait grave, on a une des meilleures lignes d'attaque d'Europe (j'assume totalement, c'est du niveau d'un Van Persie/Rooney ou Aguero/Tevez).
Derrière, on prend Thigao Silva, juste un des tous meilleurs défenseurs du monde (Ramos est un lombric à côté).

Et là stop. A quoi bon s'acharner à changer tout le reste? C'est pas normal que Nene et Pastore ne jouent plus. Ils peuvent être en sous régime, il n'empêche qu'on sera toujours moins perdant en les alignant d'entrée plutôt de que mettre une ligne de 3 défensifs, dont un n'est pas à son poste, un n'est pas au niveau, et le dernier n'est plus trop en forme après avoir été utilisé à fond depuis le début d'année.
Pour le reste, je comprends qu'il faille composer avec les blessures et la répétition des matches (2 par semaines depuis août, ok, ça laisse pas beaucoup de place pour travailler le collectif, on est d'accord). Mais justement, dans ce cas, quel besoin de partir sur des schémas de jeu illisibles et non éprouvés ?
Note : 3
Je pense qu'il ne suffit pas de grand chose pr inverser la tendance.

1. le staff : doit se demander pourquoi il y a autant de blessés lors des entrainements et y remédier. Travailler plus des enchaînements et les automatismes entre les joueurs.

2. Léo : arrêter d'acheter pr acheter. Cibler les lacunes de l'équipe et prendre un bon profil. Ce n'est pas nécéssairement un "nom" (la preuve Matuidi et Bisevac). Son but n'est pas de faire plaisir à un agent ou renflouer la Série A ms bien de trouver le bon joueur qui conviendra au poste et qui pourra s'adapter à la L1.

3. Carlo : doit remettre en question son management, ses joueurs clés et les indésirables. Il n'y a clairement que 5-6 joueurs au niveau en ce moment. Il a l'expérience, à lui de trouver la bonne formule.

4. les joueurs : jouer le championnat avec autant d'envie que la C1. Ils jouent contre des équipes qui sont souvent à 150% et eux ne sont qu'à 70. Ca joue à la baballe, ça tricote, ça manque de sérieux.

Déjà, tu règles ça, ça irait beaucoup mieux. Et pr que ça aille encore mieux, il faut régler le problème du milieu. Le fait que Zlatan aille rechercher la balle au milieu est d'ailleurs symbolique. A Milan, y'avait Pirlo, Gattuso, au barca Xavi, Iniesta... c'est le milieu qui fait l'équipe.
Médiocrité tactique flagrante mise à part (discutée avec justesse par les différents intervenants), plusieurs éléments interpellent depuis l'arrivée des qataris:

- comment avoir laissé se développer ce tropisme italo-brésilien forcené quand on connait les risques de voir se développer une "ville dans la ville" (jamais un manager ne débauchera un staff concurrent entier au risque de créer un contre pouvoir qui pourrait se retourner contre lui et de se mettre en porte à faux par rapport au staff existant, c'est absurde)?
- pourquoi avoir laissé les clés du camion à un illusioniste, un prestigitateur dont les seuls credentials sportifs managériaux (dirigeants + entraineurs) se confinent à des rôles de subalterne dans l'ombre de Galliani.

@Dendecuba, plus aisé de fédérer le vestiaire à Milan où l'institution prime sur tout (la notion d'égo, d'individu etc) qu'à Paris où l'entité s'efface souvent devant les individualités (Ibra a complètement cannibalisé le club), où le poids de l'histoire est inexistant et où le club a été progressivement dépecé de sa substance.
Note : 3
Toutes proportions gardées (j'insiste dessus), ce PSG là me fait en fait furieusement penser de plus en plus à mon OL version Clo Clo. Je schématise rapidement :

Le coach : reconnu par ses pairs, sa valeur n'est pas à remettre en cause mais il semble être sur une autre planète actuellement. Pas de schéma tactique définie et coaching incompréhensible.

