En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e tour
  3. // Ajax-Nice

Cardinale, un poing c'est tout

Auteur d'une saison remarquable du côté de Nice, Yoan Cardinale a gonflé les muscles en fin du dernier exercice, ne cachant pas sa déception à l'heure de voir son nom absent des nommés pour les trophées UNFP. Une nouvelle dimension revendiquée par le portier du Gym, qui se dirige vers la saison de la confirmation. À condition d'éviter à tout prix les cagades, comme celle qu'il a effectuée face à l'Ajax la semaine dernière en ratant sa sortie du poing.

Modififié
Danijel Subasic, Anthony Lopes, Baptiste Reynet et Kevin Trapp. Fin avril dernier, la Ligue 1 consacre ses meilleurs gardiens et le nom de Yoan Cardinale, l’une des révélations du dernier exercice, ne figure pas parmi les nommés. Alors forcément, le Niçois l'a mauvaise : « Je pense que, quand on est deuxième défense de Ligue 1 avec notre effectif, c'est dommage que le gardien ne soit pas dans les quatre nommés » . Une soif de reconnaissance légitime, mais qui suppose de le voir continuer à développer ses talents dans la cage du Gym.

Talon d’Achille


Bien sûr, la saison dernière a surtout mis en valeur les qualités de Cardinale. Qui sont celles qu'on associe généralement à celles des « petits gardiens » (il mesure 1,81m) : explosivité sur la ligne, reprises d'appuis rapides et réflexes au dessus de la moyenne de ses homologues. Mais elle a parfois aussi mis en lumière ses faiblesses, notamment dans certains matchs à enjeu. Comme face à Schalke en Europa League fin novembre dernier, où sa sortie hésitante permettait aux Knappen d'ouvrir le score. Ou encore face au Paris Saint-Germain en décembre, où il se faisait dicter la loi dans ses seize mètres par Edinson Cavani. Pas fou, « Cardi » assume alors sans sourciller : « Les sorties ont toujours été mon point faible, on travaille là-dessus avec Lionel (Letizi, entraîneur des gardiens de l'OGCN, ndlr). Face au PSG, sur les sorties, ça ne s'est pas bien passé... Mais soit vous vous accablez... soit vous vous relevez et vous vous dîtes "la prochaine est pour moi". Et il faut ressortir sur la prochaine... Mais si je dois me trouer, eh bien je me trouerai encore... » Chose promise, chose due. Face à l'Ajax la semaine dernière, Cardinale s'est troué. Salement. Sur une action complètement anodine. De quoi relancer le débat sur la capacité des gardiens aux gabarits modestes, comme celui du portier du Gym, à s'imposer durablement dans l'élite européenne.

Lollichon : «  Face à l'Ajax, c'est un ballon qu'il doit capter facilement »


Dans le coin droit, les défenseurs des « petits » , comme Jérémie Janot, de plus en plus minoritaires, alors qu'en 2015, la taille moyenne des 132 gardiens des sept meilleurs championnats européens s'élevait à 1,89m. À gauche, ceux qui, comme Christophe Lollichon, en charge du développement des gardiens de but à Chelsea, considèrent la taille des gardiens comme une caractéristique essentielle du poste, dans un football moderne où les joueurs ne cessent globalement de gagner en centimètres. « Buffon est grand (1,91m) mais c'est la technique à l'état pur, c'est la pureté et l'excellence, estime Janot. C'est tout cela qui fait sa force. Pas sa taille ! Ce n'est que la cerise sur le gâteau... » En face, Lollichon ne nie pas la place prépondérante qui doit être laissée à la technique à l'heure de choisir un portier. Mais il fait en parallèle de la taille « une notion déterminante même si elle n'est pas suffisante. C'est ma vision, mais j'estime que le minimum pour jouer en Angleterre, c'est autour d'1,95m. L'évolution des physionomies fait qu'on trouve aujourd'hui des portiers à la fois très grands et explosifs comme Cech ou Courtois. Alors pourquoi se priver d'une telle envergure ? » Un avantage physique qui se double d'un avantage psychologique: « Dans le cas de Cardinale face à l'Ajax, c'est un ballon qu'il doit capter facilement, indépendamment de sa taille, poursuit Lollichon. Mais pour s'emparer d'un ballon comme ça, il faut être confiant et il ne l'est sûrement pas assez dans le domaine aérien. »

Vidéo

Une sérénité et une autorité dans les seize mètres plus faciles à maintenir quand on frise le double mètre que lorsqu'on culmine à moins d'1,85m : « Un gardien de grande taille va aussi faire des erreurs mais on cherche à rationaliser le poste. À Chelsea, l'objectif, c'est que nos gardiens prennent des initiatives. On préfère qu'ils soient influenceurs qu’influençables. Et la taille aide à aller dans ce sens-là. »

Plafond de verre


Néanmoins, les portiers de taille moyenne sont toujours performants dans l'Hexagone, puisque certains des meilleurs gardiens actuels de Ligue 1 comme Stéphane Ruffier (1,84m), Anthony Lopes (1,84m) ou Baptiste Reynet (1,85m) ne culminent pas très haut. Même si aucun d'eux ne semble être appelé à intégrer les plus grandes écuries européennes où pullulent les albatros type Neuer (1,93m), Buffon (1,91m), Courtois (1,99m) ou De Gea (1,92m). «  Malheureusement, on peut parler d'une forme de plafond de verre pour les gardiens de taille modérée, pose Lollichon. Prenez un excellent portier comme Claudio Bravo qui ne dépasse pas le mètre 85. Eh bien, on l'a vu en difficulté pour sa première saison en Angleterre, sur certaines situations » . En attendant que les grands gabarits deviennent impératifs pour percer dans les cages de Ligue 1, les profils plus modestes comme ceux de Cardinale ne se lassent pas de faire de la résistance. Avec panache, sur comme en dehors du pré, comme en témoigne cette déclaration du Niçois, qui ne s’était pas démonté face aux rumeurs faisant état de l’arrivée d’un portier concurrent lors du mercato estival : « Ils peuvent faire venir Mandanda, Ruffier... je ne lâcherai jamais le morceau... Même Neuer, je ne lâcherai jamais rien. »

Par Adrien Candau Propos de Christophe Lollichon recueillis par AC, ceux de Jérémie Janot et Yoan Cardinale issus d'Eurosport.fr, L'Equipe.fr et Nice-Matin.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165