Cardinale : « J'ai cru en Dieu au moment où mon frère a été sauvé »

Sous ses dessous de gardien de but jovial qui a tout le temps la banane, Yoan Cardinale a eu son lot de souffrance. Notamment durant l'enfance quand, à huit ans, il a dû grandir avec un petit frère malade de l'estomac et que les médecins estimaient condamné. Plus d'une décennie après, le Niçois raconte comment le calvaire de son frère l'a rendu plus fort.

Modififié
Tu es parrain d'une association qui s'appelle le Point Rose (qui accompagne les parents d'enfants malades, ndlr). Tu es d'autant plus concerné que tu as grandi avec un petit frère, Mathieu (gardien de but en DH à Aubagne aujourd'hui ndlr) qui était gravement malade...
Une malformation de naissance à l'estomac, très mal soignée par les premiers médecins qui l'ont suivi. Les traitements n'ont fait qu'empirer la situation, jusqu'à ce que les médecins disent à mes parents : « Il ne reste plus longtemps à vivre à votre fils, il est condamné. » Moi j'avais entre huit et dix ans, mon frère avait quatre-cinq ans...

Et finalement, vous rencontrez un médecin qui dit : « Je peux le sauver » ...
L'opération était très risquée, personne ne voulait le faire. On est tombé par hasard sur ce médecin qui nous a dit : « Appelez ma secrétaire maintenant, prenez rendez-vous, je vous garantis qu'à Noël, votre fils mangera du foie gras. » Ce médecin, aujourd'hui, c'est presque un membre de la famille. À chaque fois que l'on mange du foie gras à Noël, on pense à lui.

Grandir avec un petit frère ultra médicalisé...
(Il coupe) Il a raté toute la scolarité de la maternelle, le cursus d'un enfant normal c'est trois ans, lui il a manqué quasiment les trois années. Plus l'année de CP. Il était tout le temps à l'hôpital. Moi, j'ai suivi le cursus normal, mais j'allais souvent le voir à l'hôpital et je n'avais donc pas toujours la tête à l'école. Je ne souhaite à personne de vivre ça. J'ai connu des choses que je n'aurais peut être pas dû, mais Dieu merci, mon petit frère est sorti d'affaire et tout cela m'a fait progresser dans le monde du foot.


Dans quel sens ?
Dans le mental. Mentalement, j'ai su passer des épreuves au centre de formation et chez les pros que je n'aurais jamais réussi à passer sans cette épreuve-là. Une défaite, c'est grave, mais on relativise. Quand on se blesse, c'est pareil, on va maronner, pleurer pendant deux jours, mais après, on se dit : « J'ai vécu plus grave, cela va se guérir, c'est le foot qui veut ça. »

Tu as choisi de parrainer le Point Rose parce qu'à l'époque où ton frère était malade, vous vous étiez sentis délaissés ?
Je ne suis pas papa, donc je ne peux pas savoir ce que cela fait d'avoir un enfant malade, mais j'imagine que c'est la pire chose au monde de voir son enfant partir avant soi. J'ai vu mes parents dans des états indescriptibles, c'était vraiment horrible. À l'hôpital, personne ne se souciait vraiment d'eux. Quand on leur a dit : « Votre enfant va mourir » , c'était du genre : « Ok, lui va mourir, donc on s'occupe du suivant à côté. » Cela manquait de soutien psychologique, rien du tout. Donc cela me tient à cœur de soutenir une association qui vient en aide aux familles. Elle ne prépare pas l'après, mais elle essaie de vous suivre avant, et de vous soutenir après. C'est important.

« Mais à neuf-dix ans, on n'est pas bête, on voit son frère tous les jours à l'hôpital, on voit qu'il a des tuyaux dans le nez, partout, c'est un vrai bordel. On est conscient de ce qu'il se passe. »

Comment tu as été amené à connaître l'association ?
C'est l'OGC Nice qui m'a mis en relation avec la présidente de l'association, Nathalie. Ils avaient connaissance de mon passé, ils ont eu raison de penser que cela pouvait m'intéresser, car quand elle m'a contacté, j'ai dit oui tout de suite. La petite fille de Nathalie, c'est une histoire très triste, car elle est décédée. C'est remarquable que ses parents aient su se relever et créer ce type d'association. Il faut des gens comme eux pour avancer dans la vie. Je pense que Nathalie fait partie des gens qui ont énormément de mérite, car elle a vu son enfant partir, et son quotidien aujourd'hui c'est de soutenir d'autres personnes qui perdent leurs enfants et leurs proches. Elle se confronte chaque jour à son pire souvenir et se bat contre lui.