L'effectif : De qualité (mais certainement payé bien au delà de sa valeur réelle), mais certains joueurs évoluent bien en déça du niveau attendu, sans compter les blessures récurrentes qui font que JAMAIS l'entraîneur ne bénéficie de son effectif dans son intégralité. Et puis on a l'impression que les joueurs sont complètement perdus sur le terrain, physiquement à côté de leurs pompes et surtout auucn effort n'est fourni ensemble (le truc le plus flagrant chez nous à l'époque du glaude).

C'est un peu court jeune homme diront certains mais il y aurait je pense beaucoup trop à dire ;-)
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Note : 2
Mouai je suis plutôt d'accord avec Mathieu Faure, pour une fois, et l'équipe commmence sérieusement à mes les briser. J'ai toujours soutenu Ancelotti et je continu à penser que c'est un très grand entraineur, mais force est de constater qu'il n'y arrive pas avec ce groupe. il faudrait qu'il déglingue Zlatan devant le reste du groupe pour que les mecs reprennent confiance, mais va le reprendre parce qu'il t'a pas dit bonjour...

Sinon, ouai Bodmer il a de l'or dans les pieds, mais un match sur 3, les deux autres c'est du plomb ! Putain* d'alchimiste à Mi temps.

Et De Rossi serait au contraire le complément parfait de Verratti. Une sorte de Gattuso en plus technique d'un Pirlo moins géniale. Et puis ça permettrai de libérer le petit italien d'une partie de la charge défensive et donc des cartons débiles qu'il prend en début de match. Et avec De Rossi, on aurait un patron.
Note : 5
Bonjour Sofoot, je tiens à vous dire les choses franchement.

1) J'aime bien regarder vos articles, même s'il n'y a pas assez de news sur le Calcio.

2) Je m'énerve de plus en plus à cause de vos publicités merdiques.

3)"Contre Nice, les Parisiens se sont fait marcher dessus. C'était à la limite du viol"

Je tiens cordialement à vous pisser à la raie pour faire figurer dans un article cette expression que même les footeux les plus dépourvus de bon sens n'utilisent que peu. C'est un véritable scandale que cette banalisation et cela prouve votre manque de professionnalisme.
EquerreKeskias Niveau : District
Le carton rouge de Matuidi aura au moins un effet positif : il va pouvoir se reposer puisque visiblement Carlo n'avait pas compris qu'il fallait le laisser souffler...J'ai l'impression qu'il a du mal à motiver ses troupes.Trop gentil,incapable de piquer au vif ses joueurs comme pourrait le faire Mourinho.Quand je le vois dire en conf de presse que l'équipe l'énerve et qu'il va changer quelque chose,je ne peux pas m'empêcher d'esquisser un sourire.Il n'est tellement pas crédible...Ne pas faire entrer Nene contre Nice a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.C'est tellement mieux de lui préférer Maxwell...Aucune identité de jeu,des changements perpétuels,trop aléatoires.Les joueurs s'y perdent,et nous aussi.En définitive,je rejoindrai bon nombre de commentaires ici qui déclarent qu'Ancelotti a sous-estimé la L1.True story
*somagic* Niveau : CFA
Note : 3
@ Pat XIV...
Et dire que j'ai essayé de rester poli... et d'essayer de te parler
pfhhh.... il y a pas un adulte à coté de toi? non?

Bref... ton comm' n'a pas de sens...
j'aurai bien voulu en débattre mais ça m'a l'air assez compliqué pour toi de pouvoir défendre une idée sans être insultant...

Comme dirait Dieudo, au-dessus de toi c'est le soleil...
Je m'incline modestement...
@*somagic* : sans vouloir polémiquer sur la qualité de Carlo Ancelotti (pour moi c'est un bon entraîneur, mais s'exporter comporte toujours une part d'incertitude), le constat que fait PatXIV sur la Serie A reste correct. Bien qu'imparfait, le coefficient UEFA reste le moyen le plus précis pour comparer le niveau des championnats européens. Force est de constater la chute vertigineuse de la Serie A depuis quelques années, qui a laissé filé la Bundesliga (proche de rattraper l'Angleterre) et se fait talonner par le Portugal et la France.

Mais bon, ce n'est pas le sujet.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr
Article suivant
Rennes crucifie Troyes
34 75