En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Bilan
  2. // Interview
  3. //

Capoue: « Mourinho est de loin le meilleur »

Cette année fut la sienne. Sa meilleure dit-il. A 23 ans et des brouettes, les grandes pattes d’Etienne Capoue ne sont plus celles d’un jeunot, d’un débutant, mais les outils d’un joueur confirmé du championnat de France. Un ratissage du milieu de terrain offert depuis 5 ans par le Toulouse Football Club. Pour clore l’année, interview « bilan 2011 » avec un sentinelle qui répond aux questions comme il joue au football : sur la défensive.

Modififié
En tant qu’employé modèle, tu seras le porte-voix du TFC. Peux-tu nous faire un bilan sportif de cette année 2011 ?

On fait un très bon début de saison pour l’instant. Tout va bien. L’effectif est bon. Le groupe vit bien. Personnellement, je suis très content des recrues estivales comme Emmanuel Rivière, par exemple, qui est un grand attaquant. Leur intégration a été bonne. Nous avions à cœur de bien terminer, avec l’objectif d’être dans les six premiers avant la trêve (Toulouse est 7e). La fin de saison dernière était bien plus compliquée. Depuis, nous avons pris conscience de nos qualités !

Et personnellement ?

Ouais bien.

C’est tout ?

J’ai passé une très bonne année, personnelle et sportive. Je dirais même que 2011 est ma meilleure année en pro. Je joue, je me sens bien, installé au milieu de terrain, mon vrai poste, même si de temps en temps je dépanne en défense. Ça se passe bien quoi ! Après, si, j’ai eu quelques blessures cette année : double fracture de la pommette, triple du coude. Rien de grave, je m’en suis très bien remis.

Tu as pourtant failli partir cet été. Arsenal, Schalke 04, et même le PSG t’ont suivi de très près…

Qui dit ça ?

La presse.

Pas du tout. J’ai reçu un coup de téléphone du président cet été et on s’est mis d’accord. Je lui ai promis que je resterai encore une année ici. De toute manière, j’ai signé encore cette année, en février. Certains clubs se seraient renseignés à mon sujet mais moi perso je n’ai eu aucun contact avec personne.

L’année dernière, un sondage effectué auprès des socios du FC Barcelone préconisait ton arrivée pour pallier le départ de Yaya Touré vers Manchester City. Quand on connaît le poids des supporters dans ce club, c’est un peu un truc de dingue ?

Ça fait plaisir !

C’est tout ?

Ouais, ça fait plaisir.

Mais 2011, c’était l’année Sergio Busquets. Un virtuose à ton poste ?

C’est un très bon joueur, un gros récupérateur mais ce n’est pas un modèle pour moi. Je suis plus Patrick Vieira, qui a pris sa retraite cette année. Lui, je sais pas, j’aimais ses qualités. Mais il faut bien s’arrêter un jour…

T’as maté combien de Barça-Real cette année ?

J’en sais rien. Les Barça-Real ? Je ne m’en souviens même plus. Si, ouais, j’ai regardé le dernier.

Et qu’en as-tu pensé ?

C’est toujours très compliqué pour le Real. Même si cette saison, je les trouve plus mûrs. Je pense qu’ils vont remporter le championnat. Et puis ils ont le grand et charismatique Mourinho. Il a tout gagné, et t’as vu avec quelles équipes ? C’est de loin le meilleur entraîneur du monde.

Les classicos espagnols, c’est juste pas ton truc ?

Non mais je regarde autre chose. La NBA par exemple. J’attends d’ailleurs avec impatience le 25 décembre et la reprise de la compétition. Comme chaque année, je supporte Miami. Pour Dwayne Wade surtout. J’ai toujours kiffé le basket. Quand j’étais petit, je jouais à fond dans une ZUP (ndlr : zone à urbaniser en priorité) à Niort, là où je suis né. J’ai même failli arrêter le foot pour le basket.