Quand tu as appris que ton frère allait « mourir » , ton univers a dû s'écrouler ?
Mes parents ne m'ont jamais dit les choses comme ça. Mais à neuf-dix ans, on n'est pas bête, on voit son frère tous les jours à l'hôpital, on voit qu'il a des tuyaux dans le nez, partout, c'est un vrai bordel. On est conscient de ce qu'il se passe. Je ne savais pas qu'il « allait mourir » , mais je savais que sa vie était en danger. Mais pour me protéger, mes parents ne m'ont jamais dit : « Ton frère va mourir » , parce que sinon, je pense que j'aurais pu partir en cacahuète.


Comment tes parents faisaient pour maintenir un semblant de bien-être, histoire que tu grandisses plus ou moins bien ?
C'était vraiment dur. Ma mère pleurait souvent, mon père se cachait beaucoup plus. On n'habitait pas dans une très grande maison - à la Ciotat - donc je l'entendais pleurer. Mais je ne l'ai jamais vu pleurer. Jamais devant moi, mais je l'entendais. Cela m'a laissé des traces. Cela m'arrive de me réveiller en pleine nuit, de faire des cauchemars. Je me réveille en transe (sic), j'y repense.

Durant cette période où ton frère était hospitalisé, ce n'est pas le seul enfant que tu as vu dans ces conditions...
Il y en avait beaucoup, certains qui s'en sont sortis comme mon petit frère, et d'autres, malheureusement, qui y sont restés.

Avec tout ce que vous avez vécu, la relation avec ton frère doit être vraiment forte, vous vous engueulez quand même de temps en temps ?
On s'engueule, on se bat souvent. C'est l'amour entre nous, très fusionnel. Il vient me voir à quasiment tous les matchs, dès que je peux, je vais le voir aussi à Aubagne. On s'appelle tout le temps, on est vraiment fusionnels. Il est gardien, comme moi, ça a dû le motiver de me copier.

« C'est clairement au moment où mon frère a été sauvé que j'ai cru en Dieu, que je lui ai dit merci. »

Toute cette expérience avec ton frère, cela a influencé le gardien de but que tu es devenu aujourd'hui ? Un joueur qui prend des risques parce que, finalement, il y a plus grave qu'une boulette ?
(Pas totalement convaincu) Ouais... Il y a des choses qui ne méritent pas de se prendre la tête. Mais sur un terrain, je ne sais pas si cette expérience m'aide. Cela me rend plus fort mentalement, mais je ne crois pas que cela me pousse à prendre des risques dans le jeu. C'est plus lié à la philosophie de jeu de Nice, cela me met dans des situations où je dois prendre des risques. C'est la particularité du poste de gardien que j'aime bien. J'aime cette adrénaline quand il faut faire un crochet, que l'attaquant arrive... J'aime prendre des risques dans la vie.


Justement, que ressens-tu quand un attaquant vient au pressing et que tu dois faire un crochet ?
Le cœur s'arrête de battre cinq ou six secondes, enfin c'est l'impression que cela me donne. Je ne pense à rien du tout, dès que l'attaquant est passé et que je fais la passe, hop, tout repart.

Un dernier mot sur l'histoire de ton frère qui s'est terminée en happy end. Si tu avais un conseil à donner à des familles touchées par ce type de drame ?
Ne jamais lâcher. On est tombés par hasard - ou le biais de Dieu, je ne sais pas - sur le médecin qui a sauvé mon frère. L'endroit où on l'a rencontré, c'est impossible normalement. C'était un repas de fin d'année avec l'équipe de foot où je jouais, les équipes de jeunes de l'OM. D'habitude, mon père arrive toujours en retard, quinze fois sur seize. Et cette fois-là, on avait quinze minutes d'avance. On arrive à la plage, il y avait déjà un joueur avec son père. On dit bonjour, le père était accompagné par un autre homme. Et voilà, c'était le médecin qui allait sauver mon frère. Il n'était jamais à Marseille d'habitude, il travaillait dans plusieurs grandes villes, il était là car il connaissait bien le père de cet autre enfant. Si on était arrivé quatre ou cinq minutes après, cet homme serait peut-être parti. Et mon frère aussi.

C'est pour cela que vous êtes croyants dans la famille ?
Ouais. J'avais huit ans à l'époque, donc difficile de dire que j'étais croyant, mais c'est clairement au moment où mon frère a été sauvé que j'ai cru en Dieu, que je lui ai dit merci.



Propos recueillis par Nicolas Jucha, à Nice
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Note : 1
Un peu plombante cette histoire! Content d'apprendre le happy end ! Que cela a dû être difficile pour sa famille...

Bon maintenant que cela est dit, on peut le vanner sur sa musculature (plus précisément sur son torse) de joueur de foot amateur qui aime bien enchaîner les bières la veille du match?
Ce commentaire a été modifié.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Ah oui son torse est notre totem !
Une promesse rassurante pour tous les footballeurs du dimanche qui hésitent à se lancer sur le terrain un lendemain de cuite !
John Fitzgerald Wilis Niveau : CFA
Carrément qu'on peut le vanner ! En plus ça a l'air d'un bon gars le Cardinale, toujours le sourire , on sent que le mec kiffe ce qu'il fait . C'est aussi un très bon gardien , très fort sur sa ligne .
Il est clair que son sous-maillot vert moulant ne le met pas en valeur. Ca n'en reste pas moins un super gardien.
3 réponses à ce commentaire.
Note : 1
Merci à vous pour cette histoire. Ça m'a touché puisque je connais des gens avec une histoire similaire mais le gosse est mort. Ceci dit ça a soudé la famille et ça m'a appris la persévérance.
bestclic 2.1.2 Niveau : Loisir
Dieu est donc médecin.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Païen ! Dieu prend plusieurs formes !
Il est aussi footballeur argentin ou dentiste turc !
Jacky Wilshere et Henri Michel Niveau : CFA2
Footballeur argentin..Krupoviesa?
mara donna des frissons Niveau : CFA
Bien vu, mais t'as pas trouvé le dentiste turc !
Allah Votre Niveau : Loisir
Mais non, tout le monde sait tres bien que Dieu est lyonnais...
4 réponses à ce commentaire.
Jacky Wilshere et Henri Michel Niveau : CFA2
Les miracles parfois.. Merci pour cette histoire touchante.
Croire en dieu et s'appeler cardinale.
Y va pas m'la faire lui...
Note : 1
Il croit en Dieu et croise au moins deux fois par an le joueur de SAINT-Etienne, Fabien LEMOINE... Coïncidence? Je ne crois pas... Il y a peut-être une enquête à faire dans la station de métro parisienne CARDINAL-LEMOINE...
1 réponse à ce commentaire.
"je me réveille en transe (sic)"

hahahahahahaha! Le journaliste n'a jamais fait de sport? j'suis en trans? Plus du style "je suis en sueur" trans=transpi dans le cas présent...
mara donna des frissons Niveau : CFA
Ah ah ah t'as jamais fait d'anesthésie générale avant une opération précise ?
Et hop tu te réveilles en trans (sic).
Ou peut-être qu'il dormait dans un corbillard piloté par une personne aux grandes dents et paf, il se réveille en Trans (diminutif de Transylvanie). Le mystère est entier !
Il est pas loin d'avoir des tchoutches, ça vient peut être de là son cauchemar...
Jacky Wilshere et Henri Michel Niveau : CFA2
Peut etre qu'il s'est juste réveillé en TRANSE (Traumatisme Rapide Arrivant la Nuit chez les Sudistes Elephantesques)
4 réponses à ce commentaire.
Le "15 fois sur 16", il est chelou lui. 9 fois sur 10, 4 fois sur 5, OK. Sur 16? Sauf si le Daron n'est venu que 16 fois...
Quelque chose me dit qu'il aime bien la 16, rien de plus.
1 réponse à ce commentaire.
il y a 2 heures Les supporters niçois déjà bouillants 2 il y a 5 heures Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 80 il y a 5 heures Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 16 il y a 7 heures Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:27 Ederson atteint d'un cancer des testicules 66 Hier à 12:38 Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 Hier à 11:13 Droit de réponse "Mistral Gagnant" 31 Hier à 09:27 La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20
À lire ensuite
Fabien Tout Terrain