Tu es né à Niort : les Chamois, Abedi Pelé, la capitale des assurances...Tu les as suivi cette année ?

Mais alors pas du tout !

Tu sais qu’ils visent la remontée en Ligue 2 ?

Ah ouais ? Non. Je serai à Niort pour les fêtes, en famille, pour voir mon frère et mes parents. Mais le reste…

Ton frère, Aurélien Capoue, joue cette saison en Ligue 2 à Boulogne-sur-Mer après sept années passées au FC Nantes. Entre nous, t’as été meilleur que lui cette année ?

Pas du tout ! On ne joue pas au même poste. Je suis milieu défensif et lui ailier, ça n’a rien à voir. Je suis très content qu’il ait trouvé un nouveau club. Il est un peu triste d’avoir quitté le FC Nantes, c’est normal. C’est un grand club. Quand j’étais plus jeune, il était très fier de jouer en Ligue 1. Tu sais, moi et mon frère on s’entend très bien. On essaie de se retrouver le plus souvent et le plus longtemps possible.

Un favori pour le Ballon d’or 2011 ?

Euh… le Ballon d’or ? Je pense que Messi va encore tout rafler même si je préfère Ronaldo ! Il est juste derrière. Ronaldo, je ne sais pas, je le préfère. J’aime bien son comportement sur et en dehors du terrain. Son jeu, sa nonchalance, son arrogance parfois…

Comme toi ?

Ouais (rires). Mais j’ai progressé cette année.

Selon toi, quelle est la meilleure équipe de Ligue 1 cette année ?

Paris !

Certes en ce début d'exercice 2011-2012, mais la fin de saison dernière des Parisiens n’a pas été terrible, non ?


Paris quand même. J’ai toujours supporté ce club : l’époque Jay Jay Okocha, et puis celle de Ronaldinho. Aujourd’hui, place aux Qataris. Je suis très content pour le PSG et le football français. C’est magnifique ce qu’ils ont fait. Ils ont redonné du piment au championnat en attirant des gros joueurs. Les gens s’endormaient devant leurs télés ! À l’avenir, je suis certain que d’autres clubs de Ligue 1 vont suivre le modèle du PSG…

Toulouse ? On ne sait jamais…

Non je ne pense pas que ce soit la politique du club. Nous, notre truc, c’est la formation. Il y a de supers jeunes aux clubs.

Et qui va terminer champion ?

Paris !

Le meilleur joueur du championnat en 2011. Tu as son nom ?

Eden Hazard. C’était super de jouer contre lui cette année. Un très bon dribbleur, décisif, qui peut faire la différence tout seul, à tout moment. Je ne le connais pas mais il a l’air très sympa. Ça se voit à l’attitude qu’il dégage…

Y avait-il plus de supporters à Toulouse en 2011 ?

Ouais, pourquoi ? Ils sont toujours là tu sais. Sont présents au stade 20 000 spectateurs en moyenne, un truc comme ça. On fait une belle saison, donc tranquille.

En 2008, tu as soutenu le maire sortant Jean-Luc Moudenc (UMP) lors des élections municipales de 2008 à Toulouse. Tu voteras donc Sarkozy l’année prochaine ?

C’est le club qui l’a soutenu. Tu sais, ça ne m’intéresse pas tout ça…

C’était dur, cette année, avec la crise économique ?

Non ça va. Ça se passe. Mais je t’ai dit, ça ne m’intéresse pas !

T’as fait une prière pour la commémoration du dixième anniversaire des attentats du 11 septembre ?

Pas du tout, pourquoi ? C’est un deuil international. L’hommage, ça ne m’a pas plus touché que cela…

À l'instar de William et Kate, Albert et Charlène, tu as toi aussi trouvé l’amour en 2011 ?

(Rires) Non pas du tout. Je suis toujours célibataire. Tu sais, je ne me prends pas la tête à ce niveau-là.

Propos recueillis par Victor Le Grand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